AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)   Jeu 2 Juil - 18:12

Dans l'exercice de ses fonctions de Maitre de Chapelle au sercice du Prince Nicolas Eszterhazy, Joseph Haydn eut à monter, mettre en scène et diriger plus de mille représentations de près de cent opéras italiens. Ces derniers sont cités dans la rubrique Haydn et l'Opéra Italien (1). Il devait prendre très à coeur cette fonction car au lieu de se contenter de faire exécuter les opéras tels quels, il essaya de leur apporter des améliorations. Certains airs jugés trop longs furent raccourcis; jugeant parfois que certains airs nuisaient à la progression de l'intrigue, il les remplaça par des airs de sa composition. De plus il tâcha d'adapter certains rôles aux possibilités vocales de Luigia Polzelli, chanteuse de l'opéra d'Eszterhazà et sa maitresse probable et dans ce but composa de nombreux airs nouveaux qu'il inséra dans les partitions exécutées. Ces airs s'intègrent admirablement dans les opéras pour lesquelq ils ont été composés ce qui n'est pas étonnant puisque Haydn était probablement un des meilleurs spécialistes de l'opéra italien de son époque.

Parmi ces airs d'insertion beaucoup nous sont parvenus et ont été classés par Hoboken dans la rubrique HobXXIVb. Par contre il en reste encore certainement beaucoup d'autres à découvrir dans des partitions d'auteurs complètement oubliés de nos jours (Francesco Bianchi, Luigi Bologna, Alessio Prati, Luigi Caruso...) que Haydn monta à Eszterhazà. Une oeuvre comme Il Convitato di Pietra de Vincenzo Righini fut profondément remaniée par Haydn (3). Une étude critique de la partition serait nécessaire pour déterminer la nature des changements opérés.

Voici une liste des partitions les plus remarquables parmi celles qui ont été enregistrées:

Pour la Frascatana de Giovanni Paisiello, opéra crée à Eszterhazà en 1777 (2), Haydn composa l'air "D'una sposa meschinella" (HobXXIVb.2). L'air de Haydn est beaucoup plus développé et ambitieux que l'air de Paisiello, il comporte un magnifique accompagnement de hautbois et est remarquable par ses mélodies amples et lyriques.

L'air "Quando la rosa" (HobXXIVb.3) est écrit exprès pour Luigia Polzelli, nouvellement arrivée à Eszterhazà. Cet air devait être inséré dans La Metilde ritrovata de Pasquale Anfossi, crée en 1779 à Eszterhazà. Il s'agit d'un air très court dont la mélodie est simple et pure sans aucune fioriture.

Haydn composa l'air "Dice benissimo chi si marita" (HobXXIVb.5) pour la Scuola de'gelosi d'Antonio Salieri crée à Eszterhazà en 1780.

L'air de Rosina "Signor voi sapete" (HobXXIVb.7) a été composé pour Luigia Polzelli en vue d'être insérée dans Il Matrimonio per Inganno de Pasquale Anfossi crée à Eszterhazà en 1785. Il s'agit d'un air très spirituel qui décrit ce que veut une jeune fille qui ressent les premiers émois amoureux.

Il Geloso in Cimento de Pasquale Anfossi fut crée à Eszterhazà en 1778. Vers 1785 Haydn composa pour cet opéra un air "Dica pure chi vuol dire" (HobXXIVb.8 ). Encore un air très mélodieux sans aucune virtuosité destiné probablement à Luigia Polzelli.

La cavatine d'Alcina "Sono Alcina e sono ancora" (HobXXIVb9) fut écrite par Haydn en 1786 pour l'Isola d'Alcina de Pietro Gazzaniga, crée à Eszterhazà en 1779 et reprise en 1786. Haydn utilisa ce morceau dans l'andante de son concerto pour due lire (HobVIIb.2). C'est un morceau d'une grande délicatesse d'écriture, d'un grand charme mélodique et d'esprit typiquement italien.
A suivre...

(1) http://haydn.aforumfree.com/haydn-directeur-musical-de-l-opra-d-eszterhza-f12/haydn-et-l-opera-italien-t97.htm
(2) http://haydn.aforumfree.com/haydn-directeur-musical-de-l-opra-d-eszterhza-f12/la-frascatana-giovanni-paisiello-t250.htm
(3) http://odb-opera.com/modules.php?name=Content&pa=showpage&pid=91&page=2


Dernière édition par Piero1809 le Mer 20 Avr - 10:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Airs d'insertion (suite)   Sam 4 Juil - 9:32

L'air de Cardellina "Vada adagio, Signorina" (HobXXIVb.12) fut composé pour La quakera spiritosa de Pietro Guglielmi créée à Eszterhazà en 1787. Il s'agit d'un air d'un grand charme mélodique comportant deux parties, une section au rythme 2/4 très chantante suivie d'une section 6/8 comportant des sonneries de cors de caractère cynégétique. Cardellina met en garde sa maîtresse de ne pas trop la brusquer car, bien que servante, elle saura se défendre. D'un seul regard elle est capable de mettre les hommes en cage.

C'est pour l'opera seria de Francesco Bianchi Alessandro nell'Indie créé en 1787 à Eszterhazà que Haydn composa l'air d'Erissena "Che vive amante" (HobXXIVb.13). Un air assez simple d'une grande pureté mélodique et richement accompagné par les flûtes, hautbois, cors et bassons. Erissena décrit les ravages du mal d'amour mais assure qu'elle n'en est point victime.

Le chef d'oeuvre de Haydn dans ce genre est peut-être l'air de Beatrice "Infelice Sventurata " (HobXXIVb.15) composé en 1789 pour l'opéra de Cimarosa Il sposo senza moglie. Haydn se surpasse et montre l'étendue de sa palette de peintre des sentiments pour décrire une situation tragique. La jeune femme voit une ombre affligée, c'est le spectre de son père. La musique donne la chair de poule sur les paroles:"Perdona, si perdona, ombra del mio papà". On aimerait connaître cet opéra de Cimarosa mais hélas, il faudra se contenter de ce bijou hors contexte de Haydn.

L'air "Il Meglio mi carattere" (HobXXIVb.17) fut composé par Haydn pour l'Impresario in Angustie, un chef d'oeuvre de Cimarosa (1) dont la louange fut chantée par Goethe. Quelque soit le charme et l'attrait de la superbe contribution de Haydn, elle ne fait pas oublier l'air original du maitre napolitain, un chef d'oeuvre d'humour et de verve populaire. En général Haydn s'efforçait de composer des airs plus faciles pour sa protégée, Luigia Polzelli, et visiblement ce n'est pas le cas de l'air (HobXXIVb.17) qui est tout aussi difficile et se situe dans la même tessiture. On peut donc se demander pourquoi Haydn l'a remplacé?

Pour l'opéra Giannina e Bernardone, une tentative très intéressante d'opera "naturaliste" avant la lettre de Cimarosa, décrivant les déboires d'une jeune épouse en butte à un mari pathologiquement jaloux, Haydn composa l'air de Giannina en mi bémol majeur "La moglie quando è buona" (HobXXIVb.18) remplaçant un très bel air en sol mineur du maître d'Aversa. Ici encore on s'interroge sur les motivations de Haydn car dans ce cas la substitution ne s'imposait pas. Peut-être a-t-il pensé que la tonalité mineure donnait un ton trop tragique à une histoire qui, à ses yeux, ne l'était pas.

(1) http://haydn.aforumfree.com/haydn-directeur-musical-de-l-opra-d-eszterhza-f12/l-impresario-in-angustie-chef-d-oeuvre-de-cimarosa
(2) Les données objectives concernant les airs cités dans cet article sont prises dans l'ouvrage de Marc Vignal: Joseph Haydn, Fayard, 1988.
Les opinions émises sont de moi et proviennent de l'écoute répétée de ces chants dans les versions Antal Dorati et Michi Craig ainsi que de ma connaissance des opéras du répertoire d'Eszterhazà..


Dernière édition par Piero1809 le Sam 5 Sep - 10:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Airs d'insertion Discographie   Dim 5 Juil - 9:47

J'ai actuellement deux enregistrements d'airs d'insertion de Joseph Haydn qui se superposent largement.

Edith Mathis est accompagnée par Antal Dorati à la tête de l'orchestre de chambre de Lausanne. Elle chante en bonus une pièce très rare: Solo e pensoso (HobXXIVb.20) composée par Joseph Haydn sur un sonnet de Pétrarque datant de décembre 1798.
Nuria Rial et Margot Oltzinger sont accompagnées par Michi Graig à la tête de l'Orfeo Barockorchester. Les airs d'insertion HobXXIVb.18 et 24 sont des enregistrements nouveaux à ma connaissance.


Alors que la version Dorati relève de l'opéra classique de l'époque mozartienne avec un ensemble de cordes fourni, la version Graig est délibérément tournée vers le baroque, elle fait appel à un petit ensemble d'instruments anciens, et à un continuo très présent.
La voix ample et soutenue d'Edith Mathis contraste avec celle juvénile et virevoltante de Nuria Rial. Margot Oltzinger se rapproche d'Edith Mathis.

En dépit des qualités esthétiques et de la fraîcheur de la version Graig, Rial, Oltzinger, ma préférence va vers celle de Dorati, Mathis, plus émouvante et plus intense dans Vada adagio Signorina et dans Infelice sventurata.

Je me permets de faire une remarque générale, à propos des airs strophiques, qui vaut pour les deux groupes d'artistes. Dans Sono Alcina, les deux chanteuses pourraient varier la deuxième strophe en ajoutant des ornements ce que fait très timidement Edith Mathis mais pas du tout la chanteuse catalane. Les lignes mélodiques pianistiques de Haydn sont toujours très ornementées et on pourrait puiser dans ce répertoire afin de toujours bien coller au style du maître d'Eszterhazà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)   Lun 6 Juil - 22:03

A propos de la sortie du CD Arie per un'amante consacré aux airs d'insertion de Joseph Haydn interprétés par Michi Graig, Nuria Rial et Margot Oltzinger, je recommande la lecture d'un article passionnant et très bien documenté:

Nurial Rial, Amante magnifique

http://www.passee-des-arts.com/article-31617772-6.html#anchorComment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)   Mar 7 Juil - 9:33

Merci pour ce lien qui permet en outre d'entendre deux des airs dont vous parlez. Tout ce blog "Passée des arts" semble d'ailleurs très intéressant (je ne l'avais jamais vu). Je commence son exploration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)   Ven 4 Sep - 9:36

On ne le dit pas assez mais les enregistrements des opéras Eszterhazà de Haydn par Antal Dorati constituent un trésor musical car ils nous offrent, en plus de neuf parmi les plus beaux opéras de Haydn, les airs d'insertion que le maître d'Eszterhazà a composés pour les opéras d'autrui.
Ceux chantés par Edith Mathis ont déjà été commentés.

On ne parle jamais des airs d'insertion chantés par des voix masculines. Au dos de l'enregistrement de l'Incontro Improviso on trouve des merveilles:

Recitativo ed Aria di Oreste in Ifigenia in Tauride di Tommaso Traetta (Hob XXIVb.10). Magnifique air pour ténor en fa mineur très dramatique dans la lignée des airs en fa mineur allant de l'Infedelta delusa, "Non v'è rimedio" de 1773 à Orfeo, "In un mar di acerbe pene" (1791) et à la scena di de Berenice (1795), selon Marc Vignal.

Aria di Nettuno, seconde version (1773) pour Acide e Galatea de Joseph Haydn, de l'aria "Tergi i vezzosi rai" pour basse.

Aria del Cavaliere pour "I finti eredi" de Giuseppe Sarti "Se tu mi sprezzi, ingrata" (Hob XXIVb.14) pour ténor. Très bel air plein de noblesse et de lyrisme.

Enfin cerise sur le gâteau un chef-d'oeuvre totalement inconnu: Terzetto pour deux tenors, basse et orchestre "Lavatevi presto" (Hob.XXXII.1c). Il s'agit d'un trio de plus de cinq cent mesures qui devait s'inserer dans un montage (Pasticcio), La Circe ossia l'Isola incantata, à partir d'un opéra de Pasquale Anfossi, La Maga Circe que nous avons commenté ici-même (1). Chef-d'oeuvre vocal et instrumental, c'est le triomphe de l'humour et de l'esprit Haydnien!

(1) http://haydn.aforumfree.com/haydn-directeur-musical-de-l-opera-d-eszterhaza-f12/la-maga-circe-pasquale-anfossi-1727-1797-t191.htm


Dernière édition par Piero1809 le Sam 5 Sep - 10:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Benoît



Messages : 189
Points : 132
Date d'inscription : 21/08/2007
Age : 52
Localisation : Sées--Basse-Normandie

MessageSujet: Re: AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)   Ven 4 Sep - 16:07

En complément, je voudrais citer 4 disques :

-le disque de Teresa Berganza (avec R. Leppard-ERATO)qui comprend les airs Hob. XXIVb 18-13-9-17 +l' air Hob.XXXIc.5 "Ah,crudel !poi ché lo brami"(pour la Vendemmia de Gazzaniga) + l' air Hob. XXXII. 1 "son pietosa,son bonina" + cantilena pro adventu Hob. XXIIId ;1 "Ein' Magd,ein' Dienerin " + cantate Hob. XXIVa. 7 "miseri noi ! misera patria":un disque excellent vu le talent de Berganza.

- le disque de Dietrich Fischer Dieskau (DECCA)qui a enregistré les airs pour basse Hob. XXIVb .5 "dice benissimo",Hob. XXIVb .11 "un cor si tenero",l'aria "Tergi i vezzosi rai" de Acide et un air de "la vera constanza"(+ Mozart).

-le disque de Thomas Hampson (avec N. Harnoncourt)(WARNER) qui a aussi enregistré les airs pour basse Hob. XXIVb .5 "dice benissimo",Hob. XXIVb .11 "un cor si tenero" (+Mozart,Beethoven,Schubert)

-le disque de Joan Sutherland (BELLA VOCE) qui permet de connaître le très rare Terzetto Hob. XXVb. 5 "pieto di me,benigni dei" pour 2 sopranos et ténor + l' air " se ti perdo" pour soprano avec cor solo (Dennis Brain !) qui me semble répertorié nulle part (quelqu' un a d' autres précisions ?) (+ Mozart,Händel,Bellini,Donizetti)

A ma connaissance,les airs Hob. XXIVb .1 "costretta a piangere"(pour soprano),Hob. XXIVb .4 "il cor nel seno balzar mi sento"(pour soprano)( il est vrai fragmentaire),Hob. XXIVb .16"da che penso a maritarmi" (pour ténor),Hob. XXIVb .22 "tornate pur mia bella"(pour ténor) n' ont pas été enregistrés.

L' air Hob. XXIVb .24 est considéré comme perdu :des précisions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)   Sam 5 Sep - 15:00

Merci beaucoup Benoît pour ces informations importantes.

Je suis très heureux d'y trouver des airs d'insertion qui complètent merveilleusement ceux déjà référencés. Le HobXXXIc.5 pour la Vendemmia de Pietro Gazzaniga (disque Berganza) est particulièrement précieux.
Un cor si tenero (HobXXIVb.11) concerne Il Disertore de Francesco Bianchi, un compositeur dont j'aurais tant aimé connaître les oeuvres (rien n'existe hélas). Le Terzetto HobXXVb.5 (que je ne connais pas) chanté par Joan Sutherland doit être fabuleux!

Je ne peux rien ajouter concernant le XXIVb.24 et l'air Se ti perdo avec cor obligé.
Une étude approfondie des copies des opéras des compositeurs italiens revus et corrigés par Haydn pourrait réserver des surprises comme le suggère un dossier concernant Il Convitato di Pietra de Vincenzo Righini que Haydn monta à Eszterhazà (1).

(1) http://odb-opera.com/modules.php?name=Content&pa=showpage&pid=91&page=2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)   Dim 3 Jan - 16:46

Un CD tout nouveau, Opera at Eszterhàza, est consacré à des airs d'insertion de Joseph Haydn

http://www.elusivedisc.com/prodinfo.asp?number=BISSAM1811
http://www.naxos.com/catalogue/item.asp?item_code=BIS-SACD-1811

Ce CD reprend des airs déjà enregistrés, il a le mérite de proposer trois airs inédits:

Costretta a piangere Hob(XXIVb.1) pour Il Credulo de Domenico Cimarosa (1).
Da chi pensi a maritarmi Hob(XXIVb.16) pour l'Amore Artigiano de Florian Gassmann.
Tornate pur mia bella Hob(XXIVb.22) pour La Quakera Spiritosa de Pietro Guglielmi.

Il propose également les trois morceaux HobXXXII.1-3 composés par Haydn pour La Circe un pasticcio basé sur un opéra de Pasquale Anfossi, La Maga Circe que nous avons examiné dans la rubrique Haydn, Directeur musical....Un de ces trois morceaux est inédit:
Son due ore che giro...HobXXXII.1.

Il semble donc que les pièces manquantes (HobXXIVb.1,16,22) signalées par Benoit soient maintenant disponibles dans une très belle distribution (direction Manfred Huss).

Le choix des airs déjà enregistrés est très judicieux, on y trouve en particulier:
Infelice sventurata HobXXIVb.15, pour I due supposti conti de Domenico Cimarosa, à mon avis le plus génial parmi les airs d’insertion de Haydn.
Ah, tu non senti, amico puis Qual destra omicido HobXXIVb.10, pour Ifigenia in Tauride de Tommaso Traetta, une page très violente en fa mineur.

(1) Il Credulo qui a été analysé dans cette rubrique ne contient pas d'air intitulé Costretta a piangere (obligée de pleurer). En fait l'air HobXXIVb.1 aurait été composé en 1762 et est chanté par un personnage appelé Dorina. Sa destination est mystérieuse, ferait-il partie d’une des comédies : Il Scanarello, La Vedova , Il Dottore données à Eisenstadt par une troupe italienne. La confusion avec Il Credulo vient peut-être du fait que le personnage principal d'Il Credulo s'appelle Norina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)   Ven 22 Avr - 21:31

Les airs d'insertion de Joseph Haydn valent vraiment la peine d'être écoutés. Ils ont tous un style particulier fait de concision, de beauté mélodique et de tendresse pour les uns et d'un humour, tantôt discret, parfois ravageur pour les autres. On a l'impression que chaque fois que Joseph Haydn intervient dans les opéras des autres, il veut les marquer de sa personnalité. Dans Gianina et Bernardone de Cimarosa, Haydn supprime l'air de Gianina "La moglie quando è buona..." et le remplace par un air de son cru HobXXIVb.18 sur les mêmes paroles. L'air de Cimarosa en sol mineur, très dramatique, contribue à donner à l'opéra une touche larmoyante, presque vériste. Haydn récuse totalement ce climat car l'air, d'ailleurs remarquable, qu'il compose (dans le mode majeur) a un caractère bouffe et impertinent!

Quelques mots sur les inédits du CD récent, Opera at Eszterhàza de Manfred Huss.

Costretta a piangere (contrainte à pleurer) (HobXXIVb.1) n'est peut-être pas un air d'insertion mais partie d'une comédie musicale perdue (Il Snacarello, La Vedova, Il Dottore?) composée en 1762 et interprétée par la troupe itinérante de Girolamo Bon (1). Richement instrumenté avec deux cors anglais et deux cors, cet air au rythme de menuet a un très grand charme mélodique et fait regretter la perte de ces trois comédies musicales. Excellente interprétation de la soprano Miah Persson.

Dice benissimo chi si marita....(HobXXIVb.5) est écrit pour La Scuola de'gelosi... d'Antonio Salieri produit par Haydn en 1780 et repris en 1781. In questo secolo, l'uomo prudente, difficilmente s'ammogliera! Dans cet air étincelant d'esprit et d'humour, il est dit que celui qui se marie, perdra sa liberté. Le futur marié est mis en garde contre la malice, les caprices des femmes. L'accompagnement solennel des cors est évidemment parodique. Interprétation pleine d'humour de Yvan Paley.

Tornate pur mia bella, cara lucente stella...(Revenez donc ma belle, chère étoile brillante...) (HobXXIVb.22) fut écrit pour La Quakera spirituosa de Guglielmi, opéra bouffe monté à Eszterhàza en 1787 et repris en 1788 ce qui suggère que cet air fut composé à ces dates. Il s'agit d'un air pour ténor de style sérénade qui débute par un chant très pur du premier violon accompagné par les pizzicatos des autres cordes. Le ténor reprend la mélodie en l'ornementant de belles vocalises. La partie centrale est plus animée: Il n'existe pas de femme qui puisse repousser un tel coeur! La magnifique mélodie du début reprend avec un bel accompagnement des cors et cet air très développé se termine brillamment par un épisode rapide 6/8. La voix très claire, douce mais aussi puissante du ténor Bernard Richter convient parfaitement au style de cet air.

En 1789, Joseph Haydn monte un pasticcio L'Isola Incantata dont la base est assurée à 50% par l'opera bouffe La Maga Circé de Pasquale Anfossi et à laquelle il ajoute trois morceaux de sa composition dont Son due ore che giro (il y a deux heures que je tourne) HobXXXII.1, un énorme récitatif accompagné pour baryton et orchestre. La partie orchestrale est particulièrement soignée avec des détails d'orchestration très piquants et d'audacieux chromatismes.
cat

(1) Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, 1988.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)   Mar 26 Avr - 14:42

Les airs d'insertion de Joseph Haydn sont presque tous enregistrés. Il est temps de tenter de les récapituler clairement en les présentant dans l'ordre de leur classification, correspondant à peu près à l'ordre chronologique:

Costretta a piangere HobXXIVb.1. Date probablement de 1762. Air en mi bémol majeur pour soprano, Dorina. Partie d'une comédie musicale de Joseph Haydn perdue Lo Scanarello? Chantée par Miah Persson, album Opera at Eszterhàza, Manfred Huss.

D'una sposa meschinella HobXXIVb.2. 1777. Air en ut majeur pour soprano, Dona Stella dans l'opéra La Frascatana de Giovanni Paisiello (1775). Chanté par Nuria Rial, album Arie per un'amante, Michi Graigg. Chanté par Edith Mathis, Antal Dorati.

Quando la rosa non ha piu spine HobXXIVb.3. 1779. Air en sol majeur pour soprano destiné à Luigia Polzelli, Nanina dans La Matilde Ritrovata de Pasquale Anfossi (1773). Chanté par Nuria Rial, album Arie per un'amante, Michi Graigg. Chanté par Edith Mathis, Antal Dorati.

Il Cor nel seno balzar mi sento HobXXIVb.4. 1780. Air en ut majeur pour soprano destiné à Luigia Polzelli, Carlotta dans La Scuola de'Gelosi d'Antonio Salieri (1778). Pas encore enregistré, à ma connaissance.

Ah Crudel! Poi che lo brami HobXXXIc.5. 1780. Air en ut majeur pour soprano, Agatina dans La Vendemmia de Giuseppe Gazzaniga (1778). Chanté par Teresa Berganza, album recital Haydn, Raymond Leppard.

Dice benissimo chi si marita HobXXIVb.5. 1780. Air en mi bémol majeur pour basse, Lumaca dans La Scuola de'gelosi d'Antonio Salieri (1778). Interprétation: Yvan Paley, album Opera at Eszterhàza, Manfred Huss; Thomas Hampson, album récital, Nicolas Harnoncourt.

Mora l'infido, Mi sento nel seno HobXXIVb.6. 1781. Récitatif et air en si bémol majeur pour soprano destiné à Luigia Polzelli, Donna Isabella dans Il Convitato di pietra de Vincenzo Righini (1776). Pas encore enregistré, à ma connaissance.

Signor, voi sapete HobXXIVb.7. 1785. Air en si bémol majeur pour soprano destiné à Luigia Polzelli, Rosina dans Il Matrimonio per Inganno de Pasquale Anfossi (1779). Chanté par Nuria Rial, album Arie per un'amante, Michi Graigg et par Miah Persson, album Opera at Eszterhàza, Manfred Huss.

Dica pure che vuol dire HobXXIVb.8. 1785. Air en sol majeur pour soprano destiné à Luigia Polzelli, dans Il Geloso in Cimento de Pasquale Anfossi (1775). Chanté par Nuria Rial, album Arie per un amante, Michi Graigg.

Sono Alcina et sono ancora HobXXIVb.9. 1786. Air en fa majeur pour soprano pour Luigia Polzelli, dans l'Isola d'Alcina de Giuseppe Gazzaniga (1772). Chanté par Nuria Rial, album Arie per un'amante, Michi Graigg, chanté par Edith Mathis, Intégrale des opéras de Haydn, Antal Dorati, chanté par Teresa Berganza, album Récital Haydn, Raymond Leppard.

à suivre


Dernière édition par Piero1809 le Jeu 28 Avr - 21:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)   Mer 27 Avr - 14:18

Ah tu non senti amico...Qual destra omicida HobXXIVb.10. 1786. Récitatif et air en fa mineur pour ténor, Oreste dans Ifigenia in Tauride de Tommaso Traetta (1763). Interprétations: Claes-Häkon Ansjö, coffret Haydn The operas, Antal Dorati; Bernard Richter, album opera at Eszterhaza, Manfred Huss.

Un cor si tenero in petto... HobXXIVb.11. 1787. Air en sol majeur pour basse, Corradino dans Il Disertore francese de Francesco Bianchi (1784). Interprétation: Dieter Fischer Dieskau, Recital, Rheinhard Peters; Thomas Quasthoff, album Italian arias, Freiburger orchestra; Thomas Hampson, album récital, Nicolas Harnoncourt.

Vada adagio, Signorina HobXXIVb.12. 1787.Air en si bémol majeur pour soprano, Cardellina dans La Quakera spiritosa de Pietro Guglielmi (1785). Interprétations: Edith Mathis, coffret Haydn The operas, Antal Dorati; Nuria Rial, Arie per un'amante, Michi Graig; Angelica Tuccari, récital, orchestra A. Scarlatti di Napoli.

Chi vive amante HobXXIVb.13. 1787. Air en si bémol majeur pour Luigia Polzelli, Errissena dans Alessandro nell'Indie de Francesco Bianchi (1785). Interprétations: Edith Mathis, coffret Haydn The operas, Antal Dorati; Nuria Rial, Arie per un'amante, Michi Graig; Teresa Berganza, album Récital Haydn, Raymond Leppard.

Se tu mi sprezzi, ingrata HobXXIVb.14. 1788. Air en fa majeur pour ténor, Cavaliere dans I finti eredi de Giuseppe Sarti (1785). Interprétations: Bernard Richter, album opera at Eszterhaza, Manfred Huss; Aldo Baldin, coffret Haydn The operas, Antal Dorati.

Infelice sventurata HobXXIVb.15. 1789. Air en mi bémol majeur pour soprano, Beatrice dans I due supposti conti de Domenico Cimarosa (1784). Interprétation: Edith Mathis, coffret Haydn The operas, Antal Dorati; Nuria Rial, Arie per un'amante, Michi Graig.

Son due ore che giro HobXXXII.1a. 1789. Récitatif pour ténor, Pedrillo dans l'Isola Incantata, pasticcio composé à 50% de la Maga Circe de Pasquale Anfossi (1788). Interprétation: Kirsten Chavez, album opera at Eszterhaza, Manfred Huss.

Son pietosa e son bonina HobXXXII.1b. 1789. Air en mi majeur pour soprano, Lindora dans l'Isola Incantata, pasticcio composé à 50% de la Maga Circe de Pasquale Anfossi (1788). Interprétation: Margot Oitzinger, Arie per un'amante, Michi Graig; Edith Mathis, coffret Haydn The operas, Antal Dorati; Teresa Berganza, album Récital Haydn, Raymond Leppard.

Lavatevi presto HobXXXII.1c. 1789. Terzetto en mi bémol majeur, Brunoro (ténor), Teodoro (ténor) et Corado (basse) dans l'Isola Incantata, pasticcio composé pour 50% de La Maga Circe de Pasquale Anfossi (1788). Interprétation: Christoph Genz, Bernard Richter, Manfred Hemm, album opera at Eszterhaza, Manfred Huss; Michael Devlin, Claës Ansjö, Aldo Baldin, coffret Haydn The operas, Antal Dorati.



Dernière édition par Piero1809 le Jeu 28 Avr - 21:47, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Emmanuelle



Messages : 44
Points : 58
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)   Jeu 28 Avr - 10:09

Merci pour ce très utile récapitulatif...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)   Jeu 28 Avr - 14:03

Voici la dernière partie de la série. Cette liste est loin d'être exhaustive. Les airs d'insertion écrits par Haydn sont certainement plus nombreux que ceux qui nous sont parvenus. Une analyse comparée approfondie du matériel d'exécution des opéras donnés à Eszterhaza serait nécessaire pour clarifier ce point.

Da che penso a maritarmi HobXXIVb.16. 1790. Air en mi bémol majeur pour ténor, Titta dans l'Amore artigiano de Florian Gassmann (1767). Interprétation: Bernard Richter, album opera at Eszterhaza, Manfred Huss.

Occhietti cari del mio tesoro HobXXIVb.16bis. 1790? Air pour L'Amore artigiano de Florian Gassmann(1767). Pas encore enregistré à ma connaissance.

La mia pace, o Dio HobXXIVb.19. 1790. Air en si bémol majeur pour soprano, Costanza dans l'Amore artigiano de Florian Gassmann (1767). Interprétation: Nuria Rial, Arie per un'amante, Michi Graig.

Il meglio mio carattere HobXXIVb.17. 1790. Air en mi bémol majeur pour Luigia Polzelli, soprano, Merlina dans L'Impresario in angustie de Domenico Cimarosa (1786). Interprétation: Margot Oitzinger, Arie per un'amante, Michi Graig; Teresa Berganza, album Récital Haydn, Raymond Leppard.

La moglie quando è buona HobXXIVb.18. 1790. Air en mi bémol majeur pour soprano, Gianina dans Gianina e Bernardone de Domenico Cimarosa (1781). Interprétation: Margot Oitzinger, Arie per un'amante, Michi Graig; Angelica Tuccari, récital, orchestra A. Scarlatti di Napoli; Teresa Berganza, album Récital Haydn, Raymond Leppard.

Tornate pur mia bella HobXXIVb.22 1787 ou 1790. Air en mi bémol majeur pour ténor, inséré dans La Quakera spiritosa de Pietro Guglielmi (1785) représenté à Eszterhàza en 1787 et repris en 1790. Interprétation: Bernard Richter, album opera at Eszterhaza, Manfred Huss.

Via siate bonino HobXXIVb.23. Date de composition inconnue. Air en si bémol majeur pour soprano, inséré dans un opéra inconnu à une date inconnue. Interprétation: Margot Oitzinger, Arie per un'amante, Michi Graig.

Solo e pensoso HobXXIVb.20 1798. Air de concert en si bémol majeur pour soprano sur un texte de Petrarque, sonnet XXVIII. Interprétation Miah Persson, album Opera at Eszterhàza, Manfred Huss; Edith Mathis, Intégrale des opéras de Haydn, Antal Dorati.

Pieta di me, benigni dei HobXXVb.5 1790 ou 1791? Terzetto pour deux sopranos et ténor. Interprétation: Joan Sutherland, Raymond Nilsson, April Cantelo, récital, Sir Charles Mackerras, BBC Symphony Orchestra (1-3).


(1) Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard 1988.
(2) http://www.uquebec.ca/musique/catal/haydn/hayfj24.html#Airs
(3) Terzetto isolé dont on ignore la destination et la date de composition et d'exécution même si cette oeuvre est mentionnée à Londres. Ce morceau de près de quatorze minutes doit être compté parmi les chefs-d'oeuvre vocaux et instrumentaux de Haydn. On note le traitement très virtuose de trois instuments solistes: le basson, le cor anglais et surtout le cor de chasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Emmanuelle



Messages : 44
Points : 58
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)   Ven 13 Mai - 19:23

Merci pour ce compendium vraiment très utile. A nos CDs !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)   Dim 6 Sep - 10:21

Pour Piero : j'ai eu des difficultés pour retrouver cet article sur les airs d'insertion, et j'ai bien failli en créer un dans les oeuvres vocales. Tu ne penses pas, Piero, que ce fil sur les airs d'insertion serait mieux dans "oeuvres vocales" que dans cette rubrique sur "Haydn Directeur musical de l'opéra"


Benoît a écrit:


-le disque de Teresa Berganza (avec R. Leppard-ERATO)qui comprend les airs Hob. XXIVb 18-13-9-17 +l' air Hob.XXXIc.5 "Ah,crudel !poi ché lo brami"(pour la Vendemmia de Gazzaniga) + l' air Hob. XXXII. 1 "son pietosa,son bonina" + cantilena pro adventu Hob. XXIIId ;1 "Ein' Magd,ein' Dienerin " + cantate Hob. XXIVa. 7 "miseri noi ! misera patria":un disque excellent vu le talent de Berganza.


Je viens d'écouter ce CD, avec une Teresa Berganza éblouissante.

Ces airs d'insertion de Haydn mériteraient vraiment à être plus connus, à l'égal de ceux de Mozart.

Piero, sais tu pour quelle raison Ah, cruel, poi che lo brami est classé à part dans le catalogue Hoboken (parmi les XXXIc alors que les autres sont dans les XXIVb ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)   Dim 6 Sep - 19:52

Joachim a écrit:
Pour Piero : j'ai eu des difficultés pour retrouver cet article sur les airs d'insertion, et j'ai bien failli en créer un dans les oeuvres vocales. Tu ne penses pas, Piero, que ce fil sur les airs d'insertion serait mieux dans "oeuvres vocales" que dans cette rubrique sur "Haydn Directeur musical de l'opéra"

Piero, sais tu pour quelle raison Ah, cruel, poi che lo brami est classé à part dans le catalogue Hoboken (parmi les XXXIc alors que les autres sont dans les XXIVb ?)

Les trois derniers posts de la page précédente donnent la liste complète des airs d'insertion de Haydn.

J'ai effectivement hésité entre les sousforums Oeuvres vocales et Haydn Directeur musical de l'opéra d'Eszterhàza.

En fait ces airs d'insertion HobXXIVb ont été composés dans leur immense majorité pour les opéras italiens que Haydn avait montés, révisés et dirigés à Eszterhàza, donc dans le cadre de ses fonctions de maître de chapelle (je préfère le terme de directeur musical de l'opéra d'Eszterhàza beaucoup plus conforme à la réalité) au service de son prince. Ce sont des oeuvres vraiment distinctes qui n'ont jamais été composées pour être interprétées en concert  mais pour s'insérer harmonieusement dans un opéra bien défini, composé généralement par un autre que Haydn (Haydn a monté et dirigé plus de treize opéras du seul Cimarosa!).

Dans le cas de Son pietosa, son bonina, le n° XXXII (airs pour pasticcios) se justifie car cet air  a été composé pour le pasticcio: La Circe ossia l'isola incantata.
Dans le cas de Ah, cruel, poi che lo brami…, le n° XXXIc (airs pour autres arrangements) signifie que Haydn a simplement modifié, arrangé, une aria de Gazzaniga pour l'opéra La Vendemmia du même Gazzaniga. On connait une quinzaine d'airs de ce type dont je n'ai pas parlé car la musique n'est pas vraiment de Haydn. Il serait passionnant toutefois d'étudier ces manuscrits pour identifier les modifications apportées par Haydn.

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr


Dernière édition par Piero1809 le Mar 8 Sep - 9:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
poissonrouge



Messages : 61
Points : 84
Date d'inscription : 24/08/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: ARLEEN AUGER   Lun 7 Sep - 10:25

Bonjour les amis,
Je signale également l'enregistrement DECCA (Eloquence - 476 2519) avec Arleen AUGER en excellente compagnie de C.HOGWOOD.


1. Berenice, che fai (Hob XXIVa:10)
2. Son pietosa, son bonina (Hob XXXIIb:1)
3. Arianna a Naxos (Hob XXVIb:2)
4. Solo e pensoso (Hob XXIVb:20)
5. Miseri noi, misere patria (Hob XXIVa:7)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)   Mar 8 Sep - 8:52

Merci beaucoup poissonrouge pour ce disque magnifique que je me suis dépêché d'écouter car j'adore Arleen Auger qui est la chanteuse idéale pour chanter Haydn à cause de la pureté de sa voix, son goût et son élégance.
De plus elle agrémente son discours par des ornements bienvenus. Accompagnement à la hauteur par Christopher Hogwood sur instruments d'époque.

J'aime particulièrement la cantate Arianna a Naxos HobXVIb.2, un des chefs d'oeuvre vocaux de Joseph Haydn qui oppose constamment beauté mélodique et émotion. La fin, une aria di furore en fa mineur est particulièrement fracassante dans cette version.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)   Aujourd'hui à 8:46

Revenir en haut Aller en bas
 
AIRS D'INSERTION (HobXXIVb)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Probleme insertion Video
» insertion d'image
» Insertion de signature ou de Copyright
» insertion directe d'une photo à partir du message (utilise serving)
» Insertion texte sur une image

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Haydn, Directeur musical de l'opéra d'Eszterhàza-
Sauter vers: