AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Symphonie n° 62 en ré majeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Symphonie n° 62 en ré majeur   Jeu 20 Aoû - 23:09

Composée par Joseph Haydn au cours de l'année 1780 ainsi qu'en témoigne une copie Ezsterhazà datée novembre 1780, la symphonie n° 62 en ré majeur présente la particularité unique d'avoir quatre mouvements dans la même tonalité (1). Elle figure, avec les n° 47 en sol majeur et la n° 75 en ré majeur, parmi les trois symphonies dont Mozart copia l'incipit en 1783 (1).

L'allegro initial est à peu de choses près identique à un des finales de la symphonie n° 53 l'Impériale (2). Il s'agit d'un morceau gai et festif, léger comme une bulle de champagne qui pourrait faire office de sinfonia ouvrant un opéra bouffe. Le second thème déroule une mélodie merveilleusement chantante. On remarque le rôle prépondérant de la flûte et la discrétion des basses qui donnent à ce morceau magistralement orchestré une sonorité à la fois brillante et transparente.

Une fois de plus le mouvement lent, allegretto, est le sommet de l'oeuvre. On a comparé ce morceau au duo Sull'aria entre Suzanna et la Contesse du troisième acte des Noces de Figaro de Mozart (3). En tout état de cause on peut facilement imaginer que ce morceau enchanteur séduisit Mozart. Tout ici est digne d'admiration: la splendeur des thèmes, la subtilité de l'orchestration avec de délicieux frottements entre la flûte et les violons. Ce morceau est une structure sonate à deux thèmes munie d'un développement. Lors de la réexposition, un contrechant nouveau, se superposant au thème initial, produit une harmonie suprême.

Le menuet, telle une danse allemande, est très rythmé. Quant au trio, c'est un laëndler dans lequel le basson, doublant le premier violon, apporte une note pittoresque.

Le finale Allegro amène une nouvelle surprise. Le thème débute mystérieusement, piano, dans une tonalité différente (septième de dominante de sol majeur) du ré majeur attendu et ce n'est quà la septième mesure que la tonalité principale est franchement affirmée. Ce thème devient de plus en plus puissant et quand plus loin il passe au basses sous les trémolos des violons, l'effet est vraiment grandiose. Une fois de plus Marc Vignal évoque Mozart qui dans sa symphonie n° 36 en ut majeur KV 425 Linz de 1783 cite presque textuellement la successions d'accords vigoureusement sabrés qui suivent le premier exposé du thème principal (1). En fait ce morceau majestueux et puissamment architecturé n'a rien d'un finale et pourrait ouvrir une symphonie. C'est donc en quelque sorte une symphonie al rovescio que Haydn nous propose. Rien n'empêche donc d'écouter cette symphonie sur l'ordinateur en inversant l'ordre des mouvements: successivement quatrième, menuet, allegretto, premier mouvement.

(1) Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, 1988, p. 1109-1110.
(2) Ce finale est le plus souvent joué mais il existe un deuxième finale pour la symphonie n° 53 moderato cappricio composé en même temps que l'introduction lente, peut-être en même temps que la symphonie n° 62 (1).
(3) Carl Ferdinand Pohl, Joseph Haydn II, Leipzig, 1882, cité dans (1).


Dernière édition par Piero1809 le Dim 23 Aoû - 9:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Symphonie n° 62 en ré majeur   Ven 21 Aoû - 12:55

Cette symphonie est très rarement jouée et c'est dommage .

Elle figure évidemment dans les intégrales d'Adam Fischer et d'Antal Dorati.

Une fois n'est pas coutume, l'avantage est nettement en faveur de Dorati et cela pour les quatre mouvements. L'allegretto en particulier me semble plus mystérieux sous la baguette de Dorati. Les mixtures sonores bois cordes y sont plus savoureuses.

Quelqu'un connaît-il une autre version?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Benoît



Messages : 189
Points : 132
Date d'inscription : 21/08/2007
Age : 52
Localisation : Sées--Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Symphonie n° 62 en ré majeur   Sam 22 Aoû - 16:14

Oui, celle de C. Hogwood (dont les enregistrements sont un peu oubliés,à tort) mais je ne l' ai plus dans l' oreille.Plus tard ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Symphonie n° 62 en ré majeur   Sam 22 Aoû - 22:34

Benoît a écrit:
Oui, celle de C. Hogwood (dont les enregistrements sont un peu oubliés,à tort) mais je ne l' ai plus dans l' oreille.Plus tard ...
Merci beaucoup d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Benoît



Messages : 189
Points : 132
Date d'inscription : 21/08/2007
Age : 52
Localisation : Sées--Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Symphonie n° 62 en ré majeur   Lun 24 Aoû - 23:39

Je viens de la réécouter par Hogwood= vraiment très bien;Avec des couleurs un peu différentes par rapport à Dorati ou Fischer du fait des instruments anciens;dans la foulée,une 63è Roxelane également excellente;la 70è (cf.) termine le disque :l' ordre de présentation des symphonies chez Hogwood est chronologique si cela est possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Symphonie n° 62 en ré majeur   Sam 29 Aoû - 21:08

Benoît a écrit:
Je viens de la réécouter par Hogwood= vraiment très bien;Avec des couleurs un peu différentes par rapport à Dorati ou Fischer du fait des instruments anciens;dans la foulée,une 63è Roxelane également excellente;la 70è (cf.) termine le disque :l' ordre de présentation des symphonies chez Hogwood est chronologique si cela est possible.
Merci beaucoup Benoît pour cette information précieuse. Si j'ai bien compris l'ordre chronologique serait, selon Hogwood, 62, 63 et 70.

Un vrai casse tête en réalité! Marc Vignal s'appuie sur le nombre de bassons dans les partitions (un ou deux suivant le nombre de bassonistes dans l'orchestre du Prince Nicolas) et également sur la datation des copies faites à Eszterhazà après l'incendie de novembre 1779. Suivant ces critères, la n° 70 serait antérieure à l'incendie, la n° 63 (Roxolane), composée fin 1779 ou début 1780, la suivrait de près. La n° 62 serait nettement postérieure, elle daterait de la fin de 1780 ou du début de 1781. L'ordre selon Vignal serait 70, 63, 62.

J'espère que ces considérations sur l'ordre de composition n'empêcheront pas les colistiers d'apprécier ces passionnantes symphonies relativement peu connues!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Symphonie n° 62 en ré majeur   Aujourd'hui à 10:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Symphonie n° 62 en ré majeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [GdC] Seigneur anti dragon, démons majeur, Stegadon ..
» Médaille St-Jacques-le-Majeur (de Compostelle) XIXe.
» castlevania symphonie of the night
» Eddings Leigh et David - Le démon majeur de Karanda - Chant 3 de la Mallorée
» La Symphonie des Siècles - Elizabeth Haydon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Les Symphonies-
Sauter vers: