AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 DIETRICH BUXTEHUDE (1637-1707)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: DIETRICH BUXTEHUDE (1637-1707)   Dim 15 Nov - 22:51

Compositeur peut-être danois d'origine, Dietrich Buxtehude a travaillé à Lübeck à partir de 1657. Jean Sebastien Bach qui l'admirait, entreprit à l'âge de 17 ans un périple de 460 km dans le but de gagner Lübeck et de faire connaissance avec l'art de Buxtehude.
Le style de Buxtehude est très original car il témoigne d'influences diverses, l'art du contrepoint des anciens maîtres d'Allemagne du nord et des Pays Bas, le goût italien diffusé par des cantates et de la musique instrumentale et la tradition française.
En 1668 il devient titulaire de l'orgue de Sainte Marie de Lübeck, une vaste et splendide église de brique rose construite au 14ème siècle dans un merveilleux style gothique.

La production musicale de Buxtehude est essentiellement religieuse et compte 117 cantates. Il est surtout connu par son oeuvre pour orgue, importante mais non démesurée puisque 89 pièces sont inscrites au catalogue. Dans le traitement du choral pour orgue, il fait preuve d'une inventivité et d'une fantaisie remarquables. Mais ses oeuvres pour orgue les plus spectaculaires sont les 41 pièces libres (préludes, toccatas, passacaille, preambulum, pièces pouvant être jouées aux entrées et aux sorties de messes). Une vingtaine de suite pour clavecin témoigne de l'influence française.

Source:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dietrich_Buxtehude

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr


Dernière édition par Piero1809 le Mer 19 Oct - 9:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: DIETRICH BUXTEHUDE (1637-1707)   Lun 16 Nov - 9:59

Concert Dietrich Buxtehude

Francis Jacob, orgue
Marie Madeleine Koebelé, chant
Caroline Magalhàes, chant
Guillaume Frey, chant

Eglise Saint Jean Baptiste de Saessolsheim, 13 novembre 2009

-Toccata en fa BuxWV 157
-In dulci jubilo, BuxWV 197, choral chanté
-Ach Gott und Herr, BuxWV 177, choral chanté
-Passacaille en ré mineur BuxWV 161
-Mein Gemuth erfreuet sich BuxWV 72, cantate pour trois voix et orgue
-Prélude en mi mineur BuxWV 142
-Gelobet seist du, Jesu Christ, BuxWV 189 choral chanté
-Klaglied BuxWV 76, 3 strophes encadrant deux paires de 2 contrepoints sur le choral "Mit Fried und Freud"
-Magnificat, BuxWV 203, en alternance avec le plain-chant.

Le programme comprenait des exemples très significatifs des principales catégories d'oeuvres de Buxtehude: une superbe cantate, des chorals joués à l'orgue puis chantés et trois grandes pièces pour orgue, un Praeludium, une toccata et une passacaille, montrant de façon évidente que Buxtehude a révolutionné la technique de l'orgue en la marquant du "stylus fantasticus". Enfin le Klaglied est un chant de déploration composé par Dietrich Buxtehude en hommage à son père. Les strophes encadrent des contrepoints joués à l'orgue qui font appel à des techniques particulières notamment l'inversion des motifs.

L'église de Saessolsheim est en partie romane (magnifique clocher du 12ème siècle) et baroque (nef avec son mobilier d'origine). L'église est dotée d'un merveilleux orgue construit par Bernard Aubertin (1999). Cet orgue est particulièrement adapté pour mettre en valeur la musique des maîtres d'Allemagne du nord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: DIETRICH BUXTEHUDE (1637-1707)   Mer 27 Juil - 23:20

Les deux cycles de sonates en trio pour violon, viole de gambe et clavier opus 1 et Opus 2 sont un monument de la musique de chambre de l'époque. L'originalité de ces oeuvres réside dans le fait que la violon et la viole de gambe ont une importance égale, le violon dans le registre aigu et la viole de gambe dans un registre intermédiaire entre le violon et la basse continue. Cette partie de viole de gambe peut être jouée par un alto dans certaines sonates des deux opus.

Voici un échantillon de ces merveilleuses sonates: la sonate opus 1 n° 4 en si bémol majeur. Ecoutez-la! Vous serez ébloui!


_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr


Dernière édition par Piero1809 le Sam 13 Aoû - 17:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: DIETRICH BUXTEHUDE (1637-1707)   Mer 3 Aoû - 9:08

Les sonates en trio pour violon, viole de gambe et continuo de Buxtehude sont des oeuvres aux vastes proportions. Elles adoptent la coupe de la suite baroque ou alors celle plus moderne de deux mouvements rapides encadrant un mouvement lent. C'est le cas de la sonate en si bémol majeur n° 4 de l'opus 1, BuxWV 255 composée vers 1694.

Le Premier mouvement Vivace 2/2 est une vaste chaconne consistant en seize variations sur un ostinato de sept mesures. L'unité mélodique comporte en fait trois mesures et demi et quatorze noires: si bémol, la, si bémol, ré, mi bémol, sol, fa, la, si bémol, fa, sol, re, mi bémol, fa.  La basse obstinée est donc répétée trente deux fois tout au long du morceau engendrant un climat obsessionnel troublant qu'on peut rapprocher du Jazz!. Le violon et la viole de gambe se livrent à des variations sophistiquées,  ont une partie souvent très virtuose avec des rythmes très variés, parfois étranges, superbe illustration du Stylus Phantasticus.

Le second mouvement Lento 2/2 en sol mineur est très profond et anticipe les deux dernières sonates pour violoncelle et piano de Beethoven. Tandis que dans le premier mouvement la viole de gambe se cantonnait dans son registre aigu, le son sort maintenant des profondeurs de l'instrument.

Troisième mouvement Allegro vivace 4/4 est un superbe fugato d'une grande énergie en notes bien détachées. Au milieu du morceau, le ton change complètement avec un passage alangui, sensuel, en croches constamment liées mais le fugato revient plus décidé que jamais.

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr


Dernière édition par Piero1809 le Mer 19 Oct - 9:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: DIETRICH BUXTEHUDE (1637-1707)   Mar 30 Aoû - 23:03

Voilà une belle interprétation des sept géniales sonates pour violon, viole de gambe et clavecin opus 1 de Dietrich Buxtehude. La sonate en si bémol majeur n° 4 dont nous avons parlé plus haut fait partie de cette série.
Les sept sonates de l'opus 2 sont aussi belles!



John Holloway violon
Jap Ter Linden Viole de gambe
Lars Ulrik Mortensen clavecin

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: DIETRICH BUXTEHUDE (1637-1707)   Mer 7 Sep - 11:54

A noter qu'il existe en tout 22 sonates de Buxtehude : les 7 de l'opus 1 (1694), les 7 de l'opus 2 (1696) et 8 autres sans opus (dates indéterminées) dont 4 sont des sonates a quattro. Il y en aurait deux autres perdues.

Ces sonates concluent la numérotation  du catalogue BuxWV de Georg Karstädt publié en 1974 et révisé en 1985 : BuxWV 252 à 275.

J'ai la totalité du catalogue BuxWV. Si quelqu'un est intéressé, le peux l'ajouter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: DIETRICH BUXTEHUDE (1637-1707)   Mer 7 Sep - 13:49

Joachim a écrit:


J'ai la totalité du catalogue BuxWV. Si quelqu'un est intéressé, le peux l'ajouter...

Merci Joachim pour ces précisions qui sont précieuses. J'ai corrigé dans mes textes une erreur de datation.

En ce qui concerne le catalogue, un lien sera suffisant pour les amateurs de Buxtehude. Merci d'avance.

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: DIETRICH BUXTEHUDE (1637-1707)   Mer 7 Sep - 17:12

[quote="Piero1809"

En ce qui concerne le catalogue, un lien sera suffisant pour les amateurs de Buxtehude. Merci d'avance.[/quote]

Voici le lien de mon forum, où le catalogue est en français (sinon tu l'as aussi sur Wiki, mais en anglais)

http://musiqueclassique.forumpro.fr/t105-dietrich-buxtehude-1637-1707?highlight=dietrich
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: DIETRICH BUXTEHUDE (1637-1707)   Mar 18 Oct - 11:47

Joachim a écrit:

Voici le lien de mon forum, où le catalogue est en français (sinon tu l'as aussi sur Wiki, mais en anglais)

http://musiqueclassique.forumpro.fr/t105-dietrich-buxtehude-1637-1707?highlight=dietrich

Merci beaucoup Joachim. Ce catalogue nous sera précieux.

A noter pour les sonates pour violon et viole de gambe opus 1 et opus 2 de Dietrich Buxtehude, l'équivalence absolue entre les parties de violon et celles de la viole de gambe, un peu comme dans les trios romantiques où les parties de violon et violoncelle sont d'importance égale. Par contre la partie de clavier des sonates de Buxtehude est une partie de continuo avec une basse chiffrée tandis que dans le trio romantique la partie de piano est volumineuse.

Finalement je vois les trios pour pianoforte, violon et violoncelle de Haydn dériver plutôt d'un modèle baroque de sonate pour violon (flûte) et clavier dans laquelle la basse du clavier est renforcée par un violoncelle ou bien une viole de gambe que de la sonate en trio baroque, comportant deux voix principales, généralement aigues accompagnées par le continuo (clavier plus basse d'archet).  Tous les efforts de Haydn on porté sur la partie de pianoforte de plus en plus riche et expressive tandis que la partie de violoncelle n'a pas beaucoup évolué et est resté agrippée à son antique esclavage: doubler la basse du clavier.

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DIETRICH BUXTEHUDE (1637-1707)   Aujourd'hui à 17:14

Revenir en haut Aller en bas
 
DIETRICH BUXTEHUDE (1637-1707)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Dietrich, William] Les pyramides de Napoléon
» Michiyo Akaishi - Amakusa 1637 T12
» Quattro denari (1541 - 1637)
» Dietrich tous-terrains
» Blood Shot (2011, Dietrich Johnston)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Compositeurs et Musiciens-
Sauter vers: