AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 MISSA CELLENSIS (HobXXII.8)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: MISSA CELLENSIS (HobXXII.8)   Sam 5 Mai - 20:10

Missa Cellensis en ut majeur HobXXII.8
Cette messe, appelée aussi messe de Mariazell, est composée en 1782 et est donc contemporaine de l’opéra Orlando paladino, les six quatuors de l’opus 33 ainsi que les remarquables symphonies n° 76 en mi bémol majeur, 77 en si bémol majeur et 78 en ut mineur. Sa situation intermédiaire entre les sept messes d’avant 1777 assez étalées dans le temps et le groupe très homogène des grandes messes postérieures à 1796 en fait un témoin passionnant de l’évolution du style du compositeur. C’est en effet le premier exemple de messe symphonique dans la production de Joseph Haydn. D’une durée de 40 minutes, cette messe est écrite pour le quatuor de solistes vocaux, le choeur, les cordes, deux hautbois, deux trompettes et timbales.

Kyrie eleison ut majeur. Il s’ouvre par une superbe introduction chorale adagio: les basses à découvert commencent piano et les trois autres voix interviennent successivement, l'effet est impressionnant. Suit un Vivace ¾ d’esprit très symphonique, le passage Kyrie eleison fonctionne comme l’exposition d’un morceau de sonate, le Christe eleison comme un développement et le retour du Kyrie eleison comme la réexposition. Le thème unique clamé par le choeur est constamment accompagné par un magnifique dessin orchestral d’une puissance et d’une variété extraordinaires.

Le Gloria in excelsis, Allegro con spirito ut majeur 4/4, est brillant et d’allure festive avec un thème scandé vigoureusement par les timbales. Le Gratias agimus tibi 3/8 est un solo de soprano développé et de caractère aimable, il s’enchaine sans transition à l’épisode Qui tollis peccata mundi très dramatique. Après le Quoniam qui retrouve l’éclat et l’entrain du debut, le Gloria se termine par une magnifique et énergique double fugue sur le mot Amen.

Credo, Vivace ut majeur ¾. La foi est clamée joyeusement et brillamment par le choeur. L’Incarnatus est en la mineur est un remarquable solo du ténor d’une grande beauté mélodique et d’un sentiment profond. Le Crucifixus est en ut mineur est peut-être le sommet de la messe. C’est un extraordinaire fugato à la fois austère, douloureux et intense qui m’évoque certaines pages de Robert Schumann (introduction du dernier mouvement de la symphonie n° 3 en mi bémol majeur). A la fin les basses gagnent les profondeurs sur les mots sepultus est. Une fugue met fin au Credo sur les paroles Et vitam venturi (...et à la vie du monde à venir). Cette fugue au rythme étonnant 6/8 et aux harmonies chromatiques est ma préférée des trois fugues de la messe. Elle possède un élan et un dynamisme extraordinaires mais également un caractère ambigu du fait de certaines modulations étranges.

Sanctus Adagio ¾. C’est un morceau très recueilli et solennel qui aboutit à un fugato sur les paroles Hosanna in excelsis. Pour le Benedictus, Haydn a réutilisé un morceau profane, l’air d’Ernesto Qualche volta non fa male tiré d’Il Mondo della Luna, un opéra composé en 1777. Cet air magnifique, surprenant dans un dramma giocoso par son caractère baroque, convient parfaitement à la messe. Il est confié en alternance au quatuor de solistes et au choeur.

L’Agnus Dei (adagio en ut mineur 4/4) est comme souvent chez Haydn un sommet émotionnel de la messe et une prière d’une grande intensité. Il s’achève sur les paroles Dona nobis pacem (Vivace ut majeur) par une fugue grandiose. cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
 
MISSA CELLENSIS (HobXXII.8)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joseph Haydn et la Missa Cellensis.
» MissA. Créas ?
» Missa [dollmore..Bonnie]
» La Galerie Vidéo de MissA.?
» ite missa est

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Œuvres vocales-
Sauter vers: