Joseph Haydn

(1732-1809)
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Partagez | 
 

 Manuel Orlandi Blasco de Nebra (1750 - 1784)

Aller en bas 
AuteurMessage
Euclide-Orphée

avatar

Messages : 116
Points : 184
Date d'inscription : 08/08/2017
Localisation : Genève

MessageSujet: Manuel Orlandi Blasco de Nebra (1750 - 1784)   Jeu 31 Mai - 1:59

Résumé Wikipédia :
Manuel Orlandi Blasco de Nebra (Séville, 2 mai 1750 - Séville, 12 septembre 1784) fut un organiste et compositeur espagnol établi à Séville.

Il était le fils de José Blasco de Nebra (Lacarra), organiste de la cathédrale de Séville depuis 1735, devint son assistant en 1768 puis son successeur en 1778. Il était renommé pour sa facilité à déchiffrer à vue et pour son jeu à l'orgue, au clavecin, au pianoforte : on peut avoir une idée de ses dons par l'examen des pièces de sa composition qui nous restent. Pendant sa vie, qui fut courte - il décéda avant son père - il composa environ 170 œuvres, toutes pour instruments à clavier ; il n'en subsiste que 30, notamment :

Seis sonates para clave y fuerte-piano op.1 (Madrid, 1780)
Six pastorellas et douze sonates (Monastère de Montserrat)
Six sonates pour clavier (Osuna, Monastère de l'Incarnation)


--------------------------


La génération suivant Soler.
Compositeur malheureusement mort jeune dont une partie de l'oeuvre semble avoir été perdue.
Ces sonates sont toutefois enregistrées, pour notre plus grand plaisir, et il est un autre représentant très intéressant de cette école particulière du clavier qui résiste encore fièrement en ~1770-80 (époque où Haydn écrite des sonates déjà bien formalisées et matures).
La forme change souvent pour passer de la sonate en 1 mouvement unique à l'association d'une longue pièce lente et introductive avant un second mouvement plus furieux (on peut aussi trouver des sonates en 1 mouvements ou en 3 mais cette forme binaire semble très récurrente).

Sonate en ré majeur:
 
Sonate en fa mineur:
 
Sonate en sol mineur:
 

Et si quelqu'un est intéressé par une interprétation plus moderne on a la chance d'avoir un grand pianiste intéressé par ce compositeur :
Diverses sonates interprétées par Josep Colom au piano:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim

avatar

Messages : 598
Points : 718
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 72
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Manuel Orlandi Blasco de Nebra (1750 - 1784)   Jeu 31 Mai - 13:11

Il existe une intégrale des 30 sonates conservées, en 3 CD, chez Naxos, par Pedro Casals.

Je l'ai écoutée, et mon avis (contestable bien sûr) est que nous sommes bien loin des sonates d'Antonio Soler et même de Scarlatti. Pour tout dire, je me suis plutôt ennuyé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euclide-Orphée

avatar

Messages : 116
Points : 184
Date d'inscription : 08/08/2017
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Manuel Orlandi Blasco de Nebra (1750 - 1784)   Jeu 31 Mai - 22:24

Les compositeurs ne se valent évidemment pas tous.
En l'occurence Scarlatti ou Soler c'est placer la barre extrêmement haut tant leurs qualités respectives sont nombreuses (et souvent similaires). Il y a très peu de compositeurs qui au clavier peuvent prétendre égaler ces deux là.

Ce que je trouve très intéressant avec cet exemple c'est que d'un point de vu historique ou musicologique si on veut on peut constater que la sonate dite classique n'était pas automatique partout. Si elle a diffusée dans une certaine mesure, car on trouve des sonates en plusieurs mouvements chez Soler ou Nebra (encore qu'avec des mouvements atypiques, pastoral ou tiento), demeure que bien souvent on trouve encore en Espagne ou en Italie des sonates pour clavier en 1 seul mouvement, de surcroît avec une esthétique qui peut sembler "désuète" comparativement à ce qui se faisait en "Germanie". Au-delà de ça les sonates de Nebra ne sont pas extraordinaires (combien d'autres pourraient être qualifiés ainsi, même chez Haydn bien des sonates sont quelconques), je les trouve surtout instructives de part leur existence même à une date aussi tardive.
Avoir un exemple de sonate alla Scarlatti en 1780 (tout de même une date d'un classicisme abouti) c'est très intéressant de ce point de vu là.

Et puis il y a toujours une forme de plaisir à écouter cette école espagnole du clavier ( même s'il ne faut pas en abuser, c'est comme tout, écouter à la suite les 555 sonates de Scarlatti tout génial que ce soit c'est soulant on ne va pas se mentir, l'idée d'un enregistrement intégral est acceptable pour pouvoir compiler et avoir tout sous la main mais tout écouter successivement, et je connais quelqu'un qui l'a fait, me paraît assez contre-productif).
De Cabezón à De Falla il y a du chemin à parcourir même si tout ne se vaut pas de même que si on se perd dans le méandres des compositeurs français par exemple on trouvera nombre de compositeurs qui n'arrivent pas à la cheville d'un Couperin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Manuel Orlandi Blasco de Nebra (1750 - 1784)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Livre] Manuel de savoir vivre à l'usage des rustres et des malpolis
» Moulin Manuel - Que penser du Santiago de Zassenhaus ?
» Manuel utilisateur ( multilangue )
» Manuel d’éclairage photo
» [Vázquez Montalbán, Manuel] Milenio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Joseph Haydn :: Divers :: Compositeurs et Interprètes-
Sauter vers: