AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 HAYDN ET SON PUBLIC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur
avatar

Messages : 2740
Points : 2928
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: HAYDN ET SON PUBLIC   Jeu 14 Jan - 22:34

La mort de Pierre Boulez a ranimé une polémique.

Les compositeurs du passé écrivaient de la musique pour leur public et même s'adaptaient à ce dernier. Les compositeurs modernes, contemporains sont déconnectés du public et écrivent pour une chapelle d'admirateurs. Les tenants de cette théorie expliquent que les oeuvres du passé avaient un grand retentissement populaire et étaient comprises par un large public alors que les oeuvres "modernes ou contemporaines" sont hermétiques au commun des mortels et même inécoutables tellement elles sont ennuyeuses.

Je donnerai mon point de vue sur la question à l'aide de quelques exemples:

Lully est très à la mode de nos jours car des chefs comme William Christie ou Christophe Rousset ont beaucoup oeuvré pour le diffuser largement. En était-il de même au 17ème siècle? Je dirais plutôt qu'une certaine coterie, l'entourage du roi Soleil, s'efforçait de suivre le roi dans les spectacles grandioses (Les Plaisirs de l'île enchantée par exemple) que ce dernier organisait. Pour réussir à cette époque, il fallait se chauffer au Soleil du Louvre, de Fontainebleau, de Saint Germain et plus tard de Versailles. Je ne crois donc pas que les airs de Lully étaient sur toutes les lèvres. Quand Lully tomba en disgrâce car Louis XIV ne supportait plus son comportement "immoral", son Armide que d'aucuns considèrent comme son chef-d'oeuvre, n'obtint qu'un succès d'estime.

Mozart s'adaptait-il aux goûts de son public? Rien n'est moins sûr. Ses six quatuors dédiés à Haydn et bien d'autres oeuvres sont incompris. Aux auditeurs qui les accusent de jouer faux, les instrumentistes répliquent qu'ils jouent les notes écrites dans les partitions des quatuors à cordes dédiés à Haydn. Alors, le Prince Krazalkovitz, un amateur éclairé, furieux, lacère les parties instrumentales etc...Ses nouveaux quatuors sont trop épicés. Quel est le palais qui, à la longue, pourrait les supporter ? , lit-on dans le Wiener Zeitung. Leopold reprocha à Wolfgang durant toute sa vie de ne pas composer assez populaire!

Beethoven triomphe avec son septuor en mi bémol, sans aspérités. Dès qu'il s'écarte de cette ligne, il est critiqué. Le quatuor n° 13 en si bémol fut joué avec deux sixièmes mouvements, l'original (Grande Fugue) devenu ensuite le quatuor n° 17 et un nouveau rondo aimable. Ce dernier fut bissé à la demande du public. Beethoven furieux s'exclama: c'est la Grande Fugue qu'ils auraient du applaudir! Il faudra un siècle pour que ma musique soit comprise! Cette musique était loin de plaire aux foules, par contre un petit cercle d'amateurs passionnés le suivait dans ses oeuvres ultimes.

Dieses war vor gar zu gelehrte Ohren (Cela était pour des oreilles trop savantes). ainsi s'exclame Joseph Haydn dans la partition de l'adagio de sa symphonie n° 42, à propos d'un passage qu'il biffa. Cette réflexion montre que Haydn se souciait de l'oreille de ses contemporains mais ne chercha en aucune façon et à aucun moment à les flatter

Plus près de nous, Pelléas et Mélisande fut accueilli froidement, Le Martyre de Saint Sébastien chuta lourdement, les géniales douze Etudes pour piano furent tout à fait incomprises, toutefois une petite troupe d'admirateurs passionnés, les Debussystes, soutiendront le maître jusqu'à sa fin. il y eut la Bataille du Sacre du Printemps, mémorable qui fit de cette oeuvre un objet de scandale. Après un long purgatoire, Wozzeck d'Alban Berg est joué dans tous les grands théâtres du monde...

On ne peut pas dire que la musique contemporaine draine les grandes foules, pourtant le festival Musica de Strasbourg, consacré à la musique contemporaine, attire un public très nombreux et très motivé.

Rien de nouveau sous le soleil! Je ne crois pas que la musique contemporaine soit plus déconnectée des masses populaires qu'elle ne l'était au 17ème siècle. A toutes les époques la grande musique était réservée à une élite. Ce qui change c'est le contraste existant de nos jours entre la musique classique qui attire les foules et la musique contemporaine qui est réservée à un public plus averti de fidèles. Cette situation n'existait pas au 17ème siècle!

Finalement il n'y a pas de musique classique s'opposant à la musique comporaine, mais il y a de la bonne et de la mauvaise musique. Il faut donner le temps au temps...., la décantation opère lentement mais sûrement. Ce temps est terriblement destructeur mais le bon grain demeure et finit pas surnager.

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr


Dernière édition par Piero1809 le Ven 23 Déc - 14:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim

avatar

Messages : 554
Points : 666
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 71
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: HAYDN ET SON PUBLIC   Ven 15 Jan - 18:55

Piero1809 a écrit:

Rien de nouveau sous le soleil! Je ne crois pas que la musique contemporaine soit plus déconnectée des masses populaires qu'elle ne l'était au 17ème siècle. A toutes les époques la grande musique était réservée à une élite. Ce qui change c'est le contraste existant de nos jours entre la musique classique qui attire les foules et la musique contemporaine qui est réservée à un public plus averti de fidèles. Cette situation n'existait pas au 17ème siècle!

Finalement il n'y a pas de musique classique s'opposant à la musique comporaine, mais il y a de la bonne et de la mauvaise musique. Il faut donner le temps au temps...., la décantation opère lentement mais sûrement. Ce temps est terriblement destructeur mais le bon grain demeure et finit pas surnager.

Disons quand même que les musiques des époques antérieures se situaient dans un même moule. Il y a des points communs entre les compositeurs baroques, entre les classiques, les romantiques... Il serait impensable qu'une musique à la Debussy, par exemple, puisse avoir été composée à l'époque de Mozart ! Avec les contemporains, c'est pourtant ce qui se passe, il y a un monde entre Rodrigo, Boulez, Stockhausen, pour ne citer qu'eux, sans compter les musiques spectrales, les musiques atonales, sérielles et j'en passe. Autrement dit chez les contemporains on trouve quantité de variétés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur
avatar

Messages : 2740
Points : 2928
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: HAYDN ET SON PUBLIC   Ven 15 Jan - 19:39

Joachim a écrit:


Disons quand même que les musiques des époques antérieures se situaient dans un même moule. Il y a des points communs entre les compositeurs baroques, entre les classiques, les romantiques... Il serait impensable qu'une musique à la Debussy, par exemple, puisse avoir été composée à l'époque de Mozart ! Avec les contemporains, c'est pourtant ce qui se passe, il y a un monde entre Rodrigo, Boulez, Stockhausen, pour ne citer qu'eux, sans compter les musiques spectrales, les musiques atonales, sérielles et j'en passe. Autrement dit chez les contemporains on trouve quantité de variétés.


D'accord avec toi Joachim. Il y a une foule de musiques différentes de nos jours. Musique de variétés, musique de film, musique classique, rock, jazz, hip hop...

J'aimerais ouvrir un autre débat: existe-t-il une hiérarchie dans la musique, en d'autres termes certaines musiques seraient-elles plus nobles que d'autres? Le forum Haydn ne convient pas à mon avis. Par contre ron3 pourrait convenir assez bien ou bien un des forums que tu animes et que je pourrais ainsi visiter!

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Joachim

avatar

Messages : 554
Points : 666
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 71
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: HAYDN ET SON PUBLIC   Sam 16 Jan - 12:09

Piero1809 a écrit:


D'accord avec toi Joachim. Il y a une foule de musiques différentes de nos jours. Musique de variétés, musique de film, musique classique, rock, jazz, hip hop...

J'aimerais ouvrir un autre débat: existe-t-il une hiérarchie dans la musique, en d'autres termes certaines musiques seraient-elles plus nobles que d'autres? Le forum Haydn ne convient pas à mon avis. Par contre ron3 pourrait convenir assez bien ou bien un des forums que tu animes et que je pourrais ainsi visiter!

ron3, d'une manière générale, n'aime pas trop des débats qui sont hors Mozart (Cri avait entamé une discussion un peu ésotérique et a été rappelé à l'ordre, du coup il s'est inscrit sur mon forum). De plus, ron3, hélas n'a plus que trois ou quatre participants fidèles, c'est grand dommage, alors si tu abordes un autre sujet, je ne sais pas si tu auras beaucoup de réponses. Sur le mien, nous sommes tout au plus une douzaine de fidèles, mais je sais déjà que tu auras des réponses à ta question. J'ajoute que je serais enchanté de t'y accueillir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur
avatar

Messages : 2740
Points : 2928
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: HAYDN ET SON PUBLIC   Lun 31 Oct - 22:19

Joachim a écrit:

ron3, d'une manière générale, n'aime pas trop des débats qui sont hors Mozart (Cri avait entamé une discussion un peu ésotérique et a été rappelé à l'ordre, du coup il s'est inscrit sur mon forum). De plus, ron3, hélas n'a plus que trois ou quatre participants fidèles, c'est grand dommage, alors si tu abordes un autre sujet, je ne sais pas si tu auras beaucoup de réponses. Sur le mien, nous sommes tout au plus une douzaine de fidèles, mais je sais déjà que tu auras des réponses à ta question.  J'ajoute que je serais enchanté de t'y accueillir...

Merci beaucoup Joachim pour ton aimable réponse à laquelle je réponds très tard.
Je suis certain que le forum que tu animes est remarquable. Je l'ai un peu parcouru et il me plait beaucoup.
Pour le moment je ne vais pas y participer. J'ai envoyé beaucoup de messages sur ron3, sur haydn et sur Odb-opéra. Si je poste dans un nouveau forum j'aurai l'impression de radoter...

_________________
Rundinella, Blog littéraire et musical  
http://piero1809.blogspot.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HAYDN ET SON PUBLIC   

Revenir en haut Aller en bas
 
HAYDN ET SON PUBLIC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bon café avec une machine grand public... possible?
» Boston Public
» Jin Intimité (nu: public averti)
» DU SAAAAAANG! [public averti]
» Site de travaux public

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Généralités-
Sauter vers: