AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La représentation du chaos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Euclide-Orphée

avatar

Messages : 70
Points : 104
Date d'inscription : 08/08/2017
Localisation : Genève

MessageSujet: La représentation du chaos   Ven 6 Oct - 0:19

Je trouve intéressant de comparer les époques et les compositeurs, et compte tenu du fait que l'une des plus remarquables, sinon la plus remarquable, des pages de Joseph Haydn est l'ouverture de Die Schöpfung décrivant le chaos antérieure à la Création il m'a semblé amusant de créer un topic qui permettrait d'inscrire cela dans une histoire musicale plus longue, plus large, qui ne commence pas avec Haydn et qui ne se termine pas avec lui.
De surcroît la musique descriptive, comme le dit si bien Haydn lui-même, a quelque chose d'un peu français sur les bords, de quoi enrichir là encore un autre sujet plus large sur la musique française déjà évoquée ça et là (notamment à travers Rameau, que je tâcherais de développer sur son propre topic).

Pour commencer 2 pièces me sont venues à l'esprit pour filer l'histoire de l'ouverture de Haydn, bien qu'il n'ait pas connu ces oeuvres. De brillants esprits ce sont attelés à mettre le chaos en musique et cela peut être intéressant à considérer sur un forum dédié à Haydn.

Tout d'abord Jean Féry Rebel (qui méritera son propre sujet), dans une sinfonia en prologue de son ballet Les Élémen(t)s (que j'encourage à écouter en entier) intitulée le Chaos.
Une oeuvre d'une audace invraisemblable et qui est, il faut le dire, assez bouleversante. La date, 1737, a de quoi laisser pantois. L'approche musicale est totalement nouvelle, bien loin d'une vision contrapuntique c'est là une composition purement harmonique, loin d'une vision mélodique c'est là une composition qui ne se base que sur les effets (comme bien des musiques contemporaines). C'est quelque chose qui anticipe totalement Rameau(et bien au-delà), s'approche de la façon dont Haydn a décrit le chaos par ailleurs et démontre que Rebel est un compositeur sévèrement sous-estimé et injustement ignoré (malgré une dose assez évidente d'innovations et d'audace).
Le Chaos, J-F Rebel:
 


Ensuite une ouverture de Rameau, celle de Zaïs, bien connue, qui décrit là encore la création, mais selon une approche plus théâtrale, plus guerrière, n'ayant pas du tout la gravité et l'expressivité des oeuvres de Rebel et Haydn (le but est tout autre).
Citons : « L’Ouverture peint le débrouillement du Chaos et le choc des Eléments lorsqu’ils se sont séparés »
L'oeuvre est très atypique avec des expériences orchestrales, des phrasés improbables, des faux accents ... une expérience harmonique et orchestrale, une quête d'effets qui semble d'un côté s'inscrire dans la tradition de l'opéra français (en quête de descriptions et on retrouve une esthétique assez "tempête") et en même temps sortir de l'approche structurelle baroque dans le sens où c'était une époque où la composition n'était pas systématiquement fondée sur une construction purement et premièrement harmonique. La filiation Rebel-Rameau paraît assez évidente par ailleurs, non pas que les oeuvres se ressemblent, mais plutôt le processus de composition qui les sépare, me semble-t-il, de bien des contemporains (par exemple il paraît difficile de lier la façon de composer d'un Rameau à celle d'un Bach).
Zaïs, J-P Rameau:
 


Tout le monde la connaît bien mais pour parfaire ce premier message la version de Haydn, puisqu'elle est l'instigatrice de cette réflexion.
Die Schoöpfung, J.Haydn:
 


En espérant que d'autres enrichissent ce panorama qui peut sans problème filer jusqu'à nos jours.
À bon entendeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim

avatar

Messages : 554
Points : 666
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 71
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: La représentation du chaos   Mar 7 Nov - 13:54

Euclide-Orphée a écrit:
En espérant que d'autres enrichissent ce panorama qui peut sans problème filer jusqu'à nos jours.
À bon entendeur.

Merci pour cette intéressante étude sur le chaos dans la musique. J'ai beau chercher, je ne vois pas pour le moment d'autres exemples autres que les trois compositeurs que tu as cités, pourtant je suis sûr d'en avoir écouté d'autres, il faut que je réfléchisse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur
avatar

Messages : 2740
Points : 2928
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La représentation du chaos   Jeu 9 Nov - 15:22

Merci Euclide-Orphée. Je suis dans le même cas que Joachim.

Toutefois une oeuvre s'impose à moi la 3ème symphonie de Gustav Mahler: symphonie Monde. Tous les commentateurs (et Mahler lui-même) s'accordent à voir dans le premier mouvement une évocation du chaos originel. Ce mouvement est absolument impressionnant! L'ascension vers des états de plus en plus élevés va culminer dans le 6ème et dernier mouvement appelé Ce que me disent les anges.

De façon plus diffuse le chaos apparait aussi dans le Sacre du Printemps qui présente des analogies avec la symphonie de son ainé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Euclide-Orphée

avatar

Messages : 70
Points : 104
Date d'inscription : 08/08/2017
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: La représentation du chaos   Sam 11 Nov - 18:08

Très bonne idée d'évoquer Mahler, un compositeur de l'école autrichienne dont, certainement, un lien avec Haydn peut être au moins établi à minima.
La 3ème symphonie évoque tout de long diverses créations et le premier mouvement est en effet assez tumultueux.
Pour s'en faire une idée plus précise je poste directement une interprétation de la symphonie en question qui me semble avoir sa place ici :

Mahler - Symphony N°3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur
avatar

Messages : 2740
Points : 2928
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La représentation du chaos   Dim 12 Nov - 0:50

Je viens d'écouter et de visionner l'interprétation de Bernstein avec le Wienerphilarmoniker que Euclide-Orphée a posté. Merci beaucoup!
Fantastique!
Quelle émotion! J'avais déjà la version Kubelik que j'aime beaucoup mais ici c'est un cran au dessus.
Christa Ludwig! Quelle chanteuse! Un timbre de voix exceptionnel et un sens des nuances.
Tous les instrumentistes sont top et le chef aussi.

Quand tu auras le temps Euclide-Orphée, pourras-tu poster à nouveau cette symphonie dans la rubrique Gustave Mahler?
On la garde évidemment dans ce fil où elle est tout à fait à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Euclide-Orphée

avatar

Messages : 70
Points : 104
Date d'inscription : 08/08/2017
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: La représentation du chaos   Lun 13 Nov - 0:01

Bernstein ne me déçoit jamais à titre personnel !
Quelque soit l'époque et le compositeur ses interprétations sont toujours parmi mes favorites, de surcroît lorsqu'il collabore avec l'orchestre philharmonique de Vienne.
Notamment pour Haydn à vrai dire je trouve que lorsqu'on considère les interprétations sur instruments modernes les versions de Bernstein sortent du lot.
A y penser je crois qu'à ce jour je n'ai trop parlé de mes préférences en matière d'interprétation pour les symphonies et messes d'Haydn, il faudra remédier à ça.

Dans tous les cas Bernstein / Mahler c'est un duo qui fonctionne à tous les coups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La représentation du chaos   

Revenir en haut Aller en bas
 
La représentation du chaos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Représentation du 28 novembre
» Dernière représentation au PDS
» la nouvelle représentation parlementaire....
» Le problème de la représentation (Philo)
» représentation de boulanger / pain / four / vendeurs de pains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Compositeurs et Interprètes-
Sauter vers: