AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'INFEDELTA DELUSA HobXXVIII.5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur
avatar

Messages : 2654
Points : 2834
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: L'INFEDELTA DELUSA HobXXVIII.5   Sam 26 Avr - 9:03

L'Indedelta Delusa, burletta per musica, musique de Joseph Haydn, fut représentée en 1773 à Eszterhaza en présence de l'impératrice Marie Thérèse. Le livret est de Marco Coltellini. Ce dernier était Toscan et d'ailleurs l'action de l'opéra se déroule en Toscane dans un bourg appelé Ripafratta, un pittoresque village situé entre Lucques et Pise. "Le livret met en scène uniquement des paysans qui se distinguent les uns des autres suivant qu'ils sont riches ou pauvres" (1). Ils s'expriment à l'occasion en dialecte ce qui ajoute à la couleur locale.

Synopsis. Filippo, un paysan, annonce à sa fille Sandrina (dans l'état civil Sandra di Mugnone; "Il Mugnone" est un torrent qui prend sa source sur les collines qui surplombent Florence) qu'il lui a trouvé un mari en la personne de Nencio, un riche paysan. Sandrine proteste car elle aime Nanni (qui, pour Filippo, a le grand désavantage d'être pauvre). Vespina, soeur de Nanni, confie qu'elle est amoureuse de Nencio mais Nanni lui apprend que Nencio est destiné à Sandrina. Vespina et Nanni jurent de se venger.
Dans la maison de Filippo, Vespina, déguisée en vieille femme, raconte à Filippo qu'un certain Nencio a séduit et abandonné sa fille. Filippo, hors de lui, injurie Nencio et lui déclare qu'il ne peut plus compter sur Sandrina. Nencio est abordé par Vespina, cette fois déguisée en serviteur allemand. Elle lui annonce que son maitre, le marquis de Ripafratta, arrive pour épouser la fille d'un certain Filippo. Nencio est furieux et rêve de se venger.
Entrée de Vespina, déguisée en notaire et accompagnée de Nanni, lui aussi déguisé, ayant une procuration pour le marquis. Le contrat de mariage est signé par Nanni, cette fois, en son nom propre.
La cérémonie terminée, Vespina et Nanni se font reconnaitre et font reconnaitre l'union de Sandrina et Nanni. A cette union succède celle de Vespina et Nencio dont l'infidélité a été déjouée.

Style. D'une durée d'environ 1h30, cet opéra est mené tambour battant. Les tempi sont presque tous rapides et les dialogues menés très vigoureusement.

Sommets. Le quintette vocal "Bella sera..."qui ouvre le premier acte est très développé (près de dix minutes). Il s'agit d'une évocation de la douceur d'un soir d'été méditerranéen, dont la musique est d'une beauté sensuelle fascinante annonçant certains passages de "Cosi fan tutte".

Le duetto "Son disperato" est chanté par Nanni et Vespina; comme le dit E.C. Robbins Landon, "les mots sont ballotés en tous sens de la façon la plus réaliste: une fois de plus Haydn saisit miraculeusement le débit rapide des paysans toscans..., et la musique semble gesticuler avec eux" (propos rapportés dans 1).

Au deuxième acte, c'est Vespina déguisée successivement en vieille femme, en serviteur allemand et en notaire qui monopolise la scène.
L'air "Ho un tumore in un ginocchio" exploite un registre classique: l'exposé de toutes les maladies avec force grimaces, quintes de toux et hoquets, procédé comique qui aura une longue postérité (Cf le Comique Troupier des années 1920).

L'air "Trinche vaine allegramente" de Vespina dans un baragouin d'allemand, d'italien et d'autres langues indéterminées est également un moment de comique pur. Ce procédé est courant dans l'opéra bouffe de l'époque de Haydn. Une scène identique se trouve dans le Falstaff de Salieri quand Mistress Ford se déguise en Allemande: "Oh die Männer kenn ich schön...".

On l'aura compris, la joie et la bonne humeur règnent dans cette spirituelle comédie non exempte de profondeur (air en fa mineur "Non v'è rimedio, non v'è compenso..." de Nanni dans l'acte I).

(1) Marc Vignal, J.Haydn, Fayard, 1988 et références citées dans cet ouvrage.


Dernière édition par Piero1809 le Ven 5 Avr - 10:11, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur
avatar

Messages : 2654
Points : 2834
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: L'INFEDELTA DELUSA HobXXVIII.5   Jeu 17 Juil - 8:53

Mercredi 16 juillet sur France Musique à 22h

Joseph Haydn
L'Infedelta delusa
L'Infidélité déjouée
Burletta pour musique en deux actes

Claire Debono : Vespina
Ina Kringelborn : Sandrina
James Elliott : Nencio
Yves Saelens : Filippo
Andreas Wolf : Nanni
Ueli Wiget : pianoforte
Le Cercle de l'Harmonie
Direction : Jérémie Rhorer

Retransmis du festival d'Aix en Provence

Désolé de vous prévenir trop tard. J'espère qu'un CD suivra.

Piero


Dernière édition par Piero1809 le Ven 5 Avr - 10:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Bastien



Messages : 8
Points : 0
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Près de Beauvais (Oise)

MessageSujet: Re: L'INFEDELTA DELUSA HobXXVIII.5   Jeu 17 Juil - 13:14

Bonjour Giuseppe.

Apparemment, la Fatalité s'acharne sur nous, puisqu'il est momentanément impossible de réécouter les émissions de France Musique...

Il faudrait surveiller les programmes des autres radios européennes (on se tient au courant).

EDIT:Finalement, le problème de France Musique est résolu...mais trop tard pour Haydn. :ronchon:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur
avatar

Messages : 2654
Points : 2834
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: L'INFEDELTA DELUSA HobXXVIII.5   Jeu 17 Juil - 14:57

Merci Bastien!

Amicalement
Piero


Dernière édition par Piero1809 le Ven 5 Avr - 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: L'INFEDELTA DELUSA HobXXVIII.5   Jeu 15 Jan - 10:31

Hier soir j'ai pu voir à Sceaux l'Infedelta Delusa telle qu'elle a été représentée à Aix mise en scène par Richard Brunel, sous la direction de Jérémie Rhorer. Comme d'autres critiques l'ont déjà fait remarquer*, cette mise en scène est très efficace, ne se contente pas d'un déroulement mécanique de l'intrigue, mais campe une Sandrina sous l'emprise d'un père franchement manipulateur et abusif, et une Vespina à la fois violente et "bouffonne". Sur le plan vocal c'est virtuose et très bien fait. L'orchestre est très efficace, ponctuant le chant avec beaucoup d'humour, le sommet étant dans les notes répétées appogiaturées qui ponctuent la signature du contrat de mariage de façon moqueuse.
Le spectacle se joue encore vendredi 16 et dimanche 18 janvier aux Gémeaux à Sceaux 92330

*http://journal-lamarseillaise.com/aix/la-guerre-des-sexes.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur
avatar

Messages : 2654
Points : 2834
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: L'INFEDELTA DELUSA HobXXVIII.5   Jeu 15 Jan - 11:03

Merci Jean Pierre pour votre compte rendu sur ce spectacle apparemment remarquable. J'espère qu'il contribuera à faire connaître les mémorables opéras de Joseph Haydn.

Dans mon article sur l'Infedelta Delusa j'avais oublié de parler de l'interprétation. Voici un rapide compte rendu:

L'INFEDELTA DELUSA
Concert du samedi 19 avril 2008. Cité de la Musique et de la Danse de Strasbourg par "Génération Baroque".

Génération Baroque se confronte à de grandes oeuvres du répertoire baroque et classique. . Ce groupe est encadré par les solistes du Parlement de Musique. Le tout est placé sous la direction de Martin Gester.



L'opéra de Haydn était interprété par les musiciens de "Génération baroque" , "de jeunes artistes dans la phase montante". Les rôles principaux ont été donnés à deux acteurs différents pour chacun des deux actes. Cela ne contribuait pas à simplifier la compréhension de la pièce pour le public non italophone.

J'étais un peu inquiet en arrivant dans la salle. L'écoute du quintette vocal qui ouvre la pièce, me rassura pleinement et me rendit confiant pour la suite. Ce quintette fut en effet magistralement chanté. Les airs et les ensembles qui suivirent restèrent au même niveau. Les quatre voix féminines étaient en effet remarquables de fraicheur, de justesse et de sentiment. Dans cet exercice, Despina qui avait quatre airs à son actif fit preuve de talents de comédienne et déclencha un fou rire général dans ses déguisements successifs. Les voix masculines surent leur donner une réplique approprée.
L'orchestre accompagna les chanteurs en prenant garde de ne jamais couvrir leurs voix. Il nous gratifia, en guise de prélude au 2ème acte, d'une deuxième Sinfonia, que je ne connaissais pas, mais indubitablement de J.Haydn.

J'espère qu'un enregistrement de ce spectacle a été effectué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: L'INFEDELTA DELUSA HobXXVIII.5   Jeu 15 Jan - 22:40

Le spectacle était effectivement remarquable et le public a "fonctionné" vraiment comme s'il était allé voir une pièce de Goldoni au théâtre. Tout le monde avait l'air très content, en dehors de quelques commentaires entendus faisant état de positions de principe ("ça ne peut pas se comparer aux Noces" etc.). La relative brièveté de l'opéra contribue d'ailleurs à en faire une comédie très efficace et divertissante.
Cette production va continuer à être jouée un peu partout en France je crois, et avec l'autre production que vous avez pu voir à Strasbourg, cet opéra a une occasion de sortir de l'oubli.
Il me semble que les opéras de Haydn se passent difficilement de leur dimension théâtrale et gagnent beaucoup à être représentés ; leur rayonnement potentiel me semble très réduit par le simple enregistrement audio (contrairement aux grands opéras de Mozart et d'autres compositeurs, qui sont tellement connus et appréciés qu'ils supportent mieux cette amputation de tout dispositif scénique).
Espérons que beaucoup d'autres opéras de Haydn seront montés cette année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur
avatar

Messages : 2654
Points : 2834
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: L'INFEDELTA DELUSA HobXXVIII.5   Sam 31 Jan - 23:36

Une très intéressant commentaire (titre Festival Despina) sur le spectacle l'Infedelta Delusa donné à Sceaux que Jean Pierre a pu voir le 15 janvier dernier.

http://isoladisabitata.over-blog.org/

Ne pas se laisser troubler par le titre du BLOG, il s'agit bien des aventures de Despina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur
avatar

Messages : 2654
Points : 2834
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: L'INFEDELTA DELUSA HobXXVIII.5   Jeu 4 Avr - 0:04

L'Infedelta delusa peut être visionnée intégralement dans un medium bien connu d'hébergement de vidéos.
Il s'agit de la retransmission du spectacle présenté au festival d'Aix en Provence 2008 dont JPS nous avait parlé plus haut.
Direction Musicale Jeremie Rhorer
Orchestre le Cercle de l'Harmonie
Claire Debono Vespina
Ina Kringelborn Sandrina
Yves Saelens Filippo

Précipitez-vous pour visionner et écouter ce chef-d'oeuvre, ça ne durera pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur
avatar

Messages : 2654
Points : 2834
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: L'INFEDELTA DELUSA HobXXVIII.5   Mer 10 Avr - 9:20

L'Infedelta delusa
L'Infidélité déjouée
Burletta pour musique en deux actes
Joseph Haydn Musique
Marco Coltellini Livret

Claire Debono : Vespina
Ina Kringelborn : Sandrina
James Elliott : Nencio
Yves Saelens : Filippo
Andreas Wolf : Nanni
Ueli Wiget : pianoforte

Le Cercle de l'Harmonie
Jérémie Rhorer, Direction Musicale
Richard Brunel Mise en scène
Anouk Dell’Aiera Scénographie
Marianne Delayre Costumes

Retransmis du festival d'Aix en Provence 2008

Personne n'a oublié l'enregistrement fait par Antal Dorati avec une distribution de grand luxe (Barbara Hendricks dans le rôle de Sandrina et Edith Mathis dans celui de Vespina)
Cet enregistrement commence malheureusement à dater au plan stylistique.
L'exécution du festival d'Aix 2008 vient apporter du sang neuf si on peut dire. L'orchestre joue sur instruments anciens et cela s'entend d'emblée sur la sinfonia d'ouverture, bien plus nerveuse sous la baguette inspirée de Jérémie Rhorer que l'ouverture dirigée par Dorati.
Malheureusement le magnifique quintette vocal de la première scène est pris trop vite et perd beaucoup de sa poésie et de sa sensualité. On lui préfèrera de loin celui de l'enregistrement de Dorati.

Ces réserves faites, il faut reconnaître que la mise en scène d'Aix de Richard Brunel est très inventive. Le cadre est celui d'une ferme dans le village de Ripafratta en Toscane. Tous les protagonistes manient allègrement la faucille, la faux et autres fourches et on craint constamment pour leur intégrité physique. Vespina apparait sur scène devant un taureau suspendu à un croc de boucher, elle aiguise ensuite un terrible coutelas et s'évertue ensuite à débarrasser la dépouille de ses entrailles. Une fois ce décor posé, le comportement des protagonistes est crédible: les rapports entre personnages sont basés sur la violence verbale et parfois physique surtout au premier acte.

Dans l'acte I c'est indiscutablement le style Sturm und Drang de la partition qui est mis en évidence dans cette mise en scène comme en témoigne le magnifique duetto Nanni, Vespina Son disperato d’un dynamisme remarquable, l’ air de Nanni en fa mineur Non v'è rimedio, non v'è compenso...plein de hargne et de fureur…ou l’aria di furore de Sandrina Che imbroglio è questo…
C'est l'aspect burlesque qui domine dans l'acte II avec l'entrée en scène de Vespina qui avec trois déguisements hilarants (vieille femme, Allemande, notaire) monopolise la scène.

L’interprétation est au dessus de tout éloge, les voix sont belles et l’engagement de tous les protagonistes est superlatif.
Côté femmes, j’aime tout particulièrement Claire Debono dont l’abbatage comique est impressionnant, elle campe de sa belle voix claire se projetant avec aisance, une Vespina déchainée, prête à tout pour récupérer son benêt de Nencio…Ina Kringelborn est parfaite, on croit voir une de ces paysannnes Normandes si bien dépeintes par Maupassant. Sa prestation est d’une grande qualité dans des airs et ensembles vocalement très exigeants.

Côté hommes, Filippo (Yves Saelens) est excellent dans le rôle d’un paysan riche considérant sa fille comme un bien personnel, Andreas Wolf donne à Nanni une grande personnalité de sa belle voix de baryton. James Elliott (Nencio) est très convaincant.

Un spectacle remarquable. Voilà comment devraient être toujours traités les opéras de Joseph Haydn!
Dépêchez-vous de le visionner, il est sur la toile, avant qu'il ne soit trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'INFEDELTA DELUSA HobXXVIII.5   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'INFEDELTA DELUSA HobXXVIII.5
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Opéras-
Sauter vers: