AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 MOTETS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: MOTETS   Dim 28 Juin - 22:59

Ave Regina pour soprano, chœur, cordes et basse continue en la majeur, Hob. XXIIIb.3.
J'ai entendu cette oeuvre donnée par Gli Antichi Strumenti à l'Abbaye d'Ebermunster.

Le lien ci-dessous propose une excellente version de cette oeuvre datant de la jeunesse (années 1750?) de Joseph Haydn.
L'auteur du texte évoque le passage de flambeau entre Nicola Antonio Porpora (1686-1768) et Joseph Haydn. Il imagine aussi que le tout jeune Haydn ait pu adoucir la mort d'Antonio Vivaldi en interprétant une des oeuvres du génial Prêtre Roux alors sur son lit de souffrance à Vienne. C'est en fait tout un pan de musique vocale italienne qui passera entre de bonnes mains, ou plutôt dans le génial cerveau de Haydn.

http://www.passee-des-arts.com/4-categorie-10819980.html


Dernière édition par Piero1809 le Mar 14 Juil - 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: MOTETS   Lun 29 Juin - 17:35

Il est vrai que les quelques motets de Haydn sont rarement interprétés, et c'est dommage. Dans la même numérotation Hoboken XXIIb, les deux premiers sont des Salve Regina qu'il faudrait absolument connaître. De même pour les deux Te Deum Hob XXIIc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: MOTETS   Mar 30 Juin - 9:37

Bonjour Joachim. Sur vos conseils je viens d'écouter un Salve Regina en sol mineur (HobXXIIIb.2) et un Salve Regina en mi bémol (HobXXIIIb.4).

Le premier datant de 1771 est vraiment admirable, très développé, il comporte un très beau solo d'orgue. Le couplage avec la Grand'messe en mi bémol (HobXX.4) avec solo d'orgue est tout à fait judicieux dans l'intégrale Brilliant. Ce Salve Regina en sol mineur est très émouvant et profond et devrait être au moins aussi connu que le Stabat Mater (HobXXbis) en sol mineur également.

Si vous êtes d'accord, j'ouvre un fil intitulé: Motets dans lequel on pourra discuter de ces oeuvres, des offertoires et des deux Te Deum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: MOTETS   Mar 14 Juil - 15:11

On peut écouter in extenso le Salve Regina en mi majeur (HobXXIIIb.1) composé par Joseph Haydn probablement en 1756 dans le lien:

http://www.passee-des-arts.com/3-categorie-10819980.html

La personnalité riche et originale de Haydn est nettement perceptible dans cette oeuvre composée à 24 ans, surtout dans les dramatiques séquences "At te clamamus" et "Eia ergo".


Dernière édition par Piero1809 le Mar 14 Juil - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: MOTETS   Mar 14 Juil - 18:08

Merci pour ce lien. On passe un moment rare à écouter cette belle œuvre tout en lisant la lettre qu'il écrit en même temps à Thérèse Keller (qui sera donc ultérieurement sa belle-sœur), lettre d'autant plus intéressante qu'une rapide recherche dans le livre de Marc Vignal ne révèle pas beaucoup de détails sur cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: MOTETS   Mer 15 Juil - 10:53

JPS1827 a écrit:
Merci pour ce lien. On passe un moment rare à écouter cette belle œuvre tout en lisant la lettre qu'il écrit en même temps à Thérèse Keller (qui sera donc ultérieurement sa belle-sœur), lettre d'autant plus intéressante qu'une rapide recherche dans le livre de Marc Vignal ne révèle pas beaucoup de détails sur cette histoire.
Cette lettre que Joseph Haydn aurait pu écrire à Thérèse, a été rédigée par l'auteur du BLOG sur la base de documents authentiques à sa disposition (biographie de Georg August Griesinger, Marc Vignal (1)).

Ce procédé, utilisé dans plusieurs parmi les six documents consacrées à Haydn, permet de présenter de façon intelligente, vivante et attrayante des épisodes parfois complexes de la vie du compositeur.

Toutefois dans le cas présent, on ne comprend pas pour quelles raisons la famille de Thérèse Keller envoie leur fille au couvent de manière apparemment expéditive. "Thérèse semble avoir eu la main forcée par ses parents. Des réactions de Haydn on ignore tout (1)."

(1) Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, pp 64-7.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: MOTETS   Mer 2 Nov - 10:36

Piero1809 a écrit:

Toutefois dans le cas présent,  on ne comprend pas pour quelles raisons la famille de Thérèse Keller envoie leur fille au couvent de manière apparemment expéditive. "Thérèse semble avoir eu la main forcée par ses parents. Des réactions de Haydn on ignore tout (1)."
(1) Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, pp 64-7.

Faute de documents dignes de foi, on en est réduit aux hypothèses.

Dans une famille catholique pieuse, il est courant qu'un des garçons se destine à la prêtrise ou bien qu'une jeune fille prenne le voile. C'était souvent le cas de la fille la plus jeune dans les familles pauvres n'ayant pas les moyens de doter toutes leurs filles. Rien d'étonnant que Thérèse Keller soit destinée au couvent.
A cela on peut imaginer qu'en 1755, date de la prise de voile de Thérèse, la situation de Joseph Haydn étant encore très précaire, la famille Keller voyait d'un mauvais oeil son union avec Thérèse.
La situation était différente le 26 novembre 1760 quand Haydn épousa Maria Anna Keller. Le jeune musicien avait à son actif d'avoir été au service du baron Fürnberg et venait d'être engagé en 1759 par le comte Ferdinand Maximilien de Morzin.

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MOTETS   Aujourd'hui à 8:43

Revenir en haut Aller en bas
 
MOTETS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Œuvres vocales-
Sauter vers: