AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Madame Maria Anna HAYDN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pianiste.2008



Messages : 98
Points : 52
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Madame Maria Anna HAYDN   Mar 10 Juin - 21:26

En 1759, Haydn fut engagé comme directeur de la musique à la cour du Comte Ferdinand Maximilien de Morzin, en Bohême. Le salaire lui assurait une position financière et sociale. L'année suivante, Haydn épousa Maria Anna Aloysia Apollonia, de trois ans son aînée. Le mariage ne fut malheureusement pas heureux. Son mari Joseph disait d'elle: «Elle n'en a rien à faire que son mari soit un artiste ou un cordonnier.»

Resterait à connaître le point de vue de madame...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cd-man



Messages : 55
Points : 11
Date d'inscription : 24/05/2008
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Madame Maria Anna HAYDN   Mer 11 Juin - 8:54

Je connais une autre anecdote concernant Madame Haydn, laquelle devait effectivement être un sacré " bas-bleu " ! Les obligations professionnelles éloignaient le compositeur de sa femme pour des périodes... pour le moins... prolongées... et sans doute pour son plus grand bonheur... à lui ! Un jour, visiteur lui fit remarquer qu'il y avait un grand nombre de lettres... qui n'étaient pas ouvertes (!) sur son bureau :?: L'explication donnée a été la suivante:
" Ce sont des lettres de ma femme. Nous nous écrivons à peu près tous les mois; mais je n'ouvre pas ses lettres... et je suis certain qu'elle n'ouvre pas les miennes :!: "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Madame Maria Anna HAYDN   Mer 11 Juin - 10:51

Joseph Haydn avait un sentiment profond pour la soeur cadette Theresa Keller (1733-1819), pourtant il épousa l'ainée, Maria Anna Keller (1729-1800).

Il est probable que les historiens de la musique ont exagéré le mauvais caractère de Maria Anna. Les relations entre les deux époux ne semblent pas avoir été orageuses. Chacun finit par vivre de son côté et s'accommoda des écarts de conduite de l'autre. Haydn versa une confortable pension à son épouse jusqu'à sa mort en 1800.

Quant à Theresa, elle prit le voile en 1755 et prononça ses voeux un an plus tard. Pour cette cérémonie, la musique fut apparemment dirigée par Joseph Haydn lui-même.


Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, 1988.


Dernière édition par Piero1809 le Lun 29 Sep - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Haydn
Administrateur


Messages : 137
Points : 41
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Madame Maria Anna HAYDN   Mer 11 Juin - 11:46

Il parait aussi qu'elle faisait des éventailles et des papillonettes avec des partitions de Haydn. (Vignal) (Sans compter qu'il y en a que l'on a jamais retrouvé ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haydn.aforumfree.com
pianiste.2008



Messages : 98
Points : 52
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Madame Maria Anna HAYDN   Mer 11 Juin - 12:48

Après sa séparation, il tomba amoureux d'une chanteuse italienne de dix-neuf ans appelée Luigia Polzelli. Elle n'était pas heureuse avec son mari et il trouvait sa femme impossible: ils se confièrent leurs soucis et se consolèrent en fleuretant. Peut-être son deuxième fils, Antonio, est-il aussi celui du compositeur ? Haydn lui écrivit que « si quatre yeux se fermaient, ils se marieraient ». Mais les yeux ont mis du temps à se fermer et à ce moment-là Haydn était trop désillusionné et trop âgé pour se remarier.

À son retour d'Angleterre en Autriche, Haydn apprit le décès du prince Anton Esterházy. Son successeur, le prince Nicolas, ne s’intéressait qu’à la musique d’église, mais il tint à garder Haydn comme chef d’orchestre, car il aimait l’idée d’avoir à son service un artiste aussi célèbre. Haydn s’en accommoda fort bien. En effet, il put se contenter de composer à l’occasion une messe pour son protecteur et vaquer aux occupations de son choix, tout en étant assuré de recevoir son plein salaire.

C’est ainsi que Haydn s’installa dans les faubourgs viennois de Gumpendorf, où sa femme avait trouvé une maison. Elle voulut persuader son mari de l’acheter pour elle, se disant qu’il « sera agréable d’y vivre quand celui-ci sera mort.» :!: Haydn aimait aussi cette maison située dans un « lieu calme et retiré ». Il y emménagea donc après avoir fait quelques réparations et rénovations, mais refusa d’en donner le titre de propriété à sa femme. C’était visiblement très bien ainsi, car elle ne devint jamais veuve et mourrut en 1 800, neuf ans avant son mari.

Cette maison abrite désormais un musée consacré à Haydn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Madame Maria Anna HAYDN   Dim 22 Juin - 17:51

En fait, il y a peu de renseignements sur Maria Anna. Je crois qu'on ne connaît même pas sa date de naissance exacte, ni sur le milieu dont elle était issue.
Pianiste, dans ton premier post, c'est son portrait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pianiste.2008



Messages : 98
Points : 52
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Madame Maria Anna HAYDN   Lun 23 Juin - 23:50

Joachim a écrit:
En fait, il y a peu de renseignements sur Maria Anna. Je crois qu'on ne connaît même pas sa date de naissance exacte, ni sur le milieu dont elle était issue.
Pianiste, dans ton premier post, c'est son portrait ?


Oui, c'est, réalisé par un auteur inconnu, le portrait de Mme Haydn ! :mdr: C'est le seul que je connaisse. Il faut reconnaître qu'il tient plutôt de la caricature tant il est peu flatteur ! Cela dit, les sources du temps disent que Mme Haydn était assez bigote. Elle invitait beaucoup d'ecclésiastiques, un tantinet pique-assiette et assez ennuyeux, à la maison. On ne devait pas rigoler tous les jours à table... Ces déboires conjugaux me confortent dans une image que je me fais de Haydn: un mari trop indulgent " qui s'est fait " cannibaliser " par sa femme ! Il y en a eu d'autres dans l'histoire...

Mais comme je l'ai écrit, il serait sans doute fair-play d'avoir son point de vue. Si seulement on retrouvait ses mémoires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Madame Maria Anna HAYDN   Mer 27 Mai - 9:27

Comme on l'a vu dans ce fil, Madame Anna Maria Haydn est décédée à Baden, le 20 mars 1800, à l'âge de 71 ans, chez le chef de choeur Anton Stoll.

Il est intéressant de signaler que c'est pour Anton Stoll, chez qui logeait alors Constance, que Mozart avait en juin 1791 composé son Ave Verum KV 618.

.....Ainsi prend fin un mariage qui aura duré quarante ans. Madame Haydn n'était probablement pas aussi méchante qu'on l'a dit...Elle laissa son époux en paix et ne fut pas trop regardante sur sa vie privée...

Les parties en italique sont extraites de:

Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, 1988, pp.582.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Madame Maria Anna HAYDN   Sam 22 Fév - 23:35

Les raisons pour laquelle Joseph Haydn, qui se remettait difficilement d'une cruelle déception amoureuse (l'entrée au couvent de Thérèse Keller, devenue Soeur Josepha), épousa Maria Anna Keller le 26 novembre 1760, restent encore mystérieuses. Maria Anna de trois ans son ainée, était beaucoup moins attirante que sa jeune soeur, peu aimable et pas intéressée pour un sou par la musique. Le mariage se révéla vite catastrophique et la nouvelle épouse révéla un caractère acariâtre, querelleur, une bigoterie agaçante (même pour Haydn qui était profondément croyant) et un dédain profond pour l'art de son époux.

Karl Geiringer rapproche la situation de Joseph Haydn de celle que Wolfgang Mozart connaîtra quelque 20 années plus tard. Mozart éconduit par Aloysia Weber, fut mis dans l'obligation par la famille Weber de signer une promesse de mariage en faveur de Constance Weber. Il s'en explique dans une lettre à son père du 15 décembre 1781 et invoque la voix de la nature et quelques considérations d'ordre moral... Il semble qu'à l'instar de Mozart, Haydn ait cru que le mariage allait lui apporter un certain équilibre, une maison confortable et des enfants et n'ait pas considéré que l'amour réciproque était en fait la condition sine qua non pour la réussite de son entreprise…

Ainsi Joseph Haydn commit la seule grave erreur de sa vie…(1). Sa situation matrimoniale très compromise ne l'empêcha pas de prendre les bonnes décisions concernant sa carrière puisqu'il signa le 1er mai 1761, le contrat qui allait le lier pendant trente ans à la famille Eszterhàzy (2).

(1) Karl Geiringer, Haydn, A creative life in music., George Allen and Unwin Ltd, London 1947, pp.47-52.
(2) Ibid, pp.52-54.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Madame Maria Anna HAYDN   Ven 7 Mar - 13:10

Piero1809 a écrit:


Ainsi Joseph Haydn commit la seule grave erreur de sa vie…(1). Sa situation matrimoniale très compromise ne l'empêcha pas de prendre les bonnes décisions concernant sa carrière puisqu'il signa le 1er mai 1761, le contrat qui allait le lier pendant trente ans à la famille Eszterhàzy (2).

(1) Karl Geiringer, Haydn, A creative life in music., George Allen and Unwin Ltd, London 1947, pp.47-52.
(2) Ibid, pp.52-54.

Est-ce que l'on sait où logeait Maria Anna ? Avec Joseph à Esterhaz, ou bien séparément ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Madame Maria Anna HAYDN   Sam 8 Mar - 10:59

Joachim a écrit:


Est-ce que l'on sait où logeait Maria Anna ? Avec Joseph à Esterhaz, ou bien séparément ?
Je n'en sais rien!

Le 16 septembre 1785, le Morning Herald avait écrit (1):
On prête de nouveau au célèbre Haydn l'intention de visiter ce pays. Mais ceux qui le connaissent bien estiment qu'il n'honorera jamais de sa présence cette terre d'hérésie. En matière de cérémonies religieuses, ce grand génie est un si grand bigot qu'il consacre tous ses loisirs à célébrer la messe et à contempler le purgatoire, mais ce qui l'attriste le plus, c'est la mauvaise humeur de sa femme-cette brave créature n'a aucun goût pour les beautés de l'harmonie, sa voix n'est pas du genre mélodieux-les joies du mariage sont donc pour lui réduites au minimum-et il est trop heureux de se consoler dans le giron de l'Eglise.

Ce témoignage et d'autres encore suggèrent fortement que Joseph et Maria Anna menaient vie commune à Eszterhàza ce qui n'empêchait pas Joseph de nouer les liaisons que l'on sait (les occasions de manquaient pas au château) d'abord peut-être avec Mlle Catherine Czech, demoiselle d'honneur de la Princesse Grassalkovics puis avec Luigia Polzelli.

Le voyage à Londres constitua peut-être la première occasion pour Haydn de se séparer physiquement de Maria Anna et aussi de Luigia devenue trop encombrante!

(1) Marc Vignal, Giuseppe Haydn, Fayard 1988, pp 279.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Emmanuelle



Messages : 44
Points : 58
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: Madame Maria Anna HAYDN   Mar 16 Sep - 13:20

Le chercheur, musicologue et archiviste viennois Michael Lorenz vient de démontrer que la littérature haydienne a fait erreur depuis toujours sur l'identité de l'épouse de Haydn. Il s'agit de Maria Anna Theresia Keller et non pas de sa soeur Maria Anna Aloysia Apollonia Keller, morte très jeune...

Cela ne change pas grand chose à la biographie du compositeur, mais cela montre comment les erreurs se propagent de livre en livre, quand on n'a ni la possibilité ni la compétence de revenir aux sources...

Texte (en anglais) sur http://michaelorenz.blogspot.fr/2014/09/joseph-haydns-real-wife_11.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Madame Maria Anna HAYDN   Mer 2 Nov - 12:57

Emmanuelle a écrit:
Le chercheur, musicologue et archiviste viennois Michael Lorenz vient de démontrer que la littérature haydienne a fait erreur depuis toujours sur l'identité de l'épouse de Haydn. Il s'agit de Maria Anna Theresia Keller et non pas de sa soeur Maria Anna Aloysia Apollonia Keller, morte très jeune...

Cela ne change pas grand chose à la biographie du compositeur, mais cela montre comment les erreurs se propagent de livre en livre, quand on n'a ni la possibilité ni la compétence de revenir aux sources...

Texte (en anglais) sur http://michaelorenz.blogspot.fr/2014/09/joseph-haydns-real-wife_11.html

Merci Emmanuelle pour cette précision très importante.

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Madame Maria Anna HAYDN   Mer 2 Nov - 13:05

On ne comprend toujours pas pour quelles raisons la famille de Thérèse Keller envoie leur fille au couvent de manière apparemment expéditive. "Thérèse semble avoir eu la main forcée par ses parents. Des réactions de Haydn on ignore tout (1)."
(1) Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, pp 64-7.

Faute de documents dignes de foi, on en est réduit aux hypothèses.

Dans une famille catholique pieuse, il est courant qu'un des garçons se destine à la prêtrise ou bien qu'une jeune fille prenne le voile. C'était souvent le cas de la fille la plus jeune, dans les familles pauvres n'ayant pas les moyens de doter toutes leurs filles. Rien d'étonnant donc que Thérèse Keller ait pu être destinée au couvent.

On peut également imaginer qu'en 1755, date de la prise de voile de Thérèse, la situation de Joseph Haydn étant encore très précaire, la famille Keller voyait d'un mauvais oeil son union avec Thérèse.
La situation était différente le 26 novembre 1760 quand Haydn épousa Maria Anna Theresia Keller. Le jeune musicien avait à son actif ses services (une dizaine de magnifique divertimenti pour quatuor à cordes) vis à vis du baron Fürnberg et venait d'être engagé en 1759 par le comte Ferdinand Maximilien de Morzin.

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Madame Maria Anna HAYDN   Jeu 3 Nov - 13:15

En définitive on connaît peu de choses sur les Keller. La pauvre Thérèse a donc passé toute sa vie dans un couvent, et probablement sans avoir la vocation !

Thérèse, née en 1733 - quatre ans après Maria-Anna - est morte en 1819, donc 10 ans après Haydn. Je suppose que l'on ne connaît pas sa réaction lorsqu'elle a appris le décès de Haydn en 1809 ?

Il y a un article très intéressant sur "Passée des Arts"

http://passee-des-arts.over-blog.com/article-29022061.html

Si le portrait de l'article est bien celui de Thérèse, il est un fait qu'elle était beaucoup plus belle que Maria-Anna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Madame Maria Anna HAYDN   Jeu 3 Nov - 15:42

Joachim a écrit:

Si le portrait de l'article est bien celui de Thérèse, il est un fait qu'elle était beaucoup plus belle que Maria-Anna.

Il est probable que l'auteur de Passée des arts (devenu maintenant Wunderkammern http://wunderkammern.fr/author/admin/ ) a souhaité illustrer son propos en présentant un tableau du 18ème siècle représentant une belle inconnue que le lecteur pourrait facilement identifier à Thérèse Keller.

La réalité était peut-être moins belle. Je poursuis mon idée: à l'époque de la monarchie austro-hongroise on ne plaisantait pas. Joseph était-il trop entreprenant et Thérèse trop subjuguée par son jeune et talentueux professeur? Les parents ont-ils voulu mettre de l'ordre et éloigner leur fille? En tout état de cause, mieux valait le couvent que le déshonneur.

Cette histoire me rappelle le remarquable opéra de Puccini, Suor Angelica dont j'ai parlé:
http://haydn.aforumfree.com/t590-giacomo-puccini-1858-1924

On annonce l’arrivée d’un carrosse portant les armes d’une grande maison noble. La supérieure du couvent convoque Soeur Angélique au parloir où l’attend la Princesse , sa tante. Cette dernière traite sa nièce avec mépris et lui annonce que’elle doit signer un acte la destituant de tous ses biens au profit de sa jeune soeur en instance de mariage. Angélica évoque les sept ans passés au couvent à prier la Sainte Vierge pour le salut de tous et son désir de recevoir un signe d’affection. La Princesse rétorque qu’il n’y a pas de pardon possible pour celle qui a souillé le blason familial en concevant un enfant hors mariage. Angélica demande anxieusement des nouvelles de l’enfant qu’elle n’a vu qu’une fois avant d’etre enfermée. L’enfant est mort rétorque la Princesse. Angelique décide de rejoindre son enfant et s’empoisonne. Au moment de mourir elle réalise qu’elle est en état de péché mortel et supplie la Sainte Vierge de lui pardonner....



_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Madame Maria Anna HAYDN   Aujourd'hui à 22:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Madame Maria Anna HAYDN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anna-Maria Pierangeli
» [Enquist, Anna] Le retour
» Anna Gavalda
» Personnages Monsieur & Madame
» LA CONSOLANTE d'Anna Gavalda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Haydn (1732-1809)-
Sauter vers: