AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Symphonie n° 18 en ut majeur MH 188

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur
avatar

Messages : 2654
Points : 2834
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Symphonie n° 18 en ut majeur MH 188   Dim 27 Sep - 10:59

Parmi les symphonies de Michael Haydn, j'ai une affection particulière pour la symphonie n° 18 en ut majeur MH 188 (P10).

Elle fut composée en août 1773. A cette époque Joseph Haydn sortait tout juste de sa crise de "Sturm und Drang" qui laissait encore quelques stigmates dans sa symphonie en la majeur n° 64. Wolfgang Mozart revenait lui de son troisième périple en Italie et n'avait pas encore composé sa symphonie n° 25 en sol mineur KV 183 (octobre 1773).

Aucune trace de "Sturm und Drang" dans la symphonie n° 18 de Michael Haydn. Très richement instrumentée, elle compte en plus des cordes, des hautbois et des cors, une trompette, deux cors anglais et deux tambourins (ou timbales?) (1). Sa durée est proche de 45 minutes

Un thème possédant un éclat, un brillant extraordinaire ouvre le premier mouvement Allegro molto 4/4. Quel panache dans ce début! D'emblée les cors anglais se font entendre et apportent de la gravité et de la solennité au propos. Il s'agit d'un morceau de sonate dont l'exposition est particulièrement développée et comporte les deux thèmes classiques. Le développement relativement court débute par un thème nouveau au lyrisme généreux. La présence de cet épisode magnifique n'ayant pas grand chose à voir avec ce qui précède suffit pour différencier ce morceau de toute la production symphonique de Joseph Haydn (2). La réexposition est un peu écourtée mais terminée par une longue coda pleine de feu.

Le superbe Andante avec ses reprises dure plus de quinze minutes. Il est basé sur un beau thème solennel. On y entend des solos de cors anglaistrès développés. La sonorité de ce morceau est envoûtante surtout dans sa deuxième partie qui débute avec un passage très dramatique.

Le menuetto allegretto est particulièrement original et magistralement orchestré. Le trio en mineur est remarquable par ses harmonies étranges qui évoquent fortement le folklore d'Europe Centrale.

Le Finale Vivace 2/2 est une structure sonate à deux thèmes dont l'orchestration est très originale. A divers moments de l'exposition les thèmes sont accompagnées par des roulements de timbales pianissimo et des tenues des cors dans leur registre grave d'un superbe effet. Le très beau développement est entièrement basé sur le début du thème initial. La réexposition est notablement modifiée. Une courte coda termine cette oeuvre imposante.

Ce chef-d'oeuvre témoigne de la personnalité unique de Michael Haydn. Cette symphonie ne ressemble pas du tout aux symphonies contemporaines de Joseph Haydn ni, à mon humble avis, aux symphonies passées et à venir de Wolfgang Mozart.

(1) Marc Vignal, Michael Haydn, bleu nuit éditeur, 2008.
(2) Chez Joseph Haydn, à ma connaissance, le développement est généralement construit à partir de thèmes ou de motifs de l'exposition.


Dernière édition par Piero1809 le Jeu 1 Avr - 9:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim

avatar

Messages : 527
Points : 629
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 71
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Symphonie n° 18 en ut majeur MH 188   Mar 20 Oct - 10:53

Cette symphonie P 10 en ut majeur est également une de mes préférées. 21 ème dans MH, elle était numérotée n° 18 dans le catalogue Shermann (oui, parce qu'en plus des P et K, il y avait aussi les S, et le pire c'est que les S et les MH correspondent à quelques numéros près. Par exemple cette symphonie P 10 est également S 183 et MH 188).

Comme vous le dites, Piero, les symphonies de Michael ont un style tout à fait particulier, elles ne ressemblent ni à celles de son frère, ni à celles de Mozart, ou alors un peu à celles de Mozart de la période médiane, celles autour des KV 120/140).

Personnellement j'ai une petite préférence pour la première moitié des symphonies parce qu'elles sont plus longues et en quatre mouvements. La série (assez connue) des 6 symphonies P 26 à 31 rassemble plutôt des sortes d'ouvertures, en trois mouvements dont la durée n'excède pas 10 minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur
avatar

Messages : 2654
Points : 2834
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Symphonie n° 18 en ut majeur MH 188   Mar 27 Oct - 11:16

Vous avez raison Joachim, la numérotation des symphonies de Michel Haydn est un véritable casse tête. Pour ma part j'ai choisi la nomenclature MH car avec le livre de Marc Vignal on arrive à se repérer et faire la conversion P vers MH et vice versa. Alors si en plus Sherman s'en mêle, c'est inextricable!

Moi aussi j'ai, à première audition, un faible pour les symphonies d'avant 1784 souvent en quatre mouvements. C'est curieux, au fur et à mesure que le temps passe, le style de Michel Haydn s'éloigne de celui de son frère Joseph Haydn et de Mozart. Par exemple les dernières symphonies de 1788 et 1789 de Michel n'ont pas grand chose à voir avec les fameuses symphonies 88 à 92 de Joseph et la trilogie 39, 40 et 41 de Mozart contemporaines. Toutefois le finale traité en fugato de la symphonie n° 39 en ut majeur P 31 ou MH 478 de 1788 n'est pas sans rappeler le finale de la Jupiter.

En tout état de cause ces symphonies de Michel Haydn sont une source d'émerveillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Symphonie n° 18 en ut majeur MH 188   

Revenir en haut Aller en bas
 
Symphonie n° 18 en ut majeur MH 188
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [GdC] Seigneur anti dragon, démons majeur, Stegadon ..
» Médaille St-Jacques-le-Majeur (de Compostelle) XIXe.
» castlevania symphonie of the night
» Eddings Leigh et David - Le démon majeur de Karanda - Chant 3 de la Mallorée
» La Symphonie des Siècles - Elizabeth Haydon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Michael Haydn-
Sauter vers: