AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bela Bartok (1881-1945)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Bela Bartok (1881-1945)   Lun 9 Mar - 2:45

Venant de réécouter le Divertimento pour cordes, une de mes préférées parmi les œuvres de Bartok, je suis frappé par une parenté lointaine mais certaine entre Haydn et Bartok, soulignée par l'apparition de thèmes à saveur populaire, des notations d'un humour ambigu et grinçant (mais bien plus amer chez Bartok), la façon expéditive avec laquelle ce dernier "remet la machine en marche" après le bel intermède mélodique du troisième mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Lun 9 Mar - 12:05

D'accord avec vous JPS, le divertimento de Bartok est superbe. Entre deux mouvements folklorisants, un adagio bouleversant, une vallée de larmes.
Ci-dessous un très beau texte sur ce chef-d'oeuvre:

http://www.espritsnomades.com/siteclassique/bartokdivertimento.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Mar 10 Mar - 2:20

Merci pour ce très beau texte que je viens de lire. J'avais déjà lu des textes intéressants sur ce site, Esprits nomades, qui n'est peut-être pas assez connu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 13 Mar - 10:13

JPS1827 a écrit:
Venant de réécouter le Divertimento pour cordes, une de mes préférées parmi les œuvres de Bartok, je suis frappé par une parenté lointaine mais certaine entre Haydn et Bartok, soulignée par l'apparition de thèmes à saveur populaire, des notations d'un humour ambigu et grinçant (mais bien plus amer chez Bartok), la façon expéditive avec laquelle ce dernier "remet la machine en marche" après le bel intermède mélodique du troisième mouvement.
D'accord également avec la parenté Haydn Bartok. Comme chez Bartok, le rythme est très important chez Haydn; des rythmes obstinés, ostinati, sont fréquents chez les deux compositeurs. Nous avons cité le finale de la sonate en si mineur (HobXVI.32) de Haydn, un autre exemple troublant est l'extraordinaire finale en sol mineur du quatuor en sol majeur opus 76 n°1. Dans le développement il y a une succession de vingt "roulades" en triolets fortissimo incroyablement bartokienne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 13 Mar - 14:45

Je viens de réécouter ce magnifique finale, et je suis tout à fait d'accord bien sûr. Les métamorphoses de ce motif rythmique y sont de plus très impressionnantes, avec cet éclairage tout à coup conciliant qui intervient à la fin du mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Sam 21 Mar - 18:57

Ce Divertimento de Bartok est magnifique en effet. Ce pauvre Bartok est souvent malmené par les amoureux du classicisme dont nous sommes assidus. Pourtant, si certaines oeuvres nous semblent difficiles (je pense aux quatuors à cordes par exemple), certaines autres ne sont pas si éloignées de notre période favorite : le Concerto pour orchestre par exemple qui est un grand concerto grosso quelque peu "modernisé".

Je suis persuadé que les deux Rhapsodies pour violon et orchestre auraient enthousiasmé notre ami Haydn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Bela BARTOK (1881-1945)   Ven 30 Oct - 11:21

Avec Bela Bartok le cadre de cette rubrique (baroque, classissisme, romantisme) est largement dépassé. Toutefois on ne peut passer sous silence l'art de ce compositeur hongrois présentant maintes affinités avec celui de Joseph Haydn. De plus les oeuvres de jeunesse de Bartok sont encore notablement influencées par le romantisme allemand.

"La carrière de Joseph Haydn fut étroitement liée à la Hongrie. Devenu le chef d’orchestre des princes Esterházy à l’âge de vingt-huit ans, il a composé la majeure partie de ses œuvres en étant à leur service. Le prince Miklós dit « le Magnifique » préférant demeurer dans son château de Fertõd, Haydn passa une grande partie de son temps en Hongrie pendant plus deux décennies." (1)

Les six quatuors de Bela Bartok sont peut-être les oeuvres où l'influence de Haydn est la plus sensible. On peut en effet trouver des préoccupations communes de recherche de rythmes et de structures (rapports proportionnels de durée entre les parties d'un mouvement donné) dans les quatuors de Bartok et certaines oeuvres de Haydn. Il est possible par exemple que les quatuors de l'opus 76 de Haydn furent des sources d'inspiration pour Bartok.

Pour en savoir plus sur Bartok, on peut consulter Wikipedia (2).

(1) http://mardishongrois.blogspot.com/2009/05/annee-haydn-2009-concert-du-quatuor.html
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Béla_Bartók
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 30 Oct - 22:32

Piero1809 a écrit:


Les six quatuors de Bela Bartok sont peut-être les oeuvres où l'influence de Haydn est la plus sensible. On peut en effet trouver des préoccupations communes de recherche de rythmes et de structures (rapports proportionnels de durée entre les parties d'un mouvement donné) dans les quatuors de Bartok et certaines oeuvres de Haydn. Il est possible par exemple que les quatuors de l'opus 76 de Haydn furent des sources d'inspiration pour Bartok.


Je ne suis pas qualifié pour confirmer ou infirmer si Bartok a subi une influence de Haydn lors de la composition de ses six quatuors.
Pour le simple mélomane "ignare" que je suis côté technique musicale, je ne trouve absolument aucune ressemblance entre les quatuors de Haydn et ceux de Bartok. Ceux ci sont au contraire parmi les oeuvres les plus ardues de Bartok, peut-être les plus modernes, en fait.

Des oeuvres comme le Divertimento, le Concerto pour orchestre, voire la Musique pour cordes, percussions et célesta sont, à mon humble avis, plus proches de l'esprit de Haydn que les quatuors à cordes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Sam 31 Oct - 1:17

Joachim a écrit:


Je ne suis pas qualifié pour confirmer ou infirmer si Bartok a subi une influence de Haydn lors de la composition de ses six quatuors.
Pour le simple mélomane "ignare" que je suis côté technique musicale, je ne trouve absolument aucune ressemblance entre les quatuors de Haydn et ceux de Bartok. Ceux ci sont au contraire parmi les oeuvres les plus ardues de Bartok, peut-être les plus modernes, en fait.

Des oeuvres comme le Divertimento, le Concerto pour orchestre, voire la Musique pour cordes, percussions et célesta sont, à mon humble avis, plus proches de l'esprit de Haydn que les quatuors à cordes.
Merci Joachim pour votre avis sur la question.
N'oublions pas qu'un siècle et demi séparent Joseph Haydn de Bela Bartok, il est donc normal que le langage musical des deux compositeurs soit très différent. Il ne s'agit donc pas de ressemblances sensu stricto mais plutôt d'une convergence de l'état d'esprit. Vous avez sans doute raison quand vous dites que l'on peut trouver dans la production de Bartok des oeuvres ressemblant plus à Haydn.

A mon humble avis les deux points suivants rapprochent les deux compositeurs:
-Bartok effectue des recherches ethnomusicales en collectant des mélodies hongroises, roumaines, bulgares tandis que Haydn manifeste un grand intérêt pour le folklore d'europe centrale. Avant de connaître le livre de Marc Vignal j'avais trouvé que le finale du quatuor à cordes en ré majeur opus 76 n° 5 était étrangement "bartokien".
-sur le plan formel, le découpage des parties des structures sonates obéit à des règles très strictes chez Bartok et le musicologue Harry Halbreich a décrit très précisément cette technique compositionnelle (voir aussi le lien Wikipedia). Il me semble que des préoccupations similaires animent Haydn dans certaines compositions et en particulier dans le premier mouvement de la symphonie en sol majeur n° 92 Oxford, analysé en détail par Marc Vignal. Dans les deux cas il est question de "nombre d'or". J'avoue que je suis totalement dépassé par ces considérations et me permets de vous renvoyer aux auteurs cités.


Dernière édition par Piero1809 le Sam 31 Oct - 1:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Sam 31 Oct - 1:29

Il est possible d'écouter les six quatuors de Bela Bartok dans le site suivant:

http://www.carnegiehall.org/article/explore_and_learn/art_performanceguide_index.html

Les quatuors sont présentés par le quatuor Emerson dans le cadre d'une école de quatuor à cordes. Leurs commentaires passionnants sont adressés à des quatuors formés de jeunes exécutants (d'un niveau impressionnant). On y apprend en particulier que Bartok prenant le relais de Beethoven a apporté à ce genre musical des innovations extraordinaires.

M'intéressant depuis longtemps à ces six quatuors, j'ai été fasciné par ces cours d'interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Ven 6 Nov - 0:18

Le premier quatuor de Bela Bartok fut composé en 1908. Il est très intéressant car on peut dire qu'il se situe à la frontière de deux mondes musicaux, d'un côté le monde post romantique, de l'autre le "monde moderne", celui de l'atonalisme, du polytonalisme etc...Parallèllement Arnold Schönberg amorçait une démarche similaire avec son deuxième quatuor en fa# mineur (1908-10).

Au même moment Wassily Kandisky (avec Franz Marc) fonde le mouvement pictural du Blaue Reiter et dans ce contexte on voit nettement Kandinsky, poussé par une nécessité intérieure, évoluer du figuratif à l'abstraction.

Le premier mouvement Lento débute par un fugato chromatique que de nombreux commentateurs ont rapproché de la fugue austère qui ouvre le 14ème quatuor en ut dièze mineur de Beethoven. On peut aussi penser à la magnifique fugue qui ouvrira près de trente ans plus tard la célèbre musique pour cordes, percussion et célesta (1936). Le fugato s'interrompt pour donner naissance à un intermède rappelant indiscutablement des passages du quatuor en sol mineur de Claude Debussy et le quatuor en fa de Maurice Ravel (1).

Après un intermezzo, Allegretto, de nature plutôt rhapsodique,un allegro vivace termine l'oeuvre. Ce mouvement est très développé et adopte la forme rondeau. Il est construit autour d'un thème issu probablement du folklore hongrois auquel se joint un dessin obsessionnel formé de secondes mineures répétées. Un intermède central consiste en un véritable développement sur un thème nouveau issu en fait du thème principal. Ce mouvement est particulièrement dynamique et puissant et déjà pleinement typique de son auteur. Il ouvre la voie au 2ème quatuor, une oeuvre pleinement aboutie.

(1) http://haydn.aforumfree.com/baroque-classique-et-romantisme-f6/maurice-ravel-1875-1937-t297.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Mer 18 Nov - 23:04

JPS et Joachim avaient déjà ouvert un fil sur Bartok.
J'ai donc supprimé le fil nouveau que j'avais crée par erreur et fusionné (en fait juxtaposé) les messages sur les quatuors de Bartok avec les propos concernant le divertimento pour orchestre à cordes du même compositeur.

Que pensez-vous de ces aménagements?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Mer 16 Sep - 11:53

Chez Bela Bartok il y a à boire et à manger: de la musique parfaitement classique et inoffensive à des musiques très agressives mais toujours tonales.

L'évolution de son style est admirablement résumée dans ses six quatuors à cordes. Comme Beethoven, Bartok confie aux quatre instruments du quatuor à cordes, ses pensées les plus profondes et infuse dans ce genre musical ses innovations les plus audacieuses. Par son utilisation du rythme particulièrement hardie ainsi que de mélodies populaires hongroises, Joseph Haydn a des points communs avec Bartok. Ecoutez le quatrième mouvement des quatuors opus 76 n° 1 en sol majeur et n° 5 en ré majeur de Joseph Haydn!

Le premier quatuor en la mineur qui date de 1907 environ, est antérieur au château de Barbe Bleue, il s'ouvre par une fugue rappelant le début du 14ème quatuor de Beethoven, la suite est nettement folklorisante. On peut lire une analyse succincte de ce quatuor dans ce même sujet.
Le deuxième en la mineur de 1915 environ débute avec un aimable moderato mais se termine avec un lento minéral, très étrange.
Avec les troisièmes et quatrièmes quatuors, composés en 1927, on entre dans le vif du sujet, c'est-à-dire qu'on gravit les sommets de la musique. Le troisième est le plus génial par la forme et le fond, les dissonances sont violentes, tritons, secondes mineures martelées fortissimo par les 16 cordes! Le quatrième splendide est plus classique dans sa forme mais aussi révolutionnaire pour le fond.
Le vaste cinquième quatuor en si bémol date de 1935 et est une des oeuvres les plus épanouies du compositeur, contemporaine de la musique pour cordes percussion et célesta. L'écriture toujours complexe est beaucoup adoucie et moins dissonante. Le scherzo alla Bulgarese est justement célèbre.
Quant au sixième, composé en 1939 encore en Hongrie, il est le premier d'une série d'oeuvres (concerto pour orchestre, concerto pour alto, troisième concerto pour piano), écrites aux Etats Unis, dans lesquelles Bartok abandonne les audaces du passé pour se consacrer à un style aimable, et virtuose.

L'audition régulière de ces quatuors me procure un plaisir toujours renouvelé.

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
jdperdrix



Messages : 41
Points : 53
Date d'inscription : 29/08/2014

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Mer 16 Sep - 13:34

Les six quatuors de Bartok sont effectivement un des sommets de la musique du 20e siècle, dont je ne me lasse pas (4e et 5e surtout).
Quant au rapport avec Haydn, les racine hongroises communes sont évidentes. Je n'ai pas vu mentionner le "menuet alla zingarese" du quatuor opus 20/4, dans lequel on n'a plus affaire à des contretemps, mais bien à une succession de 4/4 et de 3/4 (essayez de battre la mesure sans vous tromper !). A comparer au "scherzo alla bulgarese" du 5e quatuor de Bartok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Lun 4 Jan - 12:27

jdperdrix a écrit:

Quant au rapport avec Haydn, les racine hongroises communes sont évidentes. Je n'ai pas vu mentionner le "menuet alla zingarese" du quatuor opus 20/4, dans lequel on n'a plus affaire à des contretemps, mais bien à une succession de 4/4 et de 3/4 (essayez de battre la mesure sans vous tromper !). A comparer au "scherzo alla bulgarese" du 5e quatuor de Bartok.

Merci jdperdrix pour votre remarque judicieuse. C'est vrai que ce menuet alla zingarese de Haydn est très étonnant et le rapprochement avec le scherzo alla bulgarese de Bartok est justifié.

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Mer 6 Jan - 14:36

Une petite précision sur les quatuors à cordes : en fait, Bartok a composé non pas 6 mais 7 quatuors à cordes. En effet, il existe un n° 0 en fa majeur (numéroté SZ 11 dans le catalogue András Szőllősy) daté de 1898. Bien entendu ce quatuor de ses 17 ans n'a rien de "bartokien", il est d'essence romantique un peu comme chez Brahms.

J'ai honte à dire que c'est mon préféré parmi les quatuors de Bartok... il est vrai aussi que le quatuor de jeunesse en ré majeur (lui aussi "n° 0") de Schönberg est aussi mon préféré de ses quatuors Embarassed Que veux-tu, Piero, j'ai une nette préférence pour la musique romantique que pour la musique moderne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Mer 6 Jan - 14:56

Merci Joachim pour cette information captivante. J'ai hâte d'écouter ou de lire ce quatuor n° 0.

C'est curieux mais les oeuvres de jeunesse des compositeurs du 20ème siècle sont souvent belles et généreuses.
Certains: Mahler et Strauss ont continué dans la même veine.
D'autres Schoenberg, Webern (magnifique Langsämer Satz) et comme tu me l'apprends, Bartok ont complètement changé de style.
Chez d'autres enfin, c'est le contraire, leurs oeuvres de vieillesse sont redevenues tonales et mélodieuses, c'est le cas de Prokofiev ( suite Scythe, 2ème symphonie affreusement agressives...) qui dans sa 7ème symphonie nous sort des Rêves d'Hiver dignes de figurer dans un concert de Noël! C'est pareil chez Bartok, son concerto pour orchestre composé en Amérique est proche de la symphonie du Nouveau Monde de Dvorak!

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bela Bartok (1881-1945)   Aujourd'hui à 17:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Bela Bartok (1881-1945)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le dictateur - Charles Chaplin 1945
» INFANTERIE DE MARINE JAPONAISE 1945
» 1945 : Dulac, UNRRA et US Army....
» Retour aux Philippines - Back To Bataan - 1945
» 65ème Anniversaire des Massacres du 08 mai 1945

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Compositeurs et Musiciens-
Sauter vers: