AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Discographie des symphonies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Benoît



Messages : 189
Points : 132
Date d'inscription : 21/08/2007
Age : 52
Localisation : Sées--Basse-Normandie

MessageSujet: Discographie des symphonies   Mar 21 Aoû - 1:11

Voici ma  discographie des Symphonies :

@ Hob I : SYMPHONIES :

-Adam Fischer : Austro-Hungarian Haydn Orchestra : intégrale :N° 1 à 104 + A(107)+B(108) +Symphonie concertante (105)

-Christopher Hogwood :The Academy of Ancient Music :intégrale inachevée
-vol 1 :1,2,4,5,10,11,18,27,32,37,107
-vol 2: 3,14,15,17,19,20,25,33,36,108
-vol 3: 6,7,8,9,12,13,16,40,72
-vol 4: 21,22,23,24,28,29,30,31,34
-vol 5: 35,38,39,41,58,59,65
-vol 6: 26,42,43,44,48,49
-vol 7: 45,46,47,51,52,64
-vol 8: 50,54(1ère vers.),55,56,57,60 +menuet,trio
           et finale (1773-74)
-vol 9 : 53 A etB,54(2ème vers.),61,66,67,68,69
-vol 10 :62,63,70,71,73,74,75                                                                
-Antal Dorati : Philharmonia Hungarica : N° 17 à 33
                                                                  N° 34 à 47
                                                                  N° 96 à 104 + A(107) + B(108) + Symphonie concertante(105)
-Neville Marriner :Academy of St Martin in the  Fields ( Raymond Leppard *: English Chamber Orchestra )  : Symphonies à titre : N° 6,7,8,22,26*,31,43,44,45,47*,48,49,53,55,59,60,63,69,73,82,83,85,92,94,96,100,101,103,104
-Neville Marriner :Academy of St Martin in the  Fields : Symphonies Parisiennes : N° 82 à 87
-Derek Solomons L’ Estro Armonico : vol 7 : 35,38,39,49,58,59
                                                     vol 9 : 42,45,46,47,51,65
                                                     N° 45 et 48
-Sigiswald Kuijken : La Petite Bande : N° 26,52,53,88,89,90,91,,92
                                : Orchestra of the Age of Enlightenment : N° 82 à   87 (Parisiennes)
-Nikolaus Harnoncourt : Concentus Musicus  Wien : N°31,59,73 / N° 30,53,69
                                     : Concertgebouw Orchestra : N°100 et 68
-Helmut Müller-Brühl : Cologne Chamber Orchestra :N° 32,33,34 / N° 54,56,57 / N° 74,75,76/ N° 72
-Orpheus Chamber Orchestra :N° 48-49
-Béla  Drahos : Nicolaus Esterhazy Sinfonia : N° 66,67,68
-Nicholas Ward : Northern Chamber Orchestra : N° 77,78,79
-Bruno Weil : Tafelmusik : N° 44,51,52 / N° 50,64,65
-Trevor Pinnock : The English Concert :vol 4 : 43,51,52 / vol 5 :42,44,46
-Sandor Vegh : Camerata Academica : N°39,60 + 105 / N° 85,88,96 / N° 101,102 / N° 103,104
-Ton Koopman : The Amsterdam Baroque Orchestra  : N° 44,45,49
-Theodor Guschlbauer : Wiener Barockensemble : N° 53,61,77
-Simon Rattle : City of Birmingham Symphony Orchestra : N° 60,70,90
-Charles Mackerras : Australian Chamber  Orchestra : N° 80,81
-Leonard Bernstein : New York Philharmonic : N° 82 à 87 (Parisiennes)
                                                               N° 93 à 104    (Londoniennes)
                           : Wiener Philharmoniker : N° 88,92,94 + 105
-Karl Böhm : Wiener Philharmoniker : N°88,89,92
-Bruno Walter :Columbia Symphony Orchestra,New York Philharmonic * : N° 88,100,102 *
-Colin Davis : Concertgebouw Orchestra,Amsterdam :N° 91,92
                                                                 N° 93 à 104 ( Londoniennes)
-Günther Herbig : Dresdner Philharmonie : N° 93 à 104 ( Londoniennes)
-Eugen Jochum : London Philharmonic Orchestra : N° 93 à 104 ( Londoniennes)
-George Szell : Cleveland Orchestra : N° 93 à 98
-Fritz Reiner : Chicago Symphony Orchestra : N° 88,95,101
-Thomas Beecham : Royal Philharmonic Orchestra : N° 94,96,102

Ce que j' en pense :

L' intégrale Fischer est globalement passionnante et donc indispensable, surtout pour les symphonies <82è; après la concurrence est rude.

Dorati est vieilli ,avec des menuets souvent trop lourds mais reste parfois intéressant.

D. Solomons,dans l' optique " instruments d' époque ",est absolument génial :tout y est, l'esprit et la lettre : un immense plaisir .Mais un scandale que ses enregistrements ne soient plus disponibles ou jamais réédités en CDs :attendre 2009 ? ou les calendes grecques ? (problème d' édition CBS--> Sony)

N. Marriner est absolument parfait ,immense,toujours juste :fabuleuses Parisiennes et symphonies à titre .Une 52è que j' ai sur un vinyle,jamais rééditée en CD,est un rêve éveillé.

Pinnock est moins subtil dans celles "Sturm und Drang" mais reste à un niveau très honorable, avec toutefois un clavecin continuo (pourtant pas indispensable) trop présent.

Koopman, excellent, comme Kuijken, qui ,lui, m' avait encore plus enthousiasmé en concert.

Bernstein est incontournable surtout dans les Parisiennes.

Harnoncourt, que je ne supporte que dans Haydn, est aussi très bien, bien plus à son affaire ici que dans Mozart et les autres ( avis tout personnel).

Pour les Londoniennes que j' ai découvertes en son temps avec beaucoup d' affection par C. Davis, je trouve Jochum , Szell ( intégrale inachevée) et Bernstein excellents mais j' ai eu une immense bonne surprise avec G. Herbig, à écouter absolument.

L' intégrale inachevée de C. hogwood, aussi philologique soit-elle ,est parfois routinière.

Le disque de Rattle avec la 60è, 70è et 90è (pas très connues mais extraordinaires) est un must.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Mar 21 Aoû - 11:02

Tu possède tous ces enregistrements, Benoît ? Chapeau cheers

A part quelques enregistrements séparés, je possède l'intégrale Fisher chez Brillant en 33 CD, que je trouve bien, surtout pour le rapport qualité-prix.

Et aussi le coffret des 19 Sturm und Drang par Trèvor Pinnock, que je trouve très bien aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Sam 1 Sep - 9:50

Impressionnante cette discographie, Benoit!

J'ai l'intégrale d'Antal Dorati
et des versions isolées de quelques symphonies:
les 101 et 102 sur un microsillon dirigées par Igor Markevitch

En effet les 60, 70 et 90 èmes symphonies sont très intéressantes. Pourquoi la 70ème est si peu jouée, elle est tellement originale. Son mouvement lent en ré mineur me fait penser à du Mendelsohn! La fugue finale est à la fois pleine d'energie et d'humour avec ses brusques passage du mode mineur vers le majeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Les symphonies: Discographie   Sam 15 Sep - 14:48

Notre webmeister FJH a attiré mon attention dans un autre forum sur un coffret comprenant un choix de douze symphonies de Haydn interprétées par N. Harnoncourt. Bien que n'ayant pas acquis ce CD, j'ai souhaité faire un court commentaire sur les raisons supposées par moi-même qui ont poussé le grand chef d'effectuer ce choix.


Le choix de Nikolaus Harnoncourt est original car

--il couvre presque toutes les époques de la vie du compositeur, entre les 6,7,8èmes symphonies (Matin, Midi et Soir respectivement) composées en 1761 et "premiers chef-d'oeuvres absolus de l'histoire du genre" selon Marc Vignal et la 100ème Militaire de 1794.

--il comporte des symphonies très peu jouées:
-la 31ème en ré majeur, Hornsignal (1765) comporte quatre cors dans son instrumentation, elle est remarquable par son très bel adagio profond et paisible et surtout par son magnifique thème varié final dans lequel chaque variation met en valeur des timbres différents: le hautbois, le violoncelle, la flûte, les quatre cors, le violon et même la contrebasse qui a droit à un brillant solo;
-la 68ème en si bémol majeur (1774-5), très mélodieuse qui possède un magnifique adagio cantabile dans lequel l'accompagnement des seconds violons staccato en tic-tac anticipe la symphonie 101 l'Horloge;
-la symphonie 73 en ré majeur La Chasse (1780) est remarquable par son finale contenant de splendides sonneries de cors. Ce finale a été repris in extenso comme ouverture de la Fedelta Premiata, opéra de J.Haydn crée la même année;
-la symphonie 53 en ré majeur Impériale (1779) est célèbre par son andante , des variations sur un air populaire se gravant instantanément dans la mémoire qui eurent un immense succès du vivant de leur auteur.
-la symphonie 59 en la majeur Le Feu (1768) , utilisée peut-être comme musique de scène, se termine par de brillantes sonneries de cors.

--il contient deux célèbres Londoniennes:
-la 93ème, crée le 17 février 1792, impressionne par de puissantes fanfares des trompettes dans le trio du menuet, elle est surtout connue par son fameux largo cantabile dont un passage pianissimo est interrompu par le basson jouant un do (note parmi les plus graves du registre de l'instrument) fortissimo, "irruption plébéienne digne de Mahler" selon Marc Vignal;
-la 100ème qu'on ne présente plus; très richement instrumentée (à l'orchestre symphonique de l'époque, s'adjoint une musique turque: grosse caisse, triangle, cymbales), elle choqua ses premiers auditeurs qui se plaignèrent d'être assourdis par le vacarme de son célèbre et martial mouvement lent.

Nul doute que Harnoncourt qui généralement aime à donner à ses cors et trompettes des sonorités perçantes doit être à son affaire avec un choix d'oeuvres privilégiant les cuivres.
Je serais heureux de connaitre le point de vue des colistiers connaissant ce coffret et leur opinion concernant la direction de Harnoncourt.

Amitiés
Piero


Dernière édition par Piero1809 le Jeu 30 Déc - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Sam 15 Sep - 23:12

Relisant ta liste de versions des symphonies de Haydn, Benoît, je suis vraiment abasourdi. Les bras m'en tombent comme dirait la Vénus de Milo!
C'est dommage que l'intégrale inachevée de Hogwood ne te plaise pas car elle a le grand mérite de présenter, me semble-t-il, les symphonies dans un ordre chronologique ce qui est extrêmement satisfaisant pour l'esprit.

Piero


Dernière édition par Piero1809 le Mer 22 Déc - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Benoît



Messages : 189
Points : 132
Date d'inscription : 21/08/2007
Age : 52
Localisation : Sées--Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Lun 17 Sep - 2:33

Non je ne déteste pas les versions de Hogwood :je les trouve juste parfois routinières et même si sa démarche est musicologique, je suis d' accord avec Marc Vignal qui ne trouve pas forcément justifié de faire toutes les reprises notamment dans les parties B des menuets, ce qui rallonge et alourdit parfois certaines symphonies.L' écoute reste toujours agréable mais le manque de mordant peut hélas engendrer l' ennui parfois.

Sur instruments anciens, je préfère la série de Solomons rééditée de façon parcellaire ( un scandale) et de toute manière difficile à trouver.

Harnoncourt est très bien dans Haydn mais je ne suis pas un grand fan de ce chef.

Ma discographie s' est constituée bien sûr petit à petit :certaines symphonies étaient difficiles à trouver et je recherchais donc le disque rare avant que Dorati et Fischer soient édités. Et le label Naxos rendait bien des services.Puis la passion aidant ,j' ai voulu découvrir d' autres versions.

J' ai omis dans ma liste l' acquisition récente des " Symphonies Esterhaza" par A. de Almeida en un coffret de 9 vinyles chez Philips,que j' ai eu beaucoup de mal à trouver (merci Ebay !) , jamais réédité en CDs, tout comme l' intégrale ( la seule que je connaisse) des lieder par Elly Ameling chez Philips, elle aussi jamais rééditée ,en entier du moins, en CDs ( seulement quelques lieder de toute manière indisponibles et rares à trouver depuis belle lurette).

On se demande bien pourquoi :problèmes de droits ?
On peut espérer que 2009 comblera ces graves lacunes (Solomons,Almeida ,Ameling,Pescatrici et autres...) surtout si Haydn devient plus populaire ,ce qui n' est pas gagné, car malheureusement il est largement mesestimé et méconnu du grand public même si ça s' arrange depuis quelques années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Mar 18 Sep - 9:50

J. Haydn est très connu par ses oratorios allemands et une vingtaine de symphonies et de quatuors. Malheureusement la plus grande partie de son oeuvre est relativement peu jouée bien que d'immense qualité.
Il n'y a aucune oeuvre "mineure" chez Haydn, tout est grand!
Alors que ce n'est pas le cas chez Schubert, Beethoven, Schumann, Mozart...compositeurs que j'adore pourtant.

Le cliché du "Papa Haydn" (totalement à coté de la plaque) lui colle à la peau et lui nuit.

J'aimerais beaucoup qu'un cinéaste musicien amateur comme l'auteur de "Farinelli" ou bien celui du "Roi danse" nous fasse un film sur la vie de Haydn, surtout la période Eszterhaza, un lieu mythique de l'empire, théatre de scènes sentimentales, pittoresques, bouffonnes et parfois tragiques. Sa relation artistique (réelle ou supposée) avec son Prince Nicolas est passionnante et mériterait d'être développée un peu comme celle de Lully vis à vis de Louis XIV.
Piero


Dernière édition par Piero1809 le Mer 29 Fév - 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Benoît



Messages : 189
Points : 132
Date d'inscription : 21/08/2007
Age : 52
Localisation : Sées--Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Mar 18 Sep - 10:12

Depuis longtemps,j' ai un scénario très précis d' un film sur J. Haydn mettant en lumière sa grande célébrité à l' époque,ses relations avec son prince et son amitié avec Mozart.

Mais ce fantasme de cinéaste restera probablement uniquement dans mon cerveau, d' autant que les films à costumes coûtent très très chers.
De toute manière,ce rêve de cinéma est complétement irréaliste.

2 autres sujets m' intéressent aussi :
-la vie de Brahms et surtout ses relations (au sens large) avec Clara Schumann.
-la vie de Mendelssohn et ses relations avec sa soeur Fanny.

2 compositeurs que j' aime énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haydn2009



Messages : 32
Points : 4
Date d'inscription : 15/02/2009
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Fischer ou Dorati?   Dim 15 Fév - 19:10

L'un d'entre vous a-t-il pu comparer, sur plusieurs oeuvres voire sur l'ensemble des symphonies, les deux intégrales de Fischer et Dorati?
Où va sa préférence et pourquoi?
Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Lun 16 Fév - 15:22

Ayant les deux intégrales, j'ai pu comparer plusieurs symphonies. J'aime beaucoup les deux conceptions. En général les versions Adam Fischer sont plus spectaculaires que les versions Antal Dorati; mais j'apprécie beaucoup la rigueur de ce dernier chef.

A titre d'exemple, je prendrai la symphonie n°88 que je considère très humblement comme la plus géniale de toutes. Les tempi choisis par Fischer sont nettement plus lents. C'est surtout visible dans le sublime Largo. Ce dernier est extrêmement spectaculaire chez Fischer et les accords fortissimo très dissonants de tout l'orchestre qui ponctuent les différents retours de l'extraordinaire thème au violoncelle solo doublé par le hautbois sont particulièrement impressionnants. A titre très personnel je regrette le portamento trop appuyé des cordes dans ce mouvement. On dirait que Fischer veut conduire Haydn comme du Mahler! Dorati est peut-être plus émouvant dans sa sobriété.

Avantage aussi à Fischer dans le Menuetto et surtout dans l'époustouflant trio auquel Fischer donne une touche balkanique très séduisante.

Très net avantage à Dorati dans l'éblouissant Rondo final mené avec brio, élégance et panache. A mon humble avis, Fischer manque d'humour ce qui est un comble chez Haydn et dans ce morceau en particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Haydn2009



Messages : 32
Points : 4
Date d'inscription : 15/02/2009
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Lun 16 Fév - 19:11

Ayant les deux intégrales, j'ai pu comparer plusieurs symphonies.

Je vois ce qu'il me reste à faire, à l'annonce de la réédition prochaine de Dorati.

J'aime beaucoup les deux conceptions. En général les versions Adam Fischer sont plus spectaculaires que les versions Antal Dorati; mais j'apprécie beaucoup la rigueur de ce dernier chef.

Le spectaculaire tient-il seulement à la conception ou aussi à la prise de son?

A titre d'exemple, je prendrai la symphonie n°88 que je considère très humblement comme la plus géniale de toutes.

Je ne suis pas loin de vous rejoindre!

(...) Très net avantage à Dorati dans l'éblouissant Rondo final mené avec brio, élégance et panache.

Ce qui fait la différence...

A mon humble avis, Fischer manque d'humour ce qui est un comble chez Haydn et dans ce morceau en particulier.

Il en manque en général? Aïe!
J'écoute son intégrale en ce moment. Je comprends votre réponse.
Même si cette intégrale est très au-dessus de la réputation qu'on lui fait parfois, elle est attachante.
J'ai entendu des réussites incontestables. Dommage que la prise de son soit souvent enveloppée.
Évidemment, pour les Parisiennes, mieux valent Bernstein et Karajan; pour les Londoniennes, Jochum.

Un détail dans Fischer: son violoniste et son bassonniste de la symphonie concertante (que j'aime beaucoup comme oeuvre) sont les mêmes que ceux de Bernstein dans son enregistrement avec le Philharmonique de Vienne.
Le hauboïste semble tchèque, eu égard à sa sonorité plus stridente (ou fruitée?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim



Messages : 509
Points : 601
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 70
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Mar 27 Juil - 11:50

Une nouvelle intégrale en 37 CD par Dennis Russell Davies, chez Sony :

http://www.jpc.de/jpcng/classic/detail/-/art/Joseph-Haydn-Symphonien-Nr-1-104/hnum/3866386

Comme chez Brillant, il y a les 104, plus les 105, 107, 108.

Quelqu'un a un écho de cette nouvelle intégrale ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Mar 27 Juil - 12:53

Voir ci dessous une critique extrêmement fouillées (en anglais malheureusement) de cette intégrale des symphonies de Haydn ( Dennis Russell Davies) par Anthony Hodgson, auteur d'un livre remarquable sur les symphonies de Haydn.

Les points généraux suivants sont abordés:
-présence du clavecin. Hodgson, en tant que fervent supporter du clavecin, approuve la présence du continuo dans nombre de symphonies;
-problème extrêmement complexe des cors alto. Russell Davies utilise des cors basso quand la partition prévoit des trompettes. Cela disqualifie, selon Hodgson, défenseur des cors alto, nombre de symphonies.
-problème épineux des reprises dans les menuets et trios. Faut-il faire toutes les reprises lors du retour du menuet après le trio? Certaines symphonies sont disqualifiées pour manque d'homogénéité car Russell Davies ne fait certaines reprises qu'à moitié!

Les 107 symphonies sont ensuite abordées individuellement.

Globalement l'étude de Hodgson est très élogieuse.

http://www.classicalsource.com/db_control/db_features.php?id=7862
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Dim 19 Fév - 11:18

Une intégrale des symphonies de Joseph Haydn se profile avec le chef allemand Thomas Fey à la tête du Heidelberger Symphoniker.
Le volume 15 contient les symphonies n° 53 en ré majeur Impériale avec les finales A et B ainsi que la symphonie n° 54 en sol majeur.

Une critique très mitigée dans:
http://www.classiquenews.com/ecouter/lire_article.aspx?article=4945&identifiant=2011816U76FWTBL4D99T9VN3HD4B752U

La performance technique est impressionnante mais l'auteur de l'article conclut en disant: ..."Mais le chef à force de vouloir trop briller se détache de l'âme de la musique." Attendons d'écouter d'autres symphonies dirigées par le même chef et de lire d'autres critiques pour juger.
J'ai entendu dire beaucoup de bien de l'interprétation de la n° 92 en sol majeur Oxford par la même formation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Jeu 23 Fév - 15:18

Assez bonne critique d'un CD précédent de Thomas Fey, Heidelberger Symphoniker contenant les symphonies n° 93 en ré majeur, n° 96 en ré majeur et n° 97 en do majeur, oeuvres qui demandent la plus grande attention, notamment l'extraordinaire premier mouvement de la symphonie n° 96 pratiquement durchcomponiert ou encore le fameux menuet de la n° 97.

http://www.qobuz.com/album/franz-joseph-haydn-haydn-symphonies-vol-13/4010276022619
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
poissonrouge



Messages : 63
Points : 88
Date d'inscription : 24/08/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: The Hanover Band & Roy Goodman   Mer 29 Fév - 20:29

Si tous les goûts sont dans la nature, je trouve que cette intégrale des symphonies par Adam Fischer est plutôt décevante. L'achat remonte a quelques années dans une version "luxe" de plusieurs coffrets avec livrets plutôt bien faits, donc bien avant la sortie du pavé Brilliant. Il n'y avait pas beaucoup de choix.
Oui, je trouve qu'Adam Fischer manque globalement de punch, et d'humour comme je l'ai lu plus haut. On s'ennuie assez vite. Un comble!
Je préfère nettement les versions interprétées par le "Hanover Band" éditée chez Hyperion avec Roy Goodman dont personne n'a parlé ici, il me semble. Et pourtant il y a matière à des écoutes comparées! Cette intégrale hélas, ne fut pas achevée, il y a donc beaucoup de trous. Mais malgré celà je les recommande.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Jeu 1 Mar - 13:44

Merci bien Stephane pour cette opinion concernant Adam Fischer.

J'en profite pour signaler la parution d'un CD des symphonies n° 101 (L'horloge), n° 104 (Londres) et n° 88, trois splendides chefs-d'oeuvres interprétées par Nicholas McGegan à la tête du Philarmonia Baroque Orchestra:
http://www.classicstoday.com/review.asp?ReviewNum=13419

Il s'agit d'un orchestre de taille assez grande (50 instrumentistes) utilisant uniquement des instruments d'époque. Le critique très positif insiste sur la belle sonorité de l'ensemble et la justesse du phrasé adopté par les instrumentistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
poissonrouge



Messages : 63
Points : 88
Date d'inscription : 24/08/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Jeu 1 Mar - 14:45

Merci Piero pour cette info, j'attends donc la sortie de cet enregistrement chez JPC pour pouvoir me faire une idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Sam 7 Juil - 8:50

A noter la sortie du volume 17 d'une intégrale des symphonies de Joseph Haydn sous la direction de Thomas Fey à la tête du Heidelberger Synfoniker.
Au programme les symphonies n° 1, 4, 5 et 10. La symphonie n° 5 en la majeur est une des plus intéressantes des symphonies pre-Eisenstadt. Elle débute avec un adagio d'une grande profondeur et se poursuit avec un magnifique allegro d'une constante énergie..

L'option de Fey est évidemment baroque, les instruments sont anciens et le continuo est assuré par un clavecin ce qui personnellement me convient.

http://www.haenssler-classic.de/en/detail-view/titel/symphonies-nos-1-4-5-10/175236/175236/175236.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: SYMPHONIES Mogens Wöldike   Sam 22 Sep - 8:59

Un choix judicieux de symphonies dirigées par Mogens Wöldike:
n° 43,44,48,50, 61 et 91 mélangeant des oeuvres célèbres et d'autres qui le sont moins est paru chez Arkivmusic..

http://www.arkivmusic.com/classical/album.jsp?album_id=722913&album_group=1

Commentaire suivra


Dernière édition par Piero1809 le Ven 10 Jan - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Ven 4 Jan - 10:50

L'intégrale des symphonies de Joseph Haydn par Thomas Fey se poursuit avec dès à présent 48 symphonies enregistrées. Trois nouvelles symphonies sont annoncées, on les attend avec impatience. L'entreprise est de longue haleine et on peut espérer qu'elle arrivera à son terme. Le fait d'avoir enregistré aux côtés de séries très connues, des symphonies beaucoup moins "commerciales" est de bon augure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Sam 26 Jan - 12:07

Ci dessous un nouvel enregistrement des symphonies n° 22 en mi bémol majeur Le Philosophe et n° 49 en fa mineur La Passione par l'ensemble Sinfonia Classica dirigé par Gernot Süssmuth (1). A noter dans cette référence, la revue très intéressante de Antony Hodgson, spécialiste incontesté des symphonies de Haydn.
En prime une oeuvre très rarement jouée: le divertimento en la majeur opus 31/32, appelé ainsi de façon erronée car c'est en fait le divertimento HobX.3 en la mineur pour baryton, deux violons, alto, violoncelle, contrebasse et deux cors, une oeuvre absolument géniale dont nous avons déjà parlé (2). A noter que dans cet enregistrement le baryton est remplacé par un hautbois. cat 

(1) http://www.classicalsource.com/db_control/db_cd_review.php?id=5985
(2) http://haydn.aforumfree.com/t329-divertimentos-a-huits-voix-hobx


Dernière édition par Piero1809 le Dim 12 Jan - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Mar 19 Fév - 10:27

A l'occasion d'une réédition d'enregistrements de symphonies de Haydn par Mogens Woldike, j'ai découvert ce chef danois (1897-1988).

http://www.arkivmusic.com/classical/album.jsp?album_id=722913&album_group=1

La symphonies n° 43 Mercure que je viens d'écouter m'a enchanté, elle m'apparait parée d'une nouvelle fraicheur notamment dans son délicieux menuetto et son trio si pastoral ainsi que dans son adagio si profond.
La symphonie n° 50 m'a moins plu et est concurrencée par des versions plus modernes. L'introduction Adagio tient toutes ses promesses, malheureusement l'allegro di molto qui suit manque un peu de panache, pris trop lentement, il lui manque l'humour pétillant si caractéristique de son auteur. L'andante moderato est très séduisant, le solo de hautbois du trio du menuet est charmant mais le presto final manque un peu de folie!

http://haydn.aforumfree.com/t458-symphonie-n-50-en-ut-majeur
http://haydn.aforumfree.com/t276-symphonie-n-43-en-mi-bemol-majeur-mercure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
poissonrouge



Messages : 63
Points : 88
Date d'inscription : 24/08/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: Mogens Wöldike   Mar 19 Fév - 11:09

Je signale qu'on peut également retrouver Mogens Wöldike avec l'orchestre de l'Opéra de Vienne interprétant les symphonies 99 à 103 chez forgottenrecords.com
Ces enregistrements effectués à la Brahmssaal en juin 1956 n'ont pas pris une ride.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piero1809
Administrateur


Messages : 2558
Points : 2724
Date d'inscription : 18/08/2007
Localisation : Alsace

MessageSujet: discographie des symphonies   Sam 29 Juin - 9:05

A noter le magnifique enregistrement de Derek Solomons à la tête de l'Estro Armonico des symphonies 35 en si bémol, 38 en ut majeur, 39 en sol mineur, 57 en ré majeur et 58 en fa majeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piero1809.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discographie des symphonies   Aujourd'hui à 10:40

Revenir en haut Aller en bas
 
Discographie des symphonies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Catalogue 3 Symphonies Amoureuses Poésies
» Votre héroïne Silly Symphonies préférée ?
» [Classique] Les Symphonies
» [Cartoons Walt Disney] Symphonies Folâtres (Silly Symphonies)
» Silly Symphonies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joseph Haydn :: Les Symphonies-
Sauter vers: