AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LES QUATUORS OPUS 1 et 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
mozartien haydnien



Messages : 34
Points : 48
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 32
Localisation : Lyon

MessageSujet: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Mar 16 Juin - 11:53

Combien y a-t-il de quatuors avant l'opus 9? Y en a-t-il d'aussi beaux que ceux de l'opus 9?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Mer 17 Juin - 10:33

mozartien haydnien a écrit:
Combien y a-t-il de quatuors avant l'opus 9? Y en a-t-il d'aussi beaux que ceux de l'opus 9?

Je crois que l'on en a déjà parlé ailleurs, mais la réponse est : 10 (appelés maintenant quatuors Fürnberg).

Selon les opus, avant le 9, il y a les opus 1, 2 et 3, de 6 quatuors chacun, ce qui ferait en principe 18.
Seulement, l'opus 3 est apocryphe : les quatuors sont de Romanus Hoffstetter (on aimerait bien que la très jolie sérénade du cinquième soit de Haydn, mais ce n'est pas le cas).
L'opus 1 n°5 est en fait une symphonie réduite en quatuor (symphonie H I/107)
Les opus 2 n° 3 et 5 sont en fait des divertimentos dont les cors ont été retirés.
Par contre, on doit ajouter un quatuor non numéroté : celui classé parmi les divertimentos : H II/6.

Ce qui fait bien 10 quatuors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Mer 17 Juin - 10:44

Avant les quatuors de l'opus 9, dix quatuors nous sont parvenus, six quatuors de l'opus 1 et quatre quatuors de l'opus 2.
Ces quatuors datent des années 1757-60 et résultent d'une commande du baron von Fürnberg faite à Joseph Haydn. Ils se composent de cinq mouvements avec deux menuets. Ils témoignent d'un genre en évolution et constituent le fondement du quatuor à cordes moderne. Ils furent abondamment diffusés par différents éditeurs du vivant de Haydn à partir de 1764.

Un des plus séduisants est l'opus 1 n° 1 en si bémol majeur. J'aime particulièrement son adagio qui commence par un prélude aux sonorités baroques puis continue à la mode "moderne" avec une cantilène du premier violon accompagnée discrètement par les autres cordes. Le morceau s'achève avec quelques mesures baroques d'un sentiment intense. Cet adagio eut l'heur de plaire à Wolfgang Mozart qui en reprit le thème sans changements dans le sixième (en mi bémol majeur KV 160) de ses quatuors italiens (1773) et dans l'adagio de sa sonate en si bémol pour piano à quatre mains KV 358 (1774).
L'opus 1 n° 3 est tout à fait génial, son scherzo placé en troisième position entre deux menuets est incroyablement beethovénien! Il se termine avec un Presto endiablé.

On peut les écouter par le quatuor Buchberger dans l'intégrale Brilliant et par le quatuor Kodaly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Mer 17 Juin - 10:49

Merci beaucoup Joachim pour votre mise au point très complète rédigée pendant que j'écrivais mon message. J'apprécie beaucoup votre discussion sur les versions apocryphes qui clarifient une situation au départ confuse.

J'ai conservé quand-même mon message car je pense qu'il est complémentaire du votre. Si vous êtes d'accord je le mettrai dans un fil nouveau de la rubrique quatuors appelé opus 1 et opus 2. Je pourrais y adjoindre le votre si vous le désirez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Mer 17 Juin - 11:03

Piero1809 a écrit:
Merci beaucoup Joachim pour votre mise au point très complète rédigée pendant que j'écrivais mon message. J'apprécie beaucoup votre discussion sur les versions apocryphes qui clarifient une situation au départ confuse.

J'ai conservé quand-même mon message car je pense qu'il est complémentaire du votre. Si vous êtes d'accord je le mettrai dans un fil nouveau de la rubrique quatuors appelé opus 1 et opus 2. Je pourrais y adjoindre le votre si vous le désirez.

Mais le suis tout à fait d'accord, Piero.
J'aimerais bien aussi un fil sur ce mystérieux Romanus Hoffstetter (1742-1815) dont on ne sait pas grand chose sinon qu'il était prêtre à Miltenberg, et pour quelle raison ses quatuors op 3, tout à fait honorables d'ailleurs (parus chez Naxos), ont été attribués à Haydn sous le même numéro d'opus. Marc Vignal n'en parle pratiquement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Dim 21 Juin - 1:04

Joachim a écrit:

J'aimerais bien aussi un fil sur ce mystérieux Romanus Hoffstetter (1742-1815) dont on ne sait pas grand chose sinon qu'il était prêtre à Miltenberg, et pour quelle raison ses quatuors op 3, tout à fait honorables d'ailleurs (parus chez Naxos), ont été attribués à Haydn sous le même numéro d'opus. Marc Vignal n'en parle pratiquement pas.
Pouvez-vous en dire quelques mots dans la rubrique baroque, classique, romantique?
Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Dim 21 Juin - 20:25

Piero1809 a écrit:
Joachim a écrit:

J'aimerais bien aussi un fil sur ce mystérieux Romanus Hoffstetter (1742-1815) dont on ne sait pas grand chose sinon qu'il était prêtre à Miltenberg, et pour quelle raison ses quatuors op 3, tout à fait honorables d'ailleurs (parus chez Naxos), ont été attribués à Haydn sous le même numéro d'opus. Marc Vignal n'en parle pratiquement pas.
Pouvez-vous en dire quelques mots dans la rubrique baroque, classique, romantique?
Merci d'avance.

D'accord, Piero, j'ai ouvert un fil sur Hoffstetter, avec le peu de renseignements que j'ai pu glaner ici et là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Dim 21 Juin - 22:13

Merci beaucoup Joachim.
Voilà le genre d'information qui apporte vraiment quelque chose de nouveau.
J'espère que ce nouveau fil suscitera une discussion intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Sam 27 Juin - 20:14

Dans le lien suivant, on trouvera, sous forme d'une lettre de recommandation du Baron Karl Joseph von Fürnberg adressée à un employeur potentiel de Joseph Haydn datée 1758, une mise au point passionnante sur les quatuors opus 1 et 2 composés quand Haydn était au service du Baron Fürnberg.

http://www.passee-des-arts.com/2-categorie-10819980.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Quatuor opus 1 n° 1   Jeu 7 Fév - 23:29

Premier quatuor d'une glorieuse série de 83 oeuvres parcourant la vie de Joseph Haydn, le quatuor opus 1 n° 1 en si bémol majeur est quasi mythique. Bien qu'il ne soit pas prouvé qu'il soit effectivement le premier composé, sa place en tête de série est pleinement justifiée car il est un des plus séduisants de la série. Appelés divertimento a quatro par Haydn lui-même, ces quatuors de l'opus 1 composés dès l'entrée de Haydn au service du baron Fürnberg en 1757 sont en cinq mouvements avec deux menuets, en accord avec la fonction du divertimento qui comme son nom l'indique doit divertir et accessoirement faire danser. Même si probablement Haydn n'est pas le créateur de ce genre musical (Antonio Scarlatti avait composé en 1715 une série de sonata a quattro senza cembalo) (1), il innove indiscutablement. Ce qui frappe le plus dans cette série c'est la modernité du discours musical, ces quatuors ne contiennent en effet que très peu de tournures baroques et présentent beaucoup d'éléments du style Haydnien futur: concision, vigueur, charme mélodique et humour. Quand on compare ces oeuvres avec une oeuvre contemporaine de Carl Philip Emmanuel Bach, la magnifique sonate en sol mineur pour viole de gambe et cembalo Wq 88 (1759), encore profondément ancrée dans l'univers baroque, on mesure pleinement l'apport de Haydn. Il est également très intéressant de comparer ces quatuors de l'opus 1 avec les quatuors que Franz Xaver Richter composait à la même époque (2). A noter qu'en 1757, Jean Sébastien Bach était mort depuis sept ans, et que ses contemporains Haendel ou Porpora avaient encore 2 et 10 années à vivre respectivement. En tout état de cause cette série de quatuors laisse déjà entrevoir ce que seront les quatuors suivants à partir de l'opus 9, c'est-à-dire un corpus d'une force et d'une portée exceptionnelle dans l'histoire de la musique.

Le quatuor opus 1 n° 1 en si bémol majeur est souvent appelé La Chasse en raison de son 1er mouvement Presto au rythme 6/8 quelque peu cynégétique. On note le nombre et la variété des nuances ainsi que l'importance des contrastes dans ce mouvement où les indications fortissimo côtoient les pianissimo.
Le second mouvement, Menuetto, est un morceau aristocratique au rythme bien marqué car il s'agit bien d'un menuet à danser. Le trio apporte une touche humoristique avec ses pizzicatos amusants.
Le centre de gravité de ce quatuor est son troisième mouvement adagio en mi bémol majeur. Il débute par quelques mesures d'introduction au caractère baroque très voisines de celles qui ouvriront quelques années plus tard le mouvement lent de la symphonie n° 6 Le Matin. Suit un chant magnifique du premier violon très orné accompagné par de simples batteries de doubles croches des trois autres instruments. Cette partie de premier violon évolue dans les hauteurs de l'instrument et est rythmiquement assez difficile, avec des intervalles de plus de deux octaves à la fin du mouvement, c'est le prototype de nombreux mouvements lents de type sérénade qui jalonnent la production de Haydn. Le mouvement se termine de façon grave par un rappel des mesures d'introduction de type baroque.
Le second menuet et quatrième mouvement contraste vivement avec le premier menuet, c'est un canon à deux voix sur un thème agressivement populaire que le compositeur devait affectionner car il l'utilisa plusieurs fois dans des oeuvres postérieures (3). Tel quel, il sonne magnifiquement. Dans le trio on retrouve la profusion des nuances du premier mouvement.
Un finale, cinquième mouvement, Presto termine l'oeuvre. Les traits en doubles croches fusent à tous les instruments et exigent une exécution legère et spirituelle.

(1) http://www.passee-des-arts.com/6-categorie-10819980.html
(2) http://haydn.aforumfree.com/t267-franz-xaver-richter-1709-1789
(3) Marc Vignal, Joseph Haydn, Le Corpus des quatuors à codes, Fayard, 1988.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
poissonrouge



Messages : 61
Points : 84
Date d'inscription : 24/08/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: Quatuor en si bémol maj. Op 1 N°1   Ven 8 Fév - 15:36

Après lecture de ces commentaires, j'ai eu envie de ré écouter les deux versions que je possède de ce Quatuor en si bémol maj.
Celle parue chez Philips "The Angeles String Quartet" faisant partie d'un coffret regroupant l'intégrale des quatuors à cordes et celle, plus récente, du Buchberger Quartet (Brilliant). Avec ceux-ci, le mouvement central, l'adagio, est dans les 2 sens du terme, exécuté en 4'42 (contre 5'41 chez les Angeles.
Si quelqu'un dans ce forum possède la version des Tatrai, j'aimerais bien connaître la durée de ce mouvement.
Merci!

PS: J'aurais bien aimé confronter ces deux interprétations avec celle du quatuor Festetics (Arcana)que j'apprécie tout particulièrement mais leur intégrale ignore ces oeuvres de jeunesse et ne commence qu'avec l'opus 9...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Sam 9 Fév - 10:11

Je ne connais pas la version des Tatrai.
Je possède celle du quatuor Kodaly (adagio de l'opus 1 n° 1 6 min 03) et celle du quatuor Buchberger. Aucune des deux ne me satisfait pleinement mais je préfère de loin les Kodaly au Buchberger. Ces derniers sont handicapés par une prise de son produisant un son agressif, rapidement lassant sans la moindre finesse. Ce qui est valable pour tel menuetto quelque peu rustique ne convient pas à la délicate sérénade de l'opus 1 n° 1.

Compte tenu de la date de composition des quatuors de l'opus 1 et de l'opus 2 (à partir de 1757), les instruments anciens me semblent obligatoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Benoît



Messages : 189
Points : 132
Date d'inscription : 21/08/2007
Age : 52
Localisation : Sées--Basse-Normandie

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Dim 10 Fév - 15:15

L' adagio de l' op.1 n°1 chez les Tatraï est de 4 ' 25 "

Les Tatraï en font un quatuor classique plutôt tourné vers l' avenir; la sonorité de V. Tatraï ,1er violon, est toujours " particulière" comme dans toute leur intégrale;

Je viens de réécouter ces 3 versions que je possède aussi; je préfère également la version des Kodaly car leur Adagio est un vrai adagio, pour moi, à un tempo plus satisfaisant , ce qui en fait le plus long des 3;par contre , je trouve qu' aucune de ces 3 versions ne prennent assez vite le 1er mouvement: c' est indiqué Presto et aucun des tempi ne me convient; c' est tout au plus allegro et le caractère de la chasse n' est point trop marquée ;c' est une chasse bien châtiée.
Les Buchbinder ont l' avantage d' instruments anciens mais pour moi, cela ne me semble pas obligatoire; seul le style compte ; et il est vrai qu' ils sont désavantagés par une prise de son assez agressive,mais le premier menuet est pas mal.

Je ne connais pas les Los Angeles, ni les Hagen,ni les Pro Arte;ce serait intéressant de comparer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Mar 12 Fév - 23:20

Benoît a écrit:

Les Buchbinder ont l' avantage d' instruments anciens mais pour moi, cela ne me semble pas obligatoire; seul le style compte ; et il est vrai qu' ils sont désavantagés par une prise de son assez agressive,mais le premier menuet est pas mal.
Merci pour cet avis.
C'est curieux, bien que les Buchberger utilisent des instruments anciens dans cet enregistrement Brilliant Classic, on ne l'entend pas vraiment peut-être en raison de la dureté de la prise de son qui masque la sonorité si riche des instruments anciens que j'affectionne toujours beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Mer 13 Fév - 10:15

Les quatuors de l'opus 1 de Joseph Haydn furent très appréciés et rapidement leur réputation franchit les frontières de l'empire puisqu'en 1764, ils furent édités à Paris par Chevardière. Ils furent aussi l'objet de sévères critiques de la part des austères censeurs d'Allemagne du Nord. On leur reprocha leur modernisme, leurs bizarreries, leurs contrastes trop marqués mais aussi quelques procédés compositionnels. En Allemagne du Nord on était assez conservateur et entre 1750 et 1760 on vivait dans le souvenir de Jean Sébastien Bach et de ses descendants encore baroques. On était par exemple horripilé par des passages chez Haydn où premiers et seconds violons sont à l'octave, faute impardonnable au temps de la sonate en trio où les deux dessus (deux violons ou violon et flûte par exemple) sont perpétuellement indépendants.

Le quatuor opus 1 n° 2 en mi bémol majeur ne possède pas les contrastes du n° 1. Entièrement centré sur l'agrément mélodique, il n'en est pas moins remarquable.
Le premier mouvement Allegro molto est basé sur un rythme ternaire 3/8 très entrainant, on pense presque à une valse! Le développement, plus élaboré que celui du 1er mouvement du quatuor précédent, est basé sur la première idée et la rentrée très semblable à l'exposition.
Le second mouvement menuetto a le caractère d'une danse de cour. Son calme aristocratique se maintient jusqu'au bout. Le trio déroule une mélodie agrémentée de rythmes lombards sur une basse de musette.
Le troisième mouvement Adagio en si bémol majeur est une magnifique cantilène du premier mouvement au dessus de batteries de l'alto et du second violon. Curieusement la phrase du soliste se termine par de très harmonieux pizzicatos des quatre instruments. La deuxième partie s'ouvre par un unisson des quatre instruments tandis que le soliste revient au thème initial à travers de très jolies modulations.
Le quatrième mouvement menuetto est d'esprit semblable au second mouvement bien que plus énergique, on remarque surtout le très beau trio en ut mineur qui apporte une note de nostalgie inattendue.
Le cinquième mouvement Presto 2/4 est typiquement haydnien par son énergie interne et son dynamisme. Entièrement en notes piquées, il doit être joué staccato (détaché). Il annonce maints finales des oeuvres futures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
poissonrouge



Messages : 61
Points : 84
Date d'inscription : 24/08/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Ven 15 Fév - 21:10

Merci Benoit pour cette precision concernant les Tatrai.
Il est possible d'écouter la version des "Angeles"ici:

http://www.musicme.com/Joseph-Haydn/albums/Haydn:-Complete-String-Quartets-0028947836957.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Sam 16 Fév - 11:37

poissonrouge a écrit:

Il est possible d'écouter la version des "Angeles"ici:
Merci pour cette information.
Très belle version que celle des Los Angeles. On est cette fois gâté par la prise de son.
Comme Benoît l'a dit déjà, le premier mouvement est bien trop lent.
Par contre l'adagio est magnifique. Le premier violon y est souverain avec un phrasé et un légato superlatif. Le tempo est parfait à mon avis pour exprimer l'admirable beauté du chant.
Le second menuet est bien moins rustique que celui des Buchberger, supérieurs dans ce coup là.
Le finale est un peu trop policé à mon humble avis. J'aimerais quelque chose de plus débridé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Benoît



Messages : 189
Points : 132
Date d'inscription : 21/08/2007
Age : 52
Localisation : Sées--Basse-Normandie

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Sam 16 Fév - 15:25

Merci à Poissonrouge pour le lien.

Je viens d' écouter cette version des Los Angeles et je suis d' accord en tout point avec Piero.

La version des Hagen ( il faut absolument connaître leur version de l' opus 20 +++ Very Happy Very Happy ) est aussi dans le lien suivant:

http://www.musicme.com/#/Hagen-Quartet/albums/Haydn:-String-Quartets-Op.64-No.5-%22The-Lark%22;-Op.1-No.1;-Op.74-No.3-%22The-Horseman%22-0028942362222.html

L' adagio y est vraiment sublime;le 2ème menuet n' est point trop rustique et reste trop sage; le finale est par contre très réussi,plus débridé (cf Piero) que celui des Los Angeles: une excellente version.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Lun 18 Fév - 10:00

Quatuor opus 1 n° 3 en ré majeur. Une évolution se dessine dans ce quatuor par rapport aux deux précédents. Il est plus polyphonique, le chant n'est plus seulement réservé au premier violon et la participation des trois autres instruments est plus importante. A l'audition on entend plus un quatuor à cordes qu'un divertimento. Il se distingue aussi par sa coupe originale comportant un adagio en guise de premier mouvement, la partie centrale, un brillant presto, étant encadrée par les deux menuettos.

1er mouvement. Le quatuor s'ouvre par un magnifique adagio 3/4. Le chant est ici partagé à parts égales entre le premier et le second violon dans un style influencé, me semble-t-il, par l'Italie.

2ème mouvement. Le menuetto très élégant se signale par son thème asymétrique où rythmes ternaires et binaires se succèdent. Les imitations entre le violoncelle et le 2ème violon et entre le violoncelle et l'alto témoignent d'une écriture polyphonique. Le trio est très séduisant et original avec ses alternances de passages pizzicato, arco et du mode majeur au mode mineur.

3ème mouvement. Presto 2/4. C'est à mon goût le mouvement le plus remarquable de tous. Les quatre instruments collaborent à égalité si bien que l'on croit entendre un quatuor bien plus tardif de Joseph Haydn. L'intermède mineur central très véhément accentue cette impression de hâte passionnée que donne tout le mouvement.

4ème mouvement. Dans ce menuetto les deux violons et l'alto et le violoncelle jouent à l'octave, procédé qui dut horripiler les sévères critique d'Allemagne du Nord. Le remarquable trio en si mineur est un cantus firmus du premier violon et de l'alto jouant à un octave d'intervalle tandis que 2ème violon et basse procèdent par imitations.

5ème mouvement. Presto 3/8. C'est un mouvement encore une fois très virtuose qui termine ce quatuor de façon totalement débridée. Les triples croches et même quadruples croches !!! demandent beaucoup d'agilité de la part des instrumentistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Ven 22 Fév - 15:01

Benoît a écrit:

La version des Hagen ( il faut absolument connaître leur version de l' opus 20 +++ Very Happy Very Happy ) est aussi dans le lien suivant:

http://www.musicme.com/#/Hagen-Quartet/albums/Haydn:-String-Quartets-Op.64-No.5-%22The-Lark%22;-Op.1-No.1;-Op.74-No.3-%22The-Horseman%22-0028942362222.html
Excellente version, je suis d'accord.
Incidemment, je n'avais jamais entendu encore une version aussi aboutie du finale du quatuor opus 64, n° 5 l'Alouette. Les Hagen sont les seuls à rendre le Moto perpetuo (mouvement perpétuel) de ce finale de ce quatuor, véritable Tour de Force. Légèreté, agilité, esprit de l'interprétation rendent pleinement justice au génie Haydnien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Sam 23 Fév - 0:18

Le quatuor opus 1 n° 4 en sol majeur Echo (1) montre à l'évidence l'invention inépuisable de Joseph Haydn qui réussit à écrire un quatuor très différent des précédents.

Premier mouvement Presto 3/8. Son rythme ternaire bien marqué en fait un mouvement très dansant. On remarque aussi l'agilité du premier violon qui n'hésite à monter dans les hauteurs.
Second mouvement. Ce Menuetto est élégant et caractéristique à cause de ses triolets. Le trio en sol mineur contraste vigoureusement avec le menuet. On est frappé par la véhémence de ce morceau qui n'a plus rien de dansant. Un violent unisson du second violon, de l'alto et du violoncelle s'oppose aux triples cordes arrachées par le premier violon.
Troisième mouvement. Adagio 4/4. C'est le morceau le plus original et le centre de gravité de ce quatuor. Il est basé sur le procédé de l'écho: le second violon et parfois les autres instruments répètent des courts motifs joués par le premier violon. La répétition se produit dès la dernière note jouée par le premier violon et il n'y a pas de hiatus entre le motif musical et son écho. L'effet produit est très séduisant et poétique. Ce procédé est également utilisé par Joseph Haydn dans l"andantino du trio en ré majeur pour baryton, alto et violoncelle HobXI.107 et dans l'andante di molto de sa superbe symphonie n° 38 en ut majeur (2). Il a aussi été utilisé par Michel Haydn dans l'adagio de son quintette à deux altos en ut majeur MH 187. La partie de premier violon est encore plus virtuose que dans le premier mouvement et très ornementée avec beaucoup de traits en quadruples croches.
Quatrième mouvement. Menuetto. Plus rustique que le premier menuet, ce mouvement est écrit à deux voix: les deux violons d'une part et l'alto et le violoncelle d'autre part jouent à l'octave. Le trio en sol mineur, tout le temps piano, apporte une touche de mystère et de mélancolie.
Cinquième mouvement. Presto 2/4. Ce presto endiablé emporte tout sur son passage. Un intermède en mi mineur bien plus calme et chantant apporte une détente..

(1) J'ai donné ce surnom. Peut-être le trouvera-t-on déjà formulé dans la littérature?
(2) http://haydn.aforumfree.com/t269-symphonie-n-38-en-ut-majeur-echo


Dernière édition par Piero1809 le Jeu 7 Mar - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Benoît



Messages : 189
Points : 132
Date d'inscription : 21/08/2007
Age : 52
Localisation : Sées--Basse-Normandie

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Sam 23 Fév - 11:37

Citation :
Excellente version, je suis d'accord.
Incidemment, je n'avais jamais entendu encore une version aussi aboutie du finale du quatuor opus 64, n° 5 l'Alouette. Les Hagen sont les seuls à rendre le Moto perpetuo (mouvement perpétuel) de ce finale de ce quatuor, véritable Tour de Force. Légèreté, agilité, esprit de l'interprétation rendent pleinement justice au génie Haydnien.

Tout à fait Piero, les Hagen sont extraordinaires; je n' en avait pas parlé car le sujet est le quatuor op. 1 n° 1; pour l' Alouette, je garde également un coup de coeur pour la version qui a accompagné mes plus jeunes années, celle du Quatuor Italiano (formation que j' adore, notamment dans Beethoven); dans ce disque, se trouve aussi le quatuor apocryphe "Sérénade": une " friandise" ici magnifiquement interprétée.

Enfin ,il faudrait que je réécoute l' opus 20 en entier en confrontant les 2 intégrales pour moi de " référence " que sont les Hagen et les Tatraï, mais c' est un autre sujet; d' ailleurs, ce post est un petit aparté, en passant, perdu dans les Quatuors de jeunesse, et donc hors sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Dim 24 Fév - 22:19

Benoît a écrit:

Enfin ,il faudrait que je réécoute l' opus 20 en entier en confrontant les 2 intégrales pour moi de " référence " que sont les Hagen et les Tatraï, mais c' est un autre sujet; d' ailleurs, ce post est un petit aparté, en passant, perdu dans les Quatuors de jeunesse, et donc hors sujet.
Pas tellement hors sujet finalement, on est toujours dans les quatuors à cordes de Joseph Haydn et on compare des versions. Je vais réécouter le quatuor Italiano que j'avais un peu oublié.

Parcourant de nouveau les quatuors de l'opus 1, je trouve que les Buchberger se défendent très bien dans l'opus 1 n° 4 en sol majeur. Leur jeu incisif et parfois un peu rude convient parfaitement au magnifique trio du premier menuet. Ils prennent le presto final avec un tempo très allant et font preuve d'un grand dynamisme. Le mouvement lent est très bien pris avec beaucoup de sentiment. J'aurais personnellement adoré s'ils avaient joué les échos de l'adagio avec une sonorité un peu voilée rendant ainsi un effet d'éloignement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Jeu 7 Mar - 10:13

Quatuor opus 1 n° 6 en do majeur.

C'est peut-être le plus aimable de la série de l'opus 1, celui qui a le plus le caractère d'un divertissement. Mis à part le trio du second menuet, aucun nuage ne voile un ciel bien clair qui illumine un paysage bucolique.

Premier mouvement Presto assai 6/8. Un rythme très soutenu rend ce court mouvement très attachant et le rapproche du mouvement correspondant de l'opus 1 n° 1 La Chasse. On y trouve aussi une ambiance très italienne. La coupe en deux parties ne laisse aucune place à un développement.
Deuxième mouvement. Menuetto. Ce menuet d'une grande élégance est remarquable par la variété de ses figures rythmiques: des triolets, des rythmes pointés, des rythmes lombards évoluant dans le cadre d'une danse de cour.
Troisième mouvement Adagio con sordina 2/4 en sol majeur. On revient au style sérénade déjà expérimenté dans l'adagio de l'opus 1 n° 1. Mais ici ce caractère est accentué par les pizzicatos des trois autres instruments qui évoquent l'accompagnement d'une mandoline. Le premier violon nous ravit par ses figurations aériennes qui se terminent au terme de chacune des deux parties dans les hauteurs. La virtuosité de cette partie de violon témoigne de l'intérêt que Haydn porte à cet instrument et anticipent les parties de violon acrobatiques des quatuors de la maturité. On ne saurait trop insister sur ce point. Les quatuors que Wolfgang Mozart écrira à partir de 1772 (quatuors italiens de 1772 et quatuors viennois de 1773) et plus tard ceux de la fameuse série dédiée à Haydn, composés à partir de 1782, sont très timides de ce point de vue, les parties de violon restant le plus souvent confinées dans le medium de l'instrument. En tout état de cause cette sérénade n'a rien à envier à l'andante cantabile du quatuor opus 3 n° 5 en fa majeur dit Sérénade et attribué à Roman Hoffstetter.
Quatrième mouvement. Menuetto. Ecrit à deux voix: deux violons jouant à l'octave d'une part, alto et violoncelle jouant également à l'octave d'autre part, ce menuet est bien plus rustique que le premier. Il est suivi par un trio assez long en sol mineur caractérisé par ses phrases inquiètes aux très nombreuses appogiatures, interrompues par des unissons farouches des quatre instruments.
Cinquième mouvement Presto 2/4. Un finale sans histoires termine le quatuor avec énergie et dans la bonne humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Mar 16 Avr - 21:06

Quatuor opus 1 n° 0 en mi bémol majeur
Premier mouvement Presto 2/4. Très court ce premier mouvement ne vise apparemment qu'à distraire. Si l'on y regarde de plus près, on voit que ce mouvement est remarquablement construit, on note en particulier que lors de la réexposition les deux motifs constitutifs du premier groupe de thèmes sont savamment combinés. Une minuscule coda termine ce mouvement d'une façon très poétique.
Deuxième mouvement Menuetto très pittoresque avec ses rythmes lombards. Comme le n° 2, ce menuet est à la fois léger et dansant. Le contraste est vif avec le trio en ut mineur remarquable par ses harmonies audacieuses, et ses chromatismes très expressifs. On a ici aussi un des plus beaux passages de cette série de six quatuors.
Troisième mouvement Adagio en la bémol majeur. De style sérénade, c'est une belle cantilène du premier violon accompagné harmonieusement par le deuxième violon. Dans la deuxième partie de cette adagio qui peut être considérée comme une variation très ornée du thème initial, l'accompagnement est assuré par des pizzicatos aux trois autres instruments qui évoquent encore plus une sérénade. Le retour de la première partie est suivi de la variation accompagnée de pizzicatos encore plus ornée. Malgré sa simplicité cet adagio est très profond et doit compter comme un des plus beaux de toute la série.
Quatrième mouvement. Menuetto. Le tempo est ici relativement lent et ce mouvement donne une impression de calme serein. Dans le gracieux trio, on ne quitte pas la tonalité de mi bémol majeur ce qui est inhabituel (1) mis à part une brève inflexion en ut mineur dans la seconde partie du trio.
Cinquième mouvement. Presto 2/4. D'emblée, la chaude tonalité de mi bémol flatte agréablement les oreilles. Ce finale est plus polyphonique que la moyenne des mouvements de cette série de quatuors. On note dans le début de la seconde partie un passage en imitations des quatre instruments relativement complexe qui peut être considéré comme un développement.

Ainsi ce quatuor donne une image significative de cette série de six oeuvres, à mi chemin entre le divertissement et le style plus sérieux de ce qui sera en 1770  l'opus 9, considéré par Haydn lui-même comme sa première réalisation dans le quatuor à cordes authentique.

(1) En général la tonalité du trio est différente (la sous-dominante ou bien le relatif mineur en général) de celle du menuet.


Dernière édition par Piero1809 le Mer 29 Jan - 15:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 1 et 2   Aujourd'hui à 8:41

Revenir en haut Aller en bas
 
LES QUATUORS OPUS 1 et 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [J'ai Lu] Dans l'enfer de l'Opus Dei de Véronique Duborgel
» [Duborgel, Véronique] Dans l'enfer de l'Opus Dei
» OPUS MANUUM 2010
» Harry Winston Opus X
» Tryptique III : ROUGE. Dernier opus ^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Les Quatuors-
Sauter vers: