AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sonate n° 41 en la majeur (HobXVI.26), génial 1er mouvement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Sonate n° 41 en la majeur (HobXVI.26), génial 1er mouvement   Mar 8 Juil - 21:58

Nous voici parvenus à la sixième et dernière sonate de la série composée en 1773 et dédiée à Nicolas le Magnifique, le patron de Haydn. Personne ne me contredira, je suppose, lorsque j'affirme que le premier mouvement de la 41ème sonate en la majeur (HobXVI.26) est le plus beau de toute la série. Dans ce morceau, Haydn nous replonge dans l'ambiance des sonates de la période "Sturm und Drang" et en particulier de la célèbre 31ème sonate en la bémol majeur (HobXVI.46).

Un souffle puissant parcourt l'Allegro moderato du premier mouvement. Un seul thème figure dans les quarante mesures de l'exposition, mais ce thème est en évolution constante. Ô combien émouvante, cette variation mineure qui surgit quelques mesures après la présentation du thème. Le superbe développement (quarante mesures également) est bâti sur le thème principal ou une de ses extensions et approfondit et intensifie le discours musical. La deuxième partie du développement est particulièrement admirable; écrite en contrepoint à trois voix, elle offre un mélange de style sévère et de passion qui m'évoque rien moins que les Chants de l'Aube de Robert Schumann.

Après un mouvement aussi profond et intense, il était difficile de rester au même niveau. Peut-être Haydn s'aperçut-t-il que ce premier mouvement dépassait largement l'objectif qu'il s'était fixé. En tout état de cause les deux mouvements suivants s'avèrent être beaucoup plus modestes.
Le menuetto est une transcription du menuet de la symphonie n°47 en sol majeur. A mon humble avis, le piano ne rend pas tout à fait justice à ce morceau que les bois et les cordes de l'orchestre colorent merveilleusement dans la symphonie.

Le minuscule finale ne comporte que 26 mesures et consiste en un simple exposé de thème. On pourrait penser à première écoute à une de ces plaisanteries dont J.Haydn était friand. Notons toutefois que les troisièmes mouvements des sinfonia d'opéra bouffe contemporains ont souvent des dimensions analogues (Cf les treize mesures du finale de la sinfonia Lo Speziale, opéra bouffe de J.Haydn datant de 1768).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
 
Sonate n° 41 en la majeur (HobXVI.26), génial 1er mouvement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [GdC] Seigneur anti dragon, démons majeur, Stegadon ..
» Médaille St-Jacques-le-Majeur (de Compostelle) XIXe.
» [Tolstoï, Léon] Le bonheur conjugal, La sonate à Kreutzer, Le diable
» Joyeux anniversaire Sonate!
» Eddings Leigh et David - Le démon majeur de Karanda - Chant 3 de la Mallorée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Sonates pour piano-
Sauter vers: