AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LES QUATUORS OPUS 33

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 33   Mer 19 Nov - 19:10

Giuseppe1732 a écrit:
JPS1827 a écrit:
Il est possible que ce trille soit interprété traditionnellement par les quartettistes comme un vibrato nettement accusé, ce qui semble être le cas dans mes deux enregistrements.
Je ne le crois pas. Les Festetics jouent quasiment non vibrato. Si le trille se trouve sur le manuscrit autographe alors il y a problème! J'ai remarqué que ce trille se trouve presque toujours à la tierce ou à la sixte dans la partie du second violon, alto ou violoncelle. Y-aurait-il une difficulté à émettre ce double trille de manière claire et précise?

Il est possible aussi que les éditions dont nous disposons ne reproduisent pas l'édition originale d'Artaria (Marc Vignal dit qu'aucun n'autographe de l'op 33 n'est parvenu jusqu'à nous) et que les interprètes de ces quatuors aient effectué des recherches musicologiques qui les poussent à ne pas faire ce trille (dont j'ai d'ailleurs l'impression qu'il affaiblirait plutôt le rythme écrit). Quoi qu'il en soit, la question reste en suspens…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 33   Jeu 11 Déc - 10:53

Le sixième quatuor de l'opus 33 en ré majeur est remarquable par la profondeur de son mouvement lent enchâssé au milieu de mouvements dans l'ensemble plutôt allant et bon enfant.

Le premier mouvement vivace assai commence par un thème rythmique de quatre mesures, immédiatement repris et varié en doubles croches, Haydn exposant d'emblée tout le matériau rythmique dont le mouvement va tirer son énergie ; la réponse qui suit fait entendre au passage un petit motif d'arpège descendant, mesures 18 et 19, qui aura une grande importance dans le développement, puis se dirige progressivement vers l'accord de la majeur, dominante de ré majeur, à la mesure 26, l'apparition progressive des doubles croches conférant peu à peu à cette progression une grande énergie rythmique. L'atmosphère est entreprenante et ensoleillée, assez proche de celle du deuxième quatuor Milanais de Mozart. La suite en la majeur n'introduit pas de véritable deuxième thème, mais plutôt un ensemble de motifs issus du premier thème. Le trait de génie survient quatre mesures avant la fin de l'exposition avec l'apparition du fa bécarre qui crée une ambiguïté tonale entre la mineur et le la majeur de l'accord final.

Ce fa bécarre introduit le développement qui apporte une note d'inquiétude malgré sa brièveté. Il démarre donc sur un accord de fa majeur, lequel qui doit être compris comme le 6ème degré du ton de la mineur, le passage qui suit se dirigeant vers mi majeur, dominante de la, mesure 70 ; après ce point d'orgue, le développement continue par la reprise en la majeur du thème initial,

fausse rentrée qui permet d'éviter la redite du premier thème dans le ton de la tonique à la réexposition proprement dite. Je crois que Giuseppe avait déjà fait remarquer la fréquence de ce télescopage entre développement et réexposition à propos des sonates. Le pont modulant qui suit à partir de la mesure 80 est admirable dans sa complexité harmonique, qui en fait un prolongement du développement, donnant un nouvel éclairage plus aventureux à tout ce mouvement avant la coda conclusive.
L'andante en ré mineur, véritable centre de l'œuvre, est un grand moment, avec son magnifique thème initial méditatif et oppressé sur une note tenue du violon. Puis la mélodie se mue en un chant d'espoir confiant en fa majeur, dans une atmosphère toujours recueillie. Les éléments mélodiques s'échangent entre les voix de façon ingénieuse, les imitations devenant des accompagnements, donnant l'impression que tout est musique expressive dans cette écriture dense, des voix surgissant de partout avant de devenir elles-mêmes des accompagnements. Le motif de sept notes de la première mesure habitera tout le mouvement soit comme mélodie soit comme accompagnement, sans qu'on sache toujours à quel moment il est l'un ou l'autre (cf le 1er mouvement de l'opus 33 n°1).

C'est un des plus beaux mouvements de tout l'opus 33, préfigurant les quatuors de Beethoven.
Le scherzo est de coupe classique avec des accents emportés sur les troisièmes temps. Le trio ne présente pas d'opposition de caractère mais donne un rôle à la fois important, bougon et comique au violoncelle dans sa première section.

Le finale est un double thème varié en deux fois deux sections de huit mesures, toutes les sections étant jouées deux fois, ce qui fait en tout 64 mesures. Cette construction en double variation nous est désormais familière depuis les analyses des sonates par Giuseppe. Le thème caractéristique est rustique et costaud, prolongeant bien l'atmosphère du scherzo et renouant avec l'impression de clarté que donnait le premier mouvement. Il n'y a qu'une variation et demie, la structure d'ensemble étant de type ABA'B'A". Les motifs sont variés de façon à la fois discrète et très élaborée, dans la mesure où Haydn varie seulement certaines sections de huit mesures pour A, voire de quatre mesures seulement pour B, cet ensemble terminant l'opus 33 sur une note entreprenante et optimiste.

En conclusion, les quatuors de l'opus 33 me paraissent caractérisés par une écriture encore plus serrée que celle de l'opus 20, Haydn tirant le meilleur parti de ses idées mélodiques en faisant découler le thèmes les uns des autres, tout en restant dans un cadre formel relativement strict, la profusion des idées de l'opus 20 faisant place à une plus grande densité d'écriture. Nous verrons comment dans les quatuors qui suivent le compositeur va donner de plus en plus libre cours à sa fantaisie et à son inspiration.


Dernière édition par JPS1827 le Ven 12 Déc - 22:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 33   Ven 12 Déc - 12:35

Merci JPS pour cette analyse du quatuor opus 33 n° 6 en ré majeur. Une fois de plus je suis tenté de mettre ce dernier quatuor parmi mes préférés de l'opus 33!

Concernant le premier mouvement, je pense que la "rentrée" du thème principal en la majeur après 12 mesures de développement est en fait une "fausse rentrée", procédé dont Haydn était friand et que par conséquent le développement s'achève mesure 100 et s'enchaine comme vous l'avez justement fait remarquer sur une réexposition amputée de ses dix premières mesures.

Le mouvement lent est vraiment magnifique, je suis bien d'accord. J'adore cette envolée du premier violon si douce en fa majeur à la mesure 10 qui exige de l'interprète beaucoup d'art. A propos, Istvàn Kertész, arrivé au point d'orgue mesure 45, joue une cadence de son cru, dans un style un peu vivaldien mais qui, à mon avis, vient fort à propos pour terminer le mouvement.

Le 3ème mouvement est un vrai Scherzo presque beethovenien et ne sonne plus du tout comme un menuet, le contraste n'en est que plus grand avec le trio.

J'adore le 4ème mouvement. Lorsque la variation mineure revient une deuxième fois, le premier violon grimpe à des hauteurs vertigineuses. J'aime beaucoup cette volonté de Haydn d'occuper au maximum l'espace sonore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 33   Ven 12 Déc - 22:53

Piero1809 a écrit:
Concernant le premier mouvement, je pense que la "rentrée" du thème principal en la majeur après 12 mesures de développement est en fait une "fausse rentrée"

Merci de cette précision. je corrige mon post en remplaçant "il s'agit en fait de la réexposition" par "le développement continue par la reprise en la majeur du thème initial, fausse rentrée etc."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 33   Lun 17 Aoû - 10:04

Les quatuors opus 33 terminés en 1782 furent l'objet de malentendus assez cocasses entre Joseph Haydn et son éditeur Artaria. Des copies de ces quatuors avaient été acquis par de amateurs au prix de six ducats. Malencontreusement Artaria annonça la publication prématurée des quatuors pour quatre florins c'est à dire six fois moins. Dans une lettre très sèche, Haydn a fait part à Artaria de son mécontentement et de sa crainte que certains souscripteurs se sentent lésés.

Les ennuis commencèrent en effet quand un des souscripteurs, Conrad Breunig, envoya sa copie pour édition à Artaria lequel refuse pour des raisons évidentes. "D'où un échange de correspondance assez violent entre Breunig et Haydn, tous deux mécontents, l'un d'apprendre l'édition imminente de l'opus 33, l'autre de constater qu'une fois de plus, on essaie de publier sa musique à son insu" (1).

Une lettre envoyée par Haydn à Artaria en février 1782 donne une idée du degré d'énervement causé par un tel imbroglio. Haydn y évoque un "abominable torchon qu'il a reçu de Breunig!" (1).

Extrait de:
(1) Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, 1988, p 250-2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 33   Mer 24 Nov - 13:07

On peut écouter gratuitement les quatuors de l'opus 33 de Joseph Haydn interprétés par le quatuor Terpsycordes sur Deezer

http://www.deezer.com/fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Chipstouille



Messages : 17
Points : 19
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 36
Localisation : Chateaugiron (35)

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 33   Mar 1 Oct - 0:39

Je me suis réécouté quelques quatuors opus 33 aujourd'hui, en particulier le 6ème (version des Mozaïques, pas mon préféré de l'opus).
Je ne saurais dire pourquoi, mon cerveau a immédiatement fait l'association avec le mouvement d'un autre quatuor, sans rapport apparent. Après recherche, c'était quelque chose de très proche du magnifique adagio du Quatuor n°5. Je lui trouve un aspect très baroque, presque vivaldien (vous ne trouvez pas qu'il a un petit côté hérité de l'été des quatre saisons?), et j'ai l'impression qu'il existe un autre quatuor de Haydn dont l'un des mouvements a une approche très similaire, ou 3 des 4 instruments créent une sorte d'assise flottante sur laquelle un violon concerte seul.

Quelqu'un aurait une idée?

Si celà peut aider, je n'ai connaissance ce jour que des opus 33, 51 (je connais surtout la version oratorio, mais j'étais comme un poisson dans l'eau à la découverte de la version quatuor), 64, 71, 74 (une seule écoute à ce jour), 76, 77, 103 ainsi qu'une écoute très furtive de quelques quatuors des opus 9 et 20. (vous allez me dire, je suis pas loin de tout connaître :p )

Ou bien faut-il que je me réécoute le mouvement une 4e fois pour être sûr que je ne touche pas déjà au but? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chipstouille



Messages : 17
Points : 19
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 36
Localisation : Chateaugiron (35)

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 33   Mar 1 Oct - 1:06

C'est bon, j'ai retrouvé, c'était l'adagio de l'octet Hob X : 12 qui figure sur l'album deLirium de Christophe Coin avec l'ensemble baroque de Limoges et le quatuor mosaïques également.

Mais si vous aviez éventuellement des choses relativement proches qui vous viennent en tête, je suis preneur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 33   Mar 1 Oct - 20:41

C'est en effet très Intéressant de rapprocher les quatuors de l'opus 33 et en particulier le largo e cantabile du n°5 avec l'adagio de l'octuor HobX.12 dont nous avons déjà parlé::
http://haydn.aforumfree.com/t329-divertimentos-a-huits-voix-hobx
Ces deux mouvements lents ont en commun un caractère très dramatique qui contraste avec des mouvements rapides plutôt sereins ou même joyeux. J'avais indiqué que l'adagio de l'octuor HobX.12 me faisait penser à certains mouvements de l'opus 51, Les Sept dernières Paroles du Christ. Bien qu'il y ait très peu de redondance chez Haydn, votre observation a beaucoup de sens car, à défaut d'une ressemblance textuelle, un même esprit semble régner dans les deux mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 33   Mar 12 Nov - 12:22

Un petit retour sur le cinquième de ces quatuors opus 33, en sol majeur (qui semble être le premier composé de la série). Quelquefois, on note, pour ce quatuor, l'intitulé "How do you do ?", je me demandais quel pouvait bien être le rapport entre ce quatuor et le "comment allez vous" anglais... C'est tout simplement parce que les quatre premières notes du premier thème reproduisent l'intonation de la question "how do you do ?", ce qui donne le surnom du quatuor. C'est un peu "tiré par le cheveux", et je me demande qui a bien pu faire ce rapprochement ? Certainement pas Haydn...

Si quelqu'un a la réponse...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 33   Mar 12 Nov - 14:45

Joachim a écrit:

Si quelqu'un a la réponse...
Certainement pas moi!
C'est en effet très tiré par les cheveux d'autant plus qu'en 1782, Haydn n'avait pas d'intérêt à s'exprimer en anglais dans sa musique.

Marc Vignal dit souvent à propos du genre musical du quatuor à cordes qu'il réalise en musique l'art de la conversation et en effet on peut considérer ces quatre notes introductives comme une interrogation à laquelle les quatre instruments répondent poco forte par une affirmation. Toutefois cette réponse et toutes celles qui suivent ne semblent pas être satisfaisante car à la fin du morceau il y a une assez longue coda où la question est posée par chacun des instruments et enfin par les quatre réunis dans un mystérieux pianissimo!

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr


Dernière édition par Piero1809 le Mar 4 Oct - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 33   Jeu 17 Déc - 20:25

J'adore Boccherini, notamment dans ses quintettes à cordes ou avec guitare, mais aussi dans ses symphonies et ses concertos.

Ce CD reprend le quatuor à cordes opus 33 n° 3 (l'Oiseau) et deux quintettes de Boccherini, le célèbre mi majeur G 275 (celui qui comporte le fameux menuet) et le non moins célèbre quintette avec guitare G 453 (La Retirada di Madrid). Pourtant à l'écoute du quatuor de Haydn, je me rends compte que Boccherini est tout de même un cran au dessous de Haydn, même si c'est un "petit" cran  Wink  Ce quatuor l'Oiseau est mon préféré de l'op 33, il est absolument magnifique de bout en bout...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 33   Aujourd'hui à 22:46

Revenir en haut Aller en bas
 
LES QUATUORS OPUS 33
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [J'ai Lu] Dans l'enfer de l'Opus Dei de Véronique Duborgel
» [Duborgel, Véronique] Dans l'enfer de l'Opus Dei
» OPUS MANUUM 2010
» Harry Winston Opus X
» Tryptique III : ROUGE. Dernier opus ^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Les Quatuors-
Sauter vers: