AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Brautigam ou Schornsheim?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haydn2009



Messages : 32
Points : 4
Date d'inscription : 15/02/2009
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Brautigam ou Schornsheim?   Lun 16 Fév - 19:38

L'un d'entre vous pourrait-il comparer les interprétations respectives des sonates par Ronald Brautigam et Christine Schornsheim?
Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: Brautigam ou Schornsheim?   Mar 17 Fév - 1:34

J'ai les deux, je m'occupe d'essayer de comparer quelques sonates, d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: Brautigam ou Schornsheim?   Mar 17 Fév - 11:00

J'ai commencé par comparer les 2 interprétations de la sonate Hob. XV 52 (n°62). Il s'agit de deux interprétations quasi géniales.
Dans le premier mouvement, pris au même tempo à peu près part les deux, Schornsheim accentue le côté rageur du thème, et poursuit sur la même intonation dans les réponses, tandis que Brautigam oppose une réponse plus méditative et voyageuse au thème martial. Malgré la plus grande variété apportée par Brautigam, on a l'impression que Schornsheim "ne vous lâche jamais".
L'adagio pris au même tempo par les deux se révèle plus captivant par Schornsheim, essentiellement par sa gestion du rythme et du temps, que je trouve absolument extraordinaire.
Le finale est pris par Brautigam à un train d'enfer. Même si cela fait perdre un peu le détail des doubles croches parfois, cette interprétation est spectaculaire et enthousiasmante. Schornsheim privilégie la lisibilité et joue plus lentement, donnant curieusement un caractère un peu pensif au thème initial en notes répétées ; le martellement urltérieur des doubles croches n'en ressort qu'avec plus d'acuité.

Je suis incapable de dire laquelle je préfère de ces deux interprétations. Disons que je trouve le côté rageur de Schornsheim un peu plus captivant en ce qui me concerne, mais la façon dont Brautigam enlève le finale est stupéfiante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haydn2009



Messages : 32
Points : 4
Date d'inscription : 15/02/2009
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Brautigam ou Schornsheim?   Mar 17 Fév - 23:03

Merci de cette analyse.
Après avoir écouté plusieurs fois tout Schornsheim, je lui trouve une vigueur et une virtuosité peu communes, au service d'instruments différenciés et tous exceptionnels, prise de son exemplaire.

Mais c'est parfois un peu trop uniformément viril (à cause de l'habitude du clavecin?). On eût attendu d'une femme des moments de poésie et des colorations imaginatives, qu'elle tire plutôt du côté de l'exploitation de l'instrument.
Poésie que l'on semble trouver chez Brautigam dont, pour le moment, je n'ai entendu qu'un CD.

Ils se complètent en effet, tous deux merveilleux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: Brautigam ou Schornsheim?   Mer 18 Fév - 1:28

Apparemment les instruments joués par Ch Schornsheim sont assez variés ce qui n'est pas le cas chez Brautigam. Par ailleurs, il ne faut pas oublier les enregistrements sur piano moderne, l'intégrale de McCabe que possède Giuseppe semblant extrêmement intéressante (mais je n'ai jamais pu l'écouter).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: Brautigam ou Schornsheim?   Jeu 19 Fév - 2:27

Dans la sonate n°50 Hob XVI.37 en ré majeur, Brautigam joue le premier mouvement très vite avec humour et alacrité. Schornsheim joue au même tempo et dans le même esprit mais de façon plus martelée et plus engagée, tirant le morceau vers un registre baroque (certains passages évoquent "La poule" de Rameau). Brautigam donne au Largo une très belle couleur méditative, alors que Schornsheim en fait un portique grandiose évoquant encore ici certains préludes de l'époque baroque, les deux approches étant réalisées de manière très convaincante. Le finale est joué parfaitement "innocentemente" par Brautigam, tandis qu'encore une fois Schornsheim, bien que jouant un peu moins vite, lui donne un caractère plus engagé faisant alterner d'ironiques coups de patte avec des passages où elle nous dit autoritairement : "fini de plaisanter". La façon dont elle phrase les croches alternées aux deux mains avant la dernière reprise du refrain est proprement stupéfiante.

Dans l'ensemble, Brautigam paraît parfait tant qu'on n'a pas écouté Schornsheim, qui se révèle plus imaginative et plus captivante, au prix d'options un peu baroquisantes qu'on est libre de contester bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: Brautigam ou Schornsheim?   Ven 20 Fév - 1:55

Dans la sonate n°53 HobXVI:34 en mi mineur
Brautigam prend le premier mouvement vite et le joue sombrement, sans concession, le thème restant dans une sorte de grisaille inquiétante d'où émergent difficilement des figures virtuoses en doubles croches, ce refus de chercher à sortir de la sévérité étant très impressionnant et convaincant. Schorsheim joue moins vite et comme à son habitude "parle " plus le texte en introduisant un certain rubato, mais ici, cela me paraît aboutir à quelque chose d'un peu dispersé.
Dans le très bel adagio, Schornsheim stimule sans cesse l'attention par un jeu assez déclamatoire, avec un son assez martelé, tandis que Brautigam joue quasiment "tout droit" mais de façon très recueillie, ce qui à mon avis lui donne encore ici l'avantage.
Dans le finale le refrain prend sous les doigts de Brautigam une couleur naïve et désabusée à la fois, qui me paraît être son vrai visage, avec des couplets qui donnent un éclaircissement en majeur ambigu et réservé. Les chromatismes et les notes répétées de la fin sont traduits avec une délicatesse infinie. Schornsheim joue un peu moins vite, en caractérisant un peu moins le refrain ; les couplets surtout sonnent de façon assez neutre et semblent moins bien s'intégrer au plan d'ensemble.
Donc avantage à Brautigam pour cette sonate, à mon point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haydn2009



Messages : 32
Points : 4
Date d'inscription : 15/02/2009
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Brautigam ou Schornsheim?   Dim 22 Fév - 23:56

J'ai commencé à mon tour la comparaison en me mettant à écouter Brautigam, avec Schornsheim dans l'oreille.
Le premier est en général plus fin de toucher, plus intérieur, et son instrument est beau.
La seconde est plus spectaculaire et joue sur la variété de ses instruments.
Ce qui avantage la seconde pour les premières sonates, plus scolaires: l'instrument crée à lui seul une atmosphère.
Cela dit, Brautigam y est excellent de jeu et de colorations.

Les deux m'apparaissent de plus en plus complémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haydn2009



Messages : 32
Points : 4
Date d'inscription : 15/02/2009
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Brautigam ou Schornsheim?   Lun 2 Mar - 22:28

Et même de plus en plus complémentaires, comme diraient les Dupondt, à mesure que je les compare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Brautigam ou Schornsheim?   Lun 2 Mar - 23:38

Haydn2009 a écrit:
Et même de plus en plus complémentaires, comme diraient les Dupondt, à mesure que je les compare.
Quelle(s) sonate(s) avez-vous comparée(s)?
Bonne soirée
Giuseppe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: Brautigam ou Schornsheim?   Mar 3 Mar - 2:20

Je viens d'écouter la sonate 41 en la majeur Hob.XVI.26 et je suis bien embarrassé car je ne peux exprimer aucune préférence entre les deux interprètes.
Dans le génial premier mouvement, Brautigam adopte un style assez dépouillé et atteint à une véritable profondeur dans la réponse en mineur de l'exposition et l'introspection méditative du développement. En plus de la traditionnelle reprise de l'exposition, il fait également la reprise de la seconde partie (notée par Haydn) ce qui allonge peut-être un peu trop le morceau. Le menuet est pris au même mouvement à peu près que par Adam Fischer dans la 47ème symphonie, ce qui le rend assez terne comparé à la version orchestrale (comme l'avait fait remarquer Giuseppe). Le finale est au contraire très rapide en forme de plaisanterie. Brautigam joue sur un pianoforte à la sonorité subtile et qui convient bien au ton intimiste qu'il donne au premier mouvement.
Schornsheim prend le premier mouvement à la même vitesse mais joue sur un instrument beaucoup plus "clavecinant" et adopte un côté narratif beaucoup plus extraverti, également très convaincant par sa capacité toujours renouvelée à faire "avancer" le discours. Elle ne fait pas la seconde reprise. Pour le menuet elle contourne à mon avis magistralement la difficulté d'avoir à le jouer sur un instrument qui défavorise le morceau par rapport à l'orchestre, en jouant beaucoup plus vite, le transformant en un morceau spirituel qui a perdu le caractère quelque peu empesé que lui donne Brautigam. Le finale, moins rapide que chez Brautigam, comporte quelques effets de jeu de luth.
Bref, deux excellentes versions, notamment du premier mouvement, tout à fait "complémentaires" effectivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Brautigam ou Schornsheim?   Jeu 2 Avr - 22:00

A propos de la sonate n° 41 en la majeur que JPS a écoutée dans les versions Brautigam et Schornsheim, je suis vraiment curieux d'écouter la dernière interprète.

J'ai dans l'oreille la version austère, profonde et dépouillée de McCabe qui se défend d'ailleurs très bien dans le premier mouvement mais pas tellement dans les suivants, beaucoup plus légers et où un peu d'humour serait le bienvenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Brautigam ou Schornsheim?   Ven 17 Avr - 12:05

Piero1809 a écrit:
A propos de la sonate n° 41 en la majeur que JPS a écoutée dans les versions Brautigam et Schornsheim, je suis vraiment curieux d'écouter la dernière interprète.

J'ai dans l'oreille la version austère, profonde et dépouillée de McCabe qui se défend d'ailleurs très bien dans le premier mouvement mais pas tellement dans les suivants, beaucoup plus légers et où un peu d'humour serait le bienvenu.
Ayant écouté les versions Schornsheim et Brautigam, je constate que leur lecture de la partition est très différente de celle de McCabe. Les deux premiers nommés sont bien plus extravertis, accentuent les contrastes, manient avec aisance l'humour latent de ces pièces. Par exemple Schornsheim met en évidence avec pittoresque les rythmes lombards du premier mouvement. Tous deux transforment les rares forte de la partition en fortissimo ce qui m'incommode un peu, je l'avoue, mais peut-être c'est la prise de son qui est en cause.

Cette conception brillante, "pour concert public" ne sied pas à ce premier mouvement tellement profond et méditatif mais convient à l'anecdotique finale. On l'aura compris, McCabe a ma préférence dans le cas de cette sonate.
Il n'en demeure pas moins que Schornsheim et Brautigam sont d'immenses artistes qui doivent faire merveille dans bien d'autres sonates de Haydn.

Piero
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: Brautigam ou Schornsheim?   Mer 22 Avr - 2:05

Encore une certaine indécision pour la magnifique sonate 59 Hob. XVIII.49 en mi bémol majeur. Le premier mouvement est pris plus rapidement par Brautigam qui le joue remarquablement et en fait à mon avis mieux ressentir l'inventivité en caractérisant plus nettement les trois thèmes décrits par Piero (le second surtout est d'un magnifique lyrisme). Le début de l'adagio est plus recueilli chez Brautigam, mais l'épisode central, bien que très réussi dans un style sévère par Brautigam, est plus tumultueux chez Schornsheim, qui utilise les sextolets de la main gauche comme un élément expressif essentiel et non comme un accompagnement. Le finale est joué plus rapidement et avec plus de verve et d'humour par Schornsheim que par Brautigam, ici un peu sage.
J'ai peut-être une petite préférence pour Brautigam à cause de son premier mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pianiste.2008



Messages : 98
Points : 52
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Brautigam ou Schornsheim?   Sam 21 Nov - 20:08

J'aime bien la variété des instruments de C. Schonrsheim. On a l'impression de suivre le compositeur dans son travail !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brautigam ou Schornsheim?   Aujourd'hui à 22:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Brautigam ou Schornsheim?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Sonates pour piano-
Sauter vers: