AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 1er oratorio (méconnu) de J. Haydn :IL RITORNO DI TOBIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benoît



Messages : 189
Points : 132
Date d'inscription : 21/08/2007
Age : 52
Localisation : Sées--Basse-Normandie

MessageSujet: 1er oratorio (méconnu) de J. Haydn :IL RITORNO DI TOBIA   Mar 21 Aoû - 1:32

Parlons un peu du 1er oratorio (méconnu) de J. Haydn :
Il Ritorno di Tobia :

Cet oratorio a été créé à Vienne sous la propre direction de J. Haydn les 2 et 4 avril 1775 pour la "Tonkünstler-Societät"(Société des Musiciens)institution destinée à rassembler,grâce aux recettes des concerts qu' elle organisait et aux cotisations de ses membres,les fonds nécessaires pour venir en aide aux veuves et orphelins de ces derniers.

La société ,fondée en 1771,pousuivit ses activités jusqu' en 1871,donnant surtout à partir de 1799 la Création et les Saisons de Haydn,et prenant en 1862 le nom de Haydn-Verein.

La société organisait dès le début 2 concerts publics consacrés surtout à l' oratorio italien,l' un à la fin du carême,l' autre juste avant Noël,chacun étant en général répété le lendemain ou le surlendemain.

Elle était ainsi devenue la première institution de concerts publics à Vienne.

Pour être admis dans cette société,il fallait être musicien et en principe résider à Vienne.
J. Haydn ne sera pourtant admis en son sein qu' en 1797 après avoir subi en 1779 un fort mauvais traitement de la part de cette société.

Il ritorno di Tobia rapporta des sommes d'argent considérables à la société et on demanda à Haydn de remanier et moderniser son oratorio en 1784 en vue d' une reprise,les28 et 30 avril 1784 (raccourci et avec 2 nouveaux choeurs dont le fameux "Svanisce in un momento ")avec tout de même 80 instrumentistes et un choeur de 60 chanteurs et des solistes de la trempe de N.Storace,C. Cavalieri etc..connus pour leur participation aux créations de l' Enlèvement au Sérail(1782) et des Noces de Figaro(1786) de Mozart.
On l' entendit aussi à Leipzig en 1802.

Puis cet oratorio fut repris les 22 et 23 décembre 1808,dans une version revue et réorchestrée par S. Neukomm mais apparut alors fort démodé et ce fut alors la dernière fois que la Société donna un oratorio en langue italienne.

Remanié encore en 1862,puis repris en 1866 et 1909 dans la version Neukomm, il ne ressucita vraiment qu' avec la parution de la première édition critique en 1961-1963
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Il Ritorno di Tobia   Mar 21 Aoû - 17:37

Merci pour ce commentaire concernant ce magnifique oratorio. Je l'ai écouté plusieurs fois dans la version Ferenc Szekeres, label Hungaroton.

Le texte de Giovanni Gastone Boccherini est très beau et d'une grande spiritualité. La musique de J.Haydn est splendide comme toujours.

J'aimerais répondre de façon plus approfondie à votre post mais je n'ai malheureusement pas de temps libre.

A bientôt pour discuter des chef-d'oeuvres de Haydn!

Giuseppe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Benoît



Messages : 189
Points : 132
Date d'inscription : 21/08/2007
Age : 52
Localisation : Sées--Basse-Normandie

MessageSujet: Re: 1er oratorio (méconnu) de J. Haydn :IL RITORNO DI TOBIA   Mer 22 Aoû - 20:46

En voici quelques extraits :

http://media.putfile.com/01---Sinfonia (ouverture)

http://media.putfile.com/07---4b-Aria-Anna-Anna-mascolta-Raffaele

http://media.putfile.com/04---13b-Aria-Come-in-sogno-un-stuol-mapparve-Anna

http://media.putfile.com/05---13c-Coro-Svanisce-in-un-momento-Coro

Tirés de la version d' Antal Dorati dirigeant le Royal Philharmonic Orchestra, le Brighton Festival Chorus et avec Barbara Hendricks (Raffaelle),Della Jones (Anna),Linda Zoghby(Sara),Philip Langrige (Tobia) et Benjamin Luxon (Tobit)

De couleur et de style " italiens " avec vocalises, il n' a bien sûr rien à voir avec " la Création " et " les Saisons" ni avec " les 7 dernières paroles du Christ en Croix" :des moments superbes mais aussi, je le reconnais comme le dit aussi Joachim,des longueurs dues au recitativo secco, qu' on peut éventuellement squizzer lors des écoutes ultérieures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: 1er oratorio (méconnu) de J. Haydn :IL RITORNO DI TOBIA   Mer 6 Aoû - 16:57

IL RITORNO DI TOBIA
Suite à l'intervention de Benoit, j'ai écrit un texte sur cet oratorio qui apporte un complément d'information.

Il Ritorno di Tobia, oratorio pour soli, choeur et orchestre sur un livret de Giovanni Gastone Boccherini, fut crée à Vienne les 2-4 avril 1775. Il s'agit d'un oratorio italien, s'inscrivant dans une tradition qui abonda en chef-d'oeuvres (Alessandro Scarlatti, Pasquale Anfossi, Luigi Boccherini etc...) mais dont la postérité ne fut plus très féconde (Leopold Kozeluch, Antonio Salieri). Comme la plupart des oeuvres de ses prédécesseurs, l'oratorio de Joseph Haydn contient peu de choeurs (trois en tout), et une succession d'airs interrompus par des récitatifs (essentiellement accompagnés). En 1784, à l'occasion d'une reprise de l'oeuvre et afin de satisfaire les goûts du public, l'oratorio fut considérablement écourté et deux choeurs supplémentaires ajoutés. La version originale de 1775, renforcée par les deux choeurs de 1784, est celle interprétée de nos jours.

Synopsis. Le livret est tiré du livre deutérocanonique de Tobie (Ancien Testament). Tobit qui est aveugle et son épouse Anne s'inquiètent au sujet de leur fils Tobie en déplacement pour récupérer une somme d'argent empruntée par Ragouel. L'ange Raphael, incognito sous le nom d'Azarias, donne des nouvelle de Tobie, raconte le combat de ce dernier avec la baleine et les informent que Tobie a épousé Sarah, la fille de Ragouel. Azarias promet aux parents de Tobie que ce dernier va accomplir un acte extraordinaire en aidant Tobit à recouvrer la vue. Tobie présente Sarah à ses parents et Sarah remercie Dieu de faire partie de cette famille. Tobie décide d'aider Tobit à recouvrer la vue et tous demandent l'aide du Tout Puissant. Azarias offre aussi son concours à cette entreprise. En se disant inspiré par la parole divine, il prophétise une Apocalypse au cours de laquelle la terre sera détruite mais la véritable parole du vrai Dieu restera. Tobie va utiliser le fiel récupéré de la baleine pour l'appliquer sur les yeux de Tobit. Anne exprime ses doutes et évoque des visions terribles apparues en songe; elle décide toutefois d'avoir confiance et d'espérer. Tobit éprouve une douleur atroce après le traitement qu'il a subi. Anne l'encourage car Tobit doit être un exemple pour le Peuple en captivité à Babylone. Sarah, inspirée par Azarias, trouve une ruse pour habituer Tobit à supporter la lumière du soleil et ce dernier recouvre la vue et peut contempler avec émerveillement sa famille et l'oeuvre du Créateur. Azarias dévoile son identité, il prophétise ensuite la libération prochaine du Peuple et la reconstruction de Jerusalem. Tout se termine avec un chant d'action de grâce.@

Le Style. D'une durée supérieure à trois heures, il est le plus long des oratorios de Haydn. Dans cette oeuvre, comme dans l'opéra contemporain l'Incontro improviso, Haydn élargit considérablement les cadres. Les choeurs et le récitatif accompagné sont relativement brefs mais les arias durent en moyenne une dizaine de minutes. Ces arias sont le plus souvent dans le style de l'opéra seria napolitain, deux strictement avec da capo, dans deux autres le da capo suit un ou plusieurs intermèdes issus de l'exposition, deux autres s'écartent encore quelque peu de ce plan. Tous possèdent de brillantes vocalises, accompagnées parfois par un instrument soliste ou un ensemble d'instruments à vents. Quelques arias contrastent vivement avec ce schéma, dépourvus de vocalises et d'ornements, leur caractère religieux et recueilli les apparente à des cantiques. Comme on le voit dans le synopsis, le livret n'est pas dépourvu d'action et on pourrait concevoir un montage à la manière d'un opéra seria comme cela fut fait récemment pour l'oratorio de Haendel, Belshazzar.
Lorsque l'on a dans l'oreille les deux oratorios allemands, La Création et les Saisons, on peut être surpris à première audition par Il Ritorno di Tobia et en particulier par la longueur relative des airs. Toutefois ces derniers sont si beaux que l'on est rapidement captivé et qu'on en redemande.

Les sommets. Après une sinfonia ouverture et un choeur introductif, le 1er air d'Anna ("Sudo il guerriero...", 2b) est métaphorique et décrit le combat du guerrier, le travail du laboureur, l'angoissse du marin. C'est un aria de type napolitain avec de très belles vocalises sur les mots "giammai non c'è".

L'air de Tobit ("Ah tu m'ascolta Oh Dio", 3b) est très différent. C'est un air au tempo assez lent, beau et émouvant, plein de dignité et de noblesse.

L'air de Rafaël (4b) "Anna m'ascoltà..."est un air remarquablement brillant de type napolitain avec un bel accompagnement du hautbois et de splendides et vétilleuses vocalises sur les mots "la vista renderia...". Rafaël décrit les aventures de Tobie dans un style imagé.

Avec l'air d'Anne ("Ah gran Dio...", 5b), on change de style car il s'agit d'une prière pleine de douceur et de confiance qui se termine par une profession de foi. Le choeur qui suit ("Ah gran Dio", 5c) fut composé en 1784 à l'occasion d'une révision de l'oeuvre.

L'air de Tobie ("Quando mi dona...", 6b), air de style napolitain avec da capo. Tobie exprime son amour pour Sarah grâce à des harmonies suaves, douces. Très belles vocalises périlleuses sur les mots "grazia, dolcezza e amor...".

L'air de Sarah ("Del caro sposo...", 7b), magnifique air napolitain avec da capo; superbes vocalises demandant une voix très agile et accompagnement orchestral somptueux. L'air est interrompu par un épisode "Ma in te ripongo, mio Dio" qui est une prière pleine de ferveur.

Grand choeur ("Odi le nostre voce", 9) Il débute un peu comme un vaudeville: chaque protagoniste entonne un couplet tandis que le choeur répète un refrain, après une courte séquence pleine d'émotion sur les paroles "mira le calde lacrime", une magnifique fugue pleine de feu sur les paroles "Rendi a Tobit la luce" termine la première partie..


Air de Rafaël ("Come se a voi parlasse...", 10b), peut-être le plus spectaculaire de tous. Dans cet air Rafaël évoque un cataclysme planétaire au cours duquel tout disparaitra sauf le Vrai Dieu. D'impressionnants intervalles marquent la chute des astres et des étoiles.

Air de Sarah ("Non parmi esser fra gl'uomini...", 11b) dans lequel Sarah déclare toute sa joie d'être l'épouse de Tobie. Belles vocalises napolitaines qui rivalisent avec un merveilleux ensemble d'instruments à vents.

Dans l'air de Tobie ("Quel felice nocchier...",12b), la musique suit le texte au millimètre près. On admire les pathétiques modulations sur les mots "l'aura altrova trasporte..." et les brillantes vocalises de la fin.

Récitatif accompagné et air d'Anne ("Come un sogno...", 13ab). Air en fa mineur, farouche et passionné , très "Sturm und Drang" sur les paroles "Ombre, spettre, mostri, larve". Le choeur qui suit "Svanisce in un momento..." date de 1784. C'est un des sommets de l'oeuvre, un moment d'une grande puissance et intensité émotionnelle. La fin plus douce et recueillie, évoque un passage de la 60ème symphonie "Le Distrait".

Dans l'air suivant (Invan lo chiedi, 14b) Tobit exprime son appréhension d'ouvrir les yeux et d'être brûlé par la lumière. D'une grande sobriété qui n'exclut pas la tension, il nous éloigne du style napolitain. Nous y revenons avec le Duetto formé par Tobie et sa mère Anne (Dunque, Oh Dio, 15b) qui ressemble beaucoup aux duos d'amour des opéras contemporains (L'Incontro improviso et Il Mondo della Luna) mais qui évolue dans une ambiance plus recueillie.

Enfin le choeur final (Io non oso alzar..., 16) est une grandiose fugue d'un profond sentiment religieux.

Marc VIgnal, Joseph Haydn, Fayard, 1988
Peter Varnài, Il Ritorno di Tobia, Hungaroton, 1972.
Un Air avec Da capo se compose d'une exposition, un intermède central et une reprise de l'exposition plus ou moins ornée.


Dernière édition par Piero1809 le Dim 12 Fév - 0:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: 1er oratorio (méconnu) de J. Haydn :IL RITORNO DI TOBIA   Jeu 7 Aoû - 21:57

Après avoir rédigé et "publié" mon commentaire sur Il Ritorno di Tobia, j'ai constaté qu'un dossier (que je ne connaissais pas au moment d'écrire mon topo) remarquable et très complet de cet oratorio avait été publié sur le net.

J'ai le plaisir de le citer maintenant

http://isoladisabitata.over-blog.org/article-4385179.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: 1er oratorio (méconnu) de J. Haydn :IL RITORNO DI TOBIA   Dim 7 Avr - 21:09

http://www.amazon.fr/Haydn-Invernizzi-Karthäuser-Hallenberg-VokalEnsemble/dp/B000WPJ6DA

Nouvelle version de Il Ritorno di Tobia de Joseph Haydn avec Roberta Invernizzi, Sophie Karthäuser, Ann Hallenberg, Anders Dahlin, Nicolai Borchev, Vokal Ensemble Köln, Capella Augustina, Direction Musicale Andreas Spering.

Des artistes de tout premier plan, encore faut-il que la mayonnaise prenne! Compte Rendu à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
poissonrouge



Messages : 61
Points : 84
Date d'inscription : 24/08/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: 1er oratorio (méconnu) de J. Haydn :IL RITORNO DI TOBIA   Mar 9 Avr - 10:49

Oui, je suis bien d'accord Piero. J'ai les 2 versions: celle parue chez Hungaroton et celle de Naxos plus récente. Si j'aime bien le travail d'Andreas Spering (cf Cantates pour les Estherazy parues chez Harmonia Mundi, ou encore Applausus chez Capriccio), je trouve que "la mayonnaise ne prend pas" avec cette version chez Naxos. Je reste donc très attaché à la version Hungaraton qui reste pour moi inégalée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoît



Messages : 189
Points : 132
Date d'inscription : 21/08/2007
Age : 52
Localisation : Sées--Basse-Normandie

MessageSujet: Re: 1er oratorio (méconnu) de J. Haydn :IL RITORNO DI TOBIA   Mar 9 Avr - 14:53

Ne pas oublier la version d' Antal Dorati chez DECCA avec des solistes épatants ( mais les liens pour écouter des extraits , que j' avais mis précédemment , ne fonctionnent plus )

Sophie Karthäuser, Ann Hallenberg chez Naxos ne déméritent pas , loin s' en faut; je ne connais pas la version de Szekeres.

En tout cas, 3 versions pour cet oratorio, c' est parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: 1er oratorio (méconnu) de J. Haydn :IL RITORNO DI TOBIA   Ven 6 Juin - 21:24

Le choeur grandiose Svanisce in un momento HobXXI.3c fut ajouté en 1784 à l'Oratorio Il Ritorno di Tobia. A une date inconnue postérieure à 1784, un musicien anonyme fit une transcription pour choeur et orgue approuvée par Haydn de ce magnifique morceau qui devint un motet religieux avec un titre et des paroles nouvelles: Insanae et vanae curae.

En voici une remarquable interprétation par le St John's College Choir.

https://www.youtube.com/watch?v=PSYK5JHgRnA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1er oratorio (méconnu) de J. Haydn :IL RITORNO DI TOBIA   Aujourd'hui à 22:46

Revenir en haut Aller en bas
 
1er oratorio (méconnu) de J. Haydn :IL RITORNO DI TOBIA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Capitaine Maurice Anjot, le chef méconnu des Glières
» Comment avez-vous connu ce forum ?
» presentation dun chanteur peu connu
» Un texte non connu de P. J. Bonzon
» Un constructeur un peu méconnu. Tokina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Œuvres vocales-
Sauter vers: