AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Trio n° 25 en mi mineur (HobXV.12) Classicisme viennois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Trio n° 25 en mi mineur (HobXV.12) Classicisme viennois   Mer 10 Déc - 22:00

Composé vraisemblablement à la fin de l'année 1788, le trio n° 25 en mi mineur pour piano, violon et violoncelle (HobXV.12) de Joseph Haydn est une oeuvre imposante qui se ressent du voisinage des grandes symphonies n° 88 , 89, 90 et 91 contemporaines. De structure très classique, il comporte trois mouvements, les deux premiers sont des structures sonates et le dernier est un Rondo.

Dans le premier mouvement, Allegro moderato, 2/2, Marc Vignal remarque une ressemblance avec la sonate en mi mineur KV 304 de Mozart (1). Cet allegro m'évoque plutôt le premier mouvement du quatuor avec piano en sol mineur KV 478. En tout état de cause, ce morceau a des accents mozartiens et n'aurait pas déparé la série de trios pour la même formation que Mozart entreprit en 1786 et qu'il arrêta malheureusement, après le cinquième en sol majeur KV 563, sans avoir composé de trio dans une tonalité mineure.
Le trio de Haydn débute avec un vibrant accord de mi mineur auquel le mi du violon joué sur la corde mi à vide confère une sonorité éclatante. Le thème très dramatique, se prête bien aux imitations canoniques (1), il est suivi par un second thème en sol majeur presqu'insouciant. Le développement est très court (vingt mesures) mais concentré et dramatique; il débute avec une géniale combinaison des deux thèmes de l'exposition et se termine ex abrupto par le thème initial aux basses sous une avalanche de doubles croches à la main droite du pianiste. Lors de la réexposition, on assiste à une refonte complète de la première partie, le second thème en mi mineur est devenu fiévreux et angoissé et donne lieu à un nouveau développement passionné d'une écriture très dense. Le thème initial aux trois instruments à l'unisson revient une dernière fois et l'accord de mi mineur scelle ce magnifique mouvement plein de feu. Notons que dans ce trio (comme dans la plupart des trios de Haydn), le violoncelle double systématiquement la basse du piano. Héritage de l'antique sonate en trio ou plutôt dessein délibéré de Haydn qui cherche à renforcer la basse un peu fragile du pianoforte? En tout état de cause l'effet produit ici est d'une grande plénitude.

L'Andante (6/8 ) en mi majeur est un admirable morceau très développé et d'une portée musicale considérable. Il m'évoque l'Andante non moins remarquable de la sonate en la majeur pour violon et piano KV 526 de Mozart et ceci en dépit d'une différence de rythme marquée puisque le mouvement de Mozart est à 2/4. L'Andante de Haydn est, comme à son habitude, extrêmement orné, et contraste avec la nudité de celui de Mozart mais l'esprit qui règne dans les deux morceaux me semble très voisin. Un thème magnifique au piano accompagné par les pizzicatti des cordes ouvre le mouvement. Ce thème sera ensuite répété de nombreuses fois pendant tout le morceau parfois surchargé d'ornements, passant constamment par de troublantes modulations tandis que les doubles dièzes fleurissent sous les doigts du pianiste. Les mots sont impuissants à décrire la poésie et l'émotion qui émane de ce morceau enchanteur.

Avec le Rondo, Presto, 2/4, en mi majeur, nous revenons sur terre. Le vigoureux refrain du Rondo est encadré par de doubles barres de reprises. Le premier couplet en mi mineur a des accents balkaniques, le thème débute en mineur et passe brutalement en majeur avec des octaves brisés dans l'extrême grave du pianoforte qui évoquent un roulement de tambour. Retour du refrain écourté et second couplet en ut dièze mineur qui est en fait un développement sur le motif qui termine l'exposé du thème du refrain. Ce développement s'enchaine sur un retour du premier couplet très modifié. Après un dernier retour du refrain, la coda est basée sur le roulement de tambour des basses du piano tandis que le violon grimpe dans les hauteurs. Il est impossible de décrire la vie et l'énergie qui animent ce magnifique Rondo qui n'a plus rien de Mozartien. C'est Haydn arrivé à la période la plus créatrice de sa vie dont on entend l'enthousiasme et l'optimisme.

(1) Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, 1988, p.1141.


Dernière édition par Piero1809 le Dim 23 Nov - 14:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Trio n° 25 en mi mineur (HobXV.12) Classicisme viennois   Lun 24 Aoû - 22:44

Le trio n° 25 en mi mineur pour piano, violon et violoncelle est vraiment un des plus créatifs de Joseph Haydn. Composé en 1788 et contemporain de la symphonie n° 88 en sol majeur et des quatuors à cordes opus 54 et 55, il représente l'apogée du classicisme.

Les deux versions que j'écoute actuellement sont celles du Fine Arts Trio (Phillips) et du Trio Van Swieten (Brilliant Classics).
Alors que dans les trios d'avant 1770, le Trio Van Swieten l'emportait généralement par une plus grande fraîcheur et une meilleure adéquation à un univers encore baroque, le Fine Arts Trio triomphe dans ce Trio n° 25 de 1788. L'allegro initial est plus intense, le rondo final est plus spirituel et coloré mais surtout le sublime andante est une merveille de profondeur et de concentration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Trio n° 25 en mi mineur (HobXV.12) Classicisme viennois   Mar 8 Sep - 9:24

Piero1809 a écrit:

Le trio de Haydn débute avec un vibrant accord de mi mineur auquel le mi du violon joué sur la corde mi à vide confère une sonorité éclatante.
La corde mi donne à la sonorité du violon une force lumineuse et une pénétration métallique qui manquent à l'alto.

Voilà ce que dit Gyorgy Ligeti (1923-2006) à propos de sa sonate pour alto solo, propos qui, à mon avis, s'appliquent opportunément à l'allegro initial du trio en mi mineur HobXV.12.


Dernière édition par Piero1809 le Jeu 30 Déc - 11:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Trio n° 25 en mi mineur (HobXV.12) Classicisme viennois   Sam 5 Déc - 22:32

Le merveilleux trio pour le pianoforte avec accompagnement d'un violon et d'un violoncelle en mi mineur HobXV.12 de Joseph Haydn (1788) a été exécuté le 22 novembre dernier à Strasbourg dans le cadre d'une journée au bénéfice de l'UNICEF par les solistes du Parlement de Musique (Direction Martin Gester) auquel s'étaient joints le trio AnPaPié. Interprètes du trio de Haydn: Aline Zylberach pianoforte, Alice Piérot violon et Elena Andreiev violoncelle.

Les jeunes musiciens ont interprété ce trio avec beaucoup de naturel et de sentiment. Ils ont rendu justice au remarquable andante en mi majeur, un des plus profonds parmi les mouvements lents de Haydn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Trio n° 25 en mi mineur (HobXV.12) Classicisme viennois   Mer 29 Déc - 16:49

Ce n'est pas un hasard que les trios en la bémol HobXV.14, en ré mineur HobXV.23 et en mi mineur HobXV.12 se trouvent placés en tête des trios de Joseph Haydn, car ce sont mes préférés.

J'ai toujours eu un faible pour le trio en mi mineur, oeuvre aux vastes proportions composée par un Joseph Haydn en pleine ascension (au plan artistique évidemment) à une époque (fin 1788) où Wolfgang Mozart sombrait...(1).

Le trio en mi mineur est celui que Mozart aurait du composer pour achever sa très belle série de trios (K1 496 en sol majeur, 502 en si bémol majeur, 542 en mi majeur et 548 en ut majeur). Au lieu de cela, il termine sa série en queue de poisson avec le trio en sol majeur K1 567, probablement une sonate pour piano un peu bricolée...

Ce trio en mi mineur HobXV.12, tout en étant une pure création haydnienne, possède en effet nombre de traits mozartiens...

(1) L'année 1789 et surtout 1790 sont marquées par de npmbreuses désillusions. En 1790 Mozart ne compose presque plus (six oeuvres à son catalogue!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Trio n° 25 en mi mineur (HobXV.12) Classicisme viennois   Sam 22 Nov - 23:51

Une belle interprétation du trio n° 25 en mi mineur HobXV.12 sur instruments d'époque.
Le premier mouvement est Mozartien, il me fait penser au quatuor avec pianoforte, violon, alto et violoncelle en sol mineur K 478.
Le magnifique mouvement lent me rappelle le mouvement correspondant de la sonate en la majeur pour piano et violon K 525 de Mozart avec en prime quelques traits Schubertiens.
Le brillant Rondo final ne ressemble à personne, c'est du Haydn pur jus!


_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trio n° 25 en mi mineur (HobXV.12) Classicisme viennois   Aujourd'hui à 22:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Trio n° 25 en mi mineur (HobXV.12) Classicisme viennois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit trio de Jaeger LeCoultre vintage ...
» Passeport pour mineur
» Un joli petit trio >>>
» Ma bialetti mokona trio est-elle normale?
» John Butler Trio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Trios pour piano, violon et violoncelle-
Sauter vers: