AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Anton Cajetan ADLGASSER (1729-1777)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joachim

avatar

Messages : 551
Points : 663
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 71
Localisation : Nord

MessageSujet: Anton Cajetan ADLGASSER (1729-1777)   Ven 22 Sep - 11:11

Anton Cajetan Adlgasser (parfois écrit Anton Cajetan Adelgasser), né le 1er octobre 1729 à Inzell - Niederachen en Bavière, décédé le 21 décembre 1777 à Salzbourg, était un compositeur et organiste allemand, qui a effectué sa carrière à la cathédrale et à la Cour de Salzbourg.

Adlgasser était le fils aîné du professeur, organiste et sacristain Ulrich Adlgasser et de son épouse Maria Lederer. Après avoir commencé son éducation scolaire avec son père, Adlgasser est entré dans la troisième classe (dite Grammatistae) de l'école latine rattachée à l'Université de Salzbourg en décembre 1744, âgé de15 ans. En même temps, lui et son frère Joseph Adlgasser (1732-1762), plus tard organiste des pénitents de Laufen, ont été admis dans la maison épiscopale. Le compositeur de la Cour, Johann Ernst Eberlin lui a donné des leçons. A partir de 1746, Adlgasser a joué au total sept instruments de l'Université bénédictine de Salzbourg, pour laquelle Eberlin a écrit la musique. Le 19 juin 1748 Adlgasser a dirigé une pièce (perdue aujourd'hui) avec les élèves de l'école latine. Le 4 juillet 1748, Adlgasser reçut une robe de décimation et une main-argent pour son diplôme de l'école latine, par décret du Magistère. En juin de l'année suivante, Adlgasser a été nommé organiste de la cathédrale. De 1749 date sa première composition existante, la cantate Der Mensch, die Schwachheit und die Gnade.

En juin 1750, il a remplacé Eberlin en tant qu'organiste de la cathédrale, et le 11 décembre 1750, il est organiste de la Cour du prince évêque Sigismund III von Schrattenbach ; Il s'était engagé pour la composition d'oeuvres pour la cathédrale et pour la Cour.

En 1760, Adlgasser devint professeur de piano au Kapellhaus et organiste de l'église de la Trinité (Dreifaltigkeitskirche).

À la demande (et par le financement) de son employeur le prince-évêque, Adlgasser est parti en Italie à la fin du mois de janvier 1764 pour un voyage d'étude d'un an. Il était accompagné de sa future femme, Maria Anna Fesemayr, qui devait étudier le chant en Italie. Le voyage a traversé Venise , Padoue, Trente, Mantoue, Vérone, Milan, Bologne et Rome. En février 1765, le retour à Salzbourg fut conclu. L'un des résultats de ce voyage est dans le seul opéra d'Adlgasser, La Ninetti, auquel Pietro Metastasio écrit le livret, et le 6 avril 1766, sa première est effectuée au Residenz à Salzbourg.

En 1767, il collabore avec Mozart et Michael Haydn sur l'oratorio Die Schuldigkeit des ersten Gebotes.

Adlgasser a reçu un prix en 1770 avec une place intégrée de la Cour. Ce privilège a été remplacé en 1772 par le paiement annuel de 100 fl. Après la mort en 1772 du Prince-Evêque, il a pu être accepté par son successeur le prince-archevêque Hieronymus von Colloredo.

Le dimanche 21 décembre 1777, Adlgasser a subit un accident vasculaire cérébral sur son orgue lors du service des Vêpres. Il mourut le même soir à l'âge de 48 ans. Deux jours plus tard, il a été enterré dans la tombe familiale.

En 1779, Wolfgang Amadeus Mozart devint son successeur en tant qu'organiste de cour pendant deux ans.


Oeuvres

Opéra

La Ninetti, créée le 7 avril 1766, Salzburg, Residenz, Hoftheater


Musique pour drames scolaires, oratorios et cantates

Der Mensch, die Schwachheit, und die Gnade ( Die von wirkender Gnade in der Liebe Gottes gestärkte menschliche Schwachheit ), Kantate, 1750, Salzburg, Stift Nonnberg
Christus am Ölberg , Oratorium, Karwoche 1755, Salzburg
Die wirkende Gnade Gottes ( David in der Buße ), Geistliches Singspiel, April 1756, Salzburg
Esther (?), Geistliches Singspiel(?), ca. 1760, Salzburg
Via viri in adolescentia ( Dorotheus martyr ), Schuldrama (Visitation), 22. Juni 1762, Salzburg, Universitätstheater
Israel et Albertus, Schuldrama (Finalkomödie), 31. August 1762, Salzburg, Universitätstheater
Ochus regnans ( Paternae poena indulgentiae ), Schuldrama (Visitation), Juni 1763, Salzburg, Universitätstheater
Bela Hungariae princeps , Schuldrama (Finalkomödie), 30. August 1763, Salzburg, Universitätstheater
Abraham und Isaak , Geistliches Singspiel, ca. 1765, Stift Lambach
Anysis Aegypti rex , Schuldrama (Finalkomödie), 30. August 1765, Salzburg, Universitätstheater
Chalcis expugnata , Schuldrama (Finalkomödie) mit dem Singspiel Iphigenia mactata , 29. August 1766, Salzburg, Universitätstheater
Die Schuldigkeit des ersten Gebotes , 3. Teil, Geistliches Singspiel, 26. März(?) 1767, Salzburg, feb. Residenz, Rittersaal
Hannibal Capuanae urbis hospes , Schuldrama (Finalkomödie), 28. August 1767, Salzburg, Universitätstheater
Freund in der Not , Geistliches Singspiel, 21. Jänner 1768, Schärding
Der Kampf der Buße und Bekehrung , 1. Teil, Geistliches Singspiel, 2. April 1768, Salzburg, Residenz
Philemonis cum Baucide felicitas , 10. April 1768, Salzburg, Universität, Sacellum
Clementia Theodosii , Schuldrama (Finalkomödie), 30. August 1768, Salzburg, Universitätstheater
Kaiser Constantin I. , 1. Teil, Geistliches Singspiel, 28. Februar 1768, Salzburg, Residenz, Weißer Saal (Marcus Sitticus-Saal)
Synorix et Camma , Schuldrama (Finalkomödie), 1. September 1769, Salzburg, Universitätstheater
Drei Beispiele wahrhafter Buße , 1. Teil ( Die gereinigte Magdalena ), Geistliches Singspiel, 3. April 1770, Salzburg, Residenz
Die menschliche Wanderschaft , 1. Teil ( Der laue Christ ), Geistliches Singspiel, März 1771, Salzburg, Residenz
Pietas in Deum , Schuldrama (Visitation), 8. Juli 1772, Salzburg, Universitätstheater
Pietas in hospitem , Schuldrama (Finalkomödie) mit dem Singspiel Die reichlich vergoltene Bewirtung , 2. September 1772, Salzburg, Universitätstheater
Oratorium de Passione Domini Nostri Jesu Christi , Karfreitag, 1773(?), Berchtesgaden


Musique religieuse

8 Messes et 3 Requiems
6 Tantum ergo
11 chants à Marie et 4 Litanies
1 Vesper
25 Offertoires (motets)
20 Antiphones mariales
45 chansons spirituelles allemandes


Musique instrumentale

10 symphonies
4 concertos pour piano
2 sonates pour piano, 5 pièces pour piano
4 œuvres d'orgue
103 versets d'orgue


Ecrits

Partitur Fundament von berühmten Auctoren, H. Cajetan Adelgasser und H. Michael Haydn
9 Briefe an Leopold Mozart, 1762–1771 (verloren)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim

avatar

Messages : 551
Points : 663
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 71
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Anton Cajetan ADLGASSER (1729-1777)   Ven 22 Sep - 11:21

Il existe très peu de CD sur Adlgasser. On trouve quand même son Requiem joint à celui de Michael Haydn :



Avant d'écouter ce CD, je m'étais dit que ce Requiem en ut majeur de Adlgasser ne ferait pas le poids, sur le même enregistrement, que ce chef d'oeuvre de Michael Haydn, son Requiem en ut mineur.

Eh bien, Adlgasser se défend bien, et même très bien, d'abord parce que son Requiem n'est pas mal, (d'ailleurs assez éclatant pour un Requiem), et ensuite parce que je trouve que l'interprétation de celui de Michael Haydn n'est pas extraordinaire.

On ne trouve pas ce Requiem sur youtube, alors pour se faire une idée d'Adlgasser, voici sa symphonie en mi bémol majeur


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur
avatar

Messages : 2717
Points : 2903
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Anton Cajetan ADLGASSER (1729-1777)   Lun 2 Oct - 8:41

Merci Joachim pour cette présentation.

A l'écoute de cette sinfonia en mi bémol, on peut dire que Adlgasser mérite d'être mieux connu.
Ce contemporain de Joseph Haydn et aussi de Michael Haydn écrit une musique qui, à mon avis, ressemble plus au second qu'au premier nommé ce qui est normal vu que Adlgasser a vécu à Salzbourg.

Avec son dynamisme et sa fougue, cette sinfonia me rappelle la symphonie n° 26 dans la même tonalité K 184 de Mozart (1773) qui comme l'oeuvre présente, a une coupe d'ouverture d'opéra. Elle ne l'égale pas toutefois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anton Cajetan ADLGASSER (1729-1777)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anton Cajetan ADLGASSER (1729-1777)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA STEPPE de Anton Tchekhov
» Anton Deja de la flandres
» Expo photos : Anton Corbijn - Inwards and Onwards
» Anton Tchékhov - (1860 - 1904)
» Anton Pavlovitch Tchékhov

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Compositeurs et Interprètes-
Sauter vers: