AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ARIANNA A NAXOS HobXXVI.b2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: ARIANNA A NAXOS HobXXVI.b2   Mer 13 Juin - 23:47

Arianna a Naxos HobXXVI.b2, Cantate pour soprano et pianoforte composée vraisemblablement en 1790 à Eszterhàza. Le texte provient d’un auteur inconnu. Joseph Haydn tenait beaucoup à cette cantate, il en parle souvent dans sa correspondance et l’emmena à Londres où elle fut exécutée au moins deux fois avec le plus grand succès, dont une chantée par le célèbre castrat Gaetano Pacchierotti le 24 février 1791 (3). La version qui nous est parvenue est écrite pour voix de soprano avec un accompagnement de pianoforte. Haydn mentionne dans sa correspondance une version orchestrale en préparation. En tout état de cause cette version si elle a un jour existé a disparu. Une transcription pour orchestre à cordes est souvent jouée mais je n’en connais pas l’origine.

Quand Haydn compose cette cantate, il a certes cessé depuis 1784 de composer des opéras italiens mais en tant que Maitre de Chapelle à Eszterhàza, il occupe en fait le poste de Directeur Musical de l’opéra. Il doit dans ce cadre monter, réviser et diriger les opéras (essentiellement italiens) de ses collègues Paisiello, Cimarosa, Salieri, Sarti, Gazzaniga etc…et cela jusqu'au décès de Nicolas le Magnifique en septembre 1790. Il y a plusieurs représentations par semaine et les opéras différents se succèdent à une cadence vertigineuse. Ce travail est harassant. La contrepartie c’est que Haydn devient un des meilleur spécialiste de ce répertoire. L’influence de l’opéra italien et tout particulièrement de l’opéra seria est manifeste dans Arianna a Naxos. C’est une oeuvre très concentrée, il n’y a pas de récitatif sec mais trois airs dont le premier est encadré par deux récitatifs accompagnés très expressifs, les deux airs suivants sont enchainés.

Dans Le vaste récitatif introductif en mi bémol majeur (Largo e sostenuto) Teseo mio ben, Ariana clame son amour pour Teseo.
Dans l’air en si bémol majeur qui suit (Largo) Dove sei mio bel tesoro, Ariana se demande où est Thésée. Cet air magnifique suscita l’admiration de Rossini. Ariana est partagée entre l’inquiétude et l’espoir et ces états d’âme sont admirablement rendus par la musique.
Teseo, Teseo, m’ascolta? (Andante puis adagio). Le ton change quand Ariana grimpe sur une falaise et voit le navire des grecs toutes voiles dehors filer vers le large avec Théseé à la proue. Le récitatif accompagné devient extrêmement dramatique lorsque Ariana réalise qu’elle a été abandonnée.
Suit un air en fa majeur (Larghetto) A che morir vorrei d’expression mélancolique et retenue.
Mais la colère et le dépit éclatent violemment dans l’air final en fa mineur (1) (Presto) Misera abbandonata, véritable aria di furore à cela près qu’à la structure aria da capo étalée et souvent redondante de l'opera seria classique fait place une extrême concision toute “haydnienne”. En quelques mesures de musique admirable tout est dit et la cantate se termine par un vrai cri de fureur Chi tanto amai s’invola crudel e infedel (Celui que j’aimai s’envole, cruel et déloyal).

(1) Fa mineur est la tonalité utilisée par Joseph Haydn pour exprimer le désespoir le plus profond. Voir l'air d'Orfeo In un mar d'acerbe pene dans l'Anima del Filosofo..(2).
(2) http://haydn.aforumfree.com/t30p15-orfeo-ed-euridice-hobxxviii13
(3) Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, 1988, pp. 349.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: ARIANNA A NAXOS HobXXVI.b2   Sam 21 Juil - 20:46

Le 12 avril 1790, Haydn écrit à l'éditeur John Bland:....Quant à la cantate Arianna a Naxos, je la transcrirai plus tard pour orchestre à votre intention, cher ami, et vous l'enverrai...

Il semble que Haydn ne réalisa jamais lui-même cette transcription (1). Toutefois une transcription pour petit orchestre qui pourrait dater de l'époque de Haydn, a été retrouvée à l'Ospedale dei mendicanti (Hospice des pauvres) de Venise (2).

(1) Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, 1988, pp.323.
(2) Martin Gester, communication personnelle.


Dernière édition par Piero1809 le Lun 8 Sep - 8:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: ARIANNA A NAXOS HobXXVI.b2   Ven 5 Sep - 12:14

Arianna a Naxos était l'oeuvre de Joseph Haydn que Giacomo Rossini préférait. Ce dernier ne tarissait pas d'éloges sur la beauté mélodique de l'aria Dove sei mio bel tesoro (Où est-tu mon beau trésor).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ARIANNA A NAXOS HobXXVI.b2   Aujourd'hui à 22:45

Revenir en haut Aller en bas
 
ARIANNA A NAXOS HobXXVI.b2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ROM 4.4.2][SM-N9005] Naxos Rom [XXUENB7] [31.03.2014]
» Arianna STASSINOPOULOS-HUFFINGTON (Etats-Unis)
» Dessins de Shi... Koelyn. Je dois m'y faire.
» [N9005] [4.4.2] [XXUENB7] Naxos Rom [31.03.2014]
» Zeus aux jambes croisées ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Haydn, Directeur musical de l'opéra d'Eszterhàza-
Sauter vers: