AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Symphonie n°13 en ré majeur (P 37, MH 132) Très bel Andante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Euclide-Orphée

avatar

Messages : 70
Points : 104
Date d'inscription : 08/08/2017
Localisation : Genève

MessageSujet: Symphonie n°13 en ré majeur (P 37, MH 132) Très bel Andante   Lun 18 Sep - 10:55

Depuis quelque temps l'intégralité (ou presque ? je vais rester prudent) des symphonies de Michael Haydn sont disponibles. Il est possible des les écouter sur Youtube.
Cela permet de découvrir un compositeur méconnu, négligé, souvent considéré comme limité à la musique religieuse (qui lui valait, il faut le dire, une immense réputation).
Le commentaire ne sera pas très détaillé mais petit à petit on pourrait peut être avoir une page pour chaque symphonie de Michael ? Il y en a 41 si je ne me trompe pas, dans le lot un certain nombre sont très intéressantes.

Cette symphonie en ré majeur est, semble-t-il, datée de 1768, et fut autrefois attribuée à son frère Joseph.
Michael Haydn conserve une tradition d'écriture baroque en doublant le menuet (Menuet I & II) ce qui n'est pas spécialement étonnant compte tenu de la précocité de la symphonie.
Ce qui surprend plus c'est sa durée : presque 30 minutes, sachant que l'Andante est en particulier très développé (environ 13 minutes, soit la longueur de certaines symphonies de l'époque).

C'est surtout cet Andante en sol majeur qui m'a interpellé (le reste de la symphonie ne démérite par pour autant).
De type concertant, avec quelques dissonances accentuées ça et là à l'entrée des solistes, très épurée, construit sur une suite obstinée d'accords, permettant une visualisation sobre du rôle et du potentiel lyrique de chaque instrument (avec des configurations qui évoluent), ponctuée d'une très belle envolée orchestrale (tutti) qui revient sans arrêt pour organiser et séparer le discours des solistes, c'est une oeuvre touchante qui pourrait, à s'y méprendre, avoir été composée par Joseph.

Le premier mouvement Allegro et le Finale, Allegro molto assai, sont des oeuvres énergiques et plaisantes, peut être un brin saccadées cela dit. Ce sont des oeuvres qui rappellent, ou du moins annoncent, certaines sérénades de Mozart.
L'écoute de la musique de Michael Haydn en complément de celle du jeune Mozart permet de comprendre le style Salzbourgeois, globalement assez percussif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim

avatar

Messages : 554
Points : 666
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 71
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Symphonie n°13 en ré majeur (P 37, MH 132) Très bel Andante   Mar 19 Sep - 18:42

En effet,,c'est une symphonie magnifique, du début à la fin. Composée un peu avant 1770, elle est constituée de quatre mouvements d'une des grandes Sérénades orchestrales, en ré majeur, dont Michael Haydn, comme Mozart nous en léguées de très belles. D'ailleurs, le début fait penser à la sérénade Haffner... Avec près de 30 minutes, je pense que c'est la plus longue des symphonies de Michael.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Symphonie n°13 en ré majeur (P 37, MH 132) Très bel Andante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [GdC] Seigneur anti dragon, démons majeur, Stegadon ..
» Médaille St-Jacques-le-Majeur (de Compostelle) XIXe.
» castlevania symphonie of the night
» Eddings Leigh et David - Le démon majeur de Karanda - Chant 3 de la Mallorée
» La Symphonie des Siècles - Elizabeth Haydon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Michael Haydn-
Sauter vers: