AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Symphonie n° 53 L'IMPERIALE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Symphonie n° 53 L'IMPERIALE   Sam 6 Nov - 10:36

La symphonie n° 53 en ré majeur L'Impériale est la seule symphonie de Joseph Haydn existant sous deux versions différentes, appelées 53 A et 53 B. La symphonie 53 B est la plus ancienne, elle se compose d'un allegro initial, d'un andante, d'un menuetto et d'un finale qui n'est autre que l'ouverture Hob Ia.7 datant de 1777. On peut donc en déduire que la symphonie 53 B est postérieure à 1777 et c'est cette version qui contribua à populariser l'oeuvre notamment en Angleterre où elle triompha. Durant l'incendie qui ravagea Eszterhazà en 1779, il est possible que la symphonie B disparut; de ce fait Haydn reconstitua une nouvelle oeuvre (53 A) dans laquelle il ajouta une introduction adagio et remplaça l'étincelant finale de la version 53 B par un nouveau finale A appelé cappriccio (1). Deux autres pièces furent également utilisées pour conclure la symphonie, un finale C apocryphe et un finale D qui n'est autre que l'ouverture Hob Ia.4 datée de 1782-4 (2).
L'instrumentation de la symphonie comporte une flûte, deux hautbois, deux cors en ré et en la, un basson (deux dans la version B), quintette à cordes et timbales.

Le premier mouvement débute par une introduction adagio très majestueuse. A un thème affirmatif clamé par tout l'orchestre, le quintette à cordes répond timidement par le fameux thème qui termine la petite symphonie n° 13 en ré majeur de Joseph Haydn de 1763 et surtout la célébrissime symphonie Jupiter KV 551 de Wolfgang Mozart. Le Vivace qui suit débute assez mystérieusement par un thème piano chanté par les violoncelles doublés par les cors. L'orchestre au complet s'empare ce thème et après un pont ce même thème est vigoureusement repris à la dominante par les basses avec un nouveau contrechant des violons, épisode qui conduit tout naturellement au second thème. Ce dernier très mélodieux est énoncé par les violons doublés par les hautbois. Le développement est très long (plus de quatre vingt mesures après 100 mesures d'exposition). Il est pratiquement entièrement construit sur le premier thème. Ce dernier passe par tous les pupitres et et est accompagné par le contrechant signalé plus haut. Quand le thème est repris fortissimo par les basses sous les trémolos des violons, l'effet est vraiment grandiose. Après un courte intervention du second thème le premier thème passe par des modulations très expressives qui amènent très élégamment la réexposition. Cette dernière est considérablement écourtée et compte moins de soixant mesures.

Le célébrissime andante en la majeur est un thème suivi de cinq variations. Le plan A B A1 B1 A2 A3, alternant variations majeures et mineures est typique des thèmes variés de Haydn. Le thème A serait d'origine française. La variation B, une transposition du thème en la mineur, est exposée par les premiers violons accompagnés par les seconds violons et les altos; elle possède un lyrisme intense et dès la première écoute se grave instantanément dans la mémoire; on comprend alors pourquoi cette musique a pu avoir tant de succès. La variation A1 en la majeur consiste en une délicate broderie des premiers violons sur le thème. Dans la variations B1 en la mineur, les basses (violoncelles, contrebasses et bassons) qui s'emparent du thème donnent à ce dernier un caractère presque romantique. La variation A2 en la majeur est confiée aux vents avec un accompagnement pittoresque de sextolets spiccato des violons. Comme c'est souvent le cas chez Haydn le thème initial revient presque inchangé dans la variation A3 qui fait office de coda.

Le menuetto est remarquable par sa deuxième partie animée par une descente chromatique des vents pianissimo au dessus d'un accompagnement discret des violons et des violoncelles distincts des contrebasses. L'orchestration très subtile de ce passage lui donne une poésie très prenante digne des menuets des grandes symphonies à venir. Le trio est un laëndler confié principalement à la flûte.

C'est le finale B que l'on joue généralement pour clore la version 53 A de la symphonie. Comme on l'a dit déjà, il s'agit de la sinfonia HobIa.7 dont on pense qu'elle introduisait un spectacle pour marionnettes. Elle servira avec des modifications comme premier mouvement de la symphonie n° 62 (3). De caractère très italien c'est une pièce symphonique très brillante possédant deux thèmes. Il n'y a pas de reprise de l'exposition comme il se doit pour une sinfonia d'opéra. Le développement est basé sur une version inversée du premier thème en valeurs longues, passant par les modulations les plus variées, il est pratiquement dépourvu de contrepoint comme l'est le mouvement dans son ensemble. En tout état de cause ce finale débridé clot avec brio cette intéressante symphonie.

(1) Peter A. Brown The first Golden Age of the Viennese Symphonies, Indiana University Press, Indianapolis, 2002.
(2) Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, 1988.
(3) http://haydn.aforumfree.com/les-symphonies-f1/symphonie-n-62-en-re-majeur-t302.htm


Dernière édition par Piero1809 le Mar 9 Nov - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Symphonie n° 53 L'IMPERIALE   Dim 7 Nov - 10:55

Les finales A (Cappricio moderato), B (Presto, généralement joué de nos jours) et C (apocryphe?) figurent en partition ci-dessous.

http://imslp.info/files/imglnks/usimg/1/14/IMSLP31341-PMLP71363-Haydn_Sinfonia_Hob_I_53__D.pdf

Je n'ai jamais entendu le finale D (ouverture HobIa.4). Quelqu'un l'aurait-il écouté?

Je pense qu'en 1780, lorsqu'il reconstitua la symphonie n° 53 A, joseph Haydn remplaça le finale B par le finale A car il avait le projet d'utiliser le finale B comme premier mouvement de sa nouvelle symphonie en gestation la n° 62 en ré majeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Symphonie n° 53 L'IMPERIALE   Jeu 11 Nov - 21:54

Une seule symphonie, la n° 61 en ré majeur voit le jour en 1776, aucune symphonie n'est composée en 1777. Durant l'automne 1778 Joseph Haydn met en chantier au moins trois symphonies, la n° 70 en ré majeur, la n° 71 en 1771 et la version B de la symphonie n° 53 en ré majeur.

Le petit nombre de symphonies composées entre 1776 et 1778 s'explique peut-être par l'intérêt très vif que Haydn éprouve pour l'opéra italien. Il compose en 1776 Il Mondo della Luna, un dramma giocose magnifique qui lui demande beaucoup de travail et lui rapporte bien peu de satisfactions car ce chef-d'oeuvre ne sera représenté qu'une fois à Eszterhazà et tombera bientôt dans l'oubli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Benoît



Messages : 189
Points : 132
Date d'inscription : 21/08/2007
Age : 52
Localisation : Sées--Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Symphonie n° 53 L'IMPERIALE   Ven 21 Jan - 0:32

Citation :
Je n'ai jamais entendu le finale D (ouverture HobIa.4). Quelqu'un l'aurait-il écouté?
Antal Dorati le propose en appendice dans son intégrale des 106 symphonies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Symphonie n° 53 L'IMPERIALE   Sam 22 Jan - 14:59

Benoît a écrit:
Citation :
Je n'ai jamais entendu le finale D (ouverture HobIa.4). Quelqu'un l'aurait-il écouté?
Antal Dorati le propose en appendice dans son intégrale des 106 symphonies.
Merci Benoît pour l'information.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Symphonie n° 53 L'IMPERIALE   Aujourd'hui à 3:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Symphonie n° 53 L'IMPERIALE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Favorite musique classique...
» [vends] Titan legion,squat,necron,garde imperiale
» castlevania symphonie of the night
» La Symphonie des Siècles - Elizabeth Haydon
» "La symphonie héroïque"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Les Symphonies-
Sauter vers: