AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Trio n° 21 en si bémol majeur (HobXV.8)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Trio n° 21 en si bémol majeur (HobXV.8)   Jeu 19 Mar - 12:12

Le Trio n° 21 en si bémol majeur (HobXV.Cool fut conçu en 1785 en même temps que les trios en ré majeur (HobXV.7), la majeur (HobXV.9) et mi bémol majeur (HobXV.10). Il est constitué de deux mouvements seulement.

Trois brillants accords parfaits de si bémol majeur ouvrent le premier mouvement Allegro moderato. Le premier thème au rythme pointé est suivi par un très court motif sautillant caractéristique qui jouera un grand rôle. La suite comporte plusieurs éléments tirés du premier thème, une brillante ritournelle en double croches et surtout à la mesure 38, un intéressant passage chromatique et syncopé. Les trois accords en fa mineur cette fois servent de portique au développement basé d'abord sur le premier thème qui passe par de très belles modulations. La suite du développement passe en revue les différents éléments de l'exposition, notamment la brillante ritournelle, présentée maintenant en mineur ce qui lui donne une grande force et enfin le motif syncopé plus expressif que jamais. La rentrée est semblable à l'exposition mis à part une extention du rôle du court motif que nous avons signalé plus haut qui est échangé entre le piano et le violon de façon très active. Le motif syncopé est également allongé. La fin est très brillante avec ses octaves brisés au clavier. A mon avis, il existe une ressemblance entre ce mouvement et le mouvement correspondant du trio pour piano, violon et violoncelle en si bémol KV 502 de Mozart composé en 1786. Mozart s'y montre plus royaliste que le roi Haydn en construisant son premier mouvement sur un motif unique.

Un mouvement à la fois subtil et dansant (tempo di Menuetto) termine l'oeuvre. Il comporte deux parties encadrées par de doubles barres de reprises. Il est suivi par un intermède, une variation mineure sur le thème du menuet que l'on pourrait appeler aussi bien trio. Lors du retour du menuetto, il n'y a plus de barres de reprises et on a une variation très ingénieuse et d'une élégance extrême sur les premières et deuxièmes parties du menuet. Ce morceau aristocratique incarne parfaitement les grâces de l'ancien régime.

Mis à part le fulgurant rondo final du trio en ré (HobXV.7) et le trio en mi bémol majeur (HobXV.10) dans son intégralité, il me semble que dans ces trios de 1784-5, Haydn n'a pas encore trouvé la forme et le style qui feront la gloire des trios de 1788 et de ceux qui suivront. A mon humble avis, en dépit de très nombreuses beautés, il y a une certaine raideur dans ces oeuvres (tout particulièrement dans les premiers mouvements) que l'on ne retrouve absolument pas dans les oeuvres contemporaines (sonates n° 54, 55, 56 et symphonies Parisiennes). Il est toutefois passionnant de voir les procédés que Haydn met en oeuvre dans cette période de transition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
 
Trio n° 21 en si bémol majeur (HobXV.8)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit trio de Jaeger LeCoultre vintage ...
» [GdC] Seigneur anti dragon, démons majeur, Stegadon ..
» Un joli petit trio >>>
» Ma bialetti mokona trio est-elle normale?
» John Butler Trio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Trios pour piano, violon et violoncelle-
Sauter vers: