AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Symphonie n° 58 en fa majeur "Menuet boiteux"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Symphonie n° 58 en fa majeur "Menuet boiteux"   Mer 1 Sep - 19:30

J'espère que Piero ne m'en voudra pas d'usurper sa place pour cette symphonie étonnante que je viens de réécouter.

Son numéro (58) devrait être inférieur, car elle semble contemporaine des symphonies 38 ou 39, composées vers 1767/68.

Etonnante non pas pour l'allegro initial, assez calme, ni même pour l'andante consacré aux cordes seules, mais pour le Menuet, où il est précisé "un poco allegretto alla zoppa", c'est à dire boiteux ! Un cas unique à ma connaissance aussi bien chez Haydn que chez d'autres compositeurs (on le retrouve néanmoins presque identique dans le Trio pour baryton n° 52). Car boiteux, ce menuet l'est assurément, il fait penser à une danse de terroir avec de gros sabots. Le trio lui aussi est dansant et "folklorique".

La symphonie se termine par un Presto, où étonnamment on retrouve l'atmosphère du menuet.

Piero pourra terminer mon post par un de ses exposés dont il a le secret Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Symphonie n° 58 en fa majeur "Menuet boiteux"   Mer 1 Sep - 22:29

Merci Joachim et bravo!
Ton commentaire est excellent.

Etrange coïncidence j'écoutais aujourd'hui, quelques heures avant de te lire, la symphonie n° 58 en fa majeur et m'extasiais sur le menuet et le finale!

Le finale Presto est remarquable, il y a dans ce finale un motif ébouriffant, un unisson avec un intervalle de triton diabolus in musica. Ce sont des passages comme celui-là d'un humour assez énorme et un peu grinçant qui m'ont souvent interpellé quand je m'initiais à Haydn. Quand Vignal cite à ce propos Mahler, je suis tout à fait d'accord avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Symphonie n° 58   Dim 21 Juil - 8:35

Voici cette étonnante symphonie n° 58 en fa majeur interprétée par Derek Solomons à la tête de l'Estro Armonico.

Son allegro 3/4 liminaire débute comme un menuet et possède une élégance superlative sous la baguette du maestro. Une grâce souriante à peine voilée de quelques petites touches de mélancolie donne à ce mouvement un charme particulier.
L'andante pour cordes seules nous renvoie aux symphonies antérieures à 1761. Dans ce morceau écrit à deux voix presque tout le temps, on peut ressentir une impresion d'austérité et Robbins Landon insiste sur l'importance du continuo essentiel pour renforcer l'harmonie. Solomons ne l'inclut pas et c'est son choix que nous respectons.
Après le faux menuet du premier mouvement, voici un vrai menuet...complètement atypique du fait de son rythme boiteux alla zoppa. Le trio consiste en d'étranges accords des cordes qui évoquent la musique balkanique comme dans le passage correspondant de la symphonie n° 29 en mi majeur.
Dans le Presto final 3/8, un mouvement endiablé dont Joseph Haydn a le secret, Solomons mène son affaire avec brio. Les contrastes dynamiques et rythmiques de ce morceau étonnant sont parfaitement rendus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Symphonie n° 58 en fa majeur "Menuet boiteux"   Aujourd'hui à 8:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Symphonie n° 58 en fa majeur "Menuet boiteux"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [GdC] Seigneur anti dragon, démons majeur, Stegadon ..
» Médaille St-Jacques-le-Majeur (de Compostelle) XIXe.
» castlevania symphonie of the night
» LE BOITEUX DE VARSOVIE (Tome 1) L'ETOILE BLEUE de Juliette Benzoni
» Eddings Leigh et David - Le démon majeur de Karanda - Chant 3 de la Mallorée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Les Symphonies-
Sauter vers: