Joseph Haydn

(1732-1809)
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Partagez | 
 

 Vítězslav Novák (1870-1949)

Aller en bas 
AuteurMessage
Euclide-Orphée

avatar

Messages : 116
Points : 184
Date d'inscription : 08/08/2017
Localisation : Genève

MessageSujet: Vítězslav Novák (1870-1949)   Jeu 30 Nov - 14:43

Le bibliothèque du conservatoire se débarrassant de temps en temps de partitions qu'il est dès lors possible de récupérer gratuitement je suis tombé hier par hasard sur une sonate pour piano, intitulée Sonata Eroica, de V. Novák, compositeur que je ne connaissais pas (assurément ce n'est pas ma période de prédilection !).

Sa page wikipédia en français nous apprend bien peu de choses sur lui :

Vítězslav Novák, né à Kamenice nad Lipou, le 5 décembre 1870 et mort à Skuteč le 18 juillet 1949, est un compositeur post-romantique tchèque, élève de Antonín Dvořák au conservatoire de Prague. Il y étudie le piano qu'il n'apprécie guère et la composition.

Son œuvre la plus célèbre est la grande cantate profane « La Tempête », qui décrit une aventure maritime mais qui n'a pas de lien thématique avec la pièce de William Shakespeare. Il en existe un enregistrement par Jaroslav Krombholc (Česká filharmonie).

On trouvera alors une version plus fouillée en anglais : https://en.wikipedia.org/wiki/Vítězslav_Novák

Voici donc une interprétation de la dite sonata eroica :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim

avatar

Messages : 598
Points : 718
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 72
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Vítězslav Novák (1870-1949)   Mar 9 Jan - 21:09

Novak est en effet un compositeur intéressant, c'est un post romantique qui n'a pas subi l'influence des sérialistes et autres musiques contemporaines (quoique les contemporains ne sont pas tous à mettre dans le même sac).

J'ai écouté une bonne vingtaine d'oeuvres de Novak, et aucune ne m'a déplu, que se soit en musique orchestrale, de chambre ou de piano (y compris la Tempête dont tu parles ci-dessus : une longue cantate de 74 minutes !)

Parmi ses poèmes symphoniques aux noms bucoliques (Dans les Tatras, Désir éternel, Toman et la Nymphe des bois, et De Profundis) et ses deux symphonies à programme (symphonie de l'automne et symphonie de Mai, toutes deux avec choeurs), j'aime en particulier ce De Profundis opus 67 :



On trouve pas mal de morceaux de Novak sur youtube.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euclide-Orphée

avatar

Messages : 116
Points : 184
Date d'inscription : 08/08/2017
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Vítězslav Novák (1870-1949)   Dim 21 Jan - 18:36

Revenir sur ce forum m'a permis de repenser à ce compositeur que j'ai découvert par hasard.
Merci pour ce partage Joachim. De ce que j'entends il me semble qu'en effet loin d'une dérive contemporaine on entend davantage une fibre cinématographique chez ce compositeur (dans une certaine mesure). Il a le mérite, dans les deux vidéos proposées, de ne pas sombrer dans les affres de la musique excessivement longue (sa sonate héroïque me plaît bien à vrai dire, il y a des passages très agréables qui semblent nostalgiques d'une époque romantique révolue).
Un personnage qu'il sera intéressant de continuer à découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vítězslav Novák (1870-1949)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Infanterie de ligne française 1870
» Troupes bourgeoises et irrégulières - "Garde Nationale" - 1870-1871
» aide pour dio de 1870
» Livraisons populaires 1848-1870
» Saki (1870-1916)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Joseph Haydn :: Divers :: Compositeurs et Interprètes-
Sauter vers: