AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Antonio VIVALDI (1678-1741)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Antonio VIVALDI (1678-1741)   Dim 3 Juin - 20:53

Né à Venise en 1678 et mort à Vienne en 1741, Antonio Vivaldi est un des compositeurs baroques les plus importants de son temps. Jean Sébastien Bach admira son oeuvre et transcrivit plusieurs de ses concertos pour violon pour divers instruments (clavecin et orgue). On peut consulter un exposé détaillé et référencé sur la vie et l'oeuvre de Vivaldi (1).
Remarquable violoniste virtuose, il composa un nombre très important de concertos pour le violon mais également pour des instruments très variés dont le luth, la mandoline ou la viole d'amour. Son oeuvre phare est évidemment le concerto Les quatre Saisons, une des oeuvres les plus populaires du répertoire classique.
Sa musique religieuse comporte des chefs-d'oeuvres comme le splendide Gloria RV 589 et un émouvant Stabat Mater RV 621.
On découvre actuellement ses magnifiques opéras notamment le magnifique Orlando furioso et Farnace.
Ses détracteurs reprochent une certaine redondance dans son oeuvre, notamment dans ses concertos, mais il faut savoir que le réemploi était une pratique courante à son époque. Au contraire, les opéras permettent d'admirer la variété et la richesse de l'inspiration et une inventivité toujours agissante.

Selon la légende, Joseph Haydn, âgé de neuf ans et enfant de choeur à la cathédrale Saint Etienne, aurait chanté aux obsèques de Vivaldi. Cette légende symbolise en quelque sorte la transmission de l'héritage baroque au plus grand musicien classique.

(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Antonio_Vivaldi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Antonio VIVALDI (1678-1741)   Mer 6 Juin - 9:42

FARNACE opera seria de d’Antonio VIVALDI

La première version de Farnace (RV 711), dramma per musica sur un livret d’Antonio Maria Lucchini, a été créée en 1727 au teatro Sant’ Angelo de Venise. Plusieurs autres versions ont suivi. Dans un ultime effort pour faire représenter son opéra à Ferrare en 1739, Vivaldi reprend en les modifiant profondément (8 airs remaniés, 8 airs nouveaux) les actes I et II mais l’acte III restera inachevé vu que le projet de représentation échoue. Suite à des travaux musicologiques, il a été possible de reconstituer ce troisième acte (1) en vue des représentations à l’Opéra National du Rhin durant mai et juin 2012. Un compte rendu de ce spectacle décrivant en particulier les circonstances de la composition de l'oeuvre figure dans odb-opera (2).

Synopsis. Avant la bataille contre les troupes romaines dirigées par Pompeo, Farnace, Roi du Pont, ordonne à son épouse Tamiri de tuer leur fils et de se tuer elle-même, en cas de défaite. Pompeo est victorieux et Tamiri, ne pouvant se résoudre à sacrifier son fils, le cache dans la pyramide, sépulcre des Rois du Pont . Bérénice, reine de Cappadoce, mère de Tamiri, qui déteste Farnace, s’allie à l’envahisseur romain dans le but de supprimer son gendre. Sélinda, sœur de Farnace, est courtisée par Aquilius, préfet romain et par Gilade, capitaine de Bérénice, elle espère ainsi secourir son frère. Le mausolée étant menacé de destruction par Bérénice, Tamiri implore sa mère de protéger l’enfant. Bérénice refuse et emmène l’enfant. Aquilius et Gilade plaident auprès de Bérénice la survie de l’enfant et ce dernier est confié à Pompéo. Selinda obtient de Gilade la promesse de tuer Berenice et convainc Aquilius d’assassiner Pompeo. Farnace masqué et Aquilius indépendamment tentent de tuer Pompeo mais leur entreprise échoue lamentablement. Farnace étant reconnu par Berenice, est enchainé et condamné à mort mais ensuite libéré par Gilade et Aquilius qui tentent de tuer Berenice. Pompeo sauve Berenice et est sauvé par Farnace. Enfin Berenice, lassée peut-être par tant de violence, jette l’éponge et pardonne son gendre. Pompeo fait alors preuve de clémence et accorde son pardon à tous.

Le Style. L’aria da capo règne sans partage dans cette partition, cette forme est présente dans pratiquement tous les airs. Un court duetto termine l’acte II tandis qu’un ensemble conclut l’acte III. Malgré des emprunts au style napolitain à la mode en 1738 comme par exemple l’air de Selinda Quel tuo ciglo languidetto qui est un menuet galant sur un rythme 3/8, la musique de Farnace appartient essentiellement à l’apogée du baroque avec de beaux passages polyphoniques et de magnifiques marches harmoniques des basses, notamment dans l’air de Gilade “Nell intimo del petto”. Dans cette partition, Vivaldi recherche aussi la couleur orchestrale comme le montre l’utilisation si subtile des deux cors dans le même air de Gilade cité plus haut: les deux cors jouant à l’unisson, le second continuant la note commencée par le premier. Dans le suave air de Gilade “Scherza l’aura lusinghiera” de l’acte III, on remarque une très belle partie de théorbe qui se détache nettement et offre un magnifique contrepoint aux roucoulades du jeune officier.

Les sommets. L’opéra entier regorge de trouvailles. Ainsi l'acte II s'ouvre par une scène absolument ravissante: Lascia di sospirar dans laquelle Selinda s'adresse alternativement à Gilade et Aquilio. Cette scène témoigne de possibles influences galantes et on se croirait plongé, un demi siècle plus tard, dans une comédie de Vicent Martin i Soler!
Un des sommets de la partition se trouve à l’acte II scène 4 avec l’air de Gilade Quell’usignolo che innamorato, aria di paragone (comparaison, métaphore : Gilade se prend pour un rossignol amoureux) typique par ses chromatismes audacieux et ses vocalises étourdissantes.
Acte II scène 6. Le célébrissime lamento de Farnace “Gelido in ogni vena” , sommet tragique de la partition, est particulièrement révélateur des recherches harmoniques de Vivaldi. Pour illustrer les mots Je sens couler le sang gelé dans mes veines, le compositeur utilise un extraordinaire accompagnement orchestral très dissonant qui n’est autre que le début de l’Hiver, dernier mouvement des Quatre Saisons, évoquant irrésistiblement un paysage figé par le gel.
On notera aussi, à la fin de l’acte II scène 13, le très curieux air de Berenice “Amorosa e men irata”, aria di furore qui, avec ses rythmes syncopés, évoque à mes oreilles le folklore balkanique!
Tous les protagonistes (sauf Aquilio) sont réunis dans la dramatique scène finale de l’acte III, seul ensemble vraiment conséquent de l’opéra. Le contrepoint très serré qui caractérise cette scène participe à l’agitation quasi frénétique des personnages.

En somme variété et inventivité sont les vocables qui s’appliquent le plus volontiers à ce chef-d’œuvre.

(1) Sophie Roughol, Chronique d’un désamour, Programme de Farnace, Opéra National du Rhin, 2012.
(2) http://odb-opera.com/modules.php?name=Forums&file=viewtopic&t=11176
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Antonio VIVALDI (1678-1741)   Sam 9 Juin - 13:34

Il est encore possible de visionner Farnace de Vivaldi, un merveilleux spectacle aux plans dramaturgiques et chorégraphiques:

http://liveweb.arte.tv/fr/video/Farnace_Vivaldi_Opera_Strasbourg/

Précipitez-vous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Antonio VIVALDI (1678-1741)   Sam 17 Nov - 0:29

Plus que sept jours pour visionner Farnace sur Arte Live Web.
Un spectacle total!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Antonio VIVALDI (1678-1741)   Mer 21 Nov - 21:15

Encore 2 jours et 5 heures pour visionner Farnace d'Antonio Vivaldi.

Un spectacle exceptionnel. De la qualité exceptionnelle de la musique, nous avons abondamment parlé.

Qualité de l’interprétation. Max Emanuel Cencic (Farnace) et Vivica Genaux (Gilade) chantaient les airs les plus spectaculaires de la partition, ils ont eu droit à une ovation 100% méritée. J’ai tout particulièrement aimé Mary Ellen Nesi (Bérénice) que j’avais déjà beaucoup appréciée dans le role de Sibari dans la Semiramide riconosciuta de Nicola Porpora (Beaune 2011) (1). Cette artiste a une présence, un engagement et une énergie remarquables et sa voix de mezzo se projette hardiment. Autre révélation pour moi: Carol Garcia (Selinda) qui vocalise avec beaucoup d’aisance et a montré un dynamisme époustouflant dans l’air Ti vantasti mio guerriero. Ruxandra Donose (Tamiri) est très émouvante dans toutes ses nombreuses interventions et notamment chante avec beaucoup de sentiment son magnifique air Forse, o caro, je l’ai cependant trouvée légèrement en retrait par rapport à d’autres prestations en particulier son enregistrement Virgin avec Diego Fasolis, mais cette réserve minime ne doit pas occulter son immense talent de chanteuse et d'actrice. Le ténor Emiliano Gonzales Toro (Aquilio) m’a un peu déçu en comparaison avec l’enregistrement Virgin où il est souverain. Même remarque pour Juan Sancho dont la voix m’a semblé manquer de projection alors qu’il fut remarquable dans le rôle d’Ircano dans la Semiramide riconosciuta de Nicola Porpora. Enfin la réussite de ce spectacle doit beaucoup à la direction musicale dynamique et engagée de Georges Petrou à la tête du Concerto Köln.

Originalité de la mise en scène (Lucinda Childs). Le décor (les grands panneaux dorés du palais de Bérénice par exemple) très sobre mais sollicitant à chaque instant l’imagination, fournissait un cadre idéal pour les évolutions des danseurs et des acteurs. Au cours de chaque air le chanteur ou la chanteuse étaient accompagnées pas son double, portant le même costume et effectuant une chorégraphie harmonieuse en rapport avec le texte chanté. Loin d’être une pièce rapportée, le ballet fait écho à la musique et tantôt contrepointe l’action du chanteur, tantôt prolonge par les mouvements des corps son expression. La brève chorégraphie de la bataille où Farnace est vaincu est très explicite. On dirait aussi que la danse s’accorde avec la forme da capo du chant, basée sur la répétition et la variation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Antonio VIVALDI (1678-1741)   Ven 9 Sep - 22:40

Il est possible de visionner Farnace RV 711 de Vivaldi, un spectacle d'exception, une musique particulièrement inspirée du pretre rosso, une chorégraphie superbe, un orchestre (Concerto Köln) impeccable, les meilleurs chanteurs baroques du moment, le tout sous la direction de l'excellent chef Georges Petrou.

Alors précipitez-vous, ça ne durera pas!


_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Antonio VIVALDI (1678-1741)   Sam 10 Sep - 10:14

L'opéra Farnace a été également enregistré en trois CDs avec la distribution suivante:

Vivaldi : Farnace (3 CD)
Antonio Vivaldi (Compositeur), Diego Fasolis (Chef d'orchestre), I Barocchisti (Orchestre), Max Emanuel Cencic (Interprète), Ruxandra Donose (Interprète), Mary-Ellen Nesi (Interprète), Ann Hallenberg (Interprète), Karina Gauvin (Interprète), Daniel Behle (Interprète), Emiliano Gonzalez-Toro (Interprète) Label Erato

Diego Gasoils est indiscutablement un des meilleurs spécialistes de l'opéra baroque. On se souvient de sa magnifique interprétation récente de Artaserse de Leonardo Vinci, une révélation pour beaucoup de mélomanes.

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Antonio VIVALDI (1678-1741)   Aujourd'hui à 22:43

Revenir en haut Aller en bas
 
Antonio VIVALDI (1678-1741)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stage Antonio Llamas et Christine Lambert à DAX
» San Antonio (Frédéric Dard)
» Stage tango avec Antonio et Christine - Biarritz (64)
» Les pensées de San Antonio
» San-Antonio en audio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Compositeurs et Musiciens-
Sauter vers: