AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gustav MAHLER (1860-1911)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
jdperdrix



Messages : 41
Points : 53
Date d'inscription : 29/08/2014

MessageSujet: Re: Gustav MAHLER (1860-1911)   Lun 7 Sep - 22:22

Le tableau d'Ensor, tout-à-fait d'accord !
Il y a une très grande différence entre Bruckner et Mahler. Dans leur personnalité aussi bien que dans leur musique d'ailleurs. Ne serait-ce que le souci permanent qu'a Bruckner de la symétrie, des périodes bien délimitées, des grandes phrases de 8 ou 16 mesures, des formes-sonate à 2 ou 3 thèmes bien identifiés, avec souvent une pause entre eux, pour qu'on comprenne bien. En cela, la musique de Bruckner est très prévisible, facile à comprendre pour peu qu'on arrive à tenir (certains n'y parviennent pas...) Alors que couler dans un moule classique un mouvement d'une symphonie de Mahler ! Et la juxtaposition du sublime et du trivial, d'un solo de violon avec un choral aux vents graves et aux cuivres bouchés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Gustav MAHLER (1860-1911)   Mar 11 Oct - 9:34

jdperdrix a écrit:
Le tableau d'Ensor, tout-à-fait d'accord !
Il y a une très grande différence entre Bruckner et Mahler. Dans leur personnalité aussi bien que dans leur musique d'ailleurs. Ne serait-ce que le souci permanent qu'a Bruckner de la symétrie, des périodes bien délimitées, des grandes phrases de 8 ou 16 mesures, des formes-sonate à 2 ou 3 thèmes bien identifiés, avec souvent une pause entre eux, pour qu'on comprenne bien. En cela, la musique de Bruckner est très prévisible, facile à comprendre pour peu qu'on arrive à tenir (certains n'y parviennent pas...) Alors que couler dans un moule classique un mouvement d'une symphonie de Mahler ! Et la juxtaposition du sublime et du trivial, d'un solo de violon avec un choral aux vents graves et aux cuivres bouchés...

Merci jdperdrix pour ce remarquable résumé des différences existant entre Bruckner et Malher avec lequel je suis tout à fait d'accord.

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
 
Gustav MAHLER (1860-1911)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Tabac à cigarette dans vos pipes ?
» Charlotte Perkins Gilman (1860-1935) : The Yellow Wallpaper
» Salgari, Emilio (1862-1911)
» James M. Barrie (1860 - 1937), le père de Peter Pan
» Bureaux annexés à Paris en 1860

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Compositeurs et Musiciens-
Sauter vers: