AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 CARNETS DE LONDRES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: CARNETS DE LONDRES   Mar 17 Mar - 15:24

Lors de ses deux séjours à Londres, Joseph Haydn note sur un carnet ses observations sur les coutumes et moeurs anglaises.

Voici une de ses réflexions notée en 1791-2 sur son premier carnet (il y en eut quatre en tout):

Si quelqu'un vole deux livres*, on le pend, mais si je confie 2000 livres à quelqu'un qui les emporte au diable, on l'acquitte.

* Il s'agit bien sûr de livres sterling (£)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Livre_sterling


Source: Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, 1988.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Mer 18 Mar - 23:52

Dans le carnet n° 1 on trouve également:

"La dette nationale anglaise est estimée à plus de deux cents millions, on a calculé récemment que s'il fallait former un convoi pour payer cette somme en argent, les chariots mis les uns derrière les autres iraient de Londres jusqu'à York, c'est-à-dire, couvriraient deux cents milles, chaque chariot ne pouvant contenir plus que 6000 livres".

Source:la même que dans le message précédent.
Des considérations qui ont une certaine actualité. Ne trouvez-vous pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Jeu 19 Mar - 3:16

La première remarque "Si quelqu'un vole deux livres…" semble d'une perpétuelle actualité en tout cas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Ven 27 Mar - 23:33

Voici une autre observation consignée dans les carnets de Londres qui montrent que Haydn était attentif aux monde qui l'entourait.

"En général, un apprenti travaille toute l'année de six heures du matin à six heures du soir, et dans l'intervalle ne dispose que d'une heure et demi de temps libre. Il touche une guinée par semaine mais doit se débrouiller pour sa nourriture. Beaucoup travaillent à la pièce et chaque quart d'heure d'absence est décompté. Seuls les apprentis forgerons doivent travailler une heure de plus par jour."

Source: la même que dans les messages précédents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Jeu 9 Juil - 9:31

Les notes suivantes consignées par Joseph Haydn dans son carnet de Londres n° 2 montre qu'il était toujours attentif aux détails pratiques de la vie courante.

Pour conserver longtemps la crème ou le lait, on prend une bouteille pleine de lait et on la met dans un pot ou un récipient d'argile ou de cuivre avec assez d'eau pour recouvrir plus de la moitié de la bouteille, on place ensuite le récipient sur le feu, on le fait chauffer une demi-heure, puis on enlève la bouteille et on la scelle soigneusement pour que l'air ne s'échappe pas, on peut ainsi conserver le lait pendant des mois. NB: il faut soigneusement boucher la bouteille avant de la mettre dans l'eau: cela m'a été raconté par un capitaine au long cours.

Anecdote citée par Marc Vignal (Joseph Haydn, Fayard, 1988).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Jeu 5 Nov - 12:09

Au cours du mois de juillet, Joseph Haydn reçut de l'Université d'Oxford le grade de Docteur en musique. Trois concerts eurent lieu à Oxford les 6, 7 et 8 juillet et Haydn reçut son diplôme le 8. La célèbre symphonie n° 92 en sol majeur fut exécutée le 7 juillet d'où son surnom d'Oxford.

Haydn lui-même nota dans ses carnets de Londres:
"J'ai du payer une guinée pour que les cloches sonnent à Oxford à l'occasion de mon grade de docteur, et une demi-guinée pour la robe. Le voyage m'a couté six guinées."
Il nota plus loin:
"Madame Mara a été sifflée à Oxford pour ne s'être pas levée pendant l'Alleluia (1)."

(1) Madame Gertrud Mara était une chanteuse très réputée. L'Alleluia était le célèbre choeur du Messie de Haendel.

Source: Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard 1988, pp 370-3.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Pierre



Messages : 77
Points : 54
Date d'inscription : 10/06/2008
Age : 56
Localisation : Suisse romande

MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Ven 6 Nov - 20:02

Savez-vous si l'on trouve ces notes de Haydn en ligne ? Et si oui, où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Ven 6 Nov - 22:27

Je ne sais pas si ces Carnets de Londres ont été publiés. On trouve quelques extraits dans le livre de Marc Vignal.

Une rediffusion des Carnets de Londres de Haydn a été donnée sur la RTBF le 7 septembre 2009.

http://mediaserver.rtbf.be/node/26982
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Mer 18 Nov - 11:47

Dans le Carnet de Londres n°1, Joseph Haydn a noté les propos suivants:

"Si une femme assassine son mari, elle est brûlée vive, mais si c'est le mari, on le pend. Dès l'énoncé de la sentence, un assassin voit son châtiment aggravé par le fait que son corps sera disséqué après sa mort". (1,2)

(1) CL 1/14b
(2)Marc Vignal, Haydn et Mozart, Fayard, 2001, pp 340-1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Jeu 7 Jan - 22:04

On trouve aussi dans le 3ème carnet de Londres de Joseph Haydn un quatrain faisant allusion à l'impresario Johann Peter Salomon et au célèbre ténor Giacomo Davide:

Salomon et David étaient de grands pêcheurs,
Avaient de jolies femmes, firent beaucoup d'enfants,
Quand ils ne purent plus, et qu'ils eurent pris de l'âge,
L'un se mit aux chansons, l'autre écrivit des psaumes.

N.B. Lord Avington (sic) a mis cela en musique, mais de façon tout à fait misérable. Je m'en suis un peu mieux tiré.

Extrait de:
Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, 1988, pp 465-6.

J'encourage les colistiers à lire le livre de Marc Vignal où ces anecdotes sont en situation et le contexte londonien décrit avec précision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
pianiste.2008



Messages : 98
Points : 52
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Ven 8 Jan - 22:25

Voici une image extraite des carnets de Haydn:



Aux apprentis graphologues de s'amuser à analyser l'écriture !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Mer 4 Aoû - 10:16

Très intéressante cette page manuscrite. On voit que Joseph Haydn consignait ses observations dans ses carnets avec soin et sans ratures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Mer 4 Aoû - 10:24

Joseph Haydn ne dédaignait pas les rafraichissements des garden-party comme le montre ses carnets de Londres où il note:

Le Punch du Pr. Wallis. 1 bouteille de champagne, 1 bouteille de bourgogne, 1 bouteille de rhum, 10 citrons, 2 oranges, 1 livre 1/2 de sucre...CL 2/3a.

Plus loin:

Noyan une boisson. Muscade pressée, rhum et sucre. Originaire de la Martinique dans les Indes occidentales, possession française. CL 2/38b.

Source: Marc Vignal.


Dernière édition par Piero1809 le Mer 4 Aoû - 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Mer 4 Aoû - 14:29

Après une recherche sur internet, j'ai trouvé que le Noyan (terme d'origine arménienne) est un jus de grenade.

Ainsi le cocktail décrit par Haydn serait du jus de grenade aromatisé à la muscade et au rhum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Jeu 5 Aoû - 18:05

Piero1809 a écrit:

Ainsi le cocktail décrit par Haydn serait du jus de grenade aromatisé à la muscade et au rhum.

et le punch ressemble à notre punch actuel à base de rhum.

Il existe, chez Beethoven et Schubert, des Trinklied (chanson à boire) et des Punchlied (chanson à boire le punch). Je me suis souvent demandé si ce punch viennois était équivalent à celui que nous connaissons : je vois que, grâce à Haydn, nous savons que c'est à peu près le même. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Mar 17 Aoû - 8:43

La parution à Londres d'un ouvrage à scandale: les lettres manuscrites de la célèbre chanteuse Madame Billington:

http://haydn.aforumfree.com/haydn-une-longue-vie-mouvementee-f5/un-homme-galant-t73.htm

inspirent à Joseph Haydn les propos suivants:

N.B. Mais on dit aussi que c'est à sa mère en personne qu'elle a écrit toutes ces lettres scandaleuses où elle raconte ses amours. On dit qu'elle est un enfant naturel, et on croit même que son père supposé est impliqué dans l'affaire. De telles histoires sont monnaie courante à Londres, le mari va jusqu'à procurer lui-même des occasions à sa femme, pour en profiter et soutirer à "monsieur son beau-frère" 1000 livres sterling et plus.

Carnet de Londres CL 1/11b, 12a.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
pianiste.2008



Messages : 98
Points : 52
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Sam 21 Aoû - 2:01

Venanzio Rauzzini (1746-1810) était un castrait d'opéra. En août 1794, Haydn passe trois jours chez lui. Le compositeur note dans ses carnets à la date du 8 août Loge chez M Rauzzini, musicien. En date du même jour, la chronique de la ville, qui répertoriait les arrivées de notables, mentionne également sa présence.

Rauzzini avait enterré son chien Turk dans son jardin sous une pierre tombale, et Haydn, touché de ce geste, composa un canon à quatre voix, en utilisant une partie de l'inscription qui figurait sur la stèle, "Turk was a faithful dog and not a man."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Un chien allemand   Mar 16 Nov - 12:28

Le 21 mai, le concert de Giardini a eu lieu au Renalag (Ranelagh Garden). Il a joué comme un cochon. Carnets de Londres 1/15a

Selon Marc Vignal (1), il faut voir là une sorte de vengeance privée consécutive à un incident rapporté...par Griesinger: Un lord conduisit Haydn chez le grand violoniste Giardini. Ils étaient dans l'antichambre après s'être fait anoncer lorsqu'ils entendirent distinctement Giardini répondre au valet: Je n'ai aucunement envie de faire connaissance de ce chien allemand. Le lord fut très choqué mais Haydn n'y vit que matière à rire, et peu après, il alla au concert de Giardini pour l'entendre jouer."

(1) Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, 1988, pp 411-2.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Emmanuelle



Messages : 44
Points : 58
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Mer 30 Mar - 17:52

pour les anglophones, un article fort intéressant est en ligne :

Haydn's Latin Quotations: A Postscript
Author(s): E. Kerr Borthwick
Source: Music & Letters, Vol. 75, No. 4 (Nov., 1994), pp. 576-579
Published by: Oxford University Press

Il est accessible sur
http://staff.washington.edu/sgbailey/haydn/737290.pdf

Il s'agit d'éclaircissements sur les notes lapidaires en latin faites par Haydn dans son journal londonien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Emmanuelle



Messages : 44
Points : 58
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Mer 30 Mar - 18:23

Pierre a écrit:
Savez-vous si l'on trouve ces notes de Haydn en ligne ? Et si oui, où ?

On trouve des extraits en italien sur http://books.google.fr/books?id=OMUVB8twkKAC&pg=PA199&dq=Haydn+diario&hl=fr&ei=kkqTTZDjKs31sgb0lKzQBg&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CC0Q6AEwAA#v=onepage&q&f=false
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CARNETS DE LONDRES   Aujourd'hui à 10:41

Revenir en haut Aller en bas
 
CARNETS DE LONDRES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Albert Londres
» Ouverture des rayons Noël à Londres
» La folle boutique Rolex vintage de Londres
» L'UREC de Kashala face aux combattants de Londres
» Londres en bonne compagnie, d'Anne Martinetti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Haydn (1732-1809)-
Sauter vers: