AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LES QUATUORS OPUS 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: LES QUATUORS OPUS 9   Ven 29 Aoû - 22:22

Les manuscrits autographes des quatuors opus 9 étant perdus, on ne connait pas la date exacte de leur composition.  
D'après leur position dans l'Entfurt Katalog, catalogue personnel de Joseph Haydn, ils auraient été composés en 1769 ou au début de 1770. Ils sont au nombre de six avec parmi eux un quatuor écrit dans un ton mineur, en l'occurrence ré mineur. On ne possède des copies authentiques que pour les quatuors n° 1 en do majeur et n° 4 en ré mineur.

Composés plus de dix ans après les deux séries de l'opus 1 et de l'opus 2 (quatuors à Fürnberg), ils diffèrent profondément de ces derniers. Bien qu'appelés par Haydn lui-même, divertimentos, nous avons affaire à de véritables oeuvres de musique de chambre en quatre mouvements dont un menuetto en deuxième position. L'art de la conversation y apparait très nettement, bien que le premier violon soit prépondérant (comme ce sera toujours le cas dans les quatuors à cordes de Haydn suivants), les autres instruments gagnent en indépendance, notamment le violoncelle qui joue souvent en imitations avec le premier violon. On remarquera dans chaque mouvement des incursions dans l'univers du dramatisme instrumental.
Bref depuis les quatuors à Furnberg, Haydn avait énormément évolué, nous dit Marc Vignal (1)!

(1) Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, 1988, pp. 950-957.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 9   Dim 31 Aoû - 22:14

Quatuor opus 9 n° 1 en do majeur HobIII.19.

Il s'ouvre par un Moderato 4/4. Le premier thème guilleret donne au premier violon une place de choix. Le second thème est très intéressant, il fait l'objet d'imitations entre le premier violon et le violoncelle ainsi que de modulations vers les tons mineurs très expressives. Avec le développement cesse également la primauté du premier violon, on assiste à des imitations serrées entre violons et violoncelle ainsi que des modulations dramatiques. Ce mouvement très développé se démarque totalement des mouvements correspondants des quatuors à Fürnberg  et reflète la profonde évolution de Haydn dans l'écriture du quatuor à cordes.

Le menuetto est un très beau morceau de musique de chambre de structure très originale comme l'a démontré Marc Vignal (1), le trio en ut mineur qui suit est très émouvant.

Adagio 6/8 en fa majeur avec un rythme de Sicilienne rappelle les mouvements lents de type sérénade des quatuors à Furnberg. L'exposition du thème se termine par une modulation mineure troublante qui ouvre des abimes dans un discours jusque là parfaitement serein. La deuxième partie débute avec un exposé du thème dans le mode mineur, on revient assez vite à une réexpédition notablement variée et ornementée notamment dans la partie du premier violon. Une Cadence virtuose du premier violon termine ce très bel adagio.

Le Presto final à 2/4 est remarquable par son thème descendant caractéristique dont Mozart se souviendra dans le mouvement final de sa symphonie n° 36 Linz (1). Ce thème est combiné avec beaucoup d'habilité, à un motif constitué par une gamme chromatique ascendante. Ce spirituel morceau termine le quatuor de façon très dynamique.

(1) Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard, 1988, pp. 953.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 9   Jeu 16 Oct - 21:37

Quatuor opus 9 n° 2 en mi bémol majeur HobIII.20.

Le premier mouvement Moderato 4/4 séduit d'emblée par sa sonorité chaleureuse conférée par la tonalité de mi bémol majeur. Il débute par un thème très étendu d'un bel élan. Il n'y a pas de second thème bien défini mais plutôt des jeux contrapuntiques avec de nombreuses imitations entre les quatre instruments et une intéressante marche harmonique du violoncelle. A la fin de l'exposition on trouve une mystérieuse modulation de si bémol majeur à sol bémol majeur. Le développement est d'abord basé sur le thème initial qui passe par de superbes modulations dramatiques. La suite du développement consiste en un fugato à l'écriture serrée. L'écriture du premier violon est constamment virtuose, on notera un passage en triolets de doubles croches d'exécution périlleuse que seul un violoniste de la classe de Luigi Tomasini était peut-être en mesure de maîtriser!

Le menuetto en seconde position est particulièrement poétique et aurait pu influencer Mozart dans ses oeuvres de musique de chambre de la maturité. On retrouve ce thème de menuet dans une esquisse très développée de Mozart pour un quatuor à cordes en la majeur KV Anh 72 (464a), premier jet peut-être du dernier mouvement du quatuor n° 18 en la majeur K 464.

L'adagio 4/4 en do mineur débute par un court récitatif. Il est suivi par une nouvel épisode marqué cantabile qui est fortement inspiré de l'opéra seria. Cet épisode est en effet répété mais considérablement ornementé à la manière d'une aria da capo. Tout le long du morceau, la mélodie appartient au premier violon, les autres instruments accompagnent discrètement. Un épisode très dramatique suit et le mouvement se termine par une cadence donnant au premier violon la possibilité de briller.

Le finale Allegro molto 4/4 est un morceau d'une virtuosità impressionante exigeant des interprètes d'exception. Comme dans le premier mouvement, le premier violon atteint des hauteurs vertigineuses.

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr


Dernière édition par Piero1809 le Dim 28 Déc - 9:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 9   Mer 22 Oct - 22:28

Quatuor opus 9 n° 3 en sol majeur HobIII.21

Premier mouvement Allegro moderato 4/4. D'emblée ce mouvement présente un caractère plus léger que les mouvements correspondants des quatuors précédents. C'est le premier violon qui a la part du lion, tandis que les autres instruments accompagnent. La partie de premier violon est très virtuose avec beaucoup de doubles cordes, de brillants octaves brisés et certains traits rapides d'exécution difficile. Dans le développement très court le contrepoint apparait toutefois. La reexposition est semblable à l'exposition et le mouvement se termine pianissimo. C'est ce morceau qui rappelle le plus les quatuors opus 1 et 2 et celui qui conserve le plus le caractère d'un divertimento.

Menuetto, Allegretto. Après un menuet classique, le trio est particulièrement intéressant avec ses brusques oppositions de nuances, ses syncopes et ses retards. Dans la seconde partie du trio on remarque un contrechant particulièrement expressif du second violon.

Largo 3/4 en do majeur. Il débute par un thème en forme d'hymne, richement harmonisé. Cet épisode est suivi par un long passage en valeurs longues au premier violon accompagné par de rapides et aériens triolets de doubles croches au second violon. Les triolets passent dans les hauteurs du premier violon puis au violoncelle. Tout ce passage a une très belle sonorité qui rappelle un peu le style baroque. L'épisode se termine par une cadence donnant au premier violon l'occasion de briller. Après un épisode central issu du second thème, la réexposiition se déroule sans grands changements avec une nouvelle cadence du premier violon et le morceau se termine dans le grave des trois instrument de dessus tandis que le violoncelle fait retentir des arpèges dans les profondeurs de son instrument. Cette coda est très expressive et poétique.

Le Presto final 2/4 est peut-être le mouvement le plus intéressant du quatuor. Basé sur deux thèmes pleins d'allant , ce morceau vif et spirituel anticipe sur les finales des quatuors plus tardifs. Les deux thèmes font l'objet de jeux contrapuntiques subtils et de modulation expressives.

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr


Dernière édition par Piero1809 le Ven 19 Déc - 10:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 9   Sam 1 Nov - 10:01

Quatuor opus 9 n° 4 en ré mineur HobIII.22
Pour de nombreux musicologues, le quatuor opus 9 n° 4 en ré mineur HobIII.22 est le plus intéressant des six. Pour Hans Keller, c'est le premier grand quatuor de l'histoire de la musique et serait même le seul à mériter le nom de quatuor à cordes parmi ceux composés jusque là par J. Haydn (1). De telles opinions sont évidemment exagérées mais il n'empêche que le mode mineur confère à ce quatuor à cordes une dimension tragique captivante.

Dans le premier mouvement Allegro moderato 4/4, le beau thème très ample et l'ambiance générale font tout de suite penser au quatuor en ré mineur K 421 de Wolfgang Mozart composé en 1783. Il est très probable que Mozart connaissait non seulement l'opus 20 mais également les séries antérieures y compris l'opus 9. L'exposition se termine de manière très poétique au relatif majeur par un motif en noires exposé piano. On a affaire ensuite à un bel exemple de développement thématique puisque ce dernier est entièrement construit sur une cellule de deux doubles croches suivies d'une croche qui répondait à l'énoncé du thème initial. Le morceau se termine par le motif de noires de la fin de l'exposition mais rendu bien plus dramatique par sa transposition en ré mineur. Fin pianissimo.

Haydn avait déjà composé des menuetto dramatiques dans ses symphonies n° 39 et 49 (La Passione), mais beaucoup plus rarement dans sa musique instrumentale. Le remarquable trio est confié aux deux seuls violons en doubles cordes.

Dans l'adagio cantabile, on revient au style sérénade pratiqué dans les opus 1 et 2 et dans les trois premiers quatuors de l'opus 9. Bien que le premier violon ait de loin la part du lion, l'accompagnement des trois autres instruments est plus fourni qu'à l'accoutumé. On ne peut qu'être séduit par la beauté mélodique de ce mouvement qui peut sans difficulté envoyer aux oubliettes tel mouvement de ce style attribué autrefois à Haydn!. Des cadences sont prévues pour faire briller Luigi Tomasini.

Le dernier mouvement Presto 6/8 est un morceau très intéressant avec notamment un développement d'une énergie étonnante notamment un passage spiccato en croches descendantes accompagnées par de sauvages accords martelés des autres instruments. Le rythme impitoyable se maintient de la première à la dernière note de ce finale assez extraordinaire, indiscutablement le plus remarquable jusqu'à présent composé par Haydn dans un quatuor à cordes. Le finale, simple divertissement jusqu'à présent, tend à acquérir un poids et une signification musicale comparables à celle du premier mouvement.

(1) Marc Vignal, Joseph Haydn, Fayard 1988, pp. 955-6.

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr


Dernière édition par Piero1809 le Sam 27 Déc - 15:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 9   Sam 29 Nov - 22:45

Quatuor en si bémol majeur opus 9 n° 5 HobIII.23

Le quatuor en si bémol majeur opus 9 n° 5 s'ouvre par un Adagio non troppo 2/4 consistant en variations sur un thème d'un grand charme mélodique. Ce thème ne sera pas oublié par Wolfgang Mozart qui le reprendra avec quelques modifications dans un de ses quatuors Viennois, le quatuor n° 3 en do majeur K 170, datant de 1773. Haydn adopte dans ce mouvement une technique immuable que l'on retrouvera dans presque tous ses thèmes variés ultérieurs: le thème est reconnaissable dans toutes les variations, les changements concernent surtout l'accompagnement. Dans la deuxième variation, le violoncelle a un rôle important car il termine les phrases du premier violon par de belles gammes. La troisième variation consiste en une agile broderie de triples croches du premier violon. De façon classique la quatrième et dernière variation reprend le thème dans son état initial.

Le menuetto Allegretto d'une grande élégance est basé sur un gruppetto qui se répète de façon obstinée au second violon. Le trio est caractérisé par d'énergiques sforzandos dans se deuxième partie.

Le sommet de l'oeuvre est sans aucun doute le magnifique Largo cantabile 3/4 en mi bémol majeur. Le thème solennel et recueilli est admirablement harmonisé par les autres instruments. Ce mouvement se démarque des mouvements correspondants des autres quatuors de l'opus 9 qui sont le plus souvent de simples sérénades. Ici les quatre instruments collaborent si bien que l'on entend ici une véritable conversation. La première partie de ce morceau se termine par une belle cadence du premier violon qui évolue dans les hauteurs et atteint le si bémol suraigu. La seconde partie s'ouvre par un véritable développement particulièrement expressif et parfois dramatique. Le violoncelle puis l'alto dialoguent avec les violons de manière très hardie. Fin pianissimo aux quatre instruments. Ce morceau a quelque chose de Mozartien à mon humble avis.

Rien de Mozartien par contre dans le Presto 2/4 dynamique et joyeux en notes piquées qui clôt ce quatuor, un des plus intéressants de la série.

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr


Dernière édition par Piero1809 le Dim 28 Déc - 9:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 9   Jeu 18 Déc - 23:41

Quatuor en la majeur opus 9 n° 6 HobIII.24

C'est le plus concis de la série. Il s'ouvre par un Presto 6/8 au thème cynégétique que Mozart n'aura pas oublié quand il composera en 1784, son quatuor n° 16 en si bémol majeur La Chasse K 456. En guise de second thème, les deux violons déroulent à l'octave une transition syncopée d'une grande rudesse et l'exposition de ce Presto très rythmé se termine par un thème charmant joué piano qui se grave instantanément dans la mémoire. Après un bref développement, la réexposition est fortement remaniée et son écriture est plus polyphonique que celle de la première partie. Le premier violon a une partie d'une extrême difficulté avec des doubles croches piquées, ses octaves brisés dans un registre toujours aigu. La conclusion pianissimo contraste avec l'agitation qui précède.
Le menuetto en seconde position est un morceau élégant et dansant. Le trio en la mineur contraste par sa mélancolie avec le menuet.
Avec L'adagio 2/2 en mi majeur, on revient au style sérénade adopté dans plusieurs mouvements lents de l'opus 9. Il s'agit presque d'un petit concerto pour violon car la partie de premier violon est très virtuose et monte à des hauteurs vertigineuses. A la fin de la première partie le premier violon atteint le si suraigu et, à la fin du mouvement, il a même une cadence où il peut improviser à sa guise. Ce mouvement entièrement centré sur la beauté mélodique est fascinant. On peut imaginer qu'il fut écrit pour faire briller Luigi Tomasini
L'allegro final 2/4 donne aux quatre instrumentistes l'occasion de faire preuve de leur dextérité car ce mouvement perpétuel endiablé est rempli de gammes descendantes en doubles croches piquées d'une extrême difficulté. Chacune des deux parties se termine par un court motif que Mozart utilisera dans la conclusion de son quatuor n° 14 en sol majeur K 387. La brièveté de ce mouvement (un peu plus que 50 mesures) a aussi un caractère humoristique.

Ce quatuor HobIII.24 est typiquement une oeuvre de transition: le style du quatuor à cordes s'affirme dans le premier et le dernier mouvements mais dans l'adagio on revient au style du divertimento ou de la sérénade.

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr


Dernière édition par Piero1809 le Dim 28 Déc - 9:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 9   Lun 22 Déc - 21:42

L'examen des six quatuors de l'opus 9 montre bien l'évolution stylistique parcourue depuis la parution des séries opus 1 et opus 2. Dans chaque quatuor de l'opus 9, on trouve un ou plusieurs mouvements où le style du quatuor à cordes classique est atteint: indépendance des quatre parties, conversation entre les instruments, développements plus longs, élaborant les thèmes de l'exposition de façon souvent ingénieuse.
Les musicologues unanimes ont placé le quatuor n° 4 en ré mineur à part en considérant que ce quatuor avait quelque chose en plus que les cinq autres et notamment un surcroît de profondeur et de dramatisme. Certains y ont même vu le premier grand quatuor à cordes de l'histoire de la musique.

Un an à peine sépare l'opus 9 de l'opus 17 que nous allons examiner maintenant. Il sera passionnant de découvrir ces quatuors et d'évaluer leur place dans l'histoire de ce genre musical.

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES QUATUORS OPUS 9   Aujourd'hui à 8:45

Revenir en haut Aller en bas
 
LES QUATUORS OPUS 9
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [J'ai Lu] Dans l'enfer de l'Opus Dei de Véronique Duborgel
» [Duborgel, Véronique] Dans l'enfer de l'Opus Dei
» OPUS MANUUM 2010
» Harry Winston Opus X
» Tryptique III : ROUGE. Dernier opus ^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Les Quatuors-
Sauter vers: