AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Symphonie n° 64 en la majeur "tempora mutantur"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Symphonie n° 64 en la majeur "tempora mutantur"   Sam 13 Sep - 9:24

Ce titre "tempora mutantur" (Les temps changent) apparait sur la copie Eszterhazy de Francfort du manuscrit. Il est peut-être de Haydn lui-même selon Marc Vignal. Selon le même auteur, "de toutes celles composées avant 1773, la symphonie n°64 en la majeur apparait certainement la plus mozartienne....., par ses frémissements et sa sensibilité à fleur de peau, elle tend d'avance la main à Mozart, qui bientôt allait en donner le pendant avec sa 29ème symphonie en la majeur KV 201 du 6 avril 1774" (1).

Je dois avouer qu'à mon humble avis, cette symphonie n'a rien de mozartien, c'est une des plus personnelles, étranges et novatrices de Haydn.

A la rigueur le premier mouvement Allegro spirituoso par son instabilité tonale, ses extraordinaires modulations à la fin de l'exposition d'une structure sonate particulièrement aventureuse pourrait annoncer le premier mouvement du quatuor en ré majeur KV 499 (1786) mais il est hautement improbable que Mozart ait connu cette symphonie et s'en soit inspiré.

Le Largo en ré majeur est le sommet de l'oeuvre, c'est un morceau sublime dont je ne dirai rien car Marc Vignal en a fait une analyse extrêmement pénétrante après laquelle il n'y a plus rien à ajouter. C'est un des premiers exemples de ces grands largos métaphysiques qui ponctuent la production de Haydn, un second étant le mouvement lent de la 86 ème symphonie en ré majeur (1786), le troisième étant celui stratosphérique de la 88 ème symphonie en sol majeur de 1887...

Le finale Presto à 2/2 est d'une originalité époustouflante, il s'agit d'un rondo présentant les caractéristiques d'un thème varié car refrain et couplets sont apparentés et ceux d'une structure sonate car les couplets peuvent être considérés comme des développements. Le thème du refrain à la fois brillant, incisif et d'une grande énergie latente donne à ce finale concis toute sa personalité. L'intermède le plus remarquable est l'intermède mineur d'une grande violence qui nous replonge dans le climat Sturm und Drang (Tempête et tension). Cité par M.Vignal le musicologue Jonathan Foster fait remarquer que le refrain s'adapte aux paroles d'une épigramme du poëte gallois John Owen (1565-1622) "Tempora mutantur nos et mutamur in illis" (Les temps changent et par eux nous sommes changés).

(1) Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, 1988.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Symphonie n° 64 en la majeur "tempora mutantur"   Mar 25 Mar - 18:57

Qui n'a pas écouté cette symphonie n° 64 en la majeur ne peut se targuer de connaître Joseph Haydn!

Voici une excellente version sur instruments d'époque qui rend justice au sublime Largo, un des sommets de la création haydnienne des années 1770. A la fin du Largo on entend les harmoniques graves d'un des cors frotter dangereusement avec les cordes graves tandis que l'autre cor émet des notes répétées très expressives. L'effet est époustouflant!

Christopher Hogwood est à la tête de The Academy of Ancient Music. cat 

https://www.youtube.com/watch?v=C4UYUp8gHEU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Mandryka



Messages : 11
Points : 11
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Symphonie n° 64 en la majeur "tempora mutantur"   Lun 21 Avr - 15:44

Merci ! C'est vraiment une oeuvre que je trouve fascinante à chaque écoute, je l'ai découverte dans la version de Thomas Fey. Le premier mouvement est tellement singulier et énigmatique, au-delà de son temps pourrais-je dire, il m'émeut beaucoup...et l'adjectif "métaphysique" convient parfaitement pour caractériser le magnifique Largo...un chef d'oeuvre de plus dans ce corpus extraordinaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Symphonie n° 64 en la majeur "tempora mutantur"   Mar 29 Avr - 22:20

Mandryka a écrit:
Merci ! C'est vraiment une oeuvre que je trouve fascinante à chaque écoute, je l'ai découverte dans la version de Thomas Fey. Le premier mouvement est tellement singulier et énigmatique, au-delà de son temps pourrais-je dire, il m'émeut beaucoup...et l'adjectif "métaphysique" convient parfaitement pour caractériser le magnifique Largo...un chef d'oeuvre de plus dans ce corpus extraordinaire !

Merci pour ce commentaire. Les mots que vous employez conviennent parfaitement à cette oeuvre et il n'y a plus rien à ajouter. Entre Fey et Hogwood, j'ai du mal à choisir. Chacun a ses qualités et ses convictions. Les versions anciennes de Dorati et Adam Fischer sont aussi très réussies.
J'attends encore la version sur instruments anciens qui me convaincra totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Symphonie n° 64 en la majeur "tempora mutantur"   Aujourd'hui à 10:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Symphonie n° 64 en la majeur "tempora mutantur"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carte Maximum "Henri Collet" Bordeaux
» Quotidien "EL KHABAR" d'aujourd'hui
» Le triangle de Karpman dit "triangle dramatique"
» LE BOOMERANG DE "LINGALA FACILE"..ZAC?
» Présentation du livre "Semois sauvage" 24/9 à 19h + expo Beluxphoto à Florenville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Les Symphonies-
Sauter vers: