AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 François DEVIENNE (1759-1803)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jdperdrix



Messages : 41
Points : 53
Date d'inscription : 29/08/2014

MessageSujet: François DEVIENNE (1759-1803)   Ven 26 Sep - 0:10

Extrait de Wikipedia

François Devienne (Joinville, 31 janvier 1759 - Charenton-Saint-Maurice, 5 septembre 1803) est un compositeur français qui a également été flûtiste, bassoniste et enseignant.

François Devienne est le septième des huit enfants que le bourrelier Pierre Devienne a eu de son second lit.

Il apprend très jeune plusieurs instruments avec son frère aîné, et fait partie d'une maîtrise. Cela lui permettra de jouer par la suite dans différents ensembles parisiens. À l'âge de 10 ans, il compose sa première œuvre, une messe. En 1779, c'est le baron de Bagge, mécène et compositeur, qui s'occupe de son entretien. De 1780 à 1785 il est au service du cardinal de Rohan. Il y joue de la flûte (son maître a été Félix Rault) et du basson. En 1788 il est bassoniste au Théâtre de Monsieur puis en 1793 à l'opéra de Paris. De plus, il compose.

Sergent à l'orchestre de la garde, il apprend la musique aux enfants de ses camarades et écrit pour cela une Méthode de flûte théorique et pratique (1793). Il fonde une « école libre de musique », rebaptisée en 1795 « Institut national de Musique », puis Conservatoire de Paris ; il y enseigne la flûte. Il est membre de la Société Olympique, association musicale de francs-maçons ayant son propre orchestre (qui commanda et exécuta les symphonies parisiennes de Joseph Haydn).

Parmi ses opéras composés durant les années 1790, un lui apporte le succès, les Visitandines, créé au Théâtre Feydeau le 7 août 1792, sur un livret de Louis-Benoît Picard.

Devienne est interné à l'asile de Charenton en 1803 et y meurt le 5 septembre de cette année. On l'a surnommé le « Mozart » français. Si les compositions concertantes de Devienne peuvent être comparées à celles de Franz Anton Hoffmeister (qui en a écrit 25 pour la flûte), leur style brillant et leur sens de la mélodie rappellent en effet plutôt Mozart. Mozart qui, durant son séjour à Paris, a assisté aux Concerts spirituels où Devienne jouait souvent ses compositions.

[...]

Sur ses 5 concertos pour basson, l'un est perdu et un autre pourrait être de Mozart. Il a composé beaucoup de musique de chambre, essentiellement pour la flûte ou le basson (sonates, quatuors) et surtout 14 concertos pour flûte. Comme on le voit dans la courte notice ci-dessus, il a aussi croisé les chemins de Haydn et de Mozart à Paris.

Tous ses concertos sont disponibles, plus ou moins faciles à trouver, ainsi que sa musique de chambre et des symphonies concertantes. Par contre, aucun opéra n'est disponible parmi les 12 qu'il a écrits, même le plus célèbre d'entre eux, "les Visitandines", dont quelques airs ont été enregistrés.

Encore un compositeur très estimable qui mérite d'être mieux connu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: François DEVIENNE (1759-1803)   Ven 26 Sep - 14:03

Merci pour ce compte rendu. Devienne est un musicien très intéressant que je connais mal.

J'ai entendu ses duos pour flûte traversière et alto et ai eu le bonheur de travailler avec un flûtiste jouant du traverso, le duo opus 5 n° 3 en do mineur. C'est une oeuvre remarquable, concise, très structurée qui me fait penser plus à Joseph Haydn qu'à Mozart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
jdperdrix



Messages : 41
Points : 53
Date d'inscription : 29/08/2014

MessageSujet: Re: François DEVIENNE (1759-1803)   Mar 7 Oct - 23:36

Excellente nouvelle !
La marque Tudor vient de republier les excellentes interprétations d'Andras Adorjan. L'intégrale en 4 CD des 14 concertos (+ une symphonie concertante) est disponible pour un prix raisonnable, en disques ou en téléchargement.


Un peu plus de 4 heures de plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: François DEVIENNE (1759-1803)   Jeu 9 Oct - 18:23

J'ai écouté une dizaine de ses concertos pour flûte, et j'avoue que je les aime bien tous, tout en remarquant que j'ai une petite préférence pour les premiers par rapport aux derniers. Merci pour cette info, jdperdrix, une intégrale est toujours intéressante.

Ses symphonies concertantes (au nombre de cinq) sont très belles aussi (je les préfère même aux concertos pour flûte), il n'y a pas d'intégrale à ma connaissance, mais on les trouve toutes séparément.

Autre intégrale : les concertos pour basson (y compris le "Mozart", en si bémol) On les trouve chez l'excellent CPO :



Voici celui qui a été attribué à Mozart, qui était soi-disant l'un des trois qui étaient perdus (en effet, Mozart aurait composé quatre concertos pour basson).



Devienne a aussi composé une symphonie à grand orchestre : la bataille de Jemappes, mais j'ai lu quelque part qu'elle est malheureusement perdue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: François DEVIENNE (1759-1803)   Jeu 9 Oct - 18:53

Merci Joachim et jdperdrix pour ces informations.
J'écoute maintenant le concerto pour basson en si bémol.

Quelle oeuvre ambitieuse! Je plains les pauvres bassonistes de jouer avec tant de brio pendant 20 bonnes minutes une partition très périlleuse avec un instrument particulièrement difficile à manier.
Ce concerto est remarquable et est un excellent témoignage du talent de son créateur!

Je ne comprends pas qu'on ait pu l'attribuer à Mozart:
-son style est profondément différent de celui du Salzbourgeois dans son unique concerto K 191;
-sa date de composition, que je serais curieux de connaître, me semble très postérieure à celle putative (1775) des trois concertos perdus de Mozart.


Dernière édition par Piero1809 le Jeu 9 Oct - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
jdperdrix



Messages : 41
Points : 53
Date d'inscription : 29/08/2014

MessageSujet: Re: François DEVIENNE (1759-1803)   Jeu 9 Oct - 18:55

La musique de ce temps-là, surtout dans le milieu musical parisien fortement influencé par les loges maçonniques, dont était aussi Devienne, voyageait d'un compositeur à un autre. Outre d'innombrables transcriptions, on peut citer les réorchestrations par Mozart du Messie de Haendel ou du 16e concerto pour violon de Viotti. Ce même Viotti dont lo concerto a été transcrit pour flûte par Devienne, qui a également utilisé une symphonie concertante de Tapray à son profit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: François DEVIENNE (1759-1803)   Jeu 9 Oct - 20:48

Joachim a écrit:

Devienne a aussi composé une symphonie à grand orchestre : la bataille de Jemappes, mais j'ai lu quelque part qu'elle est malheureusement perdue.

Rectification :

En fait, ou bien j'al mal compris, ou bien l'auteur que j'avais lu s'est trompé, mais après recherche sur Internet, je vois que cette symphonie existe encore bel et bien.

Elle est en ré majeur et fut créée le 8 avril 1794, commémorant la bataille de Jemappes (s'écrivait Gemmappe à l'époque) près de Mons en Belgique, qui a vu la victoire de l'armée de la République contre les coalisés, le 6 novembre 1792.

Composée pour grand orchestre, avec canons et bruitages, elle se divise en 3 mouvements et comporte en tout 664 mesures :
- Les Préparatifs (169 mesures) avec trompette, Marseillaise, tocsin, discours du général, départ des troupes et de la cavalerie
- Le Combat (325 mesures), attaque, canon, feu, charge, plainte des blessés (largo)
- La Victoire (167 mesures), annonce et cris de victoire, la Carmagnole, Ah ça ira.

En somme, elle ressemble plus ou moins à la Bataille de Vittoria de Beethoven, et d'ailleurs, comme Beethoven, Devienne l'a transcrite pour piano (avec accompagnement de violon et violoncelle ad libitum).

Reste bien sûr à l'écouter, mais c'est une autre paire de manches !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jdperdrix



Messages : 41
Points : 53
Date d'inscription : 29/08/2014

MessageSujet: Re: François DEVIENNE (1759-1803)   Mar 14 Oct - 13:45

jdperdrix a écrit:
Ce même Viotti dont lo concerto a été transcrit pour flûte par Devienne, qui a également utilisé une symphonie concertante de Tapray à son profit.

Je rectifie, à la lueur de la parution de l'intégrale des concertos par Adorjan. Le concerto de Viotti transcrit par Devienne est le n°23. Il apparaît dans le catalogue (et dans l'intégrale) comme opus posthume en sol. Par ailleurs, la symphonie concertante que Devienne a transcrite n'est pas de Tapray, mais de Bréval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: François DEVIENNE (1759-1803)   Aujourd'hui à 8:44

Revenir en haut Aller en bas
 
François DEVIENNE (1759-1803)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un canon français 6 livres 1803-1815 1:32
» Demi-brigade n° 72 - Infanterie de ligne - 21 février 1793 à 1803 - Légende "République Française"
» Doublage des films : québécois vs français
» les voix française des personnages
» Pénétration de la pipe française sur le marché US et sur le Net

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Compositeurs et Musiciens-
Sauter vers: