AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Marianne von Genzinger et Teresa von Trattnern

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Marianne von Genzinger et Teresa von Trattnern   Sam 13 Sep - 23:01

Que sait-on sur les relations de Mozart avec Theresa von Trattnern et celles de J.Haydn avec Marianne von Genzinger? En ce qui me concerne: pas grand chose!

La sonate en ut mineur KV 457 et la fantaisie en ut mineur KV 475 écrites par Wolfgang Mozart à un an d'intervalle furent publiées ensemble chez Artaria. Le titre de la première édition porte explicitement la mention "Fantaisie et sonate pour le forte-piano composées pour Madame Theresa von Trattnern". Comme ces oeuvres figurent parmi les plus "romantiques" que Mozart ait écrites, on peut s'interroger avec G. de Saint Foix sur le "véritable sens intérieur d'une oeuvre aussi puissante et significative".

J'apprends que Teresa von Trattnern décéda en 1793. Cette date me rappelle que Marianne von Genzinger, avec laquelle Joseph Haydn échangea une correspondance intense et pour qui il composa son admirable 59ème sonate en mi bémol majeur HobXVI.49, mourut également très jeune en cette même année 1793. On a dit, il me semble, des magnifiques et tragiques variations pour piano-forte en fa mineur (HobXVII.6), composées en 1793, qu'elles étaient une sorte de Requiem à sa mémoire.

En tout état de cause, il est évident que ces deux personnalités de la société viennoise inspirèrent aux deux plus grands musiciens de l'époque leurs plus belles compositions pour le pianoforte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Marianne von Genzinger et Teresa von Trattnern   Jeu 22 Déc - 19:39

Des relations de Joseph Haydn et Marianne von Genzinger, on ne sait pas grand chose sinon que Haydn éprouva sans doute des sentiments profonds vis à vis de son élève. Cette dernière admirait sincèrement Haydn qui lui dédia sa sonate n° 59 en mi bémol majeur. De leurs relations il nous reste une série de lettres de Haydn fort intéressantes qui nous renseignent sur ses goûts culinaires.


A peine arrivé à Eszterhaza après son séjour à Vienne-la tête pleine des Noces de Figaro et de Cosi fan Tutte qu'il avait entendus-il écrit le 9 février à Marianne von Genzinger:

...la bonne nourriture viennoise s'est perdue en chemin, au lieu d'une délicieuse tranche de boeuf un morceau de vache d'au moins cinquante ans, au lieu d'un ragoût aux carottes un vieux mouton, au lieu d'un faisan à la bohémienne une tranche de cuir rôtie, au lieu de ces oranges si bonnes et si délicates une de ces ratatouilles qu'on appelle grass sallat, au lieu de pâtisseries de vieux chaussons aux pommes tout desséchés....

et ça continue pendant une page entière aussi drôle:

...-ici à Estoras personne ne me demande, prenez du chocolat-avec ou sans lait, commandez du café, noir ou à la crème, que puis-je vous servir, mon bon Haydn, voulez-vous une glace à la vanille ou à l'ananas? Si seulement j'avais un bon morceau de Parmesan, en particulier pendant le carême, j'avalerais plus facilement mes boulettes et mes nouilles...

Source: Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, 1988, pp. 319-20.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
 
Marianne von Genzinger et Teresa von Trattnern
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle Marianne de Nicolas Sarkozy
» Marianne
» Coins datés Marianne.
» Marianne DEcaris CFA
» L'Histoire de Marianne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Haydn (1732-1809)-
Sauter vers: