AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Silvio LAZZARI (1857-1944) Hommage à Beethoven et Haydn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Silvio LAZZARI (1857-1944) Hommage à Beethoven et Haydn   Mar 4 Nov - 16:24

Je ne connaissais pas l'oeuvre de Silvio Lazzari (1857-1944), musicien autrichien d'origine mais français de coeur, mis à part "Effets de Nuit" qui m'avait fortement impressionné. Cette musique dans la pure tradition franckiste, évoque également Vincent D'Indy. J'ai eu le plaisir d'écouter le 2 novembre 2008 sur Accent 4, la radio associative d'Alsace, le quatuor en la mineur opus 17 composé en 1884 qui selon Vuillermoz fut pour Cesar Franck une véritable révélation.

De forme très classique ce quatuor n'est pas, mon avis, d'esprit "Franckiste" mais plutôt influencé par Beethoven et me semble-t-il par le 8ème quatuor Rasumovsky. Comme dans cette derniere oeuvre le premier mouvement commence par deux accords sabrés par les 4 instruments, servant de portique à 3 thèmes, un premier très passionné en la mineur suivi par deux thèmes en majeur. Le second thème est un "leitmotiv" qui reviendra dans les quatre mouvements. Le 3ème thème sera combiné au premier dans le développement.

Le mouvement lent en forme d'arche débute avec un thème très étendu d'une grande sérénité, d'une grande beauté mélodique qui dérive, semble-t-il, du "leitmotiv". Introduit par un long solo du violoncelle, un épisode dans le mode mineur, plus mélancolique, donne lieu à des développements passionnés et ce très beau mouvement s'achève avec le retour du 1er thème.

Le troisième mouvement est un hommage à Joseph Haydn. C'est un menuet d'une grande élégance que n'aurait certainement pas renié le maître d'Eszterhazà. Ce mouvement d'esprit néoclassique, m'a paru très original en raison de ses harmonies recherchées et sa belle sonorité.

Le 4ème mouvement en la majeur possède la forme d'un rondo très classique dans lequel l'esprit de Haydn est palpable. Le thème du refrain très joyeux est énoncé par l'alto sous des batteries des violons, et se grave tout de suite dans la mémoire. Le couplet central est plus réservé et plus méditatif, on remarque les figurations aériennes en filigrane du premier violon. A la fin survient le leitmotiv plus expressif que jamais qui rappelle que Lazzari est avant tout un disciple de Cesar Franck. Comme dans le 8ème quatuor de Beethoven, le thème du refrain revient à la fin du morceau transposé en la mineur, on entend les deux accords sabrés du début et l'oeuvre s'achève comme elle avait commencé dans un climat dramatique et passionné.


Dernière édition par Piero1809 le Sam 30 Avr - 8:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: Silvio LAZZARI (1857-1944) Hommage à Beethoven et Haydn   Mer 5 Nov - 1:47

Je n'ai malheureusement jamais entendu ce quatuor. Il semble que ce quatuor aurait poussé César Franck à écrire le sien, composé après vers 1889 (Franck mourra en 1890)(cf http://www.uquebec.ca/musique/catal/franck/fraccatc.html). De Sylvio Lazzari j'ai un disque de musique de chambre (Trio avec piano et Sonate pour piano et violon, dont on peut trouver la partition sur imslp.org)


et un disque qui contient Symphonie et Tableaux maritimes


Le trio et la sonate pour violon regardent résolument vers Franck mais sont parfois proches également de Lekeu, Chausson et même parfois du poème pour piano et cordes de Gabriel Dupont. La symphonie alterne des instants d'une grande originalité (finale) avec des passages plus nettement wagnériens (second mouvement). Les tableaux maritimes sont d'une facture plus moderne (je préfère 2.Vagues et 3.Berger sur la lande à 1.Soleil couchant sur la mer et 4.Navire fuyant la tempête).

Il me paraît évident que ce compositeur peu enregistré mériterait d'être mieux connu (comme d'ailleurs son cadet Gabriel Dupont, mort très prématurément). Je n'ai pas trouvé d'enregistrement du quatuor sur les sites internet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Silvio LAZZARI (1857-1944) Hommage à Beethoven et Haydn   Mer 5 Nov - 10:20

auteur
Lazzari, Sylvio
co-auteur
Lalo, Édouard
QUATUOR A CORDES DE PARIS
titre QUATUOR A CORDES EN LA MINEUR OP.17. QUATUOR A CORDES EN MI BEMOL MAJEUR OP.45
éditeur-date LE CHANT DU MONDE, 1986
description 1dc
exemplaire(s) Lyon

J'ai trouvé cette référence dans Lectura

Il s'agit bien de l'interprétation que j'ai entendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Silvio LAZZARI (1857-1944) Hommage à Beethoven et Haydn   Dim 22 Mar - 18:54

Je n'ai hélas pas entendu le quatuor à cordes dont parle Piero, par contre j'ai déjà écouté le CD Marco Polo consacré à la Symphonie en mi bémol majeur de 1907 et aux Tableaux Maritimes de 1920.

Les Tableaux Maritimes sont visiblement inspirés de la Mer de Debussy, avec néanmoins une touche plus romantique. Quant à la symphonie, elle est dans la tradition française de l'époque, en 3 mouvements (comme Dukas, Chausson, Franck), j'y décèle une certaine influence de Vincent d'Indy dans sa façon de conduire l'orchestre. En tout cas une oeuvre qui m'a beaucoup plu. Je ne comprends pas que Lazzari soit tellement tombé dans l'oubli que l'on ne connaît même plus son nom !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Silvio LAZZARI (1857-1944) Hommage à Beethoven et Haydn   Sam 2 Avr - 9:23

Silvio Lazzari a également composé un opéra surprenant La Lépreuse. Cet opéra naturaliste témoigne également de l'admiration du compositeur pour Richard Wagner.

On peut écouter ci-dessous un extrait:

http://operacritiques.free.fr/css/index.php?Richard-wagner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Emmanuelle



Messages : 44
Points : 58
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: Silvio LAZZARI (1857-1944) Hommage à Beethoven et Haydn   Sam 2 Avr - 14:31

Il existe deux opéras de Lazzari enregistrés à l’époque de leur création. J’ai eu la chance de les découvrir dans les années 80 grâce à l’émission d’archives lyriques d’Henri Goraieb, quand ils ont été rediffusés à la radio.

La première de La Tour de feu (26/06/1944, avec M. Ferrer, C. Fronval et J. Beckmans) qui a été diffusée en direct à la radio et enregistrée en partie. Un CD Malibran s’en fait l’écho.

Un opéra complet, absolument étonnant dans sa conduite dramatique, La Lépreuse, malheureusement indisponible commercialement a été également rediffusé par la radio dans les années 80. C’était la version du 29/09/1957 dirigée par le grand Gustave Cloetz, avec J. Segala, J. Giraudeau, S. Dalbance, L. Lovano, etc… on trouvera le texte d’Henri Bataille sur Gallica.
Par contre, cette musique me semble plus près d’un vérisme mâtiné de Debussy avec un petit quelque chose du discours étiré Wagnérien que de l'imitation du style Haydn… Si le texte est parfois amphigourique, la musique transforme un livret parfois daté en machine dramatique extrèmement efficace.
Je ne connais hélas pas la musique instrumentale de Lazzari.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Silvio LAZZARI (1857-1944) Hommage à Beethoven et Haydn   Sam 2 Avr - 21:42

Emmanuelle a écrit:


La première de La Tour de feu (26/06/1944, avec M. Ferrer, C. Fronval et J. Beckmans) qui a été diffusée en direct à la radio et enregistrée en partie. Un CD Malibran s’en fait l’écho.


Par contre, cette musique me semble plus près d’un vérisme mâtiné de Debussy avec un petit quelque chose du discours étiré Wagnérien...
Venant tout juste de télécharger La Tour de Feu de Silvio Lazzari, et en train de l'écouter, je suis tout à fait d'accord avec vous. En quelques mots vous avez très justement caractérisé cette musique.

Vous avez aussi cité une chanteuse dont je cherchais le nom depuis longtemps: Marisa Ferrer. Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Emmanuelle



Messages : 44
Points : 58
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: Silvio LAZZARI (1857-1944) Hommage à Beethoven et Haydn   Dim 3 Avr - 16:53

Piero1809 a écrit:
Emmanuelle a écrit:


La première de La Tour de feu (26/06/1944, avec M. Ferrer, C. Fronval et J. Beckmans) qui a été diffusée en direct à la radio et enregistrée en partie. Un CD Malibran s’en fait l’écho.


Par contre, cette musique me semble plus près d’un vérisme mâtiné de Debussy avec un petit quelque chose du discours étiré Wagnérien...
Venant tout juste de télécharger La Tour de Feu de Silvio Lazzari, et en train de l'écouter, je suis tout à fait d'accord avec vous. En quelques mots vous avez très justement caractérisé cette musique.

Vous avez aussi cité une chanteuse dont je cherchais le nom depuis longtemps: Marisa Ferrer. Merci!

Sur ma K7 audio d'après France Musique, j'ai noté "diffusion interrompue à cause d'une alerte aérienne" !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Silvio LAZZARI (1857-1944) Hommage à Beethoven et Haydn   Ven 29 Avr - 23:54

Après une demi douzaine d'auditions de La Tour de Feu, opéra en trois actes, livret et musique de Silvio Lazzari, il devient possible de dénouer quelques fils de l'intrigue. La diction des chanteurs est impeccable mais la mauvaise qualité de l'enregistrement masque certaines phases de l'action. En attendant de recevoir le livret que j'ai commandé, voilà ce que j'ai compris:

L'action se passe, semble-t-il, en Bretagne, vu les noms des protagonistes, dans des temps anciens, seizième siècle peut-être, âge d'or pour cette région? Yves a réalisé un double rêve:
- il est devenu gardien de phare et peut ainsi vivre en dehors du monde;
- il a épousé Naïck, qu'il connaît depuis l'enfance et qui lui était destinée.
Vivant chichement des produits de la pêche, Yves ne peut offrir à Naïck que "son amour et sa fidélité", alors qu'il aurait voulu la couvrir de "velours et de bijoux". Naïck dont la beauté fait l'admiration de tous, se lamente sur son sort, elle est devenue une prisonnière pour l'éternité. Par une matinée radieuse, Yves part avec son ami Yann à la pêche, il a un pressentiment funeste car la "chanteuse", créature mystérieuse, a lancé un appel ce qui est de mauvais augure. Pendant son absence, Naïck sort du phare et se met à chanter ce qui attire le navire de Don Jacinto. Ce dernier tombe amoureux de la belle Naïck et décide de l'enlever en utilisant le stratagème suivant: Jacinto enverra un signal de détresse, Yves sera obligé de partir en mer pour porter secours et pendant ce temps, sur un signal de Naïck, Jacinto viendra la chercher. Yves est revenu de la pêche alors qu'une horrible tempête sévit. Il s'étonne que Naïck n'a pas préparé le repas. Une trompe de détresse retentit dans la nuit, alors Yves n'hésite pas une seconde et se prépare à embarquer. Naïck, le croyant parti, se précipite sur le rocher pour envoyer un signal à Jacinto. Elle est surprise par Yves qui a compris qu'elle est en train de le trahir. Il décide alors d'éteindre le phare, acte de sabotage inimaginable, afin que le navire de Jacinto se fracasse sur les récifs. Naïck a maintenant disparu et Yves, la croyant morte, désespéré, met le feu au phare...

Points mystérieux:
- la chanteuse. Est-ce une sirène?
- Naïck connaissait-elle auparavant Don Jacinto?
- il y a une similitude entre la "chanteuse" et Naïck qui également attire Jacinto par ses chants.

La musique est fantastique: Emmanuelle a cité plus haut le vérisme, Debussy, Wagner. J'ajouterais que Lazzari est un disciple de César Franck qui serait allé à Bayreuth et qui aurait également vu Salomé de Richard Strauss (2). Cette musique est aussi très originale et personnelle. David Le Marrec insiste sur l'utilisation de thèmes bretons dans La Lépreuse, opéra composé en 1899 (1). Il est probable que le très beau choeur des marins de la Tour de Feu est également d'origine bretonne. L'orchestration moins massive que celle de Wagner est souvent très subtile. En dépit d'un effectif orchestral très important, on entend distinctement de très beaux solos de bois: le cor anglais, la flûte et souvent la clarinette basse qui arrivent à se détacher d'une pâte orchestrale très riche. Le duo d'amour entre Naïck et Don Jacinto est une merveille aux plans vocal et instrumental, il est malheureusement coupé dans l'enregistrement. Le formidable leitmotiv qui, selon moi, symbolise la tempête, est clamé par les gros cuivres, seuls instants où ces instruments sont utilisés sans modération.

(1) http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2011/03/26/1689-sylvio-lazzari-la-lepreuse-naturalisme-francais-henri-bataille-verisme-alfred-bruneau-emile-zola-louis-gallet-mp3s-enregistrements-cds
(2) ou la remarquable Salomé de Mariotte!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: Silvio LAZZARI (1857-1944) Hommage à Beethoven et Haydn   Jeu 5 Mai - 9:46

Très intéressant et merci pour ce résumé, je télécharge cet opéra tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Silvio LAZZARI (1857-1944) Hommage à Beethoven et Haydn   Ven 6 Mai - 22:48

Bonne écoute, en attendant votre avis sur l'oeuvre et son interprétation!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Silvio LAZZARI (1857-1944) Hommage à Beethoven et Haydn   Lun 9 Mai - 10:23

Ayant reçu le livret de La Tour de Feu, quelques corrections s'imposent. La trame esquissée dans mon post précédent reste valable mais deux points importants doivent être précisés:

En fait Yann n'est pas du tout l'ami d'Yves. Il le jalouse férocement car il est aussi amoureux de la belle Naïck. Il rêve de se venger et c'est lui qui lors de la noce de Naïck et d'Yves, s'arrange pour mettre en relation Don Jacinto avec Naïck. Il participe également au plan destiné à enlever Naïck.

Selon une coutume du village attenant au phare, la promise doit s'abstenir de chanter après son mariage. Dans le passé une jeune mariée ayant transgressé l'interdit se trouva pétrifiée sur un récif, et devint la chanteuse, dont les appels sont de mauvais augure. Naïck en bravant la coutume se trouve également maudite.

L'action se passe au 17 ème siècle. J'avais pensé au 16 ème siècle, période de prospérité pour la Bretagne en raison du commerce très actif entre la Bretagne, l'Espagne-Portugal et l'Angleterre. Le Finistère tissant les voiles des bateaux équipant les armadas de ces pays. De ce fait la visite du phare par Don Jacinto, un noble portugais, avait beaucoup de sens. L'argent qui afflua dans le Finistère à cette époque permit la construction des enclos paroissiaux que nous admirons aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Silvio LAZZARI (1857-1944) Hommage à Beethoven et Haydn   Sam 16 Fév - 12:46

Je reviens à ce fil sur Lazzari, car je viens d'écouter le disque de musique de chambre présenté par JPS, avec son trio op 13 et sa sonate pour violon et piano op 24.

Ces oeuvres me font la même impression que la symphonie, à savoir que son style est tout à fait personnel, même si on décèle une petite influence de Chausson et Franck, mais en moins tourmenté. Toutefois, si le trio me semble parfait, la sonate, avec ses 38 minutes, me semble un peu longuette.

A ma connaissance, ce CD et celui de la symphonie sont toujours les seuls existants, et c'est grand dommage, pour ce compositeur intéressant qu'il faudrait redécouvrir. Je ne trouve pas trace des quatuors dont nous parle Piero, et encore moins d'un enregistrement récent de la Tour de Feu... D'après David Le Marrec, cet opéra a été enregistré en 1984 en allemand. Un comble ! Comme je disais sur un autre forum, à part quelques tubes comme Carmen, Faust ou Pelleas, en France l'opéra français est ignoré (par exemple ce chef d'oeuvre wagnérien qu'est Sigurd d'Ernest Reyer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Silvio LAZZARI (1857-1944) Hommage à Beethoven et Haydn   Sam 16 Fév - 14:53

Joachim a écrit:

Je ne trouve pas trace des quatuors dont nous parle Piero, et encore moins d'un enregistrement récent de la Tour de Feu... D'après David Le Marrec, cet opéra a été enregistré en 1984 en allemand. Un comble !.
C'est vrai je ne trouve plus le quatuor dans les sites de musique. Par contre La Tour de Feu est disponible chez MusicMe, on peut l'écouter directement ou bien la télécharger. C'est une version ancienne (1944) certes mais de grande qualité (Marysa Ferrer et Charles Bronval).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Silvio LAZZARI (1857-1944) Hommage à Beethoven et Haydn   Aujourd'hui à 8:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Silvio LAZZARI (1857-1944) Hommage à Beethoven et Haydn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sherman DD 4/7th Dragoons guards, juin 1944
» tiger 2 ardennes 1944
» T-34/85 Finlandais - Tali-Ihantala 1944
» Hommage aux vieux jouets
» 4 déc - En hommage à mon grand-père (DT MonScrapbook)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Compositeurs et Musiciens-
Sauter vers: