AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Conradin KREUTZER (1780-1849)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Conradin KREUTZER (1780-1849)   Mar 28 Juil - 12:37

Ne pas confondre avec le français Rodolphe Kreutzer (1766-1831) auquel Beethoven a dédié la Sonate à Kreutzer.

Conradin Kreutzer est un compositeur et chef d'orchestre allemand né le Messkirch le 22 novembre 1780 et mort à Riga le 14 décembre 1849.

Avant de se consacrer définitivement à la musique, aux alentours de 1800, il apprend l'orgue en dilettante au monastère de Zwiefalten, puis étudie le droit à l'université de Fribourg.

Vers 1800, il compose sa première opérette, Die lächerliche Werbung, puis il rencontre Haydn à Vienne en 1804. Principalement compositeur d'opéras et d'opérettes, il remporte des succès à Vienne et à Stuttgart, où il est nommé Kapellmeister de 1812 à 1816, avant de connaître le même promotion à Vienne, au Karnthnerorchester, de 1822 à 1827 et de 1829 à 1832. Dans l'intervalle, il se rend à Paris.

Ses plus grands succès, Das Nachslager von Granada et Der Vaerschwender sont créés à Vienne en 1834. Il redevient Kapellmeister à Vienne de 1835 à 1840, puis à Cologne de 1840 à 1842.

Ses filles Cäcilie et Marie deviennent chanteuses, et il les accompagne dans leurs tournées. C'est en tournée avec Marie à Riga qu'il y meurt d'une congestion cérébrale (AVC). Sa tombe se trouve dans la banlieue de Moscou, à l'église Saint-François.

Outre une cinquantaine d'opéras et de Singspiel (dont trois créés à Paris sur des livrets français), il a composé des oratorios, des messes et cantates, trois concertos pour piano (op 42, 50 et 65) et beaucoup de musique de chambre et d'oeuvres pour piano.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Conradin KREUTZER (1780-1849)   Mar 28 Juil - 13:01

C'est surtout par sa musique de chambre qu'on commence à connaître Conradin Kreutzer. C'est une musique de qualité, comme en témoignent :

son septuor en mi bémol majeur op 62. Un style proche du Septuor de Beethoven




ou cet extrait de son trio op 43




Dommage, on ne trouve rien d'autre sur youtube ; ce que j'ai écouté d'autre en musique de chambre vaut vraiment l'écoute, de même que son opéra Nachtlager in Granada :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2555
Points : 2721
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Conradin KREUTZER (1780-1849)   Mar 28 Juil - 14:44

Merci beaucoup Joachim.
Le grand public ne connaît que quelques têtes d'affiches mais ne daigne pas côtoyer l'immense plèbe des petits maîtres que tu nous fais découvrir et parmi lesquels on trouve quelques pépites.

Conradin Kreutzer en fait partie car sa musique est très agréable. Contemporain de Beethoven, il soutient aisément la comparaison avec son illustre ainé, du moins si on compare comme tu l'as fait leurs septuors respectifs, tous les deux dans la tonalité douce et énergique de mi bémol majeur.

Pourquoi Beethoven est-il considéré comme un "génie" et pas les milliers d'autres musiciens de son époque. La Renommée est-elle due à la légende: le musicien maudit, le génie incompris, un destin particulièrement tourmenté ou romantique? Y aurait-il des éléments objectifs permettant de l'expliquer?

Je crois fermement à l'existence de ces éléments objectifs qui permettent de reconnaître la suprématie de certains. Les identifier, les analyser, les comprendre est la tâche des musicologues ou historiens de la musique. C'est ce que nous tentons de faire à propos de Giuseppe Haydn, avec nos modestes moyens et connaissances (je parle pour moi).

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conradin KREUTZER (1780-1849)   Aujourd'hui à 8:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Conradin KREUTZER (1780-1849)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poste ferroviaire (1849-1870).
» [Tolstoï, Léon] Le bonheur conjugal, La sonate à Kreutzer, Le diable
» 1st régiment de new-york 1780
» tarif 1849
» Tarifs postaux français de 1849 à maintenant (ouvrage en anglais)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Compositeurs et Musiciens-
Sauter vers: