AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Giovanni Battista VIOTTI (1755-1824)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jdperdrix



Messages : 41
Points : 53
Date d'inscription : 29/08/2014

MessageSujet: Giovanni Battista VIOTTI (1755-1824)   Dim 21 Sep - 19:50

D'après http://fr.wikipedia.org/wiki/Giovanni_Battista_Viotti.

Giovanni Battista Viotti, né à Fontanetto Po (province de Verceil) le 12 mai 17551 et mort à Londres le 3 mars 18241, est un violoniste et compositeur italien.

Viotti fut l'élève de Gaetano Pugnani (lui-même formé par Giovanni Battista Somis) à Turin. Il fut membre de la Chapelle royale de Turin en 17751. Virtuose très apprécié, il voyagea dans toute l'Europe.

Il vécut à partir de 1782 à Paris1, où il fut un moment au service de la reine Marie-Antoinette1 et se lança dans l'organisation d'un théâtre qui devait donner des opéras tant en français qu'en italien. Cette même année, il fut initié franc-maçon à la loge parisienne Saint-Jean d'Écosse 2. Il est considéré comme l'un des initiateurs de la technique violonistique moderne.

Il composa principalement pour le violon, en adoptant les structures musicales du classicisme, qui présentaient déjà à son époque des caractères pré-romantiques.

[...]

Viotti fit ses débuts au Concert Spirituel le 17 mars 1782. Il fonda en 1788 un nouvel opéra, le Théâtre de Monsieur, qui devait devenir le Théâtre Feydeau à la Révolution. Il dut émigrer à Londres en 1792 et débuta aux concerts de Johann Peter Salomon le 7 février 1793, dont il devint le violoniste vedette attitré. A ce titre, il participa aux concerts de Haydn en 1794-95, où furent créées le 6 dernières symphonies londoniennes.

Il dut quitter l'Angleterre en 1798, suspect de jacobinisme. Il vécut près de Hambourg et devint marchand de vins (!). Il put retourner en Angleterre en 1811, où il fut naturalisé britannique, puis fonda en 1813 la Philharmonic Society de Londres. Retour à Paris où il dirigea l'Académie royale de Musique de 1819 à 1821. Il retourna à Londres en novembre 1823, où il mourut peu après.

Sur ses 29 concertos pour violon, les 19 premiers datent de sa période parisienne.

On peut noter que les chemins de Haydn et de Viotti se croisent au moins deux fois. D'abord par la présence de Viotti à Paris à l'époque de la création des symphonies parisiennes. Ensuite, plus directement, par la présence active de Viotti aux concerts Haydn lors du deuxième séjour de ce dernier à Londres.

Les concertos pour violon représentent un corpus très intéressant, d'un point de vue musicologique, parce que sa technique violonistique a influencé Beethoven, et a aussi été à l'origine de l'Ecole française de violon (Baillot, Rode, Kreutzer,... et Paganini), mais aussi musicalement, par l'abondance de traits préromantiques (10 concertos en tonalités mineures) et l'invention mélodique. Pour mesurer la notoriété de Viotti, on peur rappeler que Mozart n'hésita pas à ajouter des parties de trompettes et de timbales à son concerto n° 16 de 1789. On peut s'avancer jusqu'à soutenir que ces concertos sont au violon ce que les concertos de Mozart sont au piano.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Giovanni Battista VIOTTI (1755-1824)   Jeu 25 Sep - 21:29

Voici un compositeur, finalement pas très connu, qui me plaît beaucoup. J'ai même l'intégrale des concerto pour violon enregistrés par Franco Mezzena chez Dynamic.

En résumé, je remarque que sur une durée de 20 à 22 minutes en moyenne, la durée du premier mouvement couvre la moitié du concerto, le deuxième mouvement (lent) est très court (entre 2 et 4 minutes), il est plutôt une introduction au troisième mouvement, souvent un rondeau-allegretto, qui est toujours un thème simple et joyeux dont on se souvient dès la première audition.

Viotti a transcrit lui-même 10 de ses concertos en concertos pour piano, et le troisième concerto a été transcrit pour flûte. On lui doit aussi un concerto pour violoncelle, ainsi que 2 superbes symphonies concertantes pour 2 violons et orchestre (que l'on trouve chez Naxos).

Je ne parle pas de sa musique de chambre, très conséquente elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jdperdrix



Messages : 41
Points : 53
Date d'inscription : 29/08/2014

MessageSujet: Re: Giovanni Battista VIOTTI (1755-1824)   Jeu 25 Sep - 23:45

Je ne connais pas le concerto pour flûte. Mais, parmi les curiosités, figure un intéressant disque de deux transcriptions de concertos pour flûte et orchestre, la première due à Devienne, fort intéressant compositeur lui-même et la seconde à Kaspar Fürstenau (1773-1819), flûtiste et compositeur. Ca sonne plutôt bien. Le concerto n° 16 est celui que Mozart a enrichi de parties de trompettes et timbales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Giovanni Battista VIOTTI (1755-1824)   Ven 26 Sep - 11:30

jdperdrix a écrit:
Le concerto n° 16 est celui que Mozart a enrichi de parties de trompettes et timbales.

Curieux que Wolfgang Mozart se soit intéressé à ce concerto n° 16 en mi mineur de Viotti au point de renforcer son orchestration. Mis à part une introduction orchestrale intéressante car étonnamment préromantique compte tenu de la date de composition 1788-1789, le reste consiste en un vaste solo du violon avec un accompagnement très léger, voire indigent, de l'orchestre. Le solo de violon est essentiellement voué à la virtuosité avec des traits systématiquement répétés et très peu de travail thématique. Visiblement Viotti adore les octaves brisés! On ne peut toutefois nier à cette oeuvre un agrément mélodique indiscutable.
Ce qui m'étonne c'est que Mozart, qui a eu des mots très durs au sujet de la virtuosité d'un Muzio Clementi dont les oeuvres ont pourtant une valeur infiniment supérieure à celles de Viotti, semble avoir admiré ce dernier. Il faut dire que Clementi, un des meilleurs spécialistes du pianoforte de son temps, était un concurrent direct pour Mozart, tandis que le violon concertant, spécialité de Viotti, n'intéressait plus Mozart à cette époque de sa vie.

Incidemment on dit souvent que l'andante en la majeur K 470 (aujourd'hui perdu) aurait été composé pour ce concerto. A mon humble avis, c'est impossible car la tonalité de la majeur est incompatible avec le mi mineur du concerto. Si Mozart avait voulu composer un andante de substitution, il l'aurait composé au relatif majeur c'est à dire sol majeur, ou bien do majeur sous-dominante du précédent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Giovanni Battista VIOTTI (1755-1824)   Aujourd'hui à 8:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Giovanni Battista VIOTTI (1755-1824)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Giovanni Ribisi
» Marie Antoinette ( Vienne 1755 - 1793 Paris )
» Demain Don Giovanni *
» Equipage de ligne 1824 à 1840
» Le Rapace - 1967 - José Giovanni

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Compositeurs et Musiciens-
Sauter vers: