Joseph Haydn

(1732-1809)
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Partagez | 
 

 Peter von Winter (1754 - 1825)

Aller en bas 
AuteurMessage
Euclide-Orphée

avatar

Messages : 98
Points : 156
Date d'inscription : 08/08/2017
Localisation : Genève

MessageSujet: Peter von Winter (1754 - 1825)   Ven 16 Fév - 3:34

Pour changer un petit peu de la musique française et rester en cohérence avec un forum sur Haydn.

Biographie Wikipédia :
Peter von Winter (baptisé le 28 août 1754 à Mannheim, décédé à Munich le 17 octobre 1825) est un compositeur allemand d'opéra qui a suivi Mozart et précédé Weber, agissant comme un pont entre les deux dans le développement de l'opéra allemand.

Winter est né à Mannheim. Enfant prodige du violon, il a joué dans l'orchestre de la cour de Mannheim. Il a étudié avec Antonio Salieri à Vienne. S'installant à Munich en 1778, il est devenu directeur du théâtre de la cour où il a commencé à écrire des œuvres de théâtre, d'abord des ballets et des mélodrames. Il est devenu vice-maître de chapelle à Munich en 17871 et maître de chapelle en 17981. un titre qu'il a gardé le reste de sa vie.

Sur plus de trente opéras écrits par Winter entre 1778 et 1820, très peu ont été des insuccès. Son œuvre la plus populaire, Das unterbrochene Opferfest, a été produite en 1796 à Vienne, où, en 1797-1798, il compose Die Pyramiden von Babylone et Das Labyrinth oder Der Kampf mit den Elementen, tous les deux écrits pour lui par Emanuel Schikaneder, comme une suite de Die Zauberflöte de Mozart. Il est retourné à Munich en 1798. Cinq ans plus tard, il s'est rendu à Londres, où il a produit La Grotta di Calipso en 1803, Il ratto di Proserpine en 1804 (tous les deux sur des livrets de Lorenzo da Ponte), et Zaira en 1805, avec un grand succès.

Maometto (1817) est sans doute son opéra le plus célèbre, encore joué de nos jours parfois et dont il existe un excellent enregistrement sur CD. Son dernier opéra, Der Sänger und der Schneider, a été produit en 1820 à Munich, ville où il est mort. En 1814, la cour lui décerne un titre de noblesse pour ses longues années de service.

Outre ses œuvres dramatiques, il a composé des concertos pour vent et orchestre et de la musique sacrée (dont 26 messes), 4 symphonies, un concerto pour violon, un concerto pour flûte.


-----------------


Je pense que Peter von Winter est l'un des très grands génies sous-représenté de cette époque.
Ce compositeur est incroyable à tous les niveaux, bien sûr à l'opéra comme sa biographie le laisse entendre mais bien au-delà, sa musique de chambre, sa musique symphonique, tout est d'une qualité absolument remarquable.
L'homme écrit dans une fibre ma fois teinté de l'école de Mannheim, évidemment, mais aussi et surtout avec une proximité frappante vis à vis de Mozart dès lors qu'on entre dans le domaine du chant.

Un exemple de concerto :
Peter von Winter, Concerto pour flûte en ré mineur, 1813:
 
Peut être mon concerto plus flûte favori.

Pour la musique de chambre :
Peter von Winter, Octet pour vents et cordes, 1813:
 

Il n'écrivit que peu de symphonies, mais avec une délicatesse et un goût dès plus prononcé.
Peter von Winter, Symphonie N°3 en Si bémol majeur:
 
Peter von Winter, Symphonie concertante en Si bémol majeur:
 


Son opéra Das Labyrinth oder Der Kampf mit den Elementen qui est la suite officielle de la Flûte enchantée (avec le même librettiste) a été représenté à Salzbourg en 2012 et est disponible en DvD ou Blue-ray.
On retrouve bien l'ambiance de l'original. J'aurais aimer assister à cette renaissance !
Peter von Winter, extraits de son opéra Das Labyrinth oder Der Kampf mit den Elementen:
 
Toutefois cette oeuvre n'est pas réputée être sa meilleure, du moins pas son plus grand succès à l'époque.
On peut continuer de se faire une riche idée du compositeur avec ce magnifique aria de Zaira :
Peter von Winter, Zaira, Sommo Dio, che in sen mi vedi:
 
Tristement bien de ses oeuvres ne sont vraisemblablement pas enregistrées et moisissent très certainement dans les archives ...

Une pièce qui est relativement interprétée de Winter est ce fameux aria pour soprano et clarinette :
Peter von Winter, Aria de concert pour soprano et clarinette:
 

Pour finir quelque chose d'un petit peu délicat. Personnellement cela m'intéresse suffisamment pour l'écouter en condition mais ce son artificiel peut en rebuter plus d'un. Son requiem n'ayant jamais été enregistré un acharné nous en propose une version midi (comme c'était le cas pour celui de Gassmann).
Peter von Winter, Requiem:
 
Ecrit en l'honneur de Joseph II mort en 1790 ce Requiem est pratiquement un exact contemporain de celui de Mozart, de quoi instantanément attiser mon intérêt, et on n'est pas déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim

avatar

Messages : 588
Points : 708
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 72
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Peter von Winter (1754 - 1825)   Ven 16 Fév - 14:19

Voici un compositeur pratiquement inconnu, et qu'il serait bon de le redécouvrir. Comme précisé dans la bio, c'est un "pont" entre Mozart et Weber, dont l'opéra Das Labyrinth, oder Der Kampf mit den Elementen, der Zauberflöte zweiter Theil (Le Labyrinthe, ou La Lutte contre les Eléments, la Flûte Enchantée deuxième partie) en est une preuve. Sur un livret de Schikaneder, l'intrigue assez compliquée : Après le dénouement de la Flûte Enchantée, la rivalité entre la Reine de la Nuit et Sarastro se poursuit en perturbant les fiançailles entre Pamina et Tamino d'une part, et Papageno et Papagena d'autre part. Pour se faire il faut  s'arranger pour les séduire chacun de leur côté afin de les marier avec d'autres. Afin de les contrer, Sarastro leurs fait passer deux épreuves complémentaires : la terre et l'air, dont bien sûr ils sortent vainqueurs et tout finit bien, les couples vont enfin se marier.

La musique de Peter von Winter, si elle n'égale évidemment pas celle de Mozart, ne démérite absolument pas et mérite de sortir de l'oubli.



En voici l'ouverture : (on trouve aussi plusieurs airs sur youtube)



Maometto est un autre opéra à redécouvrir



Bien que Maometto de von Winter puisse être confondu avec celui de Rossini, les deux opéras sont en fait complètement différents de caractère et dérivés de différentes sources littéraires. Peter von Winter a écrit sur un livret de Felice Romani, basée sur une tragédie en vers de Voltaire qui concerne le prophète Mahomet, fondateur de l'Islam, ici représenté comme un "méchant" qui cherche à séparer deux amoureux assiégés dans La Mecque par les troupes de Maometto, lequel finit par les mettre à mort.

Malheureusement on ne le trouve pas sur youtube, même en extrait. Pourtant rien que l'ouverture vaut l'écoute !

Autre côté intéressant de von Winter : sa musique instrumentale. Il n'aurait composé que quatre symphonies (trois en recueil de 1795 et celle en ré dite "Schweriner") mais on lui doit trois symphonies concertantes et une douzaine de concertos (outre celui pour flûte que tu présentes, il y a un magnifique concerto pour clarinette, un autre pour flûte et deux pour hautbois). Je n'ai évidemment pas tout écouté parmi les concertos, mais parmi ceux que je connais, tous m'ont séduit. Mais il vrai que chez moi rien ne me déplait dans le classicisme en général.



La musique de chambre est assez importante elle aussi, parmi les quatuors à cordes, les quintettes, sextuors, un septuor et un octuor. Je note en particulier les oeuvres avec clarinette : le septuor op 10, magnifique et le quatuor avec clarinette





Un aspect que j'aimerais écouter, c'est sa musique religieuse : 4 messes plus une messe pastorale (plus 22 autres messes paraît-il), 2 Requiem, Te Deum, Stabat Mater et psaumes)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur
avatar

Messages : 2790
Points : 2992
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Peter von Winter (1754 - 1825)   Ven 16 Fév - 15:10

Merci pour ces topos sur Peter von Winter.

On avait déjà parlé de Der Labyrinth dans le sujet Wolfgang Mozart. J'avais fait un compte rendu de cet opéra à l'occasion de la sortie du CD, excellent, je confirme.
von Winter mérite effectivement qu'on s'y intéresse de près et je vais écouter les oeuvres que vous avez suggérées.

Je profite de l'occasion pour signaler comme vous le savez déjà que le Forum Ron3, consacré à Mozart, est mort. C'est très dommage car un grand nombre de données intéressantes me semblent irrémédiablement perdues. J'ai pu sauver les miennes car j'avais installé un disque dur de secours qui a veillé au grain.
Plus j'écoute les contemporains de Haydn, plus je prends conscience de l'exceptionnelle relation existant entre Mozart et lui, relation amicale et aussi spirituelle même si le style diverge fortement surtout jusqu'à 1780. A partir de cette date, les convergences augmentent en intensité et il y a de nombreux exemples passionnants à citer.

Il n'est pas question de réactiver un forum Mozart mais nous avons l'occasion de renforcer notre contribution au sujet Mozart dans le sens que j'ai indiqué: signaler les points de rencontre des deux plus grands compositeurs de la deuxième moitié du 18ème siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
 
Peter von Winter (1754 - 1825)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trilogie Tintin : Steven Spielberg et Peter Jackson
» Peter Benoit - Jozef Cantré
» Winter skating 94024
» [Utton, Peter] La main de la sorcière
» James M. Barrie (1860 - 1937), le père de Peter Pan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Joseph Haydn :: Divers :: Compositeurs et Interprètes-
Sauter vers: