AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quelques surnoms de symphonies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cd-man



Messages : 55
Points : 11
Date d'inscription : 24/05/2008
Localisation : Vosges

MessageSujet: Quelques surnoms de symphonies   Ven 13 Juin - 19:07

Certaines symphonies bien connues de Haydn portent des titres et derrière chacun d’eux se cache une histoire ou une explication. Bon... je parle à des spécialistes qui savent déjà tout ça... mais les autres.. eux... ils y trouveront peut-être de l'intérêt. Je commence:

:siffle: La Symphonie Funèbre n° 44 (1770-71) doit son surnom à une anecdote selon laquelle Haydn aurait souhaité que son magnifique mouvement lent soit joué... lors de ses funérailles. C’est un des plus beaux spécimens du Sturm und Drang (Orage et Passion), ce style pré-romantique typiquement allemand que Haydn, Mozart... et quelques autres, introduisent en musique.

:siffle: La Symphonie des adieux, n° 45 (1772) se veut en fait une protestation assez subtile. En 1772, le prince Nicolas interdit... rien que ça (!)... à ses musiciens, à l’exception de Haydn et de quelques autres (ouf !), d’amener leur femme et leurs enfants à Esterháza. On peut être riche, aimer la splendeur... et se montrer fort pingre ! Il ne se rend pas compte que les musiciens se sentiront seuls... ainsi séparés des leurs. Bonjour l'égoïsme ! Quand vient l’automne, les musiciens sont au désespoir de constater... que le prince ne manifeste aucun désir de retourner à Eisenstadt. Malheureux, les musiciens demandent l’aide de leur chef d’orchestre. Haydn décide de transmettre le message par la voie d’une symphonie. Au cours du dernier mouvement, chacun des musiciens joue un petit solo... puis s’arrête complètement de jouer... souffle une chandelle et... quitte la scène, son instrument sous le bras ! Bien fait pour le prince ! À la fin, il ne reste plus sur scène que le chef d’orchestre... et deux violonistes. Le prince, pas bête, reçoit bien le message et dès le lendemain, il donne l’ordre de quitter Esterháza...

:siffle: La Symphonie Surprise , n° 94, (1791) doit son nom à une tradition musicale populaire. Dans le deuxième mouvement, Haydn énonce au départ un thème familier rappelant une chanson enfantine autrichienne qui s’achève sur une note très douce. Mais l'intérêt principal n'est pas là... qu'on en juge ! L’orchestre reprend ensuite le thème et alors que les auditeurs s’attendent à un moment pianissimo ou doux. Erreur ! Haydn les surprend... par un bruyant fortissimo produit par l’orchestre au complet! C’est une plaisanterie musicale imaginée par Haydn ! Le compositeur voulait, par ce gag musical... réveiller un auditoire endormi. Haydn avait dit «Alors les dames vont toutes crier !» Si lors du concert un certain nombre de spectateurs avaient eu effectivement tendance à sommeiller, ils en ont eu pour leur argent... et Haydn a été fort satisfait !

:siffle: La Symphonie Miracle n° 96, (1791) doit son titre à une autre anecdote fort curieuse. Haydn la compose et la présente au cours de son premier séjour à Londres. À la fin de la première représentation, le public enthousiaste se précipite vers la scène où se tient Haydn. C’est alors... qu’un énorme lustre s’écrase dans le fond de la salle de concert ! Personne n’est blessé, ouf, puisque tous les spectateurs s’étaient précipités à l’avant pour applaudir Haydn. Merci Monsieur le Maître de Musique ! Tous sont convaincus qu’un miracle s’est produit.

:333:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPS1827



Messages : 213
Points : 81
Date d'inscription : 01/06/2008
Localisation : Bourg la Reine

MessageSujet: Re: Quelques surnoms de symphonies   Sam 14 Juin - 0:47

Très agréable à lire sans avoir à chercher partout les raisons de ces appellations. J'espère que vous allez continuer cette intéressante revue des "symphonies à nom".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoît



Messages : 189
Points : 132
Date d'inscription : 21/08/2007
Age : 52
Localisation : Sées--Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Quelques surnoms de symphonies   Sam 14 Juin - 10:18

A noter que l' anecdote du " Miracle " concerne en fait la première audition de la 102ème :siffle:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Quelques surnoms de symphonies   Sam 14 Juin - 22:42

Pour le moment la 93ème symphonie en ré majeur crée à Londres en 1792 n'a pas de surnom.

Dans son largo cantabile, il y a vers la mesure 72 à 80 un passage pianissimo, brutalement interrompu par le do le plus grave du basson joué fortissimo: "irruption plébéienne digne de Mahler" selon Marc Vignal.

Marc Vignal relate à ce propos que le musicologue Tovey inventa pour qualifier ce passage la locution:"Great Bassoon Joke" = grosse blague du basson.



Dernière édition par Piero1809 le Sam 30 Aoû - 23:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Haydn
Administrateur


Messages : 137
Points : 41
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Quelques surnoms de symphonies   Dim 15 Juin - 14:36

Giuseppe1732 a écrit:
Pour le moment la 93ème symphonie en ré majeur crée à Londres en 1792 n'a pas de surnom.

Dans son largo cantabile, il y a vers la mesure 72 à 80 un passage pianissimo, brutalement interrompu par le do le plus grave du basson joué fortissimo: "irruption plébéienne digne de Mahler" selon Marc Vignal.

Marc Vignal relate à ce propos que le musicologue Tovey inventa pour qualifier ce passage la locution:"Great Bassoon Joke" = grosse blague du basson.

giuseppe

Oui, et j'ai remarqué que cette note n'est jamais vraiment jouée fortissimo dans les interprétations que j'ai entendu ... (d'ailleurs j'ai écouté la symphonie il y a à peine deux heures ...)
Pour moi, fortissimo du basson, c'est "VOOOOHHHHHH !!".
Même les violons qui reprennent juste après cette note avant de conclure le mouvement jouent plus fort que cette note du basson n'est jouée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haydn.aforumfree.com
cd-man



Messages : 55
Points : 11
Date d'inscription : 24/05/2008
Localisation : Vosges

MessageSujet: Symphonie n° 60 «Le distrait»   Lun 23 Juin - 14:40

:siffle: La symphonie n° 60 en ut majeur Hob 1:60 « Il Distratto » a été rédigée en 1774. Haydn y met plein d'esprit et d'humour... Avant de devenir une symphonie, le projet de base avait pour but de composer... une musique de scène pour une comédie populaire... française, «Le Distrait», de François Regnard, un auteur comique français de la deuxième moitié du XVIIe siècle.

«Elle met en scène le Ménalque de La Bruyère. Le Distrait, comme Ménalque, oublie qu’il est marié au moment même où il vient d’obtenir la main de celle qu’il aime. On a dit que ce n’est pas là un caractère, une habitude morale, mais un défaut d’esprit, un vice d’organisation peu propre à être porté au théâtre, parce qu’il ne paraît pas susceptible de développements. Mais la pièce se sauve par les traits plaisants et les incidents comiques.» (Wikipédia dixit !)

Destinée à un orchestre composé de deux hautbois, deux cors, deux violons, alto, violoncelle, basse et éventuellement deux trompettes, elle se compose de... six (!) mouvements : Adagio ? - Allegro di molto, Andante, Menuetto avec Trio, Presto, Adagio (di lamentatione)? - Allegro et Finale? - Prestissimo... Le premier mouvement était l'ouverture de la pièce de Regnard... et les autres se jouaient entre chaque acte... d'où le nombre inhabituel de six mouvements. Ceux-ci évoquent les péripéties de l'histoire et les portraits des personnages... On se rappelle surtout du « faux départ » de l'Orchestre dans le dernier mouvement... qui a toujours beaucoup de succès dans les concerts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Quelques surnoms de symphonies   Mer 25 Juin - 15:35

La première symphonie (H I/1 en ré majeur) est quelquefois surnommée "Lukavec", mais je n'ai pas trouvé pour quelle raison. Lukavec, c'est un personnage, une région, une commune ? ça sonne hongrois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cd-man



Messages : 55
Points : 11
Date d'inscription : 24/05/2008
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Quelques surnoms de symphonies   Mer 27 Aoû - 22:25

Joachim a écrit:
La première symphonie (H I/1 en ré majeur) est quelquefois surnommée "Lukavec", mais je n'ai pas trouvé pour quelle raison. Lukavec, c'est un personnage, une région, une commune ? ça sonne hongrois...

Bonsoir Joachim,

J'ai pris ta question comme un petit jeu, un petit défi... et je me suis lancé à la recherche ! Voici ce que j'ai trouvé:

En 1759, Haydn est engagé chez le comte Morzin, qui fait de lui son directeur de la musique. Il a passé au moins un été dans la résidence de campagne à ... Lukavec ! Ça s'appelle aujourd'hui Dolní Lukavice. Cette localité se situe au nord de Prague.

Voici une image du château:



Pas mal, non ? :laclasse:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Quelques surnoms de symphonies   Ven 12 Sep - 19:36

Merci CD man ! je ne pouvais pas avoir de meilleure réponse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Quelques surnoms de symphonies   Ven 30 Jan - 18:00

Symphonie n° 26 Les Lamentations (se réfère à la Semaine Sainte, dans l'adagio se trouve la mélodie d'église: Incipit Lamentatio Jeremiae Prophetae)(1772).
Symphonie n° 30 Alleluia (alleluia grégorien pour le temps de Pâques) (1765).
Symphonie n° 31 Appel du cor (le cor de postillon se fait entendre dans le premier mouvement) (1765)
Symphonie n° 43 Mercure (surnom d'origine inconnue) (1772)..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Chipstouille



Messages : 17
Points : 19
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 36
Localisation : Chateaugiron (35)

MessageSujet: Re: Quelques surnoms de symphonies   Mer 2 Oct - 0:38

J'ai noté que quelques surnoms de symphonies ne sont pas systématiquements cités.
Par exemple, pour la symphonie n°39, on peut voir le surnom de "la mer troublée" sur wikipedia, et que je ne retrouve nul par ailleur, ni dans les interprétations que j'en connais (Pinnock, Solomons), et encore moi dans la biographie de Marc Vignal.

Quelqu'un aurait une explication?
(si vous connaissez l'origine du surnom en plus, c'est encore mieux! Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Quelques surnoms de symphonies   Mer 2 Oct - 11:48

Désolé, Chipstouille, je n'ai pas de réponse à ta question, et c'est bien la première fois que je vois ce surnom.

Au passage, j'en ai encore trouvé quelques uns :

22 : Le Philosophe
27 : Bruckenthal
38 : l'Echo
47 : La Palindrome
48 :Maria Theresa
49 : La Passion
53 : L'Impériale
55 : Le Maître d'école
58 : Menuet boîteux
63 : La Roxolane
64 : Tempora motentur
69 : Laudon
73 : La Chasse


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chipstouille



Messages : 17
Points : 19
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 36
Localisation : Chateaugiron (35)

MessageSujet: Re: Quelques surnoms de symphonies   Mer 2 Oct - 22:05

Si le but est d'établir une liste exhaustive, il en manque encore pas mal qui n'ont pas été citées dans ce sujet (mais je suppose que je ne vais rien vous apprendre).
6/7/8: le matin / le midi / le soir ou trilogie de la journée.
59 : le feu ou l'incendie
82 : L'Ours
83 : La poule
85 : Reine de France
92 : Oxford
100 : Militaire
101 : L'horloge
103 : Roulement de timballe
104 : Londres / Salomon

Il me semble que la n°29 avait un surnom également, dont le nom m'échappe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoît



Messages : 189
Points : 132
Date d'inscription : 21/08/2007
Age : 52
Localisation : Sées--Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Quelques surnoms de symphonies   Dim 6 Oct - 10:27

Aprè 8 semaines sans ordinateur, je reviens pour répondre à Chipstouille :


- dans l' excellent livre ( rare mais précieux ) de Luigi Della Croce sur les 107 symphonies de Haydn (édition Dereume) , ce titre de la 39 ème symphonie est noté et il dit : "le titre, qui apparaît sur une seule copie manuscrite de 1779 et qui n' a été repris par aucun éditeur, paraît plus justifié que d' autres titres arbitraires attribués à certaines symphonies de Haydn et qui sont devenus d' usage courant .L' agitation orchestrale ...etc "

- c' est la symphonie 26 et non la 29 qui a un surnom " Lamentations ou Noël "

Sujet à déplacer dans les symphonies, n' est-ce pas Piero ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Quelques surnoms de symphonies   Dim 6 Oct - 19:00

Benoît a écrit:

Sujet à déplacer dans les symphonies, n' est-ce pas Piero ?
Tout à fait d'accord, je vais m'en occuper.
Je pense que cd-man qui a initié ce sujet important ne m'en voudra pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Chipstouille



Messages : 17
Points : 19
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 36
Localisation : Chateaugiron (35)

MessageSujet: Re: Quelques surnoms de symphonies   Jeu 10 Oct - 22:12

Bonjour Benoît, un grand merci pour cette explication sur la symphonie n°39. Je suis assez d'accord, le surnom est assez justifié. Je trouve étonant que Marc Vignal n'en fasse pas mention... Pas dans la partie concernant les oeuvres en tous cas, je n'ai pas la prétention d'avoir lu la biographie en entier Smile

J'avais vu que Piero avait déjà cité la n°26, dont je ne connaissais pas le second surnom "Noël". C'est peut-être la n°27 Brukenthal avec laquelle je confonds et dont le surnom ne me parait pas très répandu non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2553
Points : 2719
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Quelques surnoms de symphonies   Ven 18 Oct - 8:38

Merci à toutes et tous pour vos recherches sur les surnoms de symphonies.
Ce serait formidable si l'un(e) d'entre vous pouvait rassembler toutes les données et mettre ainsi à jour une liste des surnoms de symphonies.

Il serait souhaitable que celle ou celui qui serait d'accord pour effectuer cette tâche très intéressante, le signale dans ce sujet afin que le travail ne soit pas fait en double ou en triple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques surnoms de symphonies   Aujourd'hui à 22:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques surnoms de symphonies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques photos prises hier soir...
» Quelques expressions ch'ti
» [SOFT] HOUR FACE : Découvrez à quoi vous allez ressembler dans quelques années [Payant]
» Quelques courses.
» Quelques photos de Noël pour vous remonter le moral !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Les Symphonies-
Sauter vers: