AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Messa del Giubileo MH 322

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur
avatar

Messages : 2717
Points : 2903
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Messa del Giubileo MH 322   Lun 13 Déc - 10:44

Samedi 11 décembre j'assistai à un concert à la cathédrale de Strasbourg dont l'oeuvre maîtresse était cette messe du Jubilé MH 322 composée le 11 Aoüt 1782 par Michaël Haydn et exécutée le 2 septembre suivant par la musique de cour au complet lors d'un service solennel célébré par l'archevêque Hyeronimus von Colloredo.

Il s'agit d'une messe éclatante de longueur moyenne instrumentée richement (2 trompettes, deus cors, trois trombones, timbales), cordes et orgue. Dans un espace aussi vaste que la cathédrale, le son avait tendance à se perdre et on pouvait mesurer à sa juste mesure le bien fondé de la tradition salzbourgeoise de renforcer les choeurs avec les trois trombones (1). Ces instruments comblent les vides laissés par les lambeaux de musique chorale s'échappant dans l'immense nef et ainsi maintiennent la construction sonore pratiquement intacte. Conformément aux directives de Colloredo cette messe ne comporte pas de fugue régulière.

Kyrie eleison très retenu d'une grande ferveur suivi par un Christe eleison confié aux solistes notamment la soprano. Un contrepoint discret orne la reprise du Kyrie.
Gloria. De puissants unissons des choeurs et de l'orchestre donnent au début du Gloria un caractère éclatant rapidement tempéré dans la séquence qui tollis peccata mundi très émouvante. Un fugato, magnifique mouvement choral et orchestral conclue le Gloria de manière très brillante. Après un interlude orchestral, sorte de sonate d'église, le
Credo. L'affirmation de la foi n'est pas aussi éclatante qu'attendue, elle se fait dans la ferveur et laisse place à des accents très dramatiques des solistes et du choeur au moment de l'Incarnatus est et du crucifixus. Un choeur contrapuntique sur les paroles venturus est termine la séquence.
Le Benedictus assez développé est confié aux quatuor de solistes, très beau quatuor vocal dialoguant avec le choeur et se terminant brillamment avec l'Hosanna in exelcis.
Agnus dei, séquence la plus recueillie de la messe, aboutit au grand choeur final du Dona nobis pacem qui termine l'oeuvre de manière jubilatoire. Curieusement les toutes dernières mesures sont jouées avec douceur.

L'écoute de cette messe nous montre qu'en 1782 les tournures musicales de Michael Haydn sont très différentes de celles d'oeuvres contemporaines de Wolfgang Mozart (messe en ut mineur 1782-3) mais aussi de celles de Joseph Haydn: Missa Cellensis de 1782 HobXXII.8.

(1) Les parties d'alto, ténor et basse du choeur sont doublées par trois trombones respectivement alto, ténor et basse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim

avatar

Messages : 551
Points : 663
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 71
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Messa del Giubileo MH 322   Dim 26 Déc - 21:18

J'ai écouté une douzaine des 33 messes de Michael Haydn, mais celle ci m'est inconnue.

Et on ne la trouve pas en CD...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Messa del Giubileo MH 322
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» D'la belle grosse Giubileo!
» Messa Nustrale
» Rai News 24 est remplacée par Rai Sport 2
» [RESOLU] Impossible de flasher ma rom SFR en ron officielle
» Aimez-vous les Savinelli Artisan ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Michael Haydn-
Sauter vers: