AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Franz LISZT (1811-1886)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Franz LISZT (1811-1886)   Jeu 15 Juil - 23:23

Un dossier très complet et référencé sur la vie et l'oeuvre de Franz Liszt peut être consulté:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Franz_Liszt

J'ai une admiration sans bornes pour trois oeuvres:
-la sonate en si mineur (1853);
-les deux concertos pour piano n°1 en mi bémol majeur et n° 2 en la majeur.

Le concerto n° 2 en la majeur de (terminé en 1849, esquisses dès 1833), comme le n° 1 en mi bémol majeur de 1855 de Franz Liszt, sont plus novateurs, plus audacieux que les concertos romantiques plus traditionnels contemporains: le n° 1 de Chopin en mi mineur (1830), le concerto en la mineur de Schumann (1845) et le concerto n° 1 en ré mineur de Brahms (1859).

Les deux concertos de Liszt sont en un mouvement unique, d'allure rhapsodique, constitué de plusieurs épisodes lents et rapides enchaînés. Une ou deux idées musicales parcourent toute l'oeuvre et sont soumises à des variations. Le rapport du piano et de l'orchestre est très original, il n'y a pas de vaste introduction orchestrale suivie d'épisodes confiés au soliste comme dans maints concertos classiques et romantiques mais une véritable fusion des deux entités.

Comme toujours Liszt est en avance sur son temps et annonce son compatriote Bela Bartok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: Franz LISZT (1811-1886)   Ven 16 Juil - 2:30

Je suis tout à fait d'accord à propos de la Sonate en si mineur, qui est une œuvre majeure du piano romantique, construite de façon très rigoureuse à partir des trois premières propositions motiviques. Tout le matériel thématique de la sonate se trouve dans les trois premières lignes (!!).
Les concertos me paraissent plus inégaux. Je suis toujours déçu par la fin du second concerto en la majeur (si beau et si inspiré dans ses deux premiers tiers) que je trouve d'une insondable vulgarité.
Pour moi les meilleures œuvres de Liszt restent sa Sonate et ses 12 études transcendantes pour piano.
Néanmoins ce compositeur reste mystérieux pour nous, une quantité incroyable de ses œuvres restant quasi inconnues (comme dans le cas de Haydn), et on tombe souvent, hors des sentiers balisés, sur des beautés insoupçonnables (j'ai été très impressionné il y a quelques années par une exécution publique de la Légende de Sainte Elisabeth)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Franz LISZT (1811-1886)   Ven 16 Juil - 21:07

JPS1827 a écrit:
Je suis toujours déçu par la fin du second concerto en la majeur (si beau et si inspiré dans ses deux premiers tiers) que je trouve d'une insondable vulgarité.
La notion de vulgarité est certainement très subjective car je ne comprends pas ce que tu veux dire à propos de la fin du concerto en la majeur!

Par contre je suis pleinement d'accord avec toi, Liszt est vraiment surprenant. Il faut que j'écoute cette Légende de Sainte Elisabeth. Merci pour l'information.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Franz LISZT (1811-1886)   Dim 18 Juil - 12:55

Personnellement, bien qu'adorant Liszt, j'ai du mal avec la sonate qui, à mon avis, n'en est pas une ! Trop décousue, on croirait plutôt une sorte de poème symphonique pour piano auquel il manquerait l'argument.

Il y a énormément de merveilles à découvrir chez Liszt, (j'ai écouté l'intégrale piano de Leslie Howard) tant dans ses oeuvres propres que dans ses paraphrases et ses transcriptions. Par exemple, les transcriptions des symphonies de Beethoven sont si bien faites qu'au bout d'un moment on en oublie que l'on n'écoute qu'un piano !

Il est vrai que les concertos sont de forme quelque peu bizarre, avec un seul mouvement découpé en plusieurs parties (en particulier le second). Il y en encore peu de temps, outre les concertos, on ne connaissait, pour piano et orchestre, que la Danse Macabre, la Malédiction et la Fantaisie hongroise. Plusieurs oeuvres ont été soit découvertes, soit reconstituées, comme le De Profondis, le troisième concerto (en mi bémol), le Concerto pathétique, sans compter le concerto en style hongrois orchestré par Tchaïkowski.

Liszt, c'est aussi les 13 poèmes symphoniques, les deux symphonies (Faust et Dante), quantité d'oeuvres chorales (dont la Messe de Gran, La légende de Sainte Elisabeth, le Cantico del sol) et même un opéra en français, Don Sanche ou la Château d'Amour, qu'il a composé à l'âge de 12 ans, et qui vaut l'écoute !

Sa biographie, profondément romantique, de son enfance à sa mort, est elle aussi passionnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Franz LISZT (1811-1886)   Aujourd'hui à 10:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Franz LISZT (1811-1886)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Théophile Gautier (1811-1872)
» Franz Kafka
» La Landelle, Gustave de (1812-1886)
» Ennery, Adolphe d' (1811-1899)
» La métamorphose de Franz Kafka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Compositeurs et Musiciens-
Sauter vers: