AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 STABAT MATER (HobXX bis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: STABAT MATER (HobXX bis)   Sam 9 Juin - 8:33

Stabat Mater HobXXbis

On a longtemps pensé que ce Stabat Mater était une œuvre de 1771, or une lettre de Joseph Haydn découverte en 1957 nous apprend que cette œuvre a été composée en 1767. Elle est donc contemporaine de la Missa in honorem Beatissimae Virginis Mariae HobXXII.4 et aussi de l’opéra Lo Speziale. D’une durée supérieure à une heure c’est l’une des plus vastes œuvre religieuse de Haydn, l’autre étant la messe en ut majeur Missa Sanctae Caeciliae HobXXII.5. Il est écrit pour quatuor de solistes, grand chœur, orgue et un orchestre comportant en plus des cordes (avec altos), deux hautbois et deux cors anglais.

Le Stabat Mater est une séquence (pièce liturgique de la liturgie catholique romaine) composée au treizième siècle et attribuée au franciscain Jacopone da Todi. Le texte de la séquence évoque la souffrance de Marie lors de la crucifixion de son fils Jésus-Christ (1). Le texte utilisé par Haydn possède des particularités qui ont été soulignées (2).
Les Stabat Mater sont nombreux au cours du 18ème siècle baroque italien, ceux de Giovanni Baptista Pergolese, Antonio Vivaldi, Alessandro Scarlatti sont justement célèbres.  Ce type de musique religieuse devient plutôt rare au cours de l’ère classique. Le magnifique Stabat Mater de Tommaso Traetta appartient à cette dernière période mais c’est en fait une œuvre essentiellement baroque d’esprit. En 1780, Luigi Boccherini a composé un beau Stabat Mater pour soprano et quintette à cordes (deux violons, un alto, un violoncelle et une contrebasse). Toutefois il n’y a aucune commune mesure entre le Stabat Mater de ce charmant musicien et le chef-d’œuvre de Joseph Haydn. Ce dernier compte en effet pour une de ses œuvres les plus profondes de la période allant jusqu’à 1770 (2).

Stabat mater dolorosa Largo en sol mineur. Après une longue introduction orchestrale très dramatique, le ténor entonne la mélodie principale. L’intervention du chœur est impressionnante et l’atmosphère créée annonce les Sept dernières Paroles du Christ composés presque 20 ans plus tard. Sur un plan général on ne peut qu’admirer la magnifique alliance entre le chœur et le soliste qui règne dans ce morceau ainsi que dans d’autres passages de l’œuvre.

O quam tristis Larghetto en mi bémol majeur pour alto. Dans ce morceau, le ton est moins désespéré et l’alto développe d’amples volutes. Ce morceau par son caractère rappelle des passages d’œuvres plus tardives de Haydn, on pense parfois à l’Anima del Filosofo. La sonorité  particulière de ce morceau est due à de nombreux chromatismes et à la présence de deux cors anglais qui remplacent ici les hautbois.

Quis est homo…Lento en ut mineur. Magnifique chœur très dramatique qui se poursuit par un fugato lent pourvu d’un magnifique accompagnement des violons.

Quis not posset en fa majeur pour soprano. Le ton est plus serein et centré sur la beauté mélodique. La partie de soprano assez virtuose comporte de belles vocalises.

Pro peccatis suae gentis Allegro ma non troppo en si bémol majeur pour basse. Très bel air très dynamique contrastant avec le tempo plutôt lent des morceaux précédents.

Vidit Suum Dulcem Natum. Lento e Maestoso en fa mineur pour ténor. Episode particulièrement émouvant qui évoque le désespoir de la Mère à la vue des souffrances de son Fils. On notera les interventions très rudes des violons.

Eia mater, fons amoris.... Allegretto en ré mineur pour chœur. Magnifique chœur ardent et dynamique.

Sancta mater. Larghetto en si bémol majeur pour soprano et ténor. Episode beaucoup plus serein que ce qui précède. La soprano débute puis vient le ténor enfin les deux chanteurs unissent leurs voix dans une très belle conclusion.

Fac me vere. Lagrimoso en sol mineur pour alto. Séquence particulièrement dramatique traduisant un accablement profond. Les hautbois dans l’aigu ont un rôle très expressif.

Virgo virginum plaeclara. Andante en mi bémol majeur pour quatuor de solistes et chœur. Un des sommets de l’œuvre. Cette admirable épisode commence par un fugato des solistes: successivement la basse, le ténor, l’alto, et la soprano entrent en jeu avec ferveur puis le chœur fait son apparition de façon saisissante qui rappelle les interventions du chœur dans les moments cruciaux des Passions de Jean Sébastien Bach. Les cors anglais qui remplacent les hautbois donnent à cet épisode un coloris troublant.

Flaminis ne orci succendat. Presto en ut mineur pour basse. Un air typiquement Sturm und Drang d’une violence étonnante qui emporte tout sur son passage.

Fac me cruce. Moderato en ut majeur pour ténor. Contraste vivement par sa douceur avec ce qui précède.

Quando corpus. Largo en sol mineur pour soprano, alto et chœur, magnifique déploration d’une expression déchirante. Un des sommets de l’œuvre.

Paradisii Gloria pour soprano et choeur (alla breve en sol majeur). Le fugato plein d’espérance, quasi jubilatoire qui termine l’œuvre est entrecoupé de vocalises plus profanes du soprano solo. Ce morceau rappelle beaucoup le Dona nobis pacem de la Missa HobXXII.4 contemporaine dans laquelle un fugato sur un thème très semblable est interrompu par les volutes d’un brillant solo de l’orgue.

(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Stabat_Mater
(2) Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, 1988, pp. 874-6.


Dernière édition par Piero1809 le Lun 30 Sep - 8:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: STABAT MATER (HobXX bis)   Mer 13 Juin - 8:33

Le Stabat Mater HobXX bis est une des oeuvres les plus importantes de Joseph Haydn. Elle est bien servie par le disque.

J'aime tout particulièrement la version de Nikolaus Harnoncourt à la tête du Concentus Musicus Wien et de l'Arnold Schönberg Chor. Les solistes sont remarquables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: STABAT MATER (HobXX bis)   Jeu 25 Avr - 8:48

Une autre magnifique version de Stabat Mater, très recueillie et dramatique:

Interprètes : Anthony Rolfe Johnson / Catherine Robbin / Cornelius Hauptmann / Patricia Rozario
Chef d'orchestre : Trevor Pinnock
Ensembles : The English Concert / The English Concert Choir
Archiv Produktion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: STABAT MATER (HobXX bis)   Ven 26 Avr - 13:19

J'ai la version Harnoncourt dont tu parles ci dessus. C'est un de mes Stabat Mater préféré, avec Pergolese et Boccherini. Ces derniers sont connus, surtout Pergolese, et je me demande bien pourquoi celui de Haydn est si peu interprété !

Un très beau, un peu du même style que celui de Haydn : celui de Franz-Ignaz Beck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: STABAT MATER (HobXX bis)   Jeu 2 Mai - 21:34

Ta culture musicale m'étonnera toujours, Joachim. Je ne connais pas du tout Franz Ignaz Beck. Pourras-tu nous en dire quelques mots quand tu auras le temps?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: STABAT MATER (HobXX bis)   Mar 7 Mai - 20:30

Piero1809 a écrit:
Ta culture musicale m'étonnera toujours, Joachim. Je ne connais pas du tout Franz Ignaz Beck. Pourras-tu nous en dire quelques mots quand tu auras le temps?

D'accord, Piero, je reporte la biographie que j'avais faire sur mon forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pylos



Messages : 4
Points : 6
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 37
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: STABAT MATER (HobXX bis)   Lun 30 Sep - 1:15

Piero1809 a écrit:


Vidit Suum Dulcem Natum. Lento e Maestoso en fa mineur pour ténor. Episode particulièrement émouvant qui évoque le désespoir de la Mère à la vue des souffrances de son Fils. On notera les interventions très rudes des violons.
J'aime particulière se passage, surtout au moment où du "dum emisit spiritus" ; le dernier souffle est évoqué de manière douloureuse et frappante. Le chant est prolongé par l'orchestre : dans l'inspiration, cela me fait penser aux sept dernières paroles du Christ.

Piero1809 a écrit:
Eis mater. Allegretto en ré mineur pour chœur. Magnifique chœur ardent et dynamique.
Ce n'est pas plutôt eia mater?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: STABAT MATER (HobXX bis)   Lun 30 Sep - 8:30

Pylos a écrit:

Ce n'est pas plutôt eia mater?
Tout à fait! Merci.
Eia Mater, fons amoris...

Correction faite dans mon texte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: STABAT MATER (HobXX bis)   Ven 23 Mai - 8:48

Pylos a écrit:
Piero1809 a écrit:

Vidit Suum Dulcem Natum. Lento e Maestoso en fa mineur pour ténor. Episode particulièrement émouvant qui évoque le désespoir de la Mère à la vue des souffrances de son Fils. On notera les interventions très rudes des violons.
J'aime particulière se passage, surtout au moment où du "dum emisit spiritus" ; le dernier souffle est évoqué de manière douloureuse et frappante. Le chant est prolongé par l'orchestre : dans l'inspiration, cela me fait penser aux sept dernières paroles du Christ.

Merci pour ce commentaire qui m'avait échappé. Votre comparaison est particulièrement judicieuse et intéressante d'autant plus qu'une vingtaine d'années séparent ce Stabat Mater des Sept Dernières Paroles du Christ sur la Croix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: STABAT MATER (HobXX bis)   Aujourd'hui à 17:09

Revenir en haut Aller en bas
 
STABAT MATER (HobXX bis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stabat mater de Jean Luc Herbulot
» Stabat Mater
» Mater's Tall Tales Diecasts
» Santa Cars, Mater, Luigi, Guido, Fillmore guirlandes (Mater Saves Chistmas)
» Heavy Metal Mater

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Œuvres vocales-
Sauter vers: