AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Mar 10 Juin - 2:08

La réponse de Piero à propos de la n°102 m'a fortement incité à écouter cette symphonie dont je n'ai pu entendre que l'interprétation d'Adam Fischer, en suivant la partition que j'ai trouvée à ma médiathèque.
Tout ce que j'ai pu me dire en écoutant cette œuvre, je viens de le lire beaucoup mieux exprimé par Marc Vignal (page 1203 de son livre).
Il s'agit de la première des deux symphonies "Tost", avec une amusante note concernant Tost, second violon de l'orchestre Esterhazy, à qui Haydn avait confié cette symphonie 88 ainsi que la 89 et les quatuors op 54 et 55, pour qu'il les publie à Paris. Tost, qui avait monté une entreprise de copie clandestine à Esterhaza !, avait essayé de vendre ces œuvres pour son propre compte à Artaria !
L'incipit de l'adagio initial sonne un peu "baroque", impression vite corrigée par la réponse aux premiers violons, puis commence un allegro rapide et dynamique, avec des frottements harmoniques (cf mesure 47 et suivantes) qui en accentuent le côté rustique mais aussi ironique et canaille. Cet allegro ne respire presque pas et nous emmène vers sa conclusion d'un seul souffle.
La majestueuse simplicité du thème hiératique du largo, basé sur l'arpège de ré majeur et sur l'arpège de sa septième de dominante, me paraît assez mozartienne en fait. Ce qui appartient résolument à Haydn, ce sont ces violentes explosions fortissimo avec timbales qui ponctuent ce mouvement et le rendent très impressionnant.
Le menuet rappelle logiquement l'atmosphère rustique du premier mouvement. Marc Vignal fait remarquer les effets de cornemuse du trio, qui, dans la deuxième partie de ce trio, me font encore plus penser à la vielle.
Le finale offre un pendant également virtuose au premier mouvement, avec une écriture joueuse soulignée par Marc Vignal à propos de l'épisode où les pupitres donnent l'impression de se "passer" un motif de deux notes avant la réexposition. Ce finale se termine par une coda endiablée et donne à l'œuvre une conclusion aussi enthousiasmante que son premier mouvement.

Une symphonie dont je recommande également l'écoute à ceux qui comme moi sont novices en ce qui concerne Haydn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haydn
Administrateur


Messages : 137
Points : 41
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Mar 10 Juin - 9:32

J'aime bien l'interprétation de Bernstein et aussi celle de Jochum.
C'est la première œuvre de Haydn que j'ai entendu et la première que j'ai apprécié. (Elle m'a donné envie de continuer sur la voie symphonique).


Dernière édition par Haydn le Ven 13 Juin - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haydn.aforumfree.com
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Mer 11 Juin - 9:14

Votre commentaire, JPS, est remarquable et traduit bien votre enthousiasme pour cette symphonie 88.

J'ajouterais à propos du Largo de la symphonie 88 que j'admire particulièrement la structure et l'orchestration de ce mouvement.

-en ce qui concerne la structure, il me semble que c'est un thème varié. Le sublime thème va être énoncé sept fois, chaque fois discrètement habillé par un accompagnement ou une harmonisation différents. Le déroulement paisible des variations sera entrecoupé par les interventions brutales et dissonantes de l'orchestre au complet (avec trompettes et timbales).

-l'orchestration est géniale. Ce thème est chanté par un violoncelle solo doublé par un hautbois. Ce rôle de l'instrument soliste faisant entendre sa voix dans un orchestre bien fourni m'évoque Brahms. Quant aux interventions de l'orchestre fortissimo, leur sonorité très aggressive est en partie due aux harmoniques graves (un ré) des cors jouées ff et qui frottent dangereusement avec le do dièze des seconds violons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Haydn
Administrateur


Messages : 137
Points : 41
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Mer 11 Juin - 11:56

Piero1809 a écrit:
Votre commentaire, JPS, est remarquable et traduit bien votre enthousiasme pour cette symphonie 88.

J'ajouterais à propos du Largo de la symphonie 88 que j'admire particulièrement la structure et l'orchestration de ce mouvement.

-en ce qui concerne la structure, il me semble que c'est un thème varié. Le sublime thème va être énoncé sept fois, chaque fois discrètement habillé par un accompagnement ou une harmonisation différents. Le déroulement paisible des variations sera entrecoupé par les interventions brutales et dissonantes de l'orchestre au complet (avec trompettes et timbales).

-l'orchestration est géniale. Ce thème est chanté par un violoncelle solo doublé par un hautbois. Ce rôle de l'instrument soliste faisant entendre sa voix dans un orchestre bien fourni m'évoque Brahms. Quant aux interventions de l'orchestre fortissimo, leur sonorité très aggressive est en partie due aux harmoniques graves (un ré) des cors jouées ff et qui frottent dangereusement avec le do dièze des seconds violons.

Moi j'adore tout particulièrement le pizzicato des violon quand le thème est répété pour la première fois.
Sinon, je trouve que dans la version de Bernstein de Vienne, le violoncelle solo se démarque bien et a une sonorité incroyable. (J'aimerai d'ailleurs connaitre le nom de certains anciens solistes de Vienne et Berlin). Parce qu'à force de voir des vidéo, j'en ai remarqué plus de cinq qui sont d'incroyables instrumentistes. (surtout les premiers violons de Berlin dans les 60's, 70's, 80's)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haydn.aforumfree.com
Benoît



Messages : 189
Points : 132
Date d'inscription : 21/08/2007
Age : 52
Localisation : Sées--Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Mer 11 Juin - 23:51

L' évocation de Brahms (par rapprochement sans doute avec le solo de violoncelle dans le 2ème concerto pour piano) est judicieuse.Brahms a d' ailleurs dit à propos de ce largo à caractère d' hymne :" je voudrais que celui de ma Neuvième soit ainsi".

Bernstein est superbe mais j' aime aussi Böhm et B. Walter dans cette sublime symphonie mais le grand choc est l' écoute de la version de F. Reiner :inouie au premier sens du terme,un travail d' orchestre absolument ébouriffant,qui nous" colle au fauteuil";ce n' est pas très philologique évidemment mais c' est une expérience inoubliable ( avec une95è et 101è de la même eau).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Jeu 12 Juin - 1:55

Merci pour cette référence discographique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pianiste.2008



Messages : 98
Points : 52
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Une version sonore en ligne   Mar 26 Aoû - 17:39



Une version de cette symphonie, à télécharger, libre de droits, à côté de multiples oeuvres classiques, est à l'adresse suivante:

http://www.columbia.edu/cu/cuo/audio.html

Peut-être pas la meilleure, mais gratuite et disponible pour ceux qui ne possèdent pas encore un CD de cette belle symphonie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Ven 12 Déc - 12:42

Il est possible d'écouter en différé dans "La voix des autres", une audition comparative de huits interprétations de la symphonie n° 88 de Joseph Haydn avec Marc Vignal parmi les membres du jury.

http://www.radioclassique.fr/fileadmin/grille/emission-reecoute.php?id=8146
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
luc79



Messages : 10
Points : 0
Date d'inscription : 19/12/2008
Age : 37
Localisation : Issy-les-Moulineaux

MessageSujet: Leonard Bernstein   Ven 19 Déc - 15:59

Allez voir et entendre le regretté Leonard Bernstein (concert avec le Philharmonique de Vienne). Il n'y a que le dernier mouvement, mais cela en vaut vraiment la peine ! Quel allant, quelle imagination, quelle fantaisie !

http://fr.youtube.com/watch?v=WlURvraEmeY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Dim 21 Déc - 21:43

Cet éblouissant finale, allegro conspirito, est interprété avec brillant et humour par Bernstein. Les vents sont particulièrement savoureux.

Ce Rondo est pétillant et léger mais ce n'est qu'une apparence, derrière il y a une architecture d'une solidité et d'une rigueur comparable à celle du premier mouvement. Ce rondo est bâti sur un thème unique et Haydn arrive à nous charmer et nous combler avec un matériau dont l'économie frise l'ascèse. Dans le couplet central qui est en fait un développement, la science de Haydn dans l'élaboration du thème unique est d'autant plus impressionnante qu'elle passe inaperçue.

En tout cas, ce finale termine en beauté une des plus belle symphonies de tous les temps (je pèse mes mots).


Dernière édition par Giuseppe1732 le Mar 23 Déc - 9:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Lun 22 Déc - 13:18

Je vois que mon message a disparu, j'ai dû mal le poster. Interprétation pleine d'humour et tournoyante avec quelques froncements de sourcils, au sens figuré et au sens propre. Amusant bis sans battue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luc79



Messages : 10
Points : 0
Date d'inscription : 19/12/2008
Age : 37
Localisation : Issy-les-Moulineaux

MessageSujet: Re: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Mar 23 Déc - 0:47

Oui, j'aime bien ce mouvement. Particulièrement réussi. C'est pour cela que je vous ai mis ce lien. Je trouve d'ailleurs que c'est dans le dernier mouvement que Haydn est généralement le plus doué !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre



Messages : 77
Points : 54
Date d'inscription : 10/06/2008
Age : 56
Localisation : Suisse romande

MessageSujet: Re: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Mer 31 Déc - 17:56

JPS1827 a écrit:
Je vois que mon message a disparu, j'ai dû mal le poster. Interprétation pleine d'humour et tournoyante avec quelques froncements de sourcils, au sens figuré et au sens propre. Amusant bis sans battue…

A l'humour du compositeur répond la malice du chef !

----------------------------------------------------------

P.S. A propos, où ont passé les Smileys ? Il n'en reste que quatre, assez misérables... :004:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haydn2009



Messages : 32
Points : 4
Date d'inscription : 15/02/2009
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Lun 16 Fév - 23:09

Ce document de Bernstein et Vienne, avec le bis sans les mains mais avec les yeux, est extraordinaire!
Existe-t-il en DVD?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Lun 7 Fév - 23:01

luc79 a écrit:
Allez voir et entendre le regretté Leonard Bernstein (concert avec le Philharmonique de Vienne). Il n'y a que le dernier mouvement, mais cela en vaut vraiment la peine ! Quel allant, quelle imagination, quelle fantaisie !

http://fr.youtube.com/watch?v=WlURvraEmeY
Merci pour cet extrait très représentatif du talent du regretté Leonard Bernstein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Lun 7 Fév - 23:11

Certaines oeuvres sont tellement connues qu'en les écoutant distraitement, on oublie le rôle pionnier qu'elles eurent en leur temps. C'est le cas de la symphonie n° 8 en si mineur (Inachevée) de Schubert, la symphonie n° 40 en sol mineur K1 550 de Mozart, c'est aussi celui de la symphonie n° 88 en sol majeur de Joseph Haydn dont chaque mouvement pourrait être cité en exemple de morceau le plus accompli dans son rôle et à sa place respectifs. Elle fut composée en 1787, semble-t-il très rapidement (1), au coeur d'une des périodes de la vie de Haydn les plus créatrices (1785-90) avec la période "Sturm und Drang" (1768-1773). L'orchestration du premier mouvement comporte le quintette à cordes, deux cors, deux hautbois, une flûte et deux bassons. Deux trompettes et les timbales se joignent aux instruments précédents à partir du second mouvement.

Que du muscle, pas un atome de graisse! Ainsi s'exprime Robbins Landon à propos de la symphonie n° 40 en sol mineur de Mozart (2). Cette exclamation s'applique parfaitement à l'allegro 4/4 en sol majeur qui suit l'introduction lente de la symphonie n° 88. Ce mouvement est un des plus impitoyablement monothématiques de Haydn, tout découle du thème initial, énoncé par les deux violons ainsi que d'une formule d'accompagnement des basses. Ces deux motifs seront constamment opposés ou combinés avec une invention prodigieuse. Une sèche analyse reconnait une structure sonate avec exposition, développement et réexposition mais la musique ici transcende ces notions: l'exposition n'est-elle déjà pas un développement sur l'idée initiale, le développement proprement dit ne fait qu'augmenter la tension et la force émotionelle de ce qui précède quant à la reexposition elle ne répète rien car c'est une refonte complète, une recombinaison profonde du matériel existant. Ajoutons en outre le rôle merveilleux des bois et des cors et on mesure ce que cet allegro a d'exceptionnel. On dit souvent que cet allegro a influencé Beethoven en général et l'allegro initial de sa symphonie n° 5 en particulier. Influence tardive sans doute car le jeune Beethoven me semble avoir plus affectionné les formes sonates épanouies à deux voire trois thèmes que les mouvements strictement monothématiques (3).

A mon humble avis, le largo en ré majeur est un des sommets de toute la musique. Johannes Brahms l'a dit avant tout le monde, lui qui voulait que l'adagio de sa neuvième symphonie ressemblât à cet extraordinaire largo. Ici encore un seul thème mais quel thème! Un chant admirable par sa tension et son émotion joué par un hautbois doublé à l'octave par un violoncelle soliste. Quelle audace! Ce thème sera répété sept fois avec chaque fois un accompagnement différent des autres instruments: pizzicatos des cordes, guirlandes de triples croches aux seconds violons, gammes en notes piquées des premiers violons, triples croches entrecoupées de soupirs, toujours dans les nuances piano voire pianissimo. A plusieurs reprises la calme mélodie du thème jouée pianissimo est interrompue par un violent fortissimo très dissonant de tout l'orchestre (avec trompettes et timbales). Le ré ultra grave des harmoniques des cors frotte avec le do# grave des seconds violons. L'effet de contraste entre la beauté mélodique du thème et l'objet sonore produit par le tutti est électrisant (4). Cet effet me semble unique dans toutes les symphonies de Haydn. A la fin le brutal accord dissonant semble avoir le dessus mais quelques mesures mettent très doucement un point final au mouvement.

Le menuetto allegro en sol majeur qui suit fait preuve aussi de beaucoup d'originalité quant au trio c'est un des plus surprenants des symphonies de Haydn. Il repose sur une basse de musette au dessus de laquelle s'élève une belle mélodie chantée par les bois et les violons. Dans la seconde partie, la mélodie module dans le mode mineur et prend des accents d'Europe centrale. Certains passages sont joués spiccato par cinq parties différentes à l'unisson.

Le finale Allegro con spirito 2/4 est un rondo sonate. Le refrain encadré par de doubles barres de reprises, à la fois léger et spirituel, a un caractère "rossinien". La modulation en si mineur de la fin de la première partie du refrain lui donne un caractère romantique. Le premier couplet commence par une puissante ritournelle orchestrale et se poursuit avec un premier développement sur le thème du refrain. Lors de son second exposé le refrain est agrémenté d'un accompagnement humoristique des deux bassons et des deux cors, il est suivi par un splendide développement consistant en un canon fortissimo sur les deux premières mesures du thème du refrain entre les violons et les basses à une demi mesure d'intervalle. Le canon se poursuit pendant une cinquantaine de mesures avec une variété et une inventivité époustouflants. La transition qui amène le retour du refrain est très subtile avec ses murmures des violons alternés avec les cors pianissimo (5). Le refrain est exposé en totalité avec un accompagnement staccato encore plus riche. Enfin une vigoureuse coda met un point final à ce finale étincelant, digne des trois mouvements précédents.

(1) H.C. Robbins Landon, Joseph Haydn Symphony 88, The Haydn Society Edition, Dover Publications, Inc., 1983.
(2) H.C. Robbins Landon, Mozart connu et inconnu, Arcades, Gallimard, 1995, pp 129-32.
(3) ) Je pense que Joseph Haydn influence beaucoup plus Mozart que le jeune Beethoven. Le point de rupture se situe aux alentours de 1783 quand Mozart prend connaissance de l'opus 33 de Haydn.
(4) Electrisant, qualificatif utilisé à propos de la symphonie n° 93 dans l'ouvrage: Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, 1988.
(5) JPS avait déjà relevé ce point plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Olivier2



Messages : 17
Points : 21
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 49
Localisation : Région Parisienne

MessageSujet: Re: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Dim 11 Sep - 22:48

Merci pour ce commentaire passionnant sur cette symphonie n°88.

J'ai récemment écouté cette symphonie presque par hasard et j'ai été séduit par cette très belle oeuvre de Haydn.

C'est vraiment lors de l'écoute du "Largo" qui m'a séduit en retrouvant une atmosphère profondément romantique me faisant penser aux plus belles pages symphoniques de Schubert.

J'ai passé en boucle les différentes versions dont je dispose : Bernstein NYO, Jochum, Furtwangler et Fischer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
poissonrouge



Messages : 61
Points : 84
Date d'inscription : 24/08/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Lun 12 Sep - 13:14

Pour cette symphonie N°88 il y a également la version de Kuijken (coffret de 5CD chez Virgin).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Lun 12 Sep - 22:10

poissonrouge a écrit:
Pour cette symphonie N°88 il y a également la version de Kuijken (coffret de 5CD chez Virgin).

Les versions de Bernstein, Boehm et Bruno Walter sont le plus souvent citées. Benoît a marqué sa préférence pour la version de Fritz Reiner
que je ne connais pas personnellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Sam 29 Mar - 10:00

En attendant une version top historiquement informée sur instruments d'époque, voici une version traditionnelle sur instruments modernes de ma symphonie préférée, la n° 88 en sol majeur. Je l'ai choisie car le Largo me plaît beaucoup. Je n'avais jamais écouté pareil contraste entre la douceur du sublime thème principal chanté par un hautbois doublant un violoncelle et l'extrême violence de la réponse du tutti orchestral qui déchire le coeur, signe peut-être des contradictions qui résidaient dans l'esprit de Joseph Haydn!
Mariss Jansons est un très grand chef, inégalé dans son intégrale des symphonies de Chostakovitch.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!   Aujourd'hui à 8:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Symphonie n° 88 en sol majeur Attention Chef-d'oeuvre!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Enquist, Anna] Le chef d'Oeuvre
» Chef d'oeuvre pas chef d'oeuvre
» X2: X-Men United de Bryan Singer. Chef d'oeuvre du genre !
» "Spirou: Machine qui rêve" de Tome et Janry (chef d'oeuvre)
» BAC 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Les Symphonies-
Sauter vers: